Place Aux Jeux 2017 : un nouveau succès !

BILAN

Place Aux Jeux s’est déroulé début février et le succès du festival ludique grenoblois ne faiblit pas d’années en années, bien au contraire, il a accueilli plus de 5 500 visiteurs et le résultat est encore une belle réussite pour les associations portant le projet ! Les organisateurs et les nombreux bénévoles (plus de 80) sont vraiment à saluer et à féliciter : une énergie débordante qui permet de faire vivre le festival !

 

Les bénévoles

 

Preuve que l’engouement pour les jeux se répand dans notre société en touchant un public de plus en plus large, la soirée de Jeux En Société du mardi soir a fait carton plein avec plus de 60 joueurs. Les organisateurs ont du même refuser du monde pour cause de manque de chaises : une première. Je crois savoir que certains visiteurs ont connu la même mésaventure avec le blocage des entrées à la Halle pendant les fortes périodes d’affluence les après-midis afin d’éviter sa saturation. Le lieu serait-il devenu trop petit avec le succès grandissant ?

 

PAJ2017_ensemble_900p293png

 

Plusieurs événements jalonnait cette semaine ludique comme décrit dans mon article de présentation et il était difficile de venir à tous mais j’ai pu participer aux deux journées du week-end à la Halle. L’occasion pour moi de faire moult rencontres et découvertes : tout le monde ludique (ou presque) de la région et d’ailleurs réunit dans un même lieu !

L’effervescence autour de l’arène était bien palpable, le tout dans une ambiance détendue et bon enfant. Seul hic au tableau, les nombreux visiteurs ont saturé la Halle les après-midis où trouver une table libre est alors devenu un casse-tête de mauvaise facture dans une atmosphère de plus en plus bruyante.

 

Tournoi splendor PAJ2017

Tournoi de Splendor en cours

 

L’arène décorée par de belles colonnes fut le théâtre de nombreux événements comme les tournois, les animations, la bourse aux jeux d’occasion…

Le nombre de jeux mis à disposition aux visiteurs était pléthorique avec des titres anciens et plus récents, et surtout des animateurs et passionnés proposant d’expliquer les règles des jeux proposés : un vrai gagne-temps et un plaisir immédiat pour découvrir des montagnes de jeux !

 

 

Le marathon ludique ne s’est pas interrompu pour certains irréductibles puisqu’une trentaine de passionné(e)s jouaient encore au milieu de la nuit !

LES NOUVEAUTÉS ET PROTOTYPES

Le festival avait des airs de Cannes avant l’heure avec la présence de nombreux éditeurs, auteurs qui avaient amené quelques nouveautés et avant-premières dans leur besace, dont voici une petit aperçu :

 

Victorian Masterminds

Le dernier bébé d’Antoine Bauza et Eric Lang était présenté via un prototype. Il sera édité chez les Space Cowboys à la fin de l’été.

P1050242_600p450

Il s’agit d’un jeu de gestion familial+ où les joueurs doivent construire une machine pour détruire des bâtiments célèbres.

P1050240_600p450

Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’y jouer. A contrario, mon amie blogueuse Tartenpionne a goûté au prototype avec Antoine en animateur de luxe et je vous invite donc à lire la présentation de sa partie découverte sur son blog.

 

Unlock !

Toujours chez les Space Cowboys, le jeu de type résolution d’énigmes à plusieurs est depuis sorti et faisait de la concurrence aux vrais « escape room » dont plusieurs étaient proposés sur place à la Halle.

P1050162_600p450

Le jeu est nominé dans la catégorie « tout public » pour l’As d’Or et remportera peut-être la palme face à ses rivaux Kingdomino, Codenames et Imagine.

 

Fleur de Lys

Fleur de Lys devrait paraître chez Sweet November : un jeu de gestion sur la conquête du Canada des auteurs Henri Poitevin et Hervé Rabat, avec la présence de l’un des auteurs sur le stand.

