Unlock! L’Escape room de salon

Attirés par la promesse d’une Escape room à la maison, nous nous sommes lancés dans l’aventure Unlock. Il faut dire aussi que j’étais intrigué de savoir comment on pouvait avec un simple jeu de cartes donner les sensations d’une Escape room, curiosité attisée par la nomination de ce jeu pour concourir au titre de l’As d’Or [NDLR : As d’or qu’il a remporté hier soir]. Il semblait donc que ce jeu devait y parvenir parfaitement !

 

IMG_6274

Ouvrons voir

 

J’exagère un peu quand je dis que ce jeu est un simple jeu de cartes, car si effectivement la boîte ne contient que 3 paquets de cartes correspondants aux 3 Escape rooms proposés, il faut avoir installé auparavant une application (gratuite) sur son smartphone ou sa tablette pour pouvoir y jouer.

L’application a pour ambition d’accompagner le joueur en permettant de proposer des indices pour l’aider dans la recherche d’une solution, de vérifier les codes entrés pour débloquer des portes, de gérer le chrono et de rajouter une musique d’ambiance. Une application à usage minimum pour que les joueurs se concentrent essentiellement sur les cartes.

 

unlock-jeu-de-societe-5

Le scénario tuto

 

La mécanique du jeu est assez simple et ingénieuse. Pour résumer, chaque carte est identifiée par un numéro ou une lettre (au dos pour que vous puissiez chercher la bonne carte sans dévoiler à l’avance les différentes informations). Pendant le jeu, vous associeriez des objets, chacun représenté par une carte, par exemple, une clef et un coffre. Si vous les associez, cela signifie faire la somme des numéros des cartes pour trouver le numéro de la carte résultat (ce qu’il y a dans le coffre). Simple et ingénieux disais-je, et non sans faire un peu penser à nos vieux Livres dont vous êtes le héros.

chiffre-caché

Attention, il faut bien observer les cartes. Certaines comportent du texte et pourront vous dire explicitement d’aller chercher telle ou telle carte (souvent alors une carte identifiée par une lettre). Mais en regardant bien, on peut y voir des objets identifiés par un numéro (parfois cachés) et il faut alors chercher les cartes correspondantes pour pouvoir les examiner à leur tour. 

unlock-jeu-de-societe-2

Un des trois paquet d’aventure

 

Les cartes ont aussi une couleur pour nous indiquer leur nature. Grise pour les lieux, les résultats d’une interaction, une information, voire une pénalité ; jaune pour les portes ou objets nécessitant de rentrer un code (donc via l’appli) pour l’ouvrir et obtenir une autre carte ; verte pour les machines : ces cartes disposent d’actionneurs comme des boutons, des fils à relier, des interrupteurs, etc… et à chacun d’eux correspond un modificateur (+ un nombre) qu’il faudra additionner en fonction de la manipulation requise pour la faire fonctionner et ajouter le total au numéro de la carte bleue qui lui sera associée, souvent un générateur.

cartes-1

En effet, on trouvera aussi des cartes bleues et rouges, souvent des objets, qu’il faudra combiner ensemble. Et on associe toujours une bleue et une rouge. (C’est d’ailleurs pour cela que, sur les cartes vertes de machine, le modificateur désigné par un « ? » sera inscrit dans une pièce de puzzle rouge : pour indiquer que le résultat de la manipulation sera à combiner avec une carte bleue.)

Le numéro obtenu par cette association correspondra (en théorie) à une carte grise, résultat positif, ou pénalité en temps si l’association ou la manipulation n’est pas bonne. À noter que la pénalité est alors expliquée et qu’il faut toucher un bouton de l’appli pour l’appliquer au compte à rebours…

 

cartes-jeu-unlock
 

Pour synthétiser la façon de jouer : on examine les cartes pour y chercher des indices. On y trouve des numéros d’autres cartes (certains cachés) désignant les (cartes) objets qu’y s’y trouvent et qu’on peut donc examiner également, puis on essaie d’associer les uns avec les autres pour trouver d’autres cartes. Des énigmes peuvent être proposées. Énigmes qu’il faudra résoudre pour trouver d’autres cartes ou comprendre comment actionner telle ou telle machine.

 

Tuto et 1ere mission

Nous avons commencé comme proposé par les règles, avec le tutoriel, prévu pour 10′, plié en moins de 3′ ! Hyper facile surtout après la lecture des règles. Un conseil, évitez de lire les règles avant de faire le tutoriel, ou bien considérez alors le tutoriel comme un entrainement à la manipulation de l’application.

D’ailleurs, ce tutoriel est disponible en print’n play si vous voulez essayer avant d’acheter le jeu. Ce qui pourrait peut-être vous paraître confus à la lecture de mes explications devrait vous apparaître clairement après ce tutoriel.

cartes-jeu-unlock-space-cowboys

Fort de cette expérience, il était temps d’affronter la première mission. Je ne vais bien sûr rien dévoiler pour ne pas vous priver d’un tiers du jeu, mais sachez que la structure correspond à celle du tutoriel. Une pièce, des objets à observer, des machines à faire fonctionner, des codes à trouver… suivis d’autres pièces, etc… C’est bien sûr plus difficile que dans le tutoriel et on a mis du temps à comprendre l’intérêt de certains objets ou éléments, n’étant parfois éclairé qu’après la découverte d’un nouvel objet ou d’une nouvelle situation (une nouvelle carte). Bref, ça fonctionne plutôt bien mais….

