The Rise of Queensdale : Erigez votre royaume avec le couple Brand

Rise of Queensdale est la future sortie du couple Brand, les auteurs de Descendance, ou plus récemment de Rajas of the Ganges (chez Atalia). Voilà un titre déjà fort attendu. C’est parce que Rise of Queensdale combote des arguments de poids : nous avons un jeu legacy compétitif à l’allemande avec un petit côté narratif comme dans Andor. Il est d’ailleurs illustré par Michael Menzel que l’on ne présente plus (Andor, Bruges, Agra dernièrement). Nous avons eu la chance de l’essayer sur le festival de Cannes (en version prototype francisée pour l’occasion). Voyons de quoi il retourne !

The Rise of Queensdale -Couv-Jeu-de-societe-ludovox

 

Comment ça marche ?

Rise of Queensdale nous propose 3 kilos de matériel ! Des cartes grand format, un plateau avec des tuiles hexagonales que l’on va pouvoir enlever pour en placer d’autres (avec la “ventouse royale” !), des dés, des autocollants pour nos dés…
Bon, le problème des legacy, c’est qu’il ne faut rien dire pour ne pas divulgâcher le plaisir de la découverte. Nous resterons donc suffisamment en surface sur cette partie, ne vous inquiétez pas.

Rise_of_Queensdale_jeux_de_societe_Ludovox (4)

Un grand plateau central, où chaque joueur démarre dans son coin pour ensuite partir explorer le reste des terres. 

 

Dans le jeu, nous incarnons des Seigneurs et devons montrer notre grandeur. Classique. Sur la première partie, pour emporter la victoire, il faudra avoir atteint 10 points de victoire sur la piste dédiée.                  

Chaque joueur a son plateau à sa couleur et 3 pièces et surtout 5 dés identiques. Nous lançons tous en même temps notre set de dés et, chacun notre tour, nous allons pouvoir chercher des ressources (bois, pierre, argile), de l’argent, ou réaliser des actions en positionnant les dés sur des emplacements d’action.

Rise_of_Queensdale_jeux_de_societe_Ludovox (3)

Des dés ? Du hasard ? Dans un jeu à l’allemande ? Du calme ! Ne paniquez pas. On peut relancer tout ou parti de nos dés en payant une ressource de son choix. Il est d’ailleurs aussi possible de réaliser une action même si le dé ne nous le permet pas : pour ce faire, on devra payer une ressource supplémentaire affichée par le dé (par exemple, mon dé est sur la face “argile”, je dépense un argile en plus des ressources demandées et je réalise l’action que je souhaitais). Bref, tant que l’on a des ressources, on aura toujours la possibilité de faire l’action que l’on souhaite. Un contrôle simple et efficace de l’aléatoire.

Une des actions nous permet de monter notre niveau de popularité, une autre de construire des bâtiments pour produire des ressources ou d’en stocker pour les parties suivantes. L’action de construction nous permet de gagner des points de victoire. C’est à ce moment là que nous utilisons la ventouse royale ! 🙂 On ventouse la tuile sur le plateau pour l’extraire et on place la nouvelle :

Rise_of_Queensdale_jeux_de_societe_Ludovox (1)

La ventouse royale, il va falloir trouver une explication thématique !

 

Nous pouvons aussi déplacer notre meeple “rôdeur” de 2 à 4 cases dans notre royaume pour explorer le plateau et récupérer divers petits jetons “plantes”. Au début, notre rôdeur ne peut glaner qu’un seul type de jetons, mais on pourra lui apprendre à en reconnaître d’autres et les récupérer sur le chemin, voire pourquoi pas en grappiller sur le terrain des joueurs voisins (oulala, de l’interaction dans un jeu à l’allemande ? Mais oui !).

Dans ma partie, un des jetons ramassés par mon rôdeur m’a invité à lire une carte aux autres joueurs, une sorte de partie narrative (façon Andor, voir photo ci-dessous si vous ne craignez pas les spoilers) qui nous expliquait qu’il allait se passer quelque chose. En dessous, un autre passage que je devais garder secret et qui ne concernait que moi me faisait profiter à un moment donné d’un effet.

 

Quand un joueur l’emporte en fin de partie, il devra gagner plus de points de victoire que les autres lors de la session suivante de façon à éviter l’effet win to win, une sorte de mécanisme de Catch up si vous voulez. Par contre, cela signifie qu’il faudra, comme dans un jeu de campagne ou un jeu de rôle, jouer avec le même groupe de joueurs à chaque session. Pas obligatoire, mais somme toute préférable. La campagne contient un maximum de 28 séances, mais le dernier état du jeu le gardera jouable ensuite. Cela dit, reste à savoir si le facteur rejouabilité demeurera aussi important une fois la campagne terminée, étant donné qu’on aura achevé nos développements. 

À la fin de la partie, nous avons lu une carte qui nous présentait le royaume et installait la trame scénaristique pour la partie suivante. Ce fut la fin de l’expérience pour nous.

