2018 : le j2s de l’année selon vos auteurs favoris

Aujourd’hui, on va se pomponner car nous recevons du beau monde sur Ludovox ! Le 31 décembre, normal me direz-vous, de se mettre sur son 31…

Oui, nous voulions clôturer l’année en beauté, après nos coups de coeurs de la Rédac, notre bilan sélectif complet de 2018, notre Sélection des meilleurs jeux passerelles de tous les temps, notre Edito qui revient sur tous les faits ayant marqué l’année écoulée, voici venir notre petite mignardise de fin d’année ! Au menu, farandole d’auteurs et délices ludiques croquants sur lit de découvertes…

 

À table les auteurs !  

Nous avons posé une question simple à une douzaine d’auteurs renommés : quel est votre jeu de l’année ? Voici leur réponse…

 

game-designer-s-warsch

 

Wolfgang Warsch, on en parlait encore dernièrement dans notre Edito-bilan de l’année, est un auteur qui a littéralement surgi de 2018 en prenant tout le monde par surprise avec ses idées simples, déroutantes et rafraîchissantes. Pas franchement étonnant finalement que son coup de coeur soit un jeu si inattendu et passé sous les radars ! Dans Farben d’Apolline Jove, chaque couleur raconte une histoire. On associe une couleur à un mot, puis on raconte pourquoi on fait cette association. Ensuite, un peu comme dans Dream On (que nous avons adoré), il s’agira de se souvenir de toutes les associations faites par les joueurs. Difficile a priori, sauf que toutes ces couleurs ont été reliées à des histoires singulières et auront donc marqué les esprits…  Le jeu sera localisé en France par Act in Games. 

 

game-designer-s-choice-stefan-feld-le-bien-et-le-malt


Le Bien & Le Malt
est un jeu qui n’est pas passé inaperçu puisqu’il fut sélectionné au prestigieux Kennerspiel cette année. Jeu de gestion et de placement dans la lignée de Francis Drake ou Egizia, cet eurogame de calibre intermédiaire signé Michael Kiesling en partenariat avec Andreas Schmidt fait « cohabiter un potentiel stratégique substantiel avec une dose d’opportunisme raisonnable. » nous disait Grovast qui semble en accord avec Stefan Feld dans son Just played. On vous sert une petite blonde fruitée ou une ambrée aux notes épicées ? 

 

game-designer-s-choice-antoine-bauza

 

The Mind, incontestablement le jeu de l’année pour le célèbre auteur d’Hanabi. Faut dire que les deux jeux partagent des faux airs de famille ! Hanabi nous proposait en effet de réussir des suites collectivement, avec une restriction assez pointue sur la communication et le partage d’informations, mais The Mind a « poussé le bouchon dans l’épure, jusqu’à l’absurde : on doit se débrouiller sans parler. Du tout. » comme vous pouvez le lire dans le test du jeu. Dans un monde où l’on ne supporte pas le moindre temps mort, The Mind joue au contraire avec le silence et base sa mécanique dans le downtime (qui de fait est annihilé). Un fort joli pied de nez ludique. 

 

game-designer-s-choice-matt-leacock

 

The Quest for El Dorado Heroes & Hexes est l’extension de La course vers El Dorado sorti en 2017 : « El Dorado était déjà l’un de mes préférés. Heroes and Hexes apporte plus de variété à la course. Mes amis et moi avons eu beaucoup de plaisir à jouer à des stratégies très divergentes, mais le jeu est si bien équilibré que nous avons toujours un finish serré et excitant. » nous dit Matt Leacock. L’extension ajoute une mécanique chafouine autour des lieux maudits, des tavernes qui permettent de recruter des héros, des nouvelles tuiles terrain avec des conseils pour créer des nouvelles maps… Voilà qui nous donne envie de repartir pour les mythiques cités d’or.