Après avoir plutôt bien avancé, trouvé quelques objets, démarré le générateur, découvert une autre pièce, on s’est retrouvés coincés. Visiblement, il fallait arriver à faire fonctionner l’une des deux machines que nous avions. Nous étions convaincus qu’il fallait débuter par la machine X ( je ne dis rien de plus pour ne pas dévoiler l’intrigue, vous verrez bien quand vous y serez 😉 ). Alors on s’est mis à tâtonner, un peu comme dans une vraie Escape room, en cherchant une logique et en « actionnant » telle ou telle combinaison d’actionneurs. On en déduit donc un modificateur qu’on ajoute au numéro de notre générateur pour trouver une nouvelle carte… ah non, pas de carte. Une autre manipulation, et hourra ! on trouve une carte, …. elle n’a visiblement rien à voir ! Zut on a dévoilé une carte trop tôt. Heureusement ce n’est pas trop grave, ce n’est qu’un objet, on le retrouvera plus tard. On range la carte comme si de rien n’était, et on cherche une nouvelle combinaison : une nouvelle carte, ah non, rien à voir non plus visiblement. Nous voilà décontenancés. Non seulement on n’a pas trouvé la combinaison, mais nous n’avons pas eu de pénalités comme les règles le laissaient supposer.

unlock-jeu-de-societe
Bon tant pis, on demande un indice sur l’appli quitte à chuter dans le score. Indice donné par l’appli : « Allumez d’abord le générateur »… euh comment dire… ça fait bien 10′ qu’il tourne ! Bon après avoir galéré 15′, on a refouillé, rien trouvé, puis je me suis souvenu qu’on pouvait demander à l’appli si on pouvait trouver un objet caché. Ça nous a débloqué et ensuite on a déroulé jusqu’au code final où on a été mauvais, mais là c’était entièrement de notre faute.

Alors certes, nous avions loupé un objet caché, pourtant pas si difficile à trouver. Certes, nous n’avons pas pensé tout de suite à demander à l’application s’il y en avait un (d’ailleurs à ce sujet, le bouton s’éteint quand il n’y en a pas et reste allumé s’il y en a un, ce qui est finalement déjà un indice). Mais c’est justement là le sel d’une Escape room, si on a loupé un indice, on est bloqués et on doit pouvoir chercher, tâtonner… et là l’expérience a été un peu gâchée car le système n’est pas robuste. Comme on ne manipule pas réellement les objets ou machines comme dans la vraie vie, on peut essayer plusieurs combinaisons et il n’y a aucun garde-fou. Je pensais qu’en cas d’erreur on tomberait à coup sûr sur une carte pénalité, mais pas du tout.

ecran-unlock-ludovox
L’appli ? Sur tous les indices demandés dans cette période de doute et de galère, aucun n’a été utile. Ils correspondaient la plupart du temps à des choses déjà trouvées ou comprises, l’appli ne sachant absolument pas où nous en étions dans l’aventure, contrairement à l’observateur humain d’une Escape room.

Je pense que l’erreur a été de vouloir faire en sorte que l’application soit la moins invasive possible. En fait, elle ne sert au final pratiquement qu’à vous aider si vous n’avez pas vu un détail (la fonction loupe) et à vérifier les codes.

unlock-ecran-de-jeu-ludovox

Elle ne suit pas votre progression et ne contrôle pas vos erreurs. Du coup, les indices ne sont que rarement pertinents, et le système d’ajout des numéros de cartes n’étant pas assez robuste, vous pouvez faire des erreurs. Pire, vous pouvez être bloqués sans que l’application puisse réellement vous aider, ni vous guider pour vous débloquer.
 
Réflexion faite, il m’apparaît d’ailleurs quasiment impossible de le rendre robuste par ce simple système d’ajout de numéros de cartes. Si pour l’association de deux objets il n’y a qu’une solution possible et il est donc possible de prévoir une carte pénalité, cela devient impossible pour les machines où les combinaisons peuvent être très nombreuses.

Il aurait sans doute fallu faire gérer les solutions par l’application qui aurait alors dit si la combinaison était valable, et donc si on pouvait aller cherche la carte correspondante, ou à l’inverse si c’était une erreur et appliquer du coup automatiquement une pénalité. Cela permettrait d’éviter de dévoiler des cartes de manière inappropriée, de laisser les joueurs tâtonner s’ils le souhaitent quitte à se prendre des pénalités. Cela permettrait aussi de suivre l’avancée des joueurs dans la résolution de l’énigme et d’éviter de proposer des indices inutiles (comme d’allumer le générateur alors que cette manipulation a été réussie). C’est arrivé dans mon entourage qu’une équipe se retrouve bloquée et ne trouve pas suffisamment d’aide dans l’appli et finisse par aller voir les cartes pour reprendre un peu le fil de l’aventure.

unlock

En plus, et je sais de quoi je parle, ce serait assez facile à implémenter, juste sous cette forme, sans aller vers un système à la Demeures de l’épouvante v2 où l’application gère de manière graphique et interactive les manipulations des mécanismes.