Pour la sauvegarde, il est possible de ranger le jeu à plat dans son énorme boîte et on le ressortira tel quel quand on voudra reprendre la campagne. Le legacy ne s’arrête pas là : on pourra modifier les faces de ses dés à l’aide d’autocollants pour gagner plus de ressources ou avoir deux choix sur la même face, de sorte à accroître son contrôle. Tout un tas d’autres possibilités que nous n’avons pas pu appréhender sur une seule session sont au programme.

Rise_of_Queensdale_jeux_de_societe_Ludovox (2)

 

Notre partie nous a mis en appétit, mais j’attends de voir ce que les sessions suivantes auront dans le ventre. Après une seule partie, on reste un peu sur sa faim, on aimerait continuer, avancer dans la construction de ce royaume, découvrir l’intrigue, mais pour cela il faudra attendre sa sortie française cet été. Le jeu devrait en effet arriver en France en juin ou juillet pour un prix approchant les 80 € . 

 

Pub Tipeee grand format copie

La fiche de jeu 

Un jeu de Inka Brand, Markus Brand
Illustré par Michael Menzel
Edité par Alea, Ravensburger Spieleverlag
Pays d’origine : Allemagne
Langue et traductions : Allemand, Anglais
Date de sortie : Juillet 2018
De 2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée d’une partie entre 45 et 60 minutes

 

 

17 Commentaires

  1. Photo du profil de M3th
    M3th 01/03/2018
    Répondre

    Mais pourquoi pas, c’est relativement intriguant. Merci pour l’article:)

    • Roulio Lombric 01/03/2018
      Répondre

      Oui, merci pour ces nouveaux détails : je me permets pour une fois (ce n’est pas mon genre habituellement) d’être bêtement enthousiaste à propos de la sortie de ce jeu, sans l’avoir testé, et sans trop d’infos sur le genre de surprises qui surviendront pendant la campagne (mais c’est un peu  le cas avec tous les legacy, non ?) . Plutôt déçu par Pandémie Legacy (je n’entre pas dans les détails), pas moubourré plus que ça par Charterstone, j’attends avec impatience  ce Legacy compétitif en français : il y a quand même la marque Alea et le couple Brand derrière !   Je ne précommande jamais rien, mais là je passerai outre mes bonnes habitudes, et foncerai.

       

  2. Photo du profil de znokiss
    znokiss 01/03/2018
    Répondre

    Perso, autant le thème de Pandemic me laisse froid, de même que les retours sur Charterstone qui ont calmé mon ardeur, autant là je suis en train de baver comme un chien devant un steak.

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 01/03/2018
    Répondre

    La ventouse royale !!

  4. Photo du profil de Alendar
    Alendar 01/03/2018
    Répondre

    Toujours du mal avec le principe du legacy…
    Cependant, il faut bien avouer que certains donnent plus envie que d’autres, et celui-là en fait partie!

    Et franchement, la couv’! Miam!

  5. Photo du profil de RoulioLombric
    RoulioLombric 30/06/2018
    Répondre

    Des nouvelles de la sortie VF ?

    Il était question à un moment de juillet.

    Bon, du moment qu’il arrive…

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 03/07/2018
      Répondre

      Aux dernières nouvelles, la traduction est retardée. Ravensburger ne peut pas donner de date pour le moment. :/ c’est pas bon signe…

  6. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 03/07/2018
    Répondre

    Mauvaise nouvelle : la trad est annulée par Ravensburger 🙁

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 04/07/2018
      Répondre

      Noooooooooooo 🙁

      Tristitude, j’aurai une ventouse royale anglaise alors.

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 04/07/2018
      Répondre

      Je, que, quoi ?! Comment qu’est donc que cette volte face ! Super décu !

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette 05/07/2018
        Répondre

        Oui, surprenant … le jeu n’a peut-être pas les ventes escomptés Outre-Rhin ?

        • Photo du profil de Droop
          Droop 05/07/2018
          Répondre

          L’info vient d’où? J’ai tellement pas envie d’y croire 🙁

          • Photo du profil de Shanouillette
            Shanouillette 05/07/2018

            Je comprends… 😉 Mais c’est de source sûre from Ravensburger  🙂 je vous dirais si jamais ça change, mais a priori peu de chance, ils vont communiquer tôt ou tard officiellement sur cette décision… à suivre.

            Tristesse !

    • Photo du profil de bol2ry
      bol2ry 06/07/2018
      Répondre

      AAAAHHHHHHH !!! bouuuuhouuuuuu ! :'( :'( :'(

  7. Photo du profil de RoulioLombric
    RoulioLombric 06/07/2018
    Répondre

    Sniff,  c’est triste en effet. Merci Shanouillette d’avoir pris le temps de te renseigner.

    Pas sûr que je réussisse à faire jouer en anglais à une amie, faudra que je regarde le matis plus en détail.

    Et il faudrait déjà le trouver, ce jeu, en version anglaise !

  8. beatrice royer il y a 25 jours
    Répondre

    snif! Bon je vais faire comme avec le delicieux Spy Club! Un deepL à coté du plateau pour traduire!

Laisser un commentaire