 

game-designer-s-choice-bruno-cathala

 

Ex grand fan de Magic (« Magic est sans aucun doute un jeu qui, non seulement m’a passionné, mais plus encore, m’a ouvert les yeux et fait comprendre beaucoup de choses en terme de game design. » déclare-t-il) Bruno Cathala ne pouvait décemment pas passer à côté de KeyForge, le Unique Game de monsieur Garfield. Plus fluide, plus fun, le jeu est, selon ses dires, brillant, et règle un certain nombre de défauts de son illustre aîné. Par contre, le coup des règles incomplètes dans la boîte de base, ça, disons-le tout net, ça ne passe pas… 

 

game-designer-s-choice-david-turczi

 

Endeavor: Age of Sail car 2018 signait le grand retour de Endeavor ! Fin, élégant, un jeu qui sait offrir une complexité décisionnelle sans étouffer sous des surcouches de règles, le tout avec une thématique crédible et un matériel très agréable… Bref, joli choix monsieur Turczi ! Pour découvrir cette nouvelle édition (merci kickstarter), rendez-vous sur notre interview tournée à Essen dernier du côté de Grand Gamer Guild. 
Sachez tout de même que le co-auteur de Kitchen Rush et Anachrony a longuement hésité avec d’autres références pour ce « game designer’s choice », en particulier avec Brass: Birmingham (un autre grand retour Kickstarté cette année !), mais il avait également retenu un titre d’Essen 2018 : Underwater Cities de Vladimir Suchy. 

 

game-designer-s-choice-jamey-stegmaier

 

The Rise of Queensdale c’est « le » Legacy revu par Inka & Markus Brand ! Celui-là, nous l’attendions de pied ferme en ce début d’année – nous avions même publié une preview détaillée sur la bête – fort malheureusement Ravenserbuger a finalement décidé de ne pas le localiser en France… Jamey Stegmaier s’est frotté lui-aussi au concept du Legacy, avec son Charterstone (test) mais aussi via The Rise of Fenris une extension pour Scythe accueillie avec joie par les amateurs, qui permet de transformer son jeu de base en jeu Legacy. Aurait-il été inspiré par l’opus du couple Brand ? 

 

game-designer-s-choice-isaac-childres ok

 

Detective, est un jeu coopératif, qui se joue en campagne et super immersif : voilà au moins trois points communs avec le grand Gloomhaven Peut-être est-ce cela qui a tant séduit son auteur ? À moins que ce ne soit simplement du au fait qu’il s’agisse d’un jeu absolument exceptionnel dans son écriture. Les enquêtes de Detective sont en effet riches, détaillées, complexes, et le jeu vous offre des outils tangibles et crédibles pour les résoudre, avec en particulier le site web conçu sur mesure, Antarès. Isaac Childres aime les jeux hors normes, et il ne s’y trompe pas : Detective en est un.   

 

game-designer-s-choice-simone-luciani

 

Blackout: Hong Kong, pas encore traduit chez nous, semble ravir les game designers pointus ! Simone Luciani, connu pour être derrière Tzolk’in ou encore Lorenzo Il Magnifico, nous a répondu en toute franchise qu’il avait finalement essayé assez peu de titres sortis en 2018 mais parmi ceux auxquels il avait pu se frotter, c’est incontestablement ce Blackout de Pfister qui sortait du lot. En attendant la VF de cette perle noire, n’hésitez à (re)voir notre présentation tournée chez Eggertspiele lors du dernier Essen

 

game-designer-s-choice-vital-lacerda

 

« Je n’ai pas joué à Root ni à Architects of the West Kingdom ni à Underwater cities » s’excuse gentiment Vital Lacerda quand on lui demande son jeu préféré de l’année. Par contre, il a quand même testé Forum Trajanum de Stefan Feld, AuZtralia de Martin Wallace, Cerebria sorti chez Mindclash, ou encore Teotihuacan édité par NSKN… Mais son jeu préféré sera, à l’instar de Simone Luciani ci-dessus, Blackout (tiens, faudra bien qu’on pense à demander le jeu préféré de Pfister l’année prochaine !). Chez nous, Atom vous en avait parlé en ces termes : « Il est pour nous l’un des meilleurs jeux eurogames experts de 2018, notamment grâce à sa relative épure. Il est la preuve que l’on peut faire un jeu excellent et profond sans en rajouter dans tous les sens. « . 

