Journée pro Asmodée : du jeu en masse !

J’ai eu la chance, le lundi 10 avril dernier, d’être invité à la journée Pro Asmodée qui a eu lieu à Lyon. Cette journée, destinée principalement aux boutiques, servait à présenter les sorties de l’année chez Asmodée et les éditeurs qu’ils distribuent. Autant vous dire que ça faisait beaucoup de jeux !

La journée s’est articulée en deux temps : le matin, nous étions installés à une table et les éditeurs défilaient devant nous pour nous présenter leur catalogue, avec une rotation toutes les dix minutes. J’en profite pour dire bravo aux animateurs qui ont joliment tenu le rythme, assez intense. L’après-midi, nous pouvions essayer une partie de ce qui nous avait été présenté.

Voici donc un petit aperçu de ce qui nous attend cette année du côté du géant Asmodée. Bon, j’ai vu beaucoup de choses, autant vous dire qu’on ne va pas en faire des tartines sur chaque jeux, l’idée ici est plus de donner une vision d’ensemble, éditeur par éditeur.

Arithma, le serious game

J’ai découvert cet éditeur qui se concentre sur la création de jeux de société éducatifs, autour de la conjugaison, de l’arithmétique, etc, en partenariat avec Cocktail Games.

Prevento-dingo
Leur dernier né se nomme Prevento-dingo (tous leur jeux finissent en « dingo »), et sort un peu de leur ligne habituelle puisque il s’agit cette fois non pas d’apprentissage scolaire mais de parler des dangers domestiques, autour de 4 jeux. Le jeu est prévu pour septembre 2017. Bon, clairement Arithma ne fait pas un type de jeux pour moi, mais je suppose que ceux parmi vous qui sont dans l’éducation (ou orthophoniste) peuvent trouver des choses intéressantes dans leur gamme.

prevedingo

Studio Asmodée

Et oui, Asmodée, ce n’est pas qu’un distributeur les amis, c’est aussi un éditeur. Bon, je dois dire que les nouveautés de ce côté-là ne m’ont pas trop emballées. D’abord, un nouvel Abalone, mais avec des billes plus grosses et une boite (de nouveau) hexagonale qui, nous assure t’on, est mieux faite et peux être posée à la verticale sans basculer. J’imagine que ça doit parler aux boutiques. Bon, le nouveau visuel est joli. Sortie prévue en Septembre 2017.

abalone-ok

Sinon, on a vu une énième déclinaison de Dobble, avec des animaux cette fois, qui devrait déjà être disponible chez votre dealer favori. (C’est toujours mieux qu’avec les marques.)

asmodée-dobble

Et enfin, on aura droit à un nouveau Timeline Star Wars, cette fois dans une plus grande boîte « Edition Spéciale » qui regroupera les deux trilogies, chaque carte ayant un dos « doré » pour faire collector. J’avoue que j’ai trouvé ça assez peu esthétique, mais bon, je ne suis pas le public. Sortie prévue en septembre 2017 tout comme un Timeline Histoire de France.

asmodée-star-wars

Cocktail Games

Chez Cocktail Games, plein de nouveautés sympathiques. D’abord Profiler, dont on vous parlait ici, un jeu où il va falloir trouver un personnage parmi 5, avec des indications relativement succinctes. Si de loin le jeu ne m’attirait pas, en y regardant de plus près, il a l’air plus marrant que ce que j’imaginais. Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’y jouer, dommage. Mais on peut d’ores et déjà le trouver en boutique.

Au rayon nouveautés, dans ce qu’on avait pas entendu parler jusqu’à présent (en tout cas moi), il y a I love broccoli. Vous connaissez déjà ce jeu si vous êtes allé dans un mariage : on fait circuler une feuille avec des affirmations, genre « je possède un chat ». Tous ceux pour qui l’affirmation est vraie se lèvent et les mariés doivent retrouver l’affirmation. Ici, cela marche pareil : un joueur quitte la table, on pioche une carte avec 6 affirmations. On en choisit une, et chaque joueur indique si l’affirmation est vraie pour lui ou non.