P1050132_600p450

 

Seeders : Exodus

P1050270_PAJ2017_400p300Arrêtons nous un peu plus sur ce dernier car j’ai eu la chance de le découvrir avec les explications de Didier (de Sweet November) et une demie-partie à 4 : l’après-midi a défilé à une vitesse folle dans ce voyage intergalactique tant le jeu est prenant.

Petit compte-rendu :

Il s’agit d’un jeu de gestion/aventure avec un plateau et des cartes dans un thème de science-fiction fort, très immersif, servi par des illustrations magnifiques qui sont l’œuvre de Gael Lannurien qui a déjà dessiné les graphismes du jeu Les Inventeurs.

Le but est de construire des modules spatiaux pouvant accueillir des équipages qui permettent de gagner des points de victoire immédiats et aussi en fonction des modules des autres joueurs selon un système de majorité.

P1050247_600p450

Les cartes sont à la fois un module / un équipage et des ressources (gemmes) de valeur différente selon la carte pour payer l’acquisition d’autres cartes, à savoir la construction de module ou le recrutement d’équipages.

P1050212_600p450

En résumé, le jeu se déroule en 4 phases principales :

1/ Phase de draft classique de cartes permettant de choisir des cartes, intitulée « Potentialités de Thryïnn »

P1050252_600p450

2/ Phase de négociation pour récupérer de cartes disposées sur le plateau

Chacun à son tour, on envoie un émissaire négocier en plaçant son disque de son plateau personnel aux points d’intersection des cartes du plateau, ce qui octroie des cubes symbolisant son influence. Si le type de l’émissaire correspond à la nature de la carte, on gagne un cube d’influence supplémentaire.

P1050260_600p450

 

Cette opération s’effectue sur plusieurs tours au bout desquels la phase de résolution a lieu en distribuant chaque carte convoitée au joueur majoritaire.

Cette phase permet de récupérer quelques cartes supplémentaires au prix de nombreuses négociations.

5 ambassadeurs de notre arche participent ainsi aux négociation, le dernier non envoyé gagnera un cube d’influence supplémentaire pour la manche suivante.

3/ Phase d’intégration des cartes : intégration de module à son arche et recrutement d’équipage

Il s’agit du cœur du jeu : chaque joueur construit tous ses modules où ses équipages sont placés avec des effets de combo, certains effets attaquent un adversaire en lui détruisant une carte. En effet, on active les capacités de Caste et les capacités Techniques des cartes de son Arche.

Pas facile de déterminer la cible et chacun expose ses arguments pour ne pas être attaqué, donnant lieu à d’amusantes discussions… le mieux est semble t-il de cibler un adversaire avec lequel on est en concurrence au niveau des cartes pour l’attribution de majorités.

P1050265_600p450

 

Chaque module peut accueillir 2 équipages dans son arche. Les cartes sont payées en ressources représentées par des gemmes sur les cartes défaussées (icône en haut à gauche).

Cette phase est de premier abord déroutante car les possibilités sont nombreuses, on est un peu perdu face à toutes les options, ce qui génère du temps d’attente pour les autres joueurs. Cet inconvénient devrait se gommer au fil des parties avec une meilleure connaissance des cartes et des mécanismes du jeu.

4/ Phase de Prestige qui correspond à une phase de scoring avec des principes de majorité sur les capacités Prestige.

P1050268_600p450

Le jeu est très riche, exigeant et demandera un investissement conséquent pour se plonger dans ses mécanismes (draft, placement, collection, combo, majorité, négociation) et la connaissance des multitudes cartes. Mais le jeu en vaut la chandelle car sa richesse devrait procurer un plaisir de jeu intense et différent à chaque partie.

P1050269_600p450

Le jeu offre donc une belle courbe d’apprentissage intéressante et le score est anecdotique pour une demi-partie de découverte : tous les joueurs autour de la table ont été comblés et se sont bien amusés, avec un fort goût de reviens-y en bouche.

