As d’or 2021 : Les jeux sélectionnés

Comme vous le savez, cette année il n’y aura pas de festival de Cannes à cause de la pandémie et de la situation sanitaire. Une année un peu étrange, pas de salons, pas de festivals, un couvre-feu en chassant un autre… Difficile de jouer à tout dans ce contexte. Néanmoins, le jury de l’As d’or s’est réuni ce week-end et a délibéré pour déterminer la sélection. Et quelle sélection comme vous allez le voir !

Le jury est composé de Patrice Pillet, Marc-Antoine Doyon, Nathalie Zakarian, Damien Leloup, Pierre-André Joly, Nicolas Maréchal, Olivier Reix, Eva Szarynski et Marilyne Aquino aka Shanouillette (notre redac chef) qui laissera ci-dessous un petit mot pour chaque jeu en lice. 

La cérémonie aura lieu le 25 février et sera relayée par Ludovox !

 

ENFANTS

Commençons par la sélection Enfant. Par ordre d’âge recommandé, les quatre jeux enfants nommés sont :

  • Dragomino (un jeu de Bruno Cathala et Wilfried et Marie Fort chez Blue Orange, illustré par Christine Deschamps, et Maeva Da Silva).

 

Nous sommes des chasseurs de dragons et nous allons explorer une île. Dragomino est une version pour enfants de Kingdomino, et comme dans son illustre prédécesseur, on doit connecter des tuiles, mais cette fois on ne construit plus son royaume, on cherche des petits œufs de dragons. À partir de 5 ans. 

Le petit mot de Shan : « La liberté totale dans la pose des tuiles permet de comprendre peu à peu les subtilités du jeu, on va tenter de poser nos tuiles de façon à ce qu’elles se combinent le mieux afin de gagner plusieurs dragons en un coup, en allant chercher les tuiles qui ont le plus de chances d’offrir des œufs, on peut apprendre à bloquer ses adversaires, jouer avec l’ordre du tour aussi… Tout ça, pourtant le game design est si épuré que le jeu peut complètement être joué en autonomie par les enfants. Une belle efficacité avec une édition tip-top, qui fait juste ce qu’il faut sans en faire trop. » 

Pour aller plus loin, le Test de dame Angie après plus de 10 parties avec ses dragonnets de 4 et 6 ans.

 

 

  • La Maison des Souris (un jeu d’Élodie Clément et Théo Riviére chez Gigamic, illustré par Jonathan Aucomte).

 

Dans ce jeu coopératif, vous regardez à travers les fenêtres d’une maison en trois dimensions pour découvrir le butin des petits chapardeurs. Retrouvez les objets perdus, tout cela dans un temps limité, à l’aide d’une lumière qui éclaire les différentes pièces de la maison. Ensuite, il faudra tous ensemble répondre à des questions sur l’emplacement des objets perdus. Un jeu qui demande de l’observation et de la mémoire avec un matériel original et immersif. Une marge de progression est possible grâce aux questions de difficulté différente. Age conseillé : de 5 à 9 ans. 

Le petit mot de Shan : « On découvre la maison en 3D, on pense un peu à Arietty, c’est un univers tout mimi, puis on jette les objets dedans la boite, on secoue, et c’est déjà amusant. Ensuite les choses sérieuses débutent, une lumière s’allume pour un temps chronométré et c’est à vous de chercher par les fenêtres tout ce que vous pouvez capter du regard. Le système de questions permet de confronter la mémoire du groupe et le jeu offre différents niveaux de difficulté. » 

 

 

  • Détective Charlie (un jeu de Théo Rivière et les Fées Hilares, chez Loki, Illustré par Piper Thibodeau).

 

Suivez les traces de détective Charlie qui n’a pas son pareil pour résoudre des énigmes. Qui a repeint la plage en rose ? Trouvez les témoins et interrogez-les pour éliminer les potentiels suspects et résolvez l’enquête. Pour ne rien gâcher, les illustrations anthropomorphiques de Piper Thibodeau sont vraiment magnifiques et dans un thème bien développé. Détective Charlie est un premier jeu d’enquête coopératif pour les enfants, avec des sujets adaptés aux Sherlock Holmes en herbe.