Le joueur qui était parti revient et a trois essais pour retrouver la bonne affirmation. On a  donc affaire à jeu à la Privacy ou Focus, c’est à dire où il va falloir deviner des choses « personnelles » sur nos partenaires de jeux. Néanmoins, à la différence de ces deux jeux là, ce qu’il y a à deviner reste léger et peu engageant : « j’aime les brocolis », « je fais mon lit tous les matins », « je me suis déjà enfermé hors de chez moi, » etc. Typiquement, mon expérience avec Focus a été très limitée car les choses à deviner étaient très intimes et ont rapidement mis les joueurs autour de la table mal à l’aise, peut être parce qu’on se connaissait peu. Ce ne sera à mon avis pas le cas avec I love broccoli qui sera ainsi beaucoup plus accessible. Bref, une chouette découverte que vous pourrez normalement trouvez en boutique aux alentours de juin 2017.

i-love-brocoli

Vous connaissiez déjà Twin it, l’affiche casse-tête. Eh bien voilà venir Twin It le jeu, savant mélange entre le Jungle Speed et les motifs présents sur la dite affiche. Ce n’est pas étonnant car on retrouve aux manettes M. Tom Vuarchex, mais pas seul car il est accompagné de deux jeunes auteurs. Le jeu est un peu plus complexe que le Jungle Speed : il faut cette fois récupérer le plus de cartes possibles. Sauf que cette fois, mais on ne recouvre pas les cartes que l’on sort de son tas, et les cartes qu’on a gagnées restent en jeu et peuvent être volées. Comme si ça ne suffisait pas, les cartes sont recto-verso, et donc quand on en révèle une, on révèle en fait deux motifs de plus, puisque la carte sur le dessus de notre tas est en jeu aussi! Bref, encore plus de choses à regarder qu’à Jungle Speed, avec un mode de jeu par équipe sympathique : on joue par équipes de deux, et pour récupérer une paire de cartes chaque joueur doit pointer avec son doigt une des cartes de la paire. Très sympa, prévu pour septembre 2017.

jeux-educ

Aussi chez Cocktail, disions-nous.

Captain Macaque

Vous avez aimez les Cortex Challenge, mais vous avez fait le tour des défis proposés? Et bien cela tombe bien, une nouvelle collection arrive, avec de nouveau défi. J’avoue que, ne connaissant pas la première, je serais bien incapable de vous dire lesquels, mais en tout cas on retrouve de cartes « avec texture », des intrus à trouver, des combinaisons à détecter, etc. Vous pourrez découvrir tout cela dans le courant du troisième trimestre.

cortex-challengecarte

 

 

 

 

 

Days of Wonder

Ah ! A l’instant où j’écris ces lignes, Shanouillette publie ceci. Bref, grillée par la fraicheur. Voilà donc un nouveau Aventuriers du rail, cette fois avec la carte de l’Allemagne qui arrive en juin 2017. Rayon nouveauté, on aura maintenant des passagers à transporter pour faire des points, et deux piles d’objectifs, les longs ou les courts. Chacun peut ainsi choisir sa stratégie.

aventuriers-du-rail

Deuxième nouveauté, j’ai pu voir l’extension pour Quadropolis, nommé Services publics qui amène des nouveaux bâtiments, chacun proposant une nouvelle façon de marquer des points. pour en savoir plus, il y avait cette news sur le Vox.

quadropolis-extension

 Edge/FFG

Indubitablement, le plus grande nombre de sorties viendra de chez Edge/FFG. Vous allez voir, il y en a des choses qui arrivent. Tout d’abord voilà Masmorra, pour juin 2017, un dungeon crawler dans l’univers d’Arcadia Quest (on vous en parlait déjà ici). On retrouve le même type de matériel et de design. D’ailleurs, des extensions sont prévues pour faire rentrer les personnages de l’un des jeux dans l’autre et réciproquement l’inverse. Pour une fois, il ne devrait pas y en avoir tant d’extensions que ça prévues pour le jeu, de façon à rester dans le raisonnable si on veut avoir la gamme entière. Moi j’aime bien ce genre d’initiative, qui change par rapport aux autres jeux CMON.

masmora

Ensuite, voici venir Héros, un jeu de deckbuilding d’affrontement à la Magic (c’est à dire qu’il faut construire son deck avant la partie, pas pendant comme à Dominion). La particularité, c’est qu’il y aura une phase de jettage frénétique de dés, à la Steam Park. Je n’en sais pas encore plus pour l’instant, à part qu’il arrive en avril 2017 donc très bientôt !