Le jeu est magnifique, mon coup de cœur du festival.

Il est très attendu et devrait sortir en avril en ouvrant une saga puisque l’auteur, Serge Macasdar, prévoit d’enrichir encore l’aventure avec d’autres opus dans le même univers, agrémentés de nouvelles immersives.

P1050266_600p450

Plusieurs tables seront accessibles à Cannes sur le stand de Sweet November pour découvrir le jeu, à coup sûr, elles ne désempliront pas de chanceux joueurs !

 

L’île au Trésor

L’île au Trésor est un jeu d’aventures / exploration avec un prisonnier et des pirates pour 2 à 6 joueurs, présenté en version prototype par son auteur Marc Paquien (co-auteur de Yamatai) sur le stand de Matagot.

Pitch du jeu : « Dans « L’île au trésor », les joueurs vont prendre part à une mythique chasse au trésor. Le « prisonnier » est opposé aux autres joueurs qui sont les « pirates ». Le but du jeu est, pour le prisonnier comme pour les pirates, d’être le premier à déterrer le trésor : il n’y a donc qu’ un seul gagnant. Le prisonnier indique secrètement l’emplacement de son trésor n’importe où sur la carte au trésor en début de partie. Les pirates vont au cours de la partie symboliser leurs déplacements et effectuer des recherches à l’aide de feutres directement sur le plateau. Ils ne chercheront pas au hasard car le prisonnier est contraint de leur donner des indices! « 

 

 

Côté graphismes, Vincent Dutrait sera aux pinceaux.

Visuellement, le jeu est déjà attirant et cette version de démo sera aussi jouable à Cannes chez Matagot.

 

Arena for the Gods

P1050279_600p450Arena for the Gods est un jeu d’affrontement rapide et fun pour 2 à 6 joueurs édité chez Iello.

Les combats se déroulent dans une arène symbolisée part des hexagones pouvant accueillir qu’un seul héros. 

Les mécanismes sont à base de dés activant des cartes, Shanouillette en a déjà parlé dernièrement dans cette news.

Le but est d’infliger des blessures à ses adversaires en activant ses cartes avec les face des dés obtenus lors de son lancer, soit par des coups directs ou en les poussant contre les parois et les piliers piquants de l’arène.

P1050288_600p450

Pour cette partie d’initiation découverte à 4 joueurs, un set de base de cartes censé être équilibré est distribué à chaque joueur. Dans une partie normale, les cartes sont achetées dans une phase initiale d’enchères en dépensant nos points de vie.

P1050285_600p450

La source au milieu de l’arène est très convoitée puisque elle permet de récupérer de la vie.

Les faces de dés permettent via les cartes soit d’infliger des dégâts, soit de pousser ses adversaires, soit d’activer des pouvoir spéciaux de ses cartes.

P1050286_600p450

Les phases du jeu donnent donc lieu a du « pan dans ta face » avec des cartes plus ou moins puissantes si les dés sont avec nous.

Le jeu n’est pas sans rappeler King of Tokyo et sera aussi présenté à Cannes puis disponible en boutique en avril.

 

Dice Forge

Dice Forge était déjà présent chez Libellud  l’année dernière à Cannes avec un prototype très avancé.

P1050218_600p450

Il revient avec une nouvelle mouture aux illustrations encore plus belles et une nouvelle cover !

P1050216_600p450

Le principe des dés amovibles améliorant ses capacités est conservé, tout comme l’utilisation astucieuse du couvercle de la boîte en présentoir de ressources.

dice forge box

La vidéo d’interview présentation du jeu à Cannes l’an dernier c’est ici

 

Great Western

Gigamic a connu quelques soucis pour apporter un Great Western en VF et c’est donc sur la VO qu’elle proposait d’essayer le jeu le dimanche, un exemplaire dégoté grâce à une âme charitable locale.