Le petit mot de Shan : « C’est une approche très accessible et joliment originale pour faire ses premiers pas en tant qu’enquêteur dans un univers pour ainsi dire persistant, riche et plein d’humour. Comme les jeux d’enquêtes pour adultes, une fois les mystères élucidés, la boîte est terminée. Après, on espère bien que Loki travaille sur d’autres enquêtes pour continuer à développer cette très belle proposition ! »  

Pour aller plus loin, menez l’enquête dans le Just Played et le test, mais aussi le Ludochrono.

 

 

 

  • Kraken Attack  (un jeu de Antoine et Esteban Bauza chez Loki, illustré par Betowers).

 

Le terrible Bikolor le kraken nous attaque ! Arriverons-nous à repousser ses horribles tentacules ? Kraken Attack c’est un coopératif pour enfants avec un matériel en 3 dimensions (un bateau pirate) très réussi. On retrouve toute la tension d’un Ghost Stories, mais avec bien sûr moins de frustration, enfant oblige. 

Le petit mot de Shan : « Le matériel donne envie et se veut très immersif mais Kraken Attack a aussi un vrai gameplay à offrir derrière. On doit faire des choix sur l’ordre de nos cartes, faire attention aux Grimaces qu’on fait au Kraken, tirer parti de nos petites spécialisations… Une véritable initiation au tower defense où les parents ne s’ennuient pas non plus, avec une édition aux petits oignons. » 

 

Pour aller plus loin : à l’abordage sur le Just Played et n’hésitez pas à visionner le ludochrono.

 

 

On note que les deux premiers sont plutôt destinés aux enfants en bas âge, du moins les enfants peuvent y jouer en autonomie, tandis que les deux suivants nécessitent un public un peu plus âgé et/ou la présence de maman et papa pour se jeter à l’eau.

 

TOUT PUBLIC

Dans la catégorie tout public, par ordre alphabétique les jeux nommés sont : 

 

 

Bien connu outre-Rhin sous le nom de Krass Kariert, Carro combo au premier abord n’a rien d’intuitif. Imaginez un jeu qui mixe du jeu de plis comme la belote avec du jeu de défausse comme le Uno où nous pouvons jouer plusieurs cartes en même temps pour composer des brelans ou des suites, mais où il faut respecter l’ordre dans lequel on a reçu ses cartes, comme dans Bohnanza. Autre twist, il n’y a pas vraiment de gagnant mais un perdant. Cela génère une tension forte, on essaie de se défendre, mais parfois la meilleure défense c’est l’attaque… et si on peut enfoncer un autre joueur on ne va pas se gêner ! Un titre avec une mécanique simple et diablement addictive, où l’on prend conscience du vrai potentiel du jeu qu’après plusieurs parties.

Le petit mot de Shan : « Le jeu présente un look abstrait qui peut rebuter mais il a vraiment une fraicheur qui lui donne un gros goût de reviens-y derrière. Vous devrez surenchérir sur vos adversaires mais sans jamais avoir pu trier vos cartes, ce qui donne lieu à plein de petites situations et de choix intéressants, sans parler de l’interaction qui peut être très croustillante. La boîte métal se glisse dans la poche, la partie dure 30 minutes, les règles sont vite expliquées et les parties s’enchaînent… On conseillera d’y jouer à quatre, comme la belote ! » 

Pour aller plus loin, on en causait déjà par ici, la Proxi-team en discute par , et le JP sur le jeu d’origine Krass Kariert est ici

 

 

  • Ghost Adventure (un jeu de Wlad Watine chez Buzzy Games, illustré par Jules Dubost, Yann Valean).

 

Il fallait oser imaginer un jeu d’adresse coopératif avec une toupie qui se déplace sur un ou plusieurs parcours, un jeu où l’on retrouve les sensations d’un Perplexus, un jeu qui s’apprend et se maitrise peu à peu. Avec cerise sur le gâteau un matériel irréprochable (ceux qui ont fait chuter la toupie à terre peuvent en témoigner !).

Le petit mot de Shan : « Un jeu de parcours coopératif avec une toupie, voilà une idée ludique jamais vue ! Mais l’idée ne fait pas tout, ici il y a eu un énorme travail de développement et en tant que joueur, on peut réellement progresser à ce petit jeu. Voilà un titre typiquement très familial qui attirera par son effet wahou et accrochera par ses nombreux défis car les missions et la BD qui raconte une histoire donne envie d’explorer cet univers. » 

Pour avoir la tête qui tourne, voici le Just Played, sans oublier le ludochrono.