journee-asmodee

Suite de Letters from Whitechapel, voilà le Mystère de Whitehall. On retrouve la mécanique de La Furie de Dracula, de Scotland Yard ou de WhiteChapel justement : un des joueurs joue un criminel qui va devoir se déplacer sur le plateau et échapper à la police. Cette fois, le criminel est un apprenti Jack l’Éventreur, et est donc moins fort que lui car il a laissé trainer des indices dans la ville. Il lui faudra aller les récupérer. La particularité du jeu est qu’il semble plus léger et plus rapide que ces aînés. Vous pourrez juger sur pièce bientôt, puisque lui aussi arrive en avril 2017.

whitehall

Le jeu qui m’aura le plus intrigué est Fabulosa Fructus, de Friedmann Friese. Un jeu qui évolue au fur et à mesure des parties. Le but : faire des jus de fruits. Pour cela, vous avez plusieurs paquets de cartes à votre dispositions, représentant des animaux, et vous vous déplacez d’un paquet à l’autre pour faire les actions correspondantes. Les actions vous permettent de piocher des fruits servant à réaliser les jus de fruits. Chaque jus de fruit correspond à un des paquets de cartes. Dès que l’on en a réussi un, on récupère la carte correspondante, et on ajoute une nouvelle cartes qui vient d’une pioche ordonnée.

fabled-fruit-edge

C’est ainsi que le jeu évolue, puisque chaque carte n’est qu’en 4 exemplaires : tous les 4 jus de fruits, vous aurez donc une nouvelle carte et donc une nouvelle règle qui apparaîtra. À chaque partie, vous repartez soit de la disposition à laquelle vous avez finie, soit vous repartez de zéro. Un Legacy qui se rejoue à l’infini quoi ! (D’ailleurs, Friedmann Friese nous disait son opinion sur le Legacy en nous présentant le jeu au dernier Essen.) La boîte est assez grosse, et on débloquera donc aussi du nouveau matériel semblerait il, en plus d’environ 60 cartes différentes. Je n’ai pas pu y jouer, et je le regrette, mais ce n’est pas grave car il sort à la fin du mois d’avril.

fabled-fruit

La surprise de la journée est venue à ce moment-là, avec un jeu développé chez Edge, avec une licence bien connue et pourtant peu exploitée : j’ai nommé Breaking Bad. (Je vous laisse deux minutes pour vous reprendre.)

Il s’agira, pour la plupart des joueurs, chacun à la tête d’un cartel, de produire et de vendre de la meth dans les rues. Le premier qui en vend un certains nombre a gagné. On va pouvoir coopérer : si un joueur a un chimiste il pourra le faire travailler dans la labo du voisin, en se partageant les gains. Mais attention, un des joueurs incarnera l’unité de Police en charge de la lutte contre le trafic de drogue (la DEA) qui gagnera si tous les joueurs sont en prison ou six pieds sous terre. Bref, on n’est pas là que pour se faire des amis. La mécanique générale m’a un peu échappé (c’était le dernier de la matinée) je dois l’avouer, mais on sera visiblement sur un jeu de cartes, illustrées avec des images de la série. En route pour être chez nous durant le troisième trimestre 2017.

breaking-bad

Ensuite, on a vu la boîte de Runewars le jeu de figurines, mais rien de plus à dire que tout ce que l’on vous a présenté ici. Il devrait déjà être en boutique et sinon, il arrive ce mois-ci.

fig

J’ai découvert le jeu Samouraï, un classique de Monsieur Knizia, dans une version revisitée qui m’a semblé bien sympathique. Il s’agit ici d’un jeu de majorité sur le thème du japon féodal, qui a l’air d’être assez malin et m’a bien fait de l’œil. Pour en savoir plus, il y avait cette news Ludovox.

samourai

Enfin, on sent que la saison 7 approche, car c’est deux jeux Games of Thrones que l’on nous a présentés. D’abord, The Hand of the King de Bruno Cathala, avec de illustrations très originales. Pour changer, il y a encore une news de Shan qui en parlait. Encore un jeu prévu pour ce mois-ci !

game-of-thrones-cathala

Le deuxième, estampillé HBO (et donc avec des images de la série) se nomme The Iron Throne. Cette fois, on va comploter contre et avec nos adversaires pour gagner de l’influence et vaincre les autres maisons. Il va visiblement falloir faire des alliances que l’on pourra trahir à tout moment. Bref, un jeu plus fourbe et plus léger que ce qu’on a pu voir jusqu’à présent sur la licence, lui aussi prévu pour ce mois-ci.