P1050301_600p450

Le jeu est très attendu dans la communauté francophone puisqu’il a déjà conquis grand nombre de joueurs sur la VO et remporté le Diamant d’Or 2017, un prix récompensant les gros jeux de gestion. J’avoue avoir bien aimé aussi la seule partie à mon actif.

La sortie en VF dont le titre a perdu le ‘Trail’ en route devrait sortir fin mars chez Gigamic. Article Ludovox et vidéo sont sur la fiche du jeu

 

JEUX PRATIQUÉS

J’ai eu l’occasion de jouer à quelques jeux que je vous présente rapidement, la plupart sont déjà bien connus.

 

  • Kingdomino

 

Le dernier jeu de Bruno Cathala connaît un grand succès en attirant tous les types de joueurs autour de la table dans des parties courtes et addictives. Info exclu : une extension serait dans les tuyaux sous le nom de Queendomino !

P1050207_600p450

Kingdomino concourt pour l’As d’or de Cannes 2017 et il semble bien le favori pour remporter le prix, mais attention à ses challengers !

 

  • L’Auberge sanglante

 

Une petite visite de l’auberge s’imposait, toujours un plaisir ! (Non, je ne suis pas un assassin !)

P1050324_600p450

 

  • Pyramids

 

Pyramids boite 150La halle étant bondé, on a terminé par un Pyramids (Iello) à la maison ! Petite boîte fraîchement acquise auprès du magasin présent sur le salon, Les contrées du Jeu. Nous voulions en réalité acheter Kingdomino mais il était alors en rupture vers la fin du week-end et Dom nous a trouvé une solution en nous proposant Pyramids.

Comme déjà expliqué dans cette news récente, l’univers du jeu nous plonge dans l’Égypte antique où chaque joueur doit bâtir sa pyramide, son obélisque et son tombeau avec des cartes aux blocs multicolores.

Le principe d’acquisition des cartes est proche de celui de Kingdomino, les deux jeux boxent d’ailleurs dans la même catégorie avec tout de même plus de profondeur pour Pyramids.

Une phase de scoring a lieu à la fin du jeu en fonction de nombre de pierres de même couleur se touchant orthogonalement dans sa pyramide, de la hauteur de son obélisque avec une pierre de même couleur nécessaire à chaque étage, et les glyphes correspondants présents dans ses édifices. Des points sont aussi attribués pour les cartes glissées dans son tombeau avec un système de majorité résolu couleur par couleur.

Pyramids s’avère au final comme un bon petit jeu pour tout public, disponible chez Iello depuis fin janvier.

 

 

LE REPORTAGE PHOTO

Voici venir de quoi étancher vos mirettes.

Bon visionnage et n’hésitez pas à laisser vos commentaires pour toute question / interrogation sur un jeu non reconnu par exemple !

 

Place à Cannes et à l’année prochaine pour PAJ 2018 !

 

PS : beaucoup plus d’autres jeux étaient présentés à Place Aux Jeux que ceux couverts dans cet article et je m’excuse par avance auprès des auteurs et éditeurs si leur jeu/prototype n’est pas mis en avant. Il en va de même pour les animations. J’espère que le reportage photo répare ces absences.

 

BONUS : LES FESTIVALS À VENIR !

N’oublions pas non plus tous les autres festivals francophones à venir (liste non exhaustive) :

 

 

 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 24/02/2017
    Répondre

    Merci Zuton pour ce super retour. Seeders me fait définitivement envie.

  2. Photo du profil de Gougou69
    Gougou69 24/02/2017
    Répondre

    Ce salon à l’air vraiment intéressant ! Merci pour ce petit tour d’horizon. Personnellement, moi c’est Dice Forge qui me titille. Je vous ai déjà dit que j’adore les dés ? 😉

  3. Reixou 27/02/2017
    Répondre

    Merci pour le retour ! Beaucoup de jeux en avant première, du coup.

Laisser un commentaire