 

 

  • Micro Macro Crime City (un jeu de Johaness Sich chez Blackrock Editions, Illustré par Daniel Goll, Johannes Sich).

 

Mais où est Charlie ?! Tout le monde connait ce livre où l’on recherche Charlie et son bonnet rouge… Dans Micro Macro on cherche nos personnages sur un plan, c’est-à-dire une carte gigantesque de 2 m² que l’on étale par terre ou sur une vaste table et qui fourmille de détails. Qui a commis le crime, où est l’arme du crime… Vous allez remonter l’enquête et élucider les mystères un par un. 

Le petit mot de Shan : « C’est assez incroyable que personne n’ait eu l’idée avant tant, tout cela semble évident, immédiat… La preuve d’un concept génial mais qui est aussi excellemment réalisé ici. Attention, il s’agit de la cité du crime comme indiqué par le titre, et les affaires criminelles à résoudre ne s’adressent pas aux plus petits, malgré l’accessibilité totale du jeu. Une version enfants est d’ailleurs en cours de développement. »  

Pour aller plus loin, la news et le Ludochrono. Pour info, nous en parlions dans le dernier Vox news dans les Jeux du moment.

 

 

  • Top Ten (un jeu d’Aurélien Picolet chez Cocktail Games, illustré par Laura Michaud).

 

Un jeu d’ambiance coopératif où nous devons répondre à une question en fonction du numéro que nous avons tiré, de 1 à 10 (d’où le titre) : 1 représentant le plus timoré et 10 le plus impertinent. Vos réponses dépendront bien sûr des questions, mais aussi des réponses des autres … Le Cap’ten devra ensuite les reclasser dans le bon ordre. Le jeu permet tous les délires sages ou moins sages en fonction des joueurs et de franches tranches de rigolade.

Le petit mot de Shan : « Beaucoup de fous rires à Top ten cette année ! On ne peut s’empêcher de féliciter le travail d’écriture qui propose 500 thèmes différents sur 125 cartes. La grande ouverture de son game design permet d’inviter des profils de joueurs très variés autour de la table sans tomber dans le match d’impro où seules les personnes à l’aise à l’oral se font plaisir. » 

Pour aller plus loin, le Just Played sans oublier le Ludochrono.

 

 

 

EXPERT 

Dans la catégorie expert par ordre alphabétique les jeux nommés sont : 

  • Le Dilemme du Roi (un jeu de Hjalmar Hach et Lorenzo Silva chez Iello, illustré par Giorgio Baroni, Giulia Ghigini).

 

Une expérience narrative très forte où chaque joueur représente une maison dans un univers digne d’un Game of Thrones. Vous allez devoir vous mettre d’accord avec les autres joueurs pour le bien du royaume et voter pour les futures lois. Mais souvent le bien commun est antagonique avec vos propres intérêts. Plusieurs arcs narratifs s’entremêlent, des choix aux répercussions à long terme et finalement une histoire qui s’écrit avec vos hauts faits ou/et vos fourberies.

Le petit mot de Shan : « Le Dilemme du roi sort des clous. Il rappelle Reigns mais il va beaucoup plus loin. Là où il fait très fort c’est sur cette capacité à proposer une expérience narrative particulière, typée, tout en pouvant donner du grain à moudre à divers profils de joueurs. L’optimisateur se focalisera sur les enjeux des objectifs, le rôliste laissera son personnage dicter ses orientations, etc. Le jeu a une mémoire des choix, ce qui permet une campagne fortement immersive. » 

Pour aller plus loin, intriguez dans le Just Played et le test

 

 

  • Paléo (un jeu de Peter Rustemeyer chez Zman Games, illustré par Dominik Mayer).

 

L’auteur archéologue de profession nous propose un jeu coopératif où nous incarnons des tribus d’hommes préhistoriques qui tentent de survivre face à l’adversité et aux dangers du dehors. Une mécanique simple où l’effet leader est réduit et où l’on joue plus à l’intuition qu’au calcul. Paléo propose des scénarios faciles à mettre en place avec une difficulté évolutive et surtout un jeu fidèle à son thème qui saura vous surprendre par son ingéniosité.

Le petit mot de Shan : « Paléo sait très bien conjuguer sa mécanique et sa thématique pour être beaucoup plus que la somme de ses parties. Cette belle idée de discuter de nos orientations ensemble avec des informations parcellaires (on ne voit que les dos des cartes) permet une chouette coopération et un vrai suspens aussi. Cerise sur le gâteau, ses divers modules permettent de renouveler les expériences avec plaisir. »  

Pour aller plus loin, aventurez-vous dans le Just Played ou le test. Sans oublier le ludochrono.