GOF

Fun consortium

J’ai découvert cette boite d’édition ce jour-là à travers le jeu We are the word. Il s’agit d’un petit bac « inversé » : le jeu est coopératif, et il va falloir trouver le plus de mots possibles. A chaque tour, un des joueurs devra deviner un mot vu par tous les autres. Une fois que tous les autres ont vu le mot, ils écrivent un indice sur leur petite ardoise. Puis ils les mettent en commun, mais attention, si deux joueurs ont choisis le même indice, celui-ci est effacé et le joueur qui doit deviner ne le verra pas. On montre ensuite les indices au joueur qui n’a pas vu le mot à deviner et il devra le retrouver. Très marrant et pas facile, car on cherche des indices originaux mais pas trop éloignés non plus pour que le joueur trouve quand même. J’ai beaucoup apprécié, vous pourrez vous faire votre avis à partir de juin 2017.

we-are-the-word

Gameworks

Voici venir la première extension pour le grand classique que je ne connais pas : Jamaica. Dans cette extension, on ajoutera des personnages que l’on pourra recruter à chaque escale et qui viendront dans notre bateau pour nous amener des bonus. À noter que la boîte de l’extension sert directement de plateau pour placer les personnages et visualiser ceux qui seront accessibles. Prévu pour accoster à l’été 2017.

Les jeux de la Haute Roche

Un jeu encore en cours de dévellopement, nommé Kids of London, anciennement Baker Street, nous a été présenté. Il s’agit d’un jeu de gestion de main où l’on incarne un groupe de gamin des rues qui dérobent l’escarcelle des passants. A chaque tour, un passant avec un certain nombre de pièces dans ses poches est pioché, et les joueurs choisissent une des cartes de leur main. Celui qui a la plus haute (on élimine les égalités, comme dans un stupide vautour) récupère les pièces du passant, celui qui a la plus basse, autant de pièces que la valeur de sa carte divisée par deux. Jusqu’ici, rien de bien surprenant. Mais c’est sans compter les passants avec des pouvoirs « spéciaux » : le noble/comédien qui vaudra 0 ou 8 pièces au choix du joueur qui le dérobe, ou les curés qui donnent 5 pièces au voisin de gauche ou de droite de celui qui le dérobe.

Là, vous devez être intrigués et ne pas comprendre l’intérêt de ces cartes. Et bien c’est parce que j’ai volontairement omis de vous préciser qu’à la fin de la partie, le joueur qui a le plus de pièces a… perdu ! Il se fait racketter par le chef des voyous du coins. C’est donc le second qui est déclaré le gagnant. Ce petit twist très malin donne une saveur toute particulière au jeu, et rajoute plein de dilemmes : il faut prendre des points, mais pas trop non plus! J’ai bien aimé, même si j’ai bêtement fini sans un sous parce que j’en avais trop. Une vraie leçon de vie, que vous pourrez découvrir dès septembre 2017.

kidskids--

 

 

 

 

 

 Libellud

Chez Libellud, pas de scoop à vous annoncer. On a vu Dice Forge que l’on attendait depuis un moment (mais on a vu les dés définitifs, qui sont très sympathiques) et qui arrivera très vite, en mai 2017, et la deuxième extension pour Mysterium, Secrets and Lies. On vous en parlait suite à Cannes, cette extension a la particularité de rajouter des cartes « circonstances du drame » pour remplacer les objets. On aura quand même de nouveaux lieux et personnages et des cartes visions. Les cartes circonstances du drame seront néanmoins propres à cette extension, et on ne les retrouvera pas dans les suivantes. Vous pourrez replonger dans le manoir à partir d’Août 2017. Il a quand même été évoqué une extension de Dixit pour la fin de l’année, mais je n’en sais pas plus.