Néanmoins, le jeu nous a plu et nous nous sommes lancés deux jours plus tard dans la seconde aventure, Squeek & Sausage, avec d’autres joueurs cette fois. Nous avons bien pris soin de ne pas tenter de manipuler une machine sans avoir eu explicitement la solution comme nous l’avions fait dans la première aventure. Cela nous a évité de dévoiler des cartes trop tôt… Mais cela nous a rendu trop prudents. Nous avons perdu du temps, n’osant parfois pas tenter la manipulation alors que nous étions dans le vrai.

Cette seconde aventure était plus intéressante d’un point de vue narratif, mais elle nous a semblé plus farfelue pour certaines énigmes (des associations d’objets moins naturelles). Néanmoins nous avons beaucoup aimé le code final.

 

CEREMONIE-AS-D-OR-2017-PRIX-EXPERT-UNLOCK-SPACE-COWBOYS---small

 

Bilan pour un nouvel As d’or 

Nous nous sommes donc bien pris au jeu et nous l’avons trouvé intéressant et plutôt bon. Sinon nous n’aurions pas enchaîné aussi vite une seconde partie ! Ceci dit, je ne peux réprimer une certaine déception quant au manque de robustesse du système. De mon point de vue, l’application ne tient pas son rôle d’arbitre ou de conseil comme elle devrait le faire. Du coup, n’étant pas confrontés physiquement à la réalité des objets et des mécanismes, on hésite à tenter telle ou telle combinaisons de cartes. On se rapproche alors plus des sensations d’énigmes à résoudre à la Sherlock que d’une Escape room où l’on expérimente en faisant des essais.

Si on ne peut nier l’originalité et l’ingéniosité du mécanisme d’ajout des numéros de cartes, son manque de robustesse, une application pas toujours pertinente dans ses conseils ou son suivi, font que je ne trouve pas le jeu si exceptionnel et surtout pas forcément tout public. J’ai donc un peu de mal à comprendre sa récompense d’As d’Or (news) face à des jeux comme Imagine, Kingdomino ou Codename qui ont démontré leur côté quasi-universel auprès de tous les joueurs à qui je les ai fait jouer.

cartes-2

 

Au final donc, un très bon jeu pour qui aime les énigmes, plutôt bien construit. On s’y amuse bien. Si des nouvelles aventures sortent en paquet isolé [NDLR : Unlock 2 et 3 ont été confirmés], j’en prendrais certainement un de temps en temps pour une soirée entre amis… Mais il reste dommage que le plaisir puisse être gâché par des mauvais essais que ni le jeu (système des cartes), ni l’application ne détectent.

Je ne peux que vous encourager à tester le tutoriel et l’énigme (L’élite) qui sont en Print’n Play sur le site de l’éditeur pour vous forger votre propre opinion (initiative d’ailleurs très louable de l’éditeur, que je tenais à saluer).

 

Unlock!

Un jeu de Alice Carroll, Cyril Demaegd, Thomas Cauet
Illustré par Arnaud Demaegd, Florian de Gesincourt, Legruth, Pierre Santamaria
Edité par Space Cowboys
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 06-02-2017
De 2 à 6 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d’une partie : 60 minutes

 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 27/02/2017
    Répondre

    Meme ressenti et conclusion 🙂

  2. Photo du profil de acariatre
    acariatre 27/02/2017
    Répondre

    Même ressenti et conclusion. Grand amateur d’escape games, la qualité de l’expérience y est totalement dépendante de la compétence du game master. Bien accompagner les joueurs, les recadrer et aider en fonction de leur niveau de compréhension et d’avancement, diluer et graduer les indices, empêcher les erreurs sont ses missions et c’est loin d’êtee simples. Dans Unlock l’application risque de jouer le rôle d’un game master de bas niveau. Deux conclusions possibles : les joueurs sont forts et chanceux et c’est génial / les joueurs galèrent et manquent de chance et ils risquent forts d’en ressortir très frustrés (d’autant plus qu’on n’a qu’une chance de bien jouer).

    J’avais déjà ressenti le même problème potentiel (vécu dans le cas de mon groupe de joueurs) sur TIME Stories mais il me semble encore plus réel ici.

    Et pourtant, comme le dit l’article, les moments de résolution bien menés sont de vrais moments de plaisir exaltant qui méritent à eux seuls de s’atteler à l’aventure (mis en garde sur les risques du jeu).

    Cela fait de Unlock un jeu qui ne s’adresse clairement pas selon moi au plus grand nombre. Pas un jeu familial donc.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 27/02/2017
      Répondre

      Clairement le thème n’est pas familial. Le concept d’escape room, ça parle aux jeunes (geeks) de 20-30 ans habitant en ville.

Laisser un commentaire