 

 

 

 

Le poids lourd de la sélection, une sorte de Graal ludique si vous êtes prêts à partir pour des heures et des heures d’aventure. L’aventure avec un grand A, un monde ouvert vaste, avec des personnages particuliers auxquels on s’attache, et une trame narrative bien amenée.

Le petit mot de Shan : » L’ambition narrative de Tainted grail est sans doute sans commune mesure aujourd’hui. Ecrite par un écrivain publié, l’histoire vous plonge dans une réécriture des légendes arthuriennes pour de nombreuses heures de jeu. Le tout s’inscrit dans une trilogie qui revisite des siècles d’histoire… Sans parler de sa capacité à offrir un véritable open world où aucun choix d’exploration ne reste sans impact, ni n’est imposé par la narration… Tainted Grail n’est pas lisse mais il a placé la barre très haut. » 

Pour aller plus loin, partez en quête du Graal ludique : dans le Just Played et Ludochrono à venir

 

 

  • The Crew (un jeu de Thomas Sing, chez Iello, illustré par Marco Armbruster).

 

Chers membres d’équipage, vous voilà à bord du vaisseau en direction de la 9e planète du système solaire. C’est l’occasion d’un peu de Team building ! Vous allez devoir accomplir quelques missions pour voir de quoi vous êtes capables. Cette mission, vous allez devoir faire un pli avec cette carte précise, avec une communication limitée. Attention, dès la mission suivante on monte le niveau ! Au total, 50 missions à réaliser vers l’infini et au-delà. Un challenge coopératif de haut vol. 

Le mot de Shan : « Le jeu qui permet d’entrer dans la sélection Expert en douceur mais qui sait apporter, au fil des missions, de vrais challenges bien tendus (non sans déstabiliser les joueurs rodés aux jeux de plis au passage). On saluera l’édition de Iello, qui a su magnifier un jeu qui avait pourtant déjà mis tout le monde d’accord en Allemagne. »

Pour aller plus loin, partez en mission dans le Just Played et le Test, sans oublier le Ludochrono

 

 

 

Pour plus de détails, les membres du jury (par ordre alphabétique) sont : 

  • Maryline Aquino aka Shanouillette
    Presse Web, rédactrice en chef et co-fondatrice de Ludovox.fr
  • Marc-Antoine Doyon
    Réalisateur dans l’équipe de youtubeurs Es-Tu Games
  • Damien Leloup
    Journaliste, Le Monde
  • Pierre-André Joly aka Maxildan
    Animateur web TV, Twitch & Youtube
  • Nicolas Maréchal
    Ludicaire (Jeux de NIM, Enghien, Belgique), organisateur de festival et web master
  • Patrice Pillet
    Ludicaire (Totem Expo-Jeux, Enghien-les-Bains, France), créateur du Groupement des Boutiques Ludiques
  • Olivier Reix
    Animateur web radio (la Radio des Jeux), créateur du Jeu de l’Année qui finira par se rapprocher de l’As d’Or
  • Eva Szarzynski
    Ludothécaire et responsable de projets ludiques (Association À l’Adresse du Jeu, Paris)
  • Nathalie Zakarian
    Créatrice et responsable de café-jeu (Moi j’m’en fous, je triche, Lyon) et active au sein du Réseau des cafés ludiques 

 

Tous à vos pronostics ! Go !

 

   

5 Commentaires

  1. Groule il y a 22 jours
    Répondre

    Très bonne sélection !! Mon choix est fait pour le tout public et pour l’expert : big up pour Top Ten et Paleo!!

    (carro combo a de très bons arguments aussi)