mysterium--

Ludonautes

Comme attendu, c’est bien entendu Luma et le premier jeu de la gamme Oh Capitaine qui était présenté. J’avais déjà joué au jeu suite à Cannes, et je n’étais pas très convaincu, notamment par l’insertion du jeu dans une histoire. Je vais peut être réviser mon avis : le jeu n’est toujours pas pour moi, en revanche, j’ai appris que chaque boite contiendra un petit livret qui nous racontera l’histoire, ce qui devrait contribuer largement à l’immersion. Une bonne surprise donc, et il est à noter que le travail d’édition à l’air impeccable : la boîte est superbe, parfaitement adaptée au matériel, et en mettant ensemble les boites des autres jeux de la gamme, vous verrez apparaître la carte du continent de Luma. Bref, je pense que pour le public cible, Luma sera une série très intéressante et chouette, et vous pourrez la découvrir en Mai 2017.

oh-captain

Repos Prod

Chez Repos Prod, on a Secrets qui est en chemin pour août 2017, le jeu à identités cachés de Faidutti-Lang que j’avais eu la chance de découvrir à Cannes, ainsi que deux pack anniversaires pour 7 Wonders pour Octobre 2017.

Mais surtout, j’ai pu jouer à When I dream, qu’une amie qualifie volontiers de futur As d’or. Il s’agit d’un jeu d’ambiance, encore dans sa version prototype, la version finale étant prévue pour octobre 2017. A chaque manche, un joueur va être un rêveur qui aura les yeux bandés, et devra deviner un maximum de mots en deux minutes. Les autres joueurs incarneront soient des fées, soit des esprits maléfiques. Chaque joueur alternativement va donner un mot qui sera un indice pour deviner le mot en cours. Dès que le rêveur pense avoir trouvé, il fait une proposition et on passe au mot suivant. Évidemment, les esprits maléfiques essaieront plutôt d’induire le rêveur en erreur, mais ce n’est pas si facile, car il ne faut pas que le rêveur les identifie trop vite et ne prête plus attention à ce qu’ils disent. J’ai vraiment apprécié ce jeu, assez original et intéressant quel que soit le rôle que l’on a. Les illustrations sont très chouettes, et me font dire : à quand une extension Dixit de Vincent Dutrait ?

7-wonderssecrets-repos

 

 

 

 

 

Foxmind/Thinkfun

Pas mal de nouveautés chez ces éditeurs que je ne connaissais pas. D’abord Match Madness, un jeu qui rend fou: vous avez des parallélépipèdes avec des motifs, et il faudra reproduire le plus vite possible un modèle pioché dans un paquet de cartes. Cela à l’air d’être un bon casse-tête. D’ailleurs puisqu’on parle de casse-tête, il y aura aussi Fidgitz, un rubki’s cube avec des boules, et Color cube Sudoku, tous est dans le titre : un sudoku avec des cubes et des couleurs. Tous ces titres sont prévus pour septembre 201.

match-madnesssudako

Enfin, j’ai pu jouer à NMBR9, un jeu dans lequel on va devoir empiler des tuiles aux formes tarabiscotées. Les tuiles sont toutes des chiffres, et plus elles seront placées haut, plus elles rapporteront des points. C’était assez marrant.

boules

Fidgitz

nmbr9

 

Space Cowboys

S’il y a bien un reproche que l’on ne peut pas faire aux Space Cowboys, c’est de ne pas faire vivre leurs gammes. Tout d’abord voilà le nouveau coffret Sherlock Holmes Détective conseil, pour le troisième trimestre 2017, qui reprendra les scénarios de Carlton House et Queen’s Park. Une autre boîte devrait arriver ensuite, avec des enquêtes inédites et plus accessibles aux débutants.

sherlock

Puis, en août 2017, voici venir la, enfin les, extensions de Splendor. Une boîte, 4 extensions. D’abord, l’extension cités, qui rajoute un système de mort subite : les nobles sont remplacés par des cités, et le premier à en avoir une a gagné. La deuxième extension rajoutera de nouvelles cartes donnant des pouvoirs au joueur qui les achète. La troisième, les ports, permettra à un joueur, lorsqu’il aura atteint certains objectifs, d’avoir de nouvelles capacités. Et enfin la quatrième, les colonnes : Chaque fois que l’on achètera une carte, on rajoutera une colonne sur une des cartes du jeu. On sera alors le seul à pouvoir acheter cette carte. On pourra néanmoins enlever une colonne adverse au lieu d’en rajouter une des nôtres. Il sera également possible, si toutes nos colonnes sont sur la même carte, de pouvoir acheter cette carte sans dépenser notre action lors d’un futur tour.

C’est l’extension que j’ai essayée. Dommage, c’est celle qui me faisait le moins envie. Je ne suis pas très fan de Splendor, et ce module-ci ne m’a pas convaincu. Néanmoins, les trois autres me semblent capables de me réconcilier avec le jeu. A noter que les extensions ne sont pas compatibles entre elles. J’apprécie la démarche, cela me semble plus sain de les faire marcher indépendamment pour varier le jeu.

Ensuite, Unlock ne vas pas s’arrêter à son As d’or, et c’est la deuxième boîte qui arrive, avec des scénarios sur le thème du Nautilus, d’un bateau pirate et d’une maison hantée, durant le second trimestre, donc bientôt !

unlock!

Last but not least, ce ne sont pas moins des 3 extensions de T.I.M.E. Stories annoncées dont j’ai pu voir les boîtes : d’abord (enfin, je vous les mets dans le désordre niveau date de sortie) Frères de la côte (octobre 2017), sur le thème de la piraterie, suite du scénario présenté à Cannes. Puis Estrella Drive (août 2017), dans le Hollywood des années 80, qui aura la particularité d’être un peu plus adulte (chouette). Et enfin, Lumen Fidei (en avril 2017, youhou !) qui se déroulera au Moyen-Âge, en Andalousie, chez les Templiers. Je pense que je vais attendre celui-ci avec impatience, car il devrait nous en apprendre un peu plus sur l’histoire générale de T.I.M.E. Stories. Et ça c’est chouette, car je reste un peu sur ma faim de ce côté là, sans toujours comprendre les tenants et aboutissants de chaque scénario. Sur ce point, je vais vraiment être servi car nous auront bientôt accès au site de l’agence qui nous présentera un debriefing de chacune des missions. Chouette chouette ! Je me répète, non ?

time-stories-3time-stories-2times-stories

9 Commentaires

  1. Photo du profil de ReiXou
    ReiXou 20/04/2017
    Répondre

    Merci pour ces présentations.

    NMBR9 va donc avoir une édition française ? C’est chouette parce que j’allais commander la version Abacus qui a de très bons retours.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 20/04/2017
      Répondre

      Pour le coup je suis pas certains que ce soit problématique de pas avoir une version française 🙂

      • Photo du profil de ReiXou
        ReiXou 20/04/2017
        Répondre

        Non surement pas. Sauf qu’il faut le commander en Allamgne

  2. Vartaghan 21/04/2017
    Répondre

    Et donc aucune nouvelle concernant les traductions des scénarios des Demeures de l’Épouvante v2 ni de l’extension d’XCOM… Asmodée me déçoit, la qualité des sorties FFG/Edge a beaucoup chuté depuis les acquisitions, en terme de temps de traduction comme en terme de ce qui est validé à traduire.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 21/04/2017
      Répondre

      Alors XCOM je sais pas, par contre pour les demeures de l’épouvantes il me semble avoir vu quelque part que ça arrivait (possible qu’il me l’ai dit et que j’ai oublié aussi hein, y’avait beaucoup d’infos 🙂 ).

      Pour le reste, il faut voir que à priori Edge travaille sur ces propres projets, par exemple Breaking Bad.

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 21/04/2017
      Répondre

      Si tu veux mon avis, X-COM c’est mort, c’est plus tellement dans le cycle de vie du produit… 🙁

  3. Eric 23/04/2017
    Répondre

    Moi, j’espérais quand même qu’ils toucheraient un mot de la gamme Filosofia…

    Un magnifique rachat, plus aucune sortie, les réimpressions qui n’arrivent pas.

    • Reixou 23/04/2017
      Répondre

      C’est à peine une surprise. ZMan vient tout juste de reprendre un semblant d’activité (voir http://www.zmangames.com/news pour ce qui pourrait arriver).

      Contrairement à la plupart des autres rachats où l’équipe en place est restée (Days, FFG …), là les forces vives de Filo sont parties chez Plan B.

  4. Eric 23/04/2017
    Répondre

    J’ai bien suivi ça ; que les nouveautés soient absentes, je veux bien, mais qu’ils n’aient même pas de quoi réimprimer les jeux ? Une acquisition uniquement orientée distribution ? C’est si difficile que ça de relancer la production ?

Laisser un commentaire