► E.D.I.T.O. : Un jeu dont les règles sont illisibles est un jeu mort

Il y a trois ans déjà, je me fendais d’une courte bafouille sur l’importance fondamentale d’un bon livret de règles. Je me tiraillais avec des questions métaphysiques telles que : « Est-ce si difficile d’expliquer correctement un jeu et de rendre ça digeste pour le commun des mortels ? ». Certains s’en souviennent peut-être, moi pas du tout. Je l’ai donc relu en craignant le pire mais en fait non (il est bien ce site en fait, je comprends mieux pourquoi vous traînez tout le temps là dites !), je pose donc le lien ici. Oui, le sujet est toujours d’actualité, c’est d’ailleurs pourquoi il revient aujourd’hui sur le tapis de cet Edito. Malheureusement. Car force est de constater que les choses ne sont pas tellement allées en s’arrangeant depuis. Nombre de jeux sont lancés sur le marché ou livrés aux backers trop tôt, avec un livret peu playtesté (et manifestement jamais en aveugle), parfois ostensiblement traité comme la dernière roue du carrosse. Mais diantre, votre voeu le plus cher n’est-il point que nous jouassions ?

 

stronghold

1ere édition, et tant de questions…

 

Côté production, la course-en-avant provoque des dommages collatéraux. Qu’on se le répète : d’une part, produire non-stop pour rester dans les petits papiers des boutiques peut engendrer un claquage, d’autre part, c’est pas la taille du catalogue qui compte. Paradoxalement, alors qu’il s’agit du palpitant du jeu sans quoi rien n’est possible, c’est souvent au niveau du livret que l’attention faiblit.

 

Kingdom Run-Couv-Jeu de societe-ludovox

« Ha vous avez joué comme ça les check points vous ?! »

 

 

Les règles douloureuses ne sont pas une fatalité

logo-règles-express-miniÀ quoi doit ressembler un bon livret de règles ? Je me posais la question il y a trois ans et je n’ai toujours pas de réponse. Mais s’il n’y a pas de recette magique qui convienne à tous équitablement, il se doit tout de même de répondre à un certain nombre de critères. Être riches en exemples et en illustrations, présenter une vue d’ensemble avant d’aller dans les détails, des encarts pour les points importants, suivre une logique séquentielle avec une terminologie rigoureuse et clairement établie au départ, des phrases relues maintes fois par un panel de relecteurs, une FAQ qui anticipe les cas particuliers, sans finir avec un livret qui devienne trop intimidant non plus, avec un agencement et des couleurs qui ne font pas saigner les yeux, etc. On aime bien avoir un petit récap’ qui permet de se remettre à table en douceur, malheureusement peu de règles se paient ce luxe. C’est pourquoi nous vous proposons les « Règles express » : Un résumé à garder sous le coude qui explique l’essentiel des règles en très peu de temps.

 

First Martians boite jeu de societe

Seul sur Mars.

 


Autant de précisions, de professionnalisme, d’attention dans son écriture sont nécessaires que dans le reste de l’édition, voire plus : En effet “un jeu dont les règles sont illisibles est un jeu mort” nous disait Florent Mortier (de la Compagnie des Auteurs Lyonnais) et c’est exactement ce qu’a souligné le jury du Spiel cette année.

 

Virus-Couv-Jeu de societe-