Comment se joue le jeu des trônes avec La Main Du Roi

Arrangez-vous toujours pour embrouiller vos adversaires. S’ils ne savent jamais avec certitude qui vous êtes ou ce que vous voulez, ils sont incapables de concevoir ce que vous risquez de faire le coup d’après. La meilleure façon, parfois, de les déconcerter consiste à accomplir des gestes qui n’ont aucun but, voire même à paraître œuvrer contre vos propres intérêts.

C’est pas moi qui le dis, c’est un certain George R.R. Martin, dans un livre dénommé Les Noces pourpres, pour ceux qui connaissent. (Oui, c’est Game of Thrones, évidemment). Une vraie leçon de stratégie, à peine ensanglantée.

Oui, des jeux dangereux, la saga A Song of Ice and Fire en revêt une ribambelle, pour le plus grand plaisir de ses fans. Mais le saviez-vous ? Certains d’entre eux s’appellent Bruno Cathala. Le monde est petit, non ? Et La Main Du Roi est l’un de ses futurs jeux (aux côtés de Curiosity chez Bombyx, Yamatai chez Days of Wonder ou encore Crazy Mistigri chez Cocktail, notamment – oui 2017 va encore être prolifique pour monsieur Bruno dit des Montagnes !).

Le jeu est déjà sorti aux US chez FFG et il est en cours de traduction chez Edge, qui vient d’être racheté par Asmodée. Du coup, avec tout ça, la traduction française sera dispo d’ici le printemps, grosso modo. Patience…

main du roi

Oui mais c’est quoi ? 

Vous le savez, il est temps pour vous d’être désigné Main du Roi. Pour y parvenir, il vous faudra être soutenu par d’illustres maisons. Vous utiliserez Varys, dit l’Araignée, le maître des chuchoteurs, pour frayer votre chemin parmi les nobles et les convaincre de vous rejoindre, tout en évinçant vos adversaires au passage…

Concrètement, pendant le jeu, vous déplacerez la carte Varys sur la grille de 6 x 6 personnages représentant Port-Réal, la capitale de Westeros.

Tandis que vous le déplacez, vous recueillez des cartes de personnages pour obtenir des jetons Bannière des différentes Maisons. Celui qui récoltera le plus de jetons l’emportera. Tout simplement.

main-du-roi--1

Les joueurs jouent chacun leur tour, déplaçant Varys sur la grille des personnages, toujours de façon orthogonale.
Avant de mouvoir la carte Varys, le joueur actif doit annoncer une direction (le chemin) et une maison (l’arrivée).
Vous pourrez ensuite déplacer Varys dans cette direction et ce jusqu’à la carte appartenant à la famille annoncée la plus éloignée possible de votre point de départ. Une fois ceci fait, vous prenez la carte d’arrivée ainsi que toutes les cartes de la même famille que vous avez passées sur votre chemin. Ces cartes sont à vous maintenant.

got

Si vous avez autant ou plus de cartes de cette famille-là que les autres joueurs, vous prenez le jeton Bannière correspondant. On continue de jouer ainsi, jusqu’à la fin du jeu, qui intervient quand Varys ne peut plus bouger faute de personnage. On compte alors les jetons bannières, et le joueur qui en a amassé le plus l’emporte.

Dernier point à savoir : il y a six cartes spéciales « companion » disponibles pendant la partie. Ce sont des alliés qui ont des pouvoirs spéciaux utiles, à condition de pouvoir se les procurer. Pour ce faire, il vous faudra prendre la toute dernière carte personnage d’une maison. Alors vous pourrez déclencher un effet parmi ceux proposés.
Attention toutes les maisons ne sont pas autant peuplées ! Certaines comportent seulement deux ou trois personnages sur la grille, tandis que d’autres en ont jusqu’à 8.

la main du roi cathala
Côté pouvoir, il faut bien vous attendre à ce que certains alliés permettent de verser le sang des personnages (comprenez sortir une carte du jeu) … Heureusement, certains héros ne peuvent pas mourir, tels que Jon Snow. Ouf, mon petit cœur ne l’aurait pas supporté ! Certains alliés permettent de gagner directement un personnage de la grille, et si c’est éventuellement le dernier de sa famille, vous enchaînerez les effets en pouvant reprendre un allié… #Combo

main du roi jeu

Les règles offrent des variantes pour augmenter la difficulté, notamment un mode « corneille à trois yeux » où vous n’avez le droit de parler qu’en défaussant des jetons du même nom. Voilà qui permet de faire des messes basses avec ses adversaires pour s’en faire des amis et mieux les trahir après ! Haha ! On est dans Game of Thrones ou pas ?

À souligner : les illustrations de Mihajlo Dimitrievski qui proposent une interprétation originale et racée de l’univers de GoT. 

La fiche de jeu 

Un jeu de Bruno Cathala
Illustré par Mihajlo Dimitrievski
Edité par Asterion Press, Fantasy Flight Games
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais, Français, Italien
Date de sortie : 11-2016
De 2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Durée d’une partie entre 15 et 30 minutes

Laisser un commentaire