  2. Jean Valjean il y a 21 jours
    Répondre

    Comme d’habitude une selection de jeux qui se vendent et, c’est tout… Le jeu de societe est tellement vaste, attribuer ce genre de prix est une manière de faire vivre une idéologie dans l’univers du jeu, qui n’es malheureusement pas celle qu’incarne le jeu lui meme. Un conseil à vous donner ne jamais se fier à un prix, on a tous une manière différente de s’amuser autour d’un jeu, il faut pas confondre non plus le consommateur et le passionné, le consommateur lui va acheter de tout et n’importe quoi un petit peu a l’aveugle ou par ce qu’il a entendu, le passionné va rechercher un jeu, continuer d’y jouer. Il y a ceux qui vont apprécier les jeux pas complexes et vont prendre aucun plaisir a reflechir sur un jeu car en général ils n’ont pas l’habitude de reflechir ou pas envie, et il y a ceux qui vont prendre aucun plaisir à souffrir du hasard d’un jeu ou de sa pauvreté intellectuelle, et vont préférer se pencher dessus seuls ou en coopératif, ce qui est mon cas. Voila pourquoi les 95% des jeux candidats des prix n’ont pour moi aucun interet, dites moi quel jeu complexe a reçu un prix ? Aucun, et pourtant les mecs travaillent comme des malades dessus et font des merveilles. C’est un peu comme dans l’univers de la musique.

    • Max Riock il y a 20 jours
      Répondre

      Une question : Pourquoi ces jeux se vendent ? Juste simplement parce qu’ils sont bons … C’est aussi simple que ça …

      Je ne crois pas que le Jury, bénévoles, cherche dans les jeux qui se vendent …

      De plus, il n’y a pas forcément plus de boulot à faire « un gros jeu » qu’à faire un jeu enfant … Quand on écoute les auteurs de jeu, des fois c’est bien plus difficile même de faire un jeu enfant ou familiale par qu’il faut qu’il puisse être simple à comprendre …

      Mais bien sur tous les jeux ne correspondent pas à tous les joueurs, qu’il aient un prix ou pas …

       

      Je trouve cette sélection très hétéroclite et un joli reflet de tout ce qui se fait de mieux aujourd’hui en ne sélectionnant que 12 jeux. Bravo au Jury même si bien sûr, on a tous des chouchous qu’on aurait aimé voir …

  3. LTH il y a 20 jours
    Répondre

    tu entends quoi par complexe, la complexité dépend surtout des personnes.
    de mémoire des jeux comme myrmes, agricola, dune, scythe ont eu un prix, ils sont plutot dans l entrée du jeu expert, pas non plus du expert++ au sens lourdeur des règles ou des calculs et optimisations.

    et puis il y a plusieurs organisations qui font des prix. ils sont importants pour ceux qui se sentent concerné par tel ou tel prix.

    si tu es un passionné, de toute façon tu as déjà joué a la plupart des jeux qui t auraient intéressé de par ton profil, donc ce prix est pas pour toi. mais ca te fait regarder un jeu qu eventuellement tu ne connais pas.

    c est la meme chose qu un top 10 de l année d un reviewer qui partage tes gouts. c est toi qui y apporte la valeur que tu veux.

    personnellement, tainted grail, c est plaisant de le voir là. dilemne du roi ca me fera me pencher dessus.

    c est bien que chaque prix ait son identité.

    pour les jeux experts, eurogame, t as vin d jeu qui fait son prix toujours interessant, sur de l ameritrash tu va aller ailleurs, etc etc.

    c est comme le top100bgg, dedans il y a peut etre que 25 que toi tu aime. t es pas forcé d aimer.

    a toi de trouver le prix qui te correspond. et c est pas parce que ni toi ni moi ne sommes la cible qu il est mauvais. moi tant que ca me donne des jeux a regarder pour voir si ils me conviennent, c est bien. de toute facon pour un passionné le prix est bien trop tard, j ai jamais compris pourquoi fevrier, ça a tellement de retard sur les sorties, j ai toujours l impression d une liste année-1, ca a pas de sens, il devrait etre fin octobre, ou en mai là on est deja rivé sur la gencon, et les joueurs moins passionnés achetent pour noel, grandes vacances et anniversaires, pour noel 2021 l as d or ce sera pas les jeux du moment mais d il y a 2 ans. c est le plus gros defaut je trouve.

     

     

  4. Shanouillette il y a 20 jours
    Répondre

    L’as d’or a vocation à faire découvrir le j2s à celles et ceux qui ne le connaissent pas. C’est un ambassadeur de poids pour le grand public, qui aidera à installer des titres solides au long cours. Des Andor, des Concept, des Colt express, des Pandemic legacy, des Unlock… ces jeux sont sortis il y a des années mais continuent d’exister et d’être découverts. Les passionnés et les experts qui ont une grosse ludothèque et ont déjà les yeux sur la Gencon en février ne découvriront sans doute pas grand chose qu’ils ne connaissent pas déjà c’est clair !

Laisser un commentaire