 

game-designer-s-choice-sebduj

 

Sébastien Dujardin a adoré Ganymède et Ceylon mais il retiendra pour notre sélection le petit Snowtime très joliment édité par Lui-même (news), pour « la magie qu’il dégage et le plaisir que j’ai eu à y jouer en famille. »
Snowtime vous propose de vivre une folle bataille de boules de neige dans les branches d’un arbre fantastique. Vous allez tenter de vous placer, par un système de cartes d’initiative jouées secrètement, sur un des 7 étages du bel arbre central. Si vous y parvenez et survivez aux bagarres qui s’en suivront, vous pourrez manger les fruits juteux de l’arbre, mais attention les cartes spéciales et les petits twists sur le scoring pourraient bien retourner la situation… 

 

game-designer-s-choice-rosenberg

 

Depuis 2007 et la parution d’Agricola (Ludochrono), Uwe Rosenberg est un haut représentant à l’international de l’école allemande – même s’il était déjà célèbre avant ça pour le jeu de cartes Bohnanza. Connu en particulier pour triturer des systèmes de pose d’ouvriers dans tous les sens mais aussi pour explorer des thématiques historico-géographiques pour le moins spécifiques (Terres d’Arle, Le Havre, Nusfjord…) l’auteur semble avoir des goûts ludiques très éclectiques dans sa pratique. En témoigne son jeu préféré 2018 : Farben, déjà plébiscité ci-dessus par son concitoyen Wolfgang Warsch et qu’il nous faut décidément découvrir d’urgence. 

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

13 Commentaires

  1. Gaume il y a 23 jours
    Répondre

    Quel article rafraîchissant. C’est très chouette de savoir que les auteurs ne sont pas mono-maniaques, loin d’être coincés dans leur catégorie de prédilection. Bravo à vous les rédacteurs et merci aux créateurs.

     

  2. Patrice il y a 23 jours
    Répondre

    Article intéressant et comme le signale Gaume rafraîchissant.
    Par contre au travers de cet article se fait ressentir une cruelle absence : où sont les auteurEs de jeux de société ?
    En espérant que 2019 verra l’arrivée d’un peu plus de mixité parmi cette profession. 🙂

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette il y a 23 jours
      Répondre

      Merci ! Oui il y a bien Apolline Jove citée deux fois via Farben, et le couple Brand mais comme je le disais dans l’edito selon une étude les auteurs de j2s sont à 81% des hommes blancs et ce tableau reflète bien cette réalité.

  3. Salmanazar il y a 23 jours
    Répondre

    Bravo pour cet article

  4. Salmanazar il y a 23 jours
    Répondre

    PS : mais pourquoi donc tous les avatars aléatoires tirent la tronche ? Cf les commentaires de ce post.

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling il y a 21 jours
      Répondre

      Pour t’inciter à créer un compte, et à mettre ton propre avatar ! 😉

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette il y a 21 jours
      Répondre

      C’est des visuels automatiques de WordPress on peut pas faire grand chose… sauf créer son compte et le personnaliser 🙂

  5. Photo du profil de Umberling
    Umberling il y a 21 jours
    Répondre

    Pour info, Farben sera localisé en France par Act in Games, et donc distribué par Blackrock, en 2019 !

    Et Rob Daviau vote aussi pour Detective.

  6. Coralie il y a 9 jours
    Répondre

    Cet article est vraiment trop sympa à lire.

    C’est super cool de savoir que nos papas de jeux ont eux aussi leurs petites pépites persos 🙂

    Je rejoins sur la liste Bruno Cathala avec Keyforge pour le coup ^^

    Merci Ludovox pour cet article qui se démarque vraiment de ce que l’on peut voir !

    Coralie de jeuxpourdeux.fr

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette il y a 8 jours
      Répondre

      Merci beaucoup ! oui, on pense assez peu à leur demander (d’ailleurs certains préfèrent pas parler de l’actu des autres auteurs !) mais c’est agréable de voir que même les références actuelles en matière de game design sont svt fans du travail d’autres, on sent des affinités se créer.

  7. Photo du profil de Coralie Sinchet
    Coralie Sinchet il y a 9 jours
    Répondre

    Cet article est vraiment trop sympa à lire.

    C’est super cool de savoir que nos papas de jeux ont eux aussi leurs petites pépites persos 🙂

    Je rejoins sur la liste Bruno Cathala avec Keyforge pour le coup ^^

    Merci Ludovox pour cet article qui se démarque vraiment de ce que l’on peut voir !

     

    Coralie de jeuxpourdeux.fr

Laisser un commentaire