La sélection des jeux pour bien débuter dans le jeu de société

Vous découvrez le monde du jeu de société et vous cherchez des jeux simples et accessibles ?

Vous êtes un joueur occasionnel et vous cherchez un jeu pour initier vos amis ?

Vous êtes un joueur régulier en quête « du jeu » qui vous permettra de réunir à la même table enfants, parents et grands-parents ?

Vous êtes tombé ici complètement par hasard en tapant « jeu de société » dans Google ?

Si vous vous retrouvez dans l’une de ces questions, alors cet article est probablement fait pour vous !

2017-12-12

Chez Ludovox on parle chaque jour de jeux de société, de tous les jeux de société, et particulièrement des derniers jeux à la pointe de l’actu.
Mais pour devenir un joueur assidu de nouveautés, un amoureux d’objets ludiques indé, ou tout simplement pour apprécier ce merveilleux hobby qu’est le jeu de société moderne, il faut souvent commencer en douceur, en découvrant des « classiques » ou en jouant à des jeux simples et accessibles, qui donneront parfois envie d’aller plus loin.

Nous sommes tous passés par là, en quête d’un jeu sympa et pas trop compliqué, auquel on pourra jouer en couple ou entre amis, sans s’arracher les cheveux sur les règles. C’est aussi dans cet objectif que nous proposons notre chaîne Youtube avec les vidéos Ludochrono : pour vous permettre de voir rapidement comment un jeu fonctionne et savoir s’il peut vous convenir.

En plus de ça, on s’est dit qu’il serait peut-être utile de vous dresser une belle liste des jeux qui nous semblent parfaits pour faire vos premiers pas dans le monde du jeu de société (aussi appelés les « Gateway Games », jeux passerelles).

Beaucoup de ces jeux sont considérés par les amateurs comme des « classiques », et sont des jeux très connus dans le milieu ludique actuel. Nous ajouterons à ces célébrités quelques nouveautés qui pour nous, sont par définition des jeux parfaits pour débuter ou faire débuter des personnes pas encore convaincues du plaisir procuré par les jeux de société modernes.

Car oui nous évoquons des jeux de société modernes ! Pas question ici de vous parler Bonne Paye, Mille bornes ou pire, Monopoly (un jeu qui fut imaginé au début du siècle dernier dans un but plus pédagogique que ludique, et qui n’a rien de moderne si ce n’est ses couches de peintures dues à ses diverses versions !). Ici, nous parlons de jeux dont les mécaniques ont su évoluer pour s’adapter aux joueurs d’aujourd’hui, quelque soit leur âge et leurs exigences, afin de procurer des sensations vraiment renouvelées. Captivants, originaux, narratifs, fun, nerveux, profonds, les jeux de société (jds) d’aujourd’hui présentent beaucoup de qualités qu’il vous faut absolument découvrir !

Alors, vous êtes prêts à oublier vos a priori ? À lâcher prise ? Laissez-vous guider, laissez-vous conseiller, et laissez-nous vous ouvrir les portes de ce nouveau monde qui n’attendait que vous !

 

Les petits jeux de cartes

Pour tous les habitués du ramis, de la belote ou du bridge, voici une petite sélection de jeux qui vous rappelleront ces sensations typiques des jeux de cartes traditionnels, tout en vous apportant un vent frais de nouvelles mécaniques qui devraient vous séduire.

C’est l’introduction la plus légère possible dans le monde du jeu de société, avec des petits jeux aux règles très accessibles et aux prix minis, pour jouer en famille.

Mow

Mow-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Mow est un jeu où il vous faudra poser des cartes de manière à continuer la suite commune à tous les joueurs, en ne posant que des cartes vers les extrémités, sans jamais être le joueur qui ne peut plus jouer. Si ça vous arrive, vous récupérez toutes les cartes, et les mouches (points négatifs) qui vont avec !

Simplissime (une seule règle, quelques cartes à effets), voilà un titre parfait pour sortir des sentiers battus. Pour vous faire une idée plus précise, regardez donc le Ludochrono :

Le Roi des nains

Roi des nains-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Le Roi des nains est un jeu de cartes qui revisite habilement le jeu dit « du barbu », avec des règles qui changent selon les manches, et des petits effets qui donnent du piquant à cette base toute simple.

Il permet de jouer en famille avec des personnes adeptes des jeux traditionnels, tout en se faisant plaisir avec des mécaniques modernes qui renouvellent les manches.

 

6 qui prend

6 qui prend-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Le 6 qui prend, c’est limpide. À chaque tour, tous les joueurs posent une carte de leur main. Puis on les arrange en respectant l’ordre croissant des cartes, et cela sur 4 colonnes différentes. Si votre carte est la sixième d’une des colonnes, catastrophe ! Vous récupérez toutes les cartes de la colonne, et les points négatifs en prime, ouch !

Des règles enfantines et très efficaces, le jeu allie anticipation, mémoire et gestion de main.

Coloretto

Coloretto-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Coloretto est un jeu où vous devrez collectionner un maximum de cartes de même couleur. Mais attention, à partir de la troisième collection, toutes les cartes en plus compteront en points négatifs !

C’est un jeu de collection idéal pour des joueurs débutants, qui vous permettra de découvrir la mécanique dite du « stop ou encore », c’est-à-dire apprendre à ne pas être trop gourmand et savoir s’arrêter au bon moment !

 

Noé

Noé-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Noé est un jeu de défausse et de gestion de main où il faudra vous débarrasser de toutes vos cartes avant les autres joueurs. N’y voyez aucunement une bataille là dedans, il faudra respecter des contraintes de pose assez subtiles inspirées du Blackjack, et surtout jongler avec les différents effets des cartes, qui twistent habilement le jeu.

Adorable et percutant, voilà un petit jeu malin qui apporte en douceur la notion des cartes à pouvoirs.

Schotten Totten

Schotten totten-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Schotten Totten est un jeu rappelant le rami ou la canasta, où il vous faudra réaliser des collections de 3 cartes de même couleur/valeur/suite…
Uniquement pour deux joueurs, vous affronterez votre adversaire sur 9 zones, et le premier joueur à en récupérer 5 (ou 3 adjacentes) remportera la partie. Mais pour cela, il vous faudra avoir posé la meilleure combinaison de 3 cartes possible sur la zone.

Un classique des jeux à deux qui allie gestion de main et prise de risque, Schotten Totten contient des règles avancées avec des pouvoirs permettant de faire évoluer le jeu avec votre pratique vers quelque chose de très retors et agressif. 

 

 

 

Les jeux rapides, d’ambiance ou d’apéro

Une fois l’initiation aux jeux de cartes passée, il est temps pour vous de passer aux jeux où l’on « s’amuse » ! Comment ça, on ne s’amusait pas avec les autres ? Mais si voyons ! Qui dit jeux d’ambiance dit souvent parties pas trop longues, règles accessibles, qui se pratiquent plutôt en grand nombre, et mécanismes qui vous amènent à tester votre rapidité, votre imagination, votre mémoire ou votre capacité à dessiner dans l’espace par exemple.

Voilà une petite sélection pour vous montrer un peu la diversité des jeux que l’on peut trouver dans cette catégorie, histoire de vous aider à cerner vos préférences. Alors plutôt réflexion ou action ?

Profiler

profiler-cocktail-games-materiel-jeu-de-societe-ludovox

Profiler, sous ses faux airs de jeu d’enquêtes, vous permettra d’apprendre à mieux connaitre vos amis et vos collègues. Ici, vous devrez identifier un personnage parmi six, uniquement à travers 2 questions et leur placement sur une échelle allant de +5 à -5 représentant l’avis du personnage sur la question. Par exemple : Barack Obama aime-t-il sortir en boite ? La reine des neiges mangerait-elle de la raclette ? D’après vous ? Évaluez et devinez bien.

Profiler permet aussi de découvrir le concept du jeu coopératif, car tous les joueurs jouent ensemble pour trouver la solution à l’énigme posée par l’un des joueurs. Il faudra réfléchir, communiquer ses avis, et essayer de se mettre à la place du joueur qui pose l’énigme pour comprendre de quelle célébrité il parle. La bonne humeur règne autour de la table, et le plaisir s’avère plus important que les points remportés (c’est ça aussi le jeu de société) !

Imagine

Imagine-Materiel-Jeu de societe-ludovox

 

Dans Imagine les joueurs disposent de 70 cartes transparentes avec des motifs colorés qui vont leur servir à faire deviner des expressions, événements, lieux et tout un tas de concepts de ce genre. Vous pourrez superposer les cartes transparentes, les assembler, les combiner et même les animer en bougeant les cartes !

Ce jeu hyper simple va mettre à rude épreuve votre imagination et votre capacité à combiner des éléments qui n’ont aucun rapport entre eux pour leur faire dire ce que vous souhaitez.

Créativité, imagination et déduction sont les maîtres mots dans Imagine !

 

Strike

Strike-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Strike est le premier jeu de dés de la sélection, et il a la petite particularité de se jouer directement dans sa boîte.
Il vous faudra être le joueur qui récupère le plus de dés d’ici la fin de partie, ou du moins qui en perd le moins. Vous en jetez un par tour dans la boîte, mais si un dé sort de l’arène ou arrive sur sa face « croix », il est retiré immédiatement du jeu. L’astuce ? Vous pouvez cogner les dés déjà en place pour les faire changer de face. Et c’est à vous de décider quand vous arrêtez de jouer !

Il y a du « stop ou encore » à l’œuvre, mais également de l’adresse et bien sûr beaucoup de chance (ce qui fait souvent tout le sel des jeux de dés). Mais il y a surtout beaucoup de fun !

Qui Paire Gagne

Qui paire gagne-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Qui Paire Gagne est un jeu d’associations d’idées : 11 images sont révélées sur la table, et vous devrez associer 5 paires entre elles, secrètement. On révèle ensuite les choix de chacun, et plus une paire a été réalisée par les joueurs, plus elle rapporte de points ! Il vous faudra combiner les cartes selon votre ressenti, mais également en fonction de ce que vous pensez que les autres associeront… 

Ce jeu va vous permettre de (re)découvrir à quel point les gens avec qui vous jouez peuvent penser différemment de vous. L’intérêt du jeu n’est bien sûr pas uniquement de révéler des associations communes, mais surtout d’expliquer le cheminement que notre cerveau a fait pour en arriver à ces choix-là. (Une pomme avec un vélo ? Mais pourquoi t’as fait ça ?) Et cela peut être vraiment surprenant et drôle suivant vos joueurs !

Gloobz

Gloobz-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Gloobz est l’un des jeux d’observation / rapidité les plus efficaces et mieux édités qui soient à notre avis. Il se compose de 7 figurines et d’un tas de cartes, et le but va être de récupérer la ou les bonnes figurines, selon ce que vous demande la carte et l’information énoncée par le joueur dont c’est le tour. Qu’est-ce qu’il y a le plus sur cette carte ? Des monstres carrés et rouges ? Vite, foncez pour les attraper ! À moins qu’il n’y ait une surprise… ou une contre-indication ?! Regardez bien…

Gloobz est un jeu malin et efficace, paré d’une superbe édition avec ses figurines plastiques adorables. Il mettra à rude épreuve votre rapidité et votre acuité visuelle, mais aussi votre capacité à interpréter rapidement les indications mentionnées. Ouvrez l’œil et le bon ! 

Tasso

tasso cover

Dans Tasso, vous devrez jongler entre dextérité et stratégie afin de vous débarrasser de tous vos bâtonnets avant les adversaires. L’astuce ? Lorsqu’un joueur pose un bâtonnet sur deux autres (non déjà occupés), il rejoue !              

Le premier jeu de dextérité de notre sélection : il s’avère être terriblement malin car vous devrez évaluer correctement les distances entre les bâtonnets, bien les placer, et surtout essayer de gêner au mieux vos adversaires… en plus d’être habile bien sûr !

Loony Quest

pic2074465_md

Loony Quest est un jeu dans lequel vous incarnerez des petits personnages de jeu vidéo (façon jeu de plateforme) qui tenteront de traverser des niveaux en évitant les ennemis et en récupérant des bonus. Pour cela, vous devrez tracer votre chemin sur une feuille transparente que vous placez d’abord devant vous, puis que vous superposez sur l’illustration du niveau pour vérifier votre résultat. Un système malin et ludique. 

Loony Quest s’avère une sorte de jeu de dessin sans dessin (c’est plus du tracé réalisé à la volée), vraiment original, où vos compétences de représentation spatiale seront mises en action avec la pression du temps, le tout avec de la prise de risque (on aime aller chercher les bonus !). Une belle édition, une chouette direction artistique, avec en sus une difficulté croissante et modulable. 

Mot pour Mot

mpm_eclate_alpha_webonly

Mot pour Mot est un jeu de tir à la corde avec des lettres ! Vous devrez trouver des mots sur un thème imposé, dans un chrono très court, afin de « tirer » les lettres centrales du côté de votre équipe, selon le nombre de fois que vous utilisez ces lettres dans votre mot.

À la fois original et bien tendu, ce jeu de lettres ne nécessite pas d’être particulièrement doué en Lettres avec un grand L, mais plutôt de savoir trouver les bons mots au bon moment, en étant rapide. Un jeu d’équipes, drôle, original, du genre tonique.

Taggle

Taggle-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Taggle c’est un jeu d’ambiance dans lequel vous devrez trouver la meilleur répartie à la question saugrenue qui est posée. Vous tentez de faire rire, vous mettez le ton, usez de mauvaise foi et surtout vous vous amusez diablement ! L’éditeur s’appelle le « Droit de Perdre », pour vous dire à quel point on se fiche bien de savoir qui gagne ici… Le but est surtout de passer un bon moment autour de la table.

À recommander pour vos soirées entre amis lors d’un apéro au réveillon par exemple. Les réparties tranchantes proposées, lorsqu’elles seront jouées au bon moment, ne devraient pas manquer de provoquer de nombreux fous rires. À partir de 16 ans. 

 

 

Les jeux avec des plateaux, des tuiles ou des pions

Alors ça y est, vous avez fait vos premières armes, et vous êtes prêt à essayer des jeux avec un peu plus de réflexion ? Vous êtes las des jeux avec une seule règle, vous en voulez bien deux ? Eh bien pas de problème, voici notre sélection des jeux de plateaux incontournables pour bien débuter et découvrir la richesse et la profondeur de ce que peut vous apporter le jeu de société moderne.

Qwirkle

qwirkle-iello-materiel-jeu-de-societe-ludovox

Qwirkle est un jeu abstrait dans lequel vous devrez aligner des tuiles suivant leur forme ou leur couleur. Chaque fois que vous allongez une ligne, vous scorez des points. Si vous alignez 6 formes ou couleur différentes, vous faites un « qwirkle » et gagnez un maximum de points.

Avec Qwirkle, vous allez découvrir le plaisir de jouer en famille autour d’un jeu où vous jonglerez entre prise de risque et opportunisme. Des règles notoirement simples, assimilées en quelques secondes, et pourtant une belle profondeur de jeu et un plaisir évident à tenter de profiter de vos adversaires pour réussir les coups les plus juteux.

Kingdomino

Kingdomino-Blue Orange-Materiel-Jeu-de-societe-ludovox

 

Kingdomino c’est un jeu basé sur le concept des dominos, dans lequel vos devrez juxtaposer des tuiles afin de créer un royaume. Constituez de grands prés, forêts ou marécages, puis gagnez des points en fonction de leur taille mais aussi du nombre de symboles « couronne » que contiennent vos ensembles.

À vous d’optimiser vos placements de tuiles pour maximiser vos gains, tout en jouant avec l’ordre du tour qui dépendra de vos choix des tours précédents. Un titre ingénieux, facile d’accès, fluide, qui va vous faire découvrir les jeux de poses de tuiles en douceur. 

Sushi Go!

Sushi Go!-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Sushi Go! est un jeu de collection dans lequel vous allez tenter de collecter les meilleurs sushis. Selon les sushis que vous récupérez ou que vous combinez, vous gagnerez plus ou moins de points, mais pas sûr que vos adversaires vous laissent faire tout ce que vous voulez !

Dans ce jeu, vous découvrirez le mécanisme de draft, qui consiste à choisir une seule carte parmi plusieurs, et de passer toutes les autres à son voisin. Tout le monde faisant cela simultanément avec sa main de cartes, les manches tournent rapidement. De vos choix dépendront les actions de vos adversaires. Dilemmes !

Les mécanismes de collection sont quant à eux à la fois simples et malins. Le tout est proposé avec une thématique bien gourmande, bref, du tout bon. 

Quarto

Quarto-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Quarto est un jeu abstrait pour deux joueurs où vous devrez aligner 4 éléments qui contiennent une caractéristique commune (taille, forme, couleur ou remplissage). Apparemment très simple, toute la subtilité vient du fait que ce n’est pas vous qui choisissez la pièce que vous jouez, mais votre adversaire ! Ha ! Non !

Un jeu abstrait qui mettra vos méninges en action et vous demandera de bien observer votre jeu, mais aussi celui de l’adversaire, afin de prévoir vos coups quelques tours à l’avance et éviter de lui donner la pièce qui lui permettra de gagner.

À la fin d’une partie, vous n’aurez qu’une envie, demander une revanche ! Un grand classique du jeu moderne. 

Carcassonne

Carcassonne-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Carcassonne est un jeu dans lequel vous placerez vos petits personnages (dit « meeples ») sur des tuiles afin de construire des routes, des châteaux ou des fermes. Mais pour maximiser vos gains tout en restant partisan du moindre effort, vous devrez tirer parti du travail de vos adversaires en leur proposant des alliances temporaires, ou en vous incrustant dans leurs réalisations au dernier moment.

Carcassonne c’est LE jeu de tuiles par excellence, qui reste après plusieurs années un incontournable, tant son système est simple et redoutable. Vous devrez jouer entre prise de risque et tactique, tout en surveillant vos adversaires et en profitant de leurs actions.

Medieval Academy

 

Madieval Accademy-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Medieval Academy est un jeu de cartes dans lequel vous incarnez un apprenti chevalier qui s’entraîne via de multiples épreuves et exercices à devenir le meilleur (ou parfois le moins mauvais !).

Le jeu mélange le draft (garder une seule carte de votre main et passer les autres au voisin) avec un système de majorité (être le meilleur/plus présent dans certaines catégories en vous plaçant intelligemment). Vous découvrirez la douce et cruelle sensation de frustration liée au fait d’avoir envie de tout faire, alors que vos actions seront assez limitées, d’autant que vos adversaires feront tout pour être meilleur que vous dans chacun des domaines.
Une once de bluff, un peu de chance, des illustrations non dénuées d’humour, et voilà un titre parfait pour cette sélection. 

Splendor

 

 

Splendor-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Splendor vous met dans la peau d’un marchand de joyaux qui devra en récupérer le maximum afin de satisfaire les demandes des Nobles de son royaume. On retient surtout que c’est un jeu nerveux et surprenamment profond pour si peu de règles… et qu’il vous permet de triturer des vrais jetons de poker ! 😉  

Mécaniquement, Splendor vous ouvre la porte des jeux dit à « moteur ». Vous mettez en place un système d’achat qui va finir par s’auto-alimenter efficacement, vous permettant de monter en puissance dans vos actions et finalement, de convertir un maximum de vos acquisitions en points de victoire. Dit comme ça, on dirait que c’est compliqué, mais tout se passe dans la plus grande fluidité, c’est bien là le tour de force ! 
 
Un jeu qui vous forcera à optimiser vos coups, tout en surveillant vos adversaires pour ne pas les laisser vous prendre de court. Splendor a aussi une extension qui permet d’aller encore plus loin si vous le souhaitez !

Le petit prince

Le petit princ-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Le petit prince est un jeu de tuiles dans lequel vous allez construire une planète. Mais attention vos adversaires ne vous laisseront peut-être pas faire ce que vous rêvez d’accomplir si facilement… Loin s’en faut !

L’originalité du jeu vient du fait que vous allez décider vous même de la manière dont vous gagnerez des points. En effet, ce sont certaines tuiles qui spécifient comment vous scorez. À vous de choisir le bon moyen en fonction des tuiles que vous avez posées, ou de diriger vos futurs choix en fonction de cela. 

Un beau jeu sur un thème célèbre, dans lequel vous trouverez beaucoup de fourberies tant vos adversaires tenteront de mettre à mal votre stratégie en prenant les tuiles qui vous arrangeraient le plus. Poétique et chafouin, un mélange surprenant !

 

Dixit - Odyssey

 

DIXIT_ODYSSEY_FR_BOXECLATE2

Dixit « Odyssey » (nouvelle version du Dixit classique) est un jeu sollicitant activement votre imagination car vous devrez tenter de faire retrouver aux joueurs votre carte parmi d’autres juste à partir d’un mot ou d’une phrase.

La subtilité du jeu réside dans le fait que chaque joueur va jouer une de ses cartes qu’il imagine bien coller au mot que vous prononcez, afin de tenter d’attirer les autres joueurs dans leurs filets. Le twist final ? Vous ne gagnez pas de points si vous donnez des indices trop évidents (et que tout le monde trouve la bonne solution) ni si personne ne vous suit.

Au menu : Finesse, justesse, empathie, fantaisie, humour… Un titre magnifié par de superbes illustrations totalement oniriques et allégoriques. 
Vendu à plus de 2 millions d’exemplaires, son succès lui a permis de voir naître plein d’extensions pour renouveler le plaisir. 

 

Aventurier du rail - Europe

 

Aventurier du rail – Europe narre l’histoire de la création des réseaux de chemins ferrés. Vous devrez acquérir des wagons afin de créer des lignes ferroviaires, pour relier les villes imposées par vos objectifs secrets. Mais attention, vos adversaires tenteront peut-être aussi de créer ces lignes avant vous, et vous prendront de court, vous obligeant à aller sur des chemins beaucoup plus longs…

Les Aventuriers du rail, avec son édition solide, vous permettra de découvrir les jeux à objectifs cachés dans une course où vous serez sans cesse titillé entre optimiser vos coups et vous dépêcher de les faire avant vos adversaires.

Marrakech

 

gigamic_gcma_marrakech_box-game_web

Marrakech est un jeu où vous devrez tenter de recouvrir la plus grande partie du plateau avec les tapis de votre couleur, tout en tentant de diriger vos adversaires sur votre territoire pour leur soustraire de l’argent.

Il s’agit d’un jeu de contrôle de territoire où vous tenterez de vous développer en grignotant le terrain de vos adversaires, et donc leur points. Un petit jeu semi-agressif puisque vous attaquez directement les points de vos adversaires, via un système de déplacement au dé simple mais malin. L’enchevêtrement de tapis donne un fort joli plateau visuellement !

Bubblee Pop

éclaté-bubblee-pop-jeu-de-societe-ludovox

Bubblee Pop c’est la manière la plus évidente de convertir vos amis joueurs de Candy Crush au jeu de société. Faites glisser les boules du ciel dans votre zone de jeu, tentez d’en aligner 3 pour les faire disparaître et activez des pouvoirs pour gêner votre adversaire.

Bubblee Pop reprend le système du « Mach 3 » bien connu des jeux vidéos, et l’applique dans un jeu de société à deux joueurs qui vous obligera à bien gérer les couleurs cumulées dans votre zone tout en surveillant les mauvais coups que prépare votre adversaire. Alliant tactique, combinaisons, et opportunisme avec un peu de chance, Bubblee Pop propose également un mode solo pour ceux qui aiment les défis en solitaire.

 

 

Les jeux pour jouer avec les enfants 

Après avoir partagé cette nouvelle passion en famille et avec vos amis, vous avez désormais envie d’inculquer les vraies choses de la vie à vos enfants ou ptits neveux ? 😉 C’est une tache bien noble que voilà ! Par quoi commencer ? 

Dr Eureka

Dr. Eureka 4_md

Dr Eureka vous permet d’incarner un savant qui essaye de reproduire des expériences scientifiques un peu folles. Mélangez les tubes et leurs contenants le plus vite possible sans les faire tomber !

Vous découvrirez avec ce jeu le principe des tours de Hanoï, où vous devrez jongler entre les contraintes imposées, tout en manipulant un matériel très agréable à l’œil et au toucher dans des parties endiablées. Le principe est si simple qu’on se demande pourquoi personne ne l’avait jamais fait avant !

Le bois des Couadsous

Le bois des Couadsous-Materiel-Jeu de societe-ludovox

 

Le bois des Couadsous est constitué principalement de 9 cartes recto/verso… et de charmants petits écureuils ! Le jeu vous proposera de retrouver le chemin vers votre cache de noisettes.
Retrouvez les formes ou les couleurs qui se trouvent sous les cartes de votre colonne. Mais attention, elles se retournent à chaque fois que vous essayez de les deviner ! AAArgh ! Il y avait quoi déjà ladsous ?

Lointain descendant du memory, en tellement plus fun et diabolique, le bois des Couadsous jouera avec votre mémoire tel un chat avec une souris. Vos enfants risquent de vous surprendre tant il jongleront mieux que vous avec ces informations simples que vous aurez tendance à très vite oublier !

Le verger

 

Le verger-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Le Verger ou le premier Verger (dès 2 ans) est vraiment un « classique » des jeux modernes coopératifs pour les petits. 

Les arbres ont donné de jolis fruits qu’il vous faudra tous ensemble cueillir avant que le corbeau ne dévore tout. Le jeu est très accessible : On lance le dé et on remplit notre panier, à moins que ça ne soit le tour du gourmand volatile de se servir ! 
 
L’aspect coopératif permet d’éviter les crises de pleurs liées à la défaite (appréciable pour mettre le pied à l’étrier en douceur, même s’il sera important de leur apprendre à perdre contre les autres aussi !). On apprend à lancer le dé et à appliquer le résultat, à attendre son tour, à partager la victoire ou l’insuccès, et souvent on enchaîne les parties ! Le matériel (en particulier les gros fruits en bois) donne à lui seul envie de jouer (jeu libre possible). 

 

Kayanak

kayanak-49-1381949831-6575

Fort de son matériel original, Kayanak fait partie des classiques Haba jouable de 4 à 8 ans (ce qui fait une jolie durée de vie pour un jeu enfant). En effet les règles prévoient de quoi faire évoluer le défi des joueurs en fonction de leur âge. Le principe est bien vu : on aide un petit ours polaire à percer la banquise (représentée par une feuille calée dans la boîte elle-même) et à pêcher ses poissons (avec une canne à pêche aimantée). A partir de 6 ans on pourra faire fondre la banquise pour gêner les adversaires ou la geler pour rendre la pêche plus compliquée !

Le thème est rafraîchissant (sans jeu de mot !) et le tout mêle tactique, adresse, avec un brin de mémoire et un matériel qui s’avère un véritable appel au jeu !

 

La chasse aux monstres

la chasse aux monstres

La chasse aux monstres c’est l’histoire d’enfants qui chassent les monstres hantant leurs nuits grâce à leurs jouets préférés. Rien que la prémisse a tout pour séduire !

Jouable dès 3 ans, ce petit jeu de memory coopératif permettra d’initier les plus petits au jeu de société, avec une approche toute douce et rigolote (on aime crier « au placard les monstres ! ») car tous les joueurs gagnent ou perdent ensemble. 

On apprécie le matériel modernisé de cette nouvelle édition. Parfait pour les amateurs de « Monstres et Cie » !

Happy Party

gigamic_gkha_happy-party_boxgame_hd

Happy Party vous permet de revivre (dès 4 ans) le plaisir de souffler vos bougies d’anniversaire toute l’année !

En dehors de son magnifique plateau-gâteau en 3D fort alléchant, l’originalité du jeu tient dans le fait que les enfants vont utiliser leur souffle pour faire tomber de grandes bougies. Attention, il ne faut pas tout faire tomber, mais en cibler quelques-unes de manière précise en fonction du tirage des dés !

Ils retrouveront le plaisir et les sensations qu’ils ont eu pour leur anniversaire, via des mécanismes ludiques originaux et adaptés. Cerise sur le gâteau au chocolat : S’ils soufflent bien, ils choisiront un cadeau dans un ensemble de tuiles… Mais seuls certains les intéressent ! Se souviendront-ils où ils se cachent ? 

Panic Cafard

 

Panic Cafard-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Panic Cafard est un jeu original et pêchu (dès 5 ans) où vous devrez créer un chemin dans le labyrinthe afin d’emmener le cafard mobile (type nanobot) chez vos adversaires.

Le jeu utilise en effet un mini robot électronique qui avancera tout seul et de façon imprévisible. Déjà rien que ça devrait émerveiller vos petits. Mais ce n’est pas tout ! Vous tenterez de guider ses déplacements en tournant les murs du labyrinthe. Ludique, c’est le dé qui vous dira quel type de mur vous avez le droit d’utiliser, en forme de couvert : fourchette, couteau ou cuillère ? Vite, lequel sera le mieux placé ?

Il faudra être vif et réactif pour tenter de rediriger le cafard où ça vous arrange. Au programme : Calculs simples de trajectoire, rapidité, chance et surtout du fun pour petits et grands ! 

Les 3 petits cochons

 

Les trois petits cochons-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Les 3 petits cochons est une adaptation du conte éponyme dans une belle boîte en forme de livre accessible dès 6 ans. Vous tenterez de construire la plus belle maison, tout en évitant les rafales dévastatrices du loup.

Le jeu allie le plaisir des dés, la satisfaction de rejouer le souffle du loup (on souffle sur la roulette pour la faire tourner) et la réjouissance liée à la construction de sa petite maison, rendue d’une très belle manière. Bien sûr, on craint que le méchant loup ne la réduise en miettes !

En bref, voici un jeu malin, court et tactique avec ce qu’il faut de chance pour les enfants, le tout dans l’univers du conte que l’on prend plaisir à revisiter (un feuillet nous permet de relire l’histoire).
À noter : Possibilité de pousser les curseurs de difficulté pour les plus grands. 

Maître Renard

 

Maitre renard-Superlude-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Maître Renard vous permet d’incarner un goupil qui va aller chiper des animaux dans la ferme voisine. Mais les larcins se faisant la nuit, vous évoluerez dans le noir vêtu d’un masque !

Dans ce jeu compétitif, chaque joueur portera un masque qui lui obstruera la vue. Vous jouerez donc à l’aveugle et tenterez ainsi de reconnaître les formes des animaux demandées, uniquement grâce à votre sens du toucher. Pour corser le challenge, vous jouez tous en simultané, et dans la même boite. Serez-vous assez rapide ?  (À partir de 7 ans.) 

[NDLR : L’auteur du jeu est également l’auteur de cet article, validé par la Rédaction. Maître Renard a été salué unanimement par le public et les critiques – As d’or du jeu de l’année Enfant 2016 – et nous pensons sincèrement qu’il mérite sa place dans notre Sélection de par son originalité et sa grande accessibilité]. 

 

 

Pour aller plus loin 

Vous avez fait le tour de tout ce que l’on vous a conseillé précédemment et plus encore ? Alors vous commencez à devenir un sacré joueur ! Eh bien pour continuer à aller plus loin, voilà notre sélection complémentaire de jeux qu’il vous faut absolument découvrir ! Ceux-ci commencent à avoir quelques règles à maîtriser. Attention, rien d’insurmontable, au contraire, mais juste de quoi pimenter l’expérience de jeu en vous impliquant toujours un peu plus !

 

King of Tokyo

 

king of tokyo materiel

Dans King of Tokyo vous incarnez un monstre géant qui met à sac la ville de Tokyo à grand coup de griffes et de dents ! Vous tenterez d’accomplir des exploits afin de gagner des points de gloire, ou bien déciderez juste d’annihiler vos adversaires, selon vos préférence et/ou votre humeur.

Il s’agit d’un jeu de dés basé sur la mécanique du Yams (6 dés que vous pouvez relancer jusqu’à 3 fois pour obtenir de meilleurs résultats). À vous de faire les bons choix, entre prise de points de victoire et attaques de vos adversaires, tout en surveillant vos points de vie, car ici tous les coups sont permis.

La grande puissance du jeu (en dehors de son thème fun bien rendu) réside dans son nombre incroyable de cartes pouvoirs que vous pourrez acheter pour faire évoluer votre monstre afin de le rendre plus fort ou plus versatile, rendant toutes les parties différentes les unes des autres.

Codenames

codenames-pictures-ludovox-2

Codenames est un jeu de communication secrète et d’association d’idées où vous jouerez par équipes (il existe aussi une version duo, en totale coopération). Vous tentez de deviner les mots secrets que votre équipier essaie de vous faire découvrir.

Ce jeu de communication devrait vous faire cogiter vraiment fort tout en étant un party game ! Mais ici nul besoin d’être bon en lettres ni rapide, il faut être fin, malin et observateur pour tenter de dire les parfaits mots-clefs : s’ils sont bien trouvés, ils permettront à vos collègues de déduire plus d’un seul mot secret !
Codenames se joue jusqu’à 8 joueurs. 

Mysterium

558c0298159e7

Mysterium vous propose d’incarner des médiums qui tentent d’élucider un ancien meurtre en étudiant des visons qu’un fantôme (un autre joueur) vous propose.

Souvent présenté comme un mélange improbable entre le Cluedo et Dixit (voir plus haut dans la sélection), Mysterium est un magnifique jeu d’associations de concepts et d’images, dans un univers fort, sombre et enchanteur.

Vous découvrirez avec ce jeu coopératif le concept du maître de jeu, un joueur qui joue un rôle différent des autres, qui distillera les indices selon les joueurs mais aussi sous la contrainte du peu de cartes à sa disposition. Observation, écoute et prise de recul vous seront nécessaires pour découvrir tous ensemble l’assassin du manoir hanté !

Colt Express

colt-express

Colt Express vous plonge dans l’histoire du Far West, avec des bandits, des attaques de trains, des duels de pistolets et des bagarres, le tout dans un jeu de société fun et magnifiquement édité.

Le jeu vous initiera au concept de la programmation d’action (je sélectionne d’un coup toutes les actions que je ferai quel que soit ce qui va se passer), au bluff et au guessing (deviner ce que les autres joueurs font). Vous choisissez vos cartes d’actions en fonction des événements et de ce que vous pensez que vos adversaires joueront, mais tout peut arriver ! 

Un peu de chance, un poil de tactique, une bonne dose de confrontation, et beaucoup de coups fourrés seront à l’œuvre. Mention spéciale au matériel, et en particulier au train en 3D, le tout pour un prix très abordable. 

Celestia

pic2578351_md

Celestia vous fera visiter des cités dans les nuages à la tête d’un aéronef qui affrontera de multiples périls. Mais tous les joueurs n’arriveront pas à bon port !

Celestia combine jeu de dés et estimation des risques, le tout via un concept central de « stop ou encore ». Cette fois vous ne devrez pas estimer vos capacités à réussir mais plutôt réfléchir à ce que vos adversaires vont pouvoir faire à leur tour. Un savant mélange d’analyse et de prise de risque, saupoudré de ce petit grain de chance qui vous fera pester de ne pas avoir tenté de continuer ! 

À la fois drôle et frustrant (mais c’est ici un compliment), ce jeu d’apéro est très agréable à jouer, mais nécessitera une petite période d’assimilation des cartes pouvoirs.

Isle of Skye

 

Isle of skye-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Isle of skye vous met à la tête d’un petit domaine écossais que vous devrez étendre afin d’en tirer le plus de points de victoire.

Ce jeu combine les mécanismes de poses de tuiles vus dans Carcassonne, mais revisitées avec un système d’enchères très simple et malin. Vous pourrez tenter d’acheter les tuiles de vos adversaires pour vous les approprier, sachant que tout l’argent que vous leur donnez pourra leur servir pour vous acheter les vôtres plus tard !

Le jeu est terriblement efficace, et son système de décompte des points via des objectifs multiples à la fin de chaque tour rend le tout surprenant et surtout très rejouable.

Cash and Guns

Cash and Guns-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Cash and Guns c’est l’histoire d’un braquage qui tourne mal au moment du partage. Finalement, tout le monde veut une part du gâteau un peu plus grosse que celle prévue initialement !

Dans ce jeu d’ambiance XL, vous apprendrez à négocier, baratiner, trahir et escroquer vos amis. Que du bonheur ! Tous les coups sont permis, que ce soit des trahisons, des alliances temporaires ou des menaces en pistolet en mousse (oui oui), vous devrez récupérer le meilleur magot possible.

Une ambiance complètement folle autour de la table, à réserver tout de même aux joueurs qui ne sont pas trop susceptibles.

Takenoko

 

Takenoko-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Takenoko vous embarque pour le Japon où vous observerez le jeu incessant d’un panda grignotant les bambous que le jardinier passe son temps à essayer de faire pousser !

Dans ce jeu, vous découvrirez un savoureux mélange entre la pose de tuiles et les objectifs secrets, avec de la petite stratégie et pas mal d’opportunisme. Vous préparerez vos coups à l’avance afin d’optimiser vos ressources et tenterez d’utiliser au mieux les efforts des adversaires pour en profiter également.

À la fois magnifiquement édité, joliment coloré et très agréable à jouer, Takenoko vous promet un très beau voyage.

7 Wonders

 

7 wonders-Materiel-Jeu de societe-ludovox

7 Wonders vous place à la tête d’une grande civilisation qui doit s’épanouir à travers la science, l’architecture, le commerce ou la guerre, et cela forcement un peu au détriment des civilisations voisines !

Le jeu de draft et de collection par excellence. Multi récompensé, le jeu est un incontournable dès que vous tombez dans le milieu du jeu de société. Jouable jusqu’à 7 joueurs, vous devrez analyser finement les cartes que vous avez en main afin de faire les meilleurs choix, tout empêchant vos voisins directs de faire le plus de points possible. Profitez de leurs ressources, construisez une Merveille sous leur nez ou faites leur la guerre, tout est possible dans ce jeu tout en subtilité à faible interaction directe. 

 

 

Une fois quelques-uns de ces jeux découverts, vous serez sûrement tout à fait à l’aise pour vous frotter à beaucoup d’autres choses que le hobby du jeu de société moderne peut offrir. Et oui, vous n’avez pas encore tout vu, loin de là ! Du côté des jeux « experts » de gestion de ressources, ou dans les grandes aventures narratives se cachent encore beaucoup d’autres sensations ludiques… Bref, vous le comprenez, il y en a pour tous les goûts, toutes les attentes. Alors n’hésitez pas à essayer et à profiter de la richesse des jeux de société modernes, et venez nous raconter vos explorations ludiques !

 

Pub Tipeee grand format copie

 

25 Commentaires

  1. Photo du profil de eolean
    eolean 12/12/2017
    Répondre

    Excellent article qui devrait presque être épinglé ou mis à jour régulièrement pour tous les nouveaux joueurs 🙂

  2. Photo du profil de Mahg
    Mahg 12/12/2017
    Répondre

    Je plussoie à fond Eolean, voilà un super guide, surtout pour les jeux enfants, j’ai que les bois de Couadsous (grâce à Izo et Lana!) dans le guide, mais j’ai déjà 3-4 d’ajoutés à l’instant à ma wishlist!

    Merci!

  3. morlockbob 12/12/2017
    Répondre

    c est une bonne base pour les amateurs…. à chacun d’ajouter sa touche perso. Je suis content de revoir Coloretto ou kayanak…

  4. Laurent Denis 12/12/2017
    Répondre

    Ca fait longtemps que je me dis qu’un guide comme ca peut aider à venir vers le jeu, félicitations.

    Vous pourriez peut être mettre en titre les références connues des vieux jeux, parfois ca vaut mieux qu’un long discours et ca peut parler tout de suite. par ex :

    belote pour les cartes,
    monopoly, mille bornes ou la bonne paie pour le plateau,
    risk pour « aller plus loin »,
    trivial poursuit ou pictionnary dans les jeux d’ambiance,
    jeu de l’oie ou petits chevaux pour les jeux avec jeunes enfants.

  5. Paul Wolters 13/12/2017
    Répondre

    Tres bonne sélection ! Les jeux les plus efficaces, ludiques, marrants dans chacune des catégories et parmi la foule des jeux actuels. Merci pour cet article !

  6. XavO 21/12/2017
    Répondre

    Je recopie ici mon message sur FB que vous avez peut-être raté, car resté sans réponse. J’aurai aimé avoir votre point de vue là-dessus 🙂

    ===

    « Débuter dans les jeux de société » : je ne me ferai jamais à cette formule que je trouve pleine de maladresse, si ce n’est d’arrogance. La plupart des gens ont déjà joué à la bataille, aux 1000 bornes ou encore au Monopoly. Qu’est-ce que cela veut dire ? Le pépé qui a 50 ans de Tarot et de Belote dans le coffre, vous voulez l’initier à quoi ? La mère de famille qui joue tous les jours à un jeu de cartes sur son mobile, idem ? Beaucoup de personnes ont une pratique ludique aujourd’hui : elle ne serait pas assez bien pour considérer qu’ils ont débuté ? C’est plus noble de tâter du LADR ? Je rigole. Cette idée de débuter vient souvent avec une autre là franchement odieuse : il faut commencer par des jeux simples. C’est du style : vous êtes un peu con pour un Agricola, alors on va faire simple pour vous, j’amène Splendor. Cela ne veut rien dire. Le gars va tester Splendor, va se dire que c’est gentil mais comme c’est un cérébral, il s’ennuiera ferme et retournera lire son essai. Je me rappelle d’un couple venu en curieux au festival des jeux de société de Valence. Ils n’étaient pas du tout connaisseurs. On les a collé devant Indonesia (Splotter). Un : ils ont adoré. Deux : la dame a gagné. Ce qu’il faut comprendre c’est simplement pourquoi ils n’y jouent plus/pas : trop long, trop trivial, trop ennuyeux, trop social, trop… ?? Et là, vous pouvez, fort de votre connaissance, leur dire que oui, il y a un jeu de société pour eux mais que tout simplement ils ne le connaissent pas. L’idée de faire découvrir d’autres jeux me semble ainsi non seulement plus juste mais aussi plus humble. Alors oui, on peut prendre goût à des jeux peu longs et complexes puis aller vers « du lourd », mais on peut aussi faire l’inverse voire entrer par « du lourd » ou rester à jamais sur « du léger ». Enfin, on a échappé au « jeu familial »… c’est déjà ça. A part ça, l’article est bien. Merci.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 21/12/2017
      Répondre

      Hello et merci pour ton commentaire. Le message sur FB était grisé et c’était impossible de répondre, puis il a tout simplement disparu, j’en avais conclu que tu l’avais supprimé.
      Pour répondre, sur le fond : bon, l’idée du jeu « passerelle » sur lequel repose l’article n’est pas neuve. C’est partir du principe qu’il existe des jeux capables de s’adresser au plus grand nombre, bien sûr, parler du « plus grand nombre » c’est généraliser, et généraliser c’est toujours oublier la richesse et la diversité de la réalité.
      Mais il faut bien trouver un angle d’attaque pour traiter un sujet et le nombre de règles fut celui de cet article. C’est un choix, et d’autres auraient été possibles. L’auteur de l’article part de bases archi connues, à savoir les jeux tradi, et ajoutent une règle en plus. Puis, on en ajoute deux. Puis trois. Tout cela mène vers une difficulté croissante, où on apprend de nouveaux concepts ludiques petit à petit (draft, stop ou encore, etc). Pédagogiquement, je trouve cette approche loin d’être idiote, étant donné que le livret de règles représente « la grosse barrière » pour beaucoup de gens (même des gamers !), et c’est aussi la plus facile à quantifier finalement, donc à maîtriser, à hiérarchiser, ce qui est pratique pour un article. Bien sûr des tas d’autres chemins existent et il aurait pu être intéressant de plus le souligner. Perso j’ai fait découvrir le jds à une pote en la mettant sur dungeon lords, donc tu prêches une convaincue. Mais c’est pas forcément l’histoire la plus fréquente, je pense.

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 21/12/2017
      Répondre

      A travers cet article, j’essaye d’ouvrir sur le jeu de société moderne. Je n’ai pas la prétention d’initier les internautes au concept de « jeu », qu’ils connaissent forcement déjà, mais d’ouvrir sur le marché pas forcement connu du jeu comme il se pratique de nos jours, avec toute sa richesse. Nous recevons sans arrêt des demandes de personnes qui découvrent le JDS, et qui nous demandent par quoi débuter. D’où ce listing afin d’initier petit à petit les joueurs qui se découvrent. Rien ne les empêche d’aller directement à la dernière catégorie si ils s’ennuient à l’explication des règles des petits jeux de cartes simples (et malins).
      Et par expérience, les joueurs me demandent plutôt des jeux simples pour débuter, et montent petit à petit en gamme au fur et à mesure de leur expérience, plutôt que l’inverse, qui à tendance à en refroidir certains.

  7. Xavo 21/12/2017
    Répondre

    J’entends bien la logique de l’article mais je n’en démords pas. Il faut certes, et c’est toute la vertu de cet article et de votre travail en général, un média pour faire découvrir les jeux modernes (l’expression vient de Ludo le Gars et a environ 15 ans maintenant !).  Ils sont foisonnant aujourd’hui et même les meilleurs connaisseurs ne parviennent pas à suivre. Pourtant, qu’est-ce qui vous empêche de partir sur une base du style « il n’y pas que les jeux de supermarchés » ou « vous êtes fan de bridge, de go, de docteur maboul, de pictionnary ou de trivial pursuit et vous voulez découvrir autre chose ? », pour ensuite proposer des jeux pour tous les goûts ? Vous le dites vous mêmes : vous généralisez et partez sur l’idée que la majorité veut commencer sa découverte de la production actuelle par des jeux simples. Nein nein nein ! Das ist une sehr mauvaise idée dirait Reiner et toutes la production allemande. La majorité veut jouer aux jeux qu’il aiment habituellement : le fan de docteur maboul sera différent du bridgeur invétéré.  Vous n’êtes ni contraint de généraliser, ni de présenter ces séries de jeux comme une initiation micro-pas par micro-pas, qui semble prévue pour des enfants (mon cadet de 9 ans joue déjà à tous ces jeux).

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 21/12/2017
      Répondre

      Oui et non : on peut très bien rire sur un Doc Maboul et adorer le Bridge aussi. C’est à mon sens une généralisation tout aussi réductrice. Pourquoi un amateur de jeu d’ambiance n’aimerait-il pas un jeu stratégique ? (On peut avoir des goûts de toutes sortes, aimer les grands écarts, on peut être attaché à un type de jeux mais vouloir être surpris… Etc.)

      Encore une fois, il n’y a pas de recette magique, ni de « solution miracle » amha, juste un angle d’attaque.

      Et l’auteur de l’article, pour avoir beaucoup discuté avec lui, est tout simplement parti de son expérience personnelle. Il fait en effet découvrir des jeux très régulièrement et se trouve confronté à cette réponse du « trop de règles, je décroche », d’où ce choix-là d’angle ici.

      J’ajouterais que vu l’écho qu’a eu l’article en termes de lectures et de repartages, je pense qu’il n’est pas le seul à avoir ce genre de retours et que cette approche peut convenir à pas mal de gens. Pas tous. Certes. 🙂

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 21/12/2017
      Répondre

      Attention à ne pas confondre jeux accessibles et jeux simplistes. Il y a pas mal de jeux dans cette liste, même s’ils s’apprennent rapidement, mettent du temps et de l’investissement à être maîtrisés (Quarto, splendor…).
      J’ai pas mal reproduit mon schéma de découverte du milieu dans l’article, commençant par des jeux « funs » ou on s’amuse, puis allant vers les jeux retors, ou c’est les neurones qui s’amusent.

      La plupart des gens ne savent pas que ces jeux existent, ni même leurs différents niveaux de difficulté/exigences pour être joués/maîtrisés. Il est donc naturel d’avancer crescendo, quitte à sauter des étapes si les joueurs s’avèrent demandeurs.

      Par contre il est à mon avis hautement contre productif de commencer par des jeux trop complexes et riches en règles, sans avoir pu mesurer l’envie d’investissement dans le jeu que les joueurs sont prêt à mettre. Proposer Scythe à ma Mère/Grand mère comme premier jeu pour découvrir ma passion est juste débile. Non pas parce qu’elle est trop limitée pour comprendre, mais juste car ce n’est pas pertinent contenu de la situation, de l’expérience, du joueur, du temps, de la patience, de l’envie et de investissement personnel que veut accorder la cible.

  8. Xavo 21/12/2017
    Répondre

    Je persiste et signe. Je comprends parfaitement l’exemple de votre grand-mère mais elle est représentative de qui ? Il y a bien plus de diversité dans le public que dans votre sélection, qui « plafonne vraiment bas » (pas le temps de trouver meilleure expression) sous prétexte qu’il y aurait besoin de débuter dans le jeu de société, fut-il moderne, idée que j’abhorre. Par contre, vous avez tout à fait raison, on peut aimer les jeux complexes et longs, tout autant que les jeux plus simples et courts. Je m’incline sur ce point. Il ne fait pourtant que renforcer la nécessité de proposer des jeux – vraiment – variés en terme d’accessibilité. Notez que je ne dis pas que cette sélection, très bien construite, ne concerne personne. Je dis simplement qu’elle est incomplète car biaisé par ce concept boiteux qu’il faudrait débuter dans le jeu de société et qui vous pousse à vous arrêter à des jeux très très accessibles. Rien n’est nouveau dans cet échange. On pouvait déjà lire sur le web ludique il y a 10 ans la soit-disant nécessité de s’initier aux jeux de société. Cela m’a toujours gonflé. Je crois que tout un chacun est capable de savoir l’investissement qu’il veut mettre dans un jeu et qu’il convient juste de lui proposer des jeux, modernes (histoire de faire découvrir la richesse actuelle) en rapport avec cet investissement potentiel. Oui il y a du conseil à donner, oui il y a une variété considérable de nouveaux jeux à faire découvrir mais non non, trois fois non, il n’y a pas de parcours en matière ludique mais uniquement des rencontres et des expériences.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 21/12/2017
      Répondre

      Je me permets de donner mon avis, qui n’est pas une preuve en soi mais un retour d’expérience. Cela fait maintenant un paquet d’année que je suis bénévole et animateur dans un bar à jeu, et que je convertis petit à petit les gens autour de moi, notamment à mon boulot. J’ai bien peser les mots de ma phrase précédente, en particulier le petit à petit. Et oui, de ce que j’ai vécu, les gens qui connaissent peu le jeu de société sont très très nombreux. C’est la majorité en fait des gens que je rencontre (c’est de moins en moins vrai, certes). Et oui, ces gens pour être accrochés, il faut y aller par étape. Parce que le jeu de société se tape un paquet de cliché: pour les enfants/trop compliqués/pour les geeks/pas intéressants/pas pour moi/trop long etc. Et donc il faut leur faire découvrir petit à petit pour abattre ces clichés les uns après les autres. Y compris des gens qui jouent à la belotte depuis des années. Alors oui, de temps à autres il y a des joueurs qui arrivent et qui seront plus intérresé par partir direct sur un gros jeu avec du Cthulu dedans. Mais c’est pas tous les jours.

      En particulier, quand on fait des animations « hors les murs », il faut abbattre les obstacles d’un coup: un thème accrocheur, une mécanique qu’on comprend tout de suite et dont on voit l’intérêt, une partie dans un temps raisonnable. De même que pour faire découvrir la lecture à quelqu’un, je ne vais pas commencer par le seigneur des anneaux: c’est un coup à ce qu’il s’arrête de lire au début du chapitre sur l’herbe à pipe. Pareil, pour les films, commencer par faire voir un film de 4h c’est pas forcément le meilleur choix du monde. D’ailleurs, regarde ce que ciblent les éditeurs, et quels sont les types de jeux qui se vendent par palettes…

      Après tu es peut être toi aussi animateur de ton côté et tu as un retour différent, mais clairement pour moi cet article répond à une réalité. C’est pas se croire supérieur aux autres ou quoi que ce soit, c’est juste que pour apprécier un truc, ça se fait par étape en général, parce qu’il y a des choses dont on voit immédiatement l’intérêt, d’autres où il faut plus de temps. Je crois d’ailleurs qu’on est presque tous passés par là.

  9. Xavo 21/12/2017
    Répondre

    Cela fait bien longtemps que je ne fais plus d’animation, j’ai été actif sur Rennes vers 1999-2004 (club, bars, maison pour tous, fête du jeu…). En extérieur, les gros jeux ne sont de toutes façons pas favorables : peu de gens sont disposés à faire mieux que passer et il faut accrocher vite. Mais en club, voire en bar parfois, il était possible de proposer du lourd. Peut-être le public était-il différent à l’époque ? En tout cas il était moins large et assez étudiants sur Rennes.

    Je ne vous suis pas sur vos exemples : l’idée qu’il faudrait commencer par un film court et un bouquin peu épais… et puis le seigneur des anneaux a d’autres lacunes que d’être long à lire, mais c’est un avis personnel ! Non à mon avis on ne commence pas forcément par petit. Oui, il faut apprendre, mais je maintiens qu’une majorité de personne sait ce qu’est un jeu de société et a les compétences pour en pratiquer une écrasante majorité. Je ne parle évidement pas du cas où l’on s’adresse à des enfants.

    Je crois que vous mettez le doigt sur quelque chose de significatif : la politique des éditeurs et les ventes. Cela dit quelque chose du goût majoritaire du public qui joue aujourd’hui à des jeux modernes, quoiqu’on pense de ces jeux les plus pratiqués. Cela ne dit pas par contre que ce public passera forcément un jour à des jeux complexes/longs, ni que cette étape est nécessaire, ni qu’elle ne peut pas être contre-productive, ni qu’il ne les pratique pas par ailleurs. Non ?

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 21/12/2017
      Répondre

      Alors attention, il ne s’agit pas de compétences ici, mais d’appétance. Quand on ne sait pas si le jeu/la lecture/le cinéma/le théâtre/etc. va nous plaire, il faut commencer par des choses plus « faciles » d’accès, ou il n’y a pas un frein dû à des références manquantes, des automatismes, un durée/un sujet qui va nous détourner. Le temps n’est qu’un exemple parmis d’autres.

      Pour ce qui est des éditeurs, c’est juste un constat: ils font des jeux accessibles, et des moins accessibles. Or, c’est bien les premiers qui se vendent par tombereaux. Cela correspond bien à une majorité du public. C’est donc bien avec ce type de jeux qu’on a le plus de chance de faire découvrir le JDS moderne à des gens qui ne le pratique pas encore. J’ai presque envie de dire skufde 🙂

      Je sais pas en quoi ce serait « contre-productif », parce que je ne comprend pas ce qui est entendu par là. S’il s’agit d’être productif dna sle sens faire venir les gens au monde du jeu, de l’expérience que j’en ai, les gateway games sont clairement « productifs » en général. Et les « gros » jeux  contre-productifs (Le nombre de « grois » joueurs qu’on voit venir au bar et forcer leurs potes à jouer à des jeux cores et qui les dégoûtent du jeu…)

      • Xavo 22/12/2017
        Répondre

        Je vous le dis, pour ce qui est des éditeurs, votre argument fait mouche.

        Mon propos n’est pas, une nouvelle fois, de dire que tout le monde doit commencer à découvrir les jeux de société par des jeux plus exigeants, pas plus que de dire qu’il ne peut y avoir une découverte étape par étape, en allant crescendo dans le besoin d’investissement. Il est de dire qu’il n’y a pas que cela. Certaines personnes peuvent vite être lassées d’un LADR qui va tirer en longueur ou d’un Splendor qui paraitra répétitif : que vont-elles en conclure sur le jeu moderne ? C’est dans ce sens que j’emploie le terme de contre productif. C’est pour cela que je maintiens que la proposition systématique d’une découverte étape par étape en commençant par le plus simple/court n’est pas la seule à avoir. Oui vos interventions sont convaincantes sur le fait que ce sera l’attente d’une majorité de joueurs, je me fis à votre expérience actuelle et le bon sens de vous faites preuve. Mais une majorité ne signifie pas tous les joueurs. Alors pourquoi ne pas s’adresser à tous les joueurs ? C’est là que je vois un problème dans cet article et une caricature des joueurs. Je ne dis rien d’autres depuis le début, même si je me trompe a priori sur les raisons qui font que l’article en arrive là.

        • Photo du profil de Shanouillette
          Shanouillette 22/12/2017
          Répondre

          Je suis curieuse du coup, par quel biais proposerais-tu de parler j2s à 100% des gens ?

          • Xavo 22/12/2017

            Il s’agit déjà de s’adresser à 100% des joueurs potentiels de jeux de société moderne… 100% des gens cela me parait audacieux !

            Et pour cela, pour en revenir à l’article, il faut à mon avis tout d’abord supprimer cette idée de « débuter » voire s’initier, qui peut à mon sens être mal reçue par une population qui joue déjà majoritairement : cela ne sert qu’à créer une barrière qui n’existe pas. « Découvrir d’autres jeux de société » ou « les jeux de société moderne » me semble plus adapté. Ensuite, je pense qu’il faut aller plus loin dans l’offre c’est-à-dire aller vers des jeux plus difficiles d’accès. Je pense que chacun est à même de savoir l’investissement qu’il veut y mettre, connait ses goûts en matière d’univers, voire de type de jeux (ambiance, affrontement, coop, gestion, bluff, adresse…) et s’il est bien conseillé (donc avec des explications sur les jeux et c’est là qu’il y a un rôle à jouer) saura que tel ou tel jeu est plutôt pour lui et tel autre pas du tout. Faisons confiances à l’intelligence des joueurs.

          • Photo du profil de Fredovox
            Fredovox 22/12/2017

            Xavo, en voyant ton message, je pense qu’il y a incompréhension non pas sur le contenu de l’article, mais sur sa cible.

            Il se destine bien aux joueurs débutants, qui n’y connaissent rien. Qui ne savent pas ce que c’est que je JDS moderne. Ceux qui ont fait une partie de loup garous et qui se disent que c’était pas mal et que ça changeait du monopoly. Et donc qui voudraient aller pouvoir essayer autre chose, mais qui ne savent pas ou trouver l’info.

            De ton coté tu parles de gens qui savent ce qu’il aiment (bluff, coop…) donc des gens qui jouent, qui connaissent un tant soit peut les jeux. Ceux ci ils n’ont pas besoins d’être initiés, mais conseillés vers d’autres jeux qu’ils peuvent aimer. Pour eux on a l’intégralité des articles/news sur le site, qui peuvent les diriger vers des choses qui les intéressent.

            Alors que cet article lui il est fait pour ceux qui se sentent perdu sur un site comme le notre qui regorge d’informations. C’est un article à partager aux « non joueurs » qui ne se sont pas encore découverts, et non pas aux « joueurs » qui savent qu’ils aiment les jeux.

            En ce sens je comprends ton point de vue, et mes propositions sont clairement éronnées pour eux. Mais pour la véritable cible de cet article, ces jeux sont déjà des découvertes fantastiques.

          • Xavo 22/12/2017

            Je n’aime pas l’expression « joueur débutant ». Oui, j’ai des tas de principes comme ça ! Je suis un pénible. 🙂

            Je ne l’aime pas car on apprend à jouer dans l’enfance et cela fait bien longtemps que l’on est plus débutant. Je vois bien ce que l’expression recouvre (découvrir le jeu moderne) mais elle est floue car elle peut aussi vouloir dire que des personnes ne savent pas jouer (je ne connais que ma femme qui porte cette tare !). Je pense du coup que le joueur que tu décris est minoritaire. Qui ne connait pas le poker pour le bluff ?  Le risk voire le stratego pour l’affrontement ? Je ne parle même pas des jeux d’ambiance ou d’adresse qui sont légions. Ils sont peut-être moins nombreux à ne pas connaitre un jeu coop chez Nathan, Djecco ou Haba mais on en trouve quand même partout.

            Du coup, j’ai l’impression qu’on s’est bien compris et que tout n’est affaire que de proportions et de vocabulaires (débuter, débutant, initiation… c’est fourre-tout donc beurk selon moi !).

            En attendant une grande enquête sur le sujet (un nouveau taf pour Ludovox ? Cela se revend bien les enquêtes en plus…), je pense qu’il faut en rester là. Merci pour les explications en tout cas. J’ai l’impression qu’on a tous pris du temps pour se faire comprendre et non pour avoir raison, c’est appréciable.

  10. Photo du profil de atom
    atom 21/12/2017
    Répondre

    Je ne pense pas qu’il faille penser en terme d’intelligence, on peut être un super cerveau et ne rien comprendre a l’univers du jeux de société, mais plus en terme d’habitude. Si je prend mon cas, j’ai commencé par Ghost Story que j’ai adoré de suite et m’a donné envie de me plonger dans cet univers, et les premiers gros jeux on failli me dégouter a tout jamais. Quand j’y pense c’est plutôt drôle, j’avais trouvé l’année du dragon alambiqué et compliqué et aujourd’hui je joue a des jeux comme Projet Gaia ou Trickerion. Mon gamin depuis tout petit nous voit jouer a des jeux et quand il voit une règle même en anglais il comprends rapidement le principe du jeu, grâce aux icônes sur les cartes ou le plateau. Il n’est pas plus intelligent qu’un autre il a juste intégré des logiques, logiques d’ailleurs qui l’aide a l’école. A l’inverse j’ai une amie qui a fait Science Po qui gérè des problématiques compliquées a l’échelle de la ville et du territoire et qui a trouvé que Pandémie c’était vachement compliqué quand même, moi je voulait la faire jouer a Co2, je me suis ravisé ^^.

    Moi non plus je n’aime pas trop le mot familial, même si faute de mieux je l’utilise souvent, en fait ce que je n’aime pas c’est que ce mot prend une connotation péjorative dans la bouche de certains, mais si on le prends littéralement un jeu familial c’est un jeu pour jouer en famille et qui intègre donc toute la famille du plus grand au plus petit.

    En bon ambassadeur du jeu de société je fais du étape par étape en fonction du public et de leurs attentes, comme un jeu de société c’est pas du clé en main, mais qu’il faut passer par une phase de règle, si celle ci dure une demi heure avec des exemples et des contres exemples je sais que je vais perdre mon auditoire, mais si je prends un jeu fluide et simple a comprendre je peux passer a la suite et prendre un jeu plus exigeant.

    Finalement c’est un peu comme si on voulait initier quelqu’un a faire du ski, mais comme la piste verte c’est pas amusant on va commencer par la piste noire ^^

    • Xavo 22/12/2017
      Répondre

      Je trouve que la comparaison ski et jeux ne fonctionne pas. Tout le monde ne peut pas descendre une noire, même si la personne en a envie, alors qu’une écrasante majorité de personnes peuvent jouer à des jeux « lourds », encore faut-il en avoir envie.

      Mais du coup elle est intéressante car elle fait ressortir la question de l’envie (Fouilloux parle d’appétance). Là dessus je vous suis complétement. L’envie se suscite.

      • Photo du profil de atom
        atom 22/12/2017
        Répondre

        Tu as raison, c’est d’ailleurs la limite des comparaisons. c’était surtout pour dire que parfois il faut un apprentissage. Je me demande ce que ça implique dans le cerveau niveau élasticité.  J’en tente une autre, je vois souvent des gens poster des photos avec des résultats d’escape games, mais a mon sens quand tu en fais régulièrement tu acquiers des mécanismes, des logiques qui font que tu deviens meilleur, si tu n’a pas ces logiques ou que tu découvres ça risque de moins connecter.
        Pour revenir au sujet, l’article propose des pistes, ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas l’adapter selon les joueurs, mais personnellement si je fais faire découvrir le jeux de société je prends des titres simple a comprendre, ce qui ne m’empêche pas de prendre aussi un gros jeu ( ou moyen) pour montrer qu’il existe d’autres choses.

  11. Photo du profil de christ
    christ 01/01/2018
    Répondre

    Je pense que cette liste est bien mais concernant les enfants , il y a un bémol :

     

    entre un petit de 7 ans qui vient juste de commencer la lecture et un pré-ado de 13 ans , il y a une marge,

    certains pré-ado n’ayant jamais fait de jeux de plateaux modernes , jouent beaucoup sur le net et sont tout à fait capable d’aller directement à un CHAMIONS OF MIDGARD, 7 WONDERS ou SUMMONER WARS ;;;

    CHRIST

     

    • Photo du profil de Fredovox
      Fredovox 03/01/2018
      Répondre

      Il ne faut pas entendre le mot « enfants » au sens jouer avec des mineurs, mais plutôt au sens « junior » moins de 8 ans en effet.

Laisser un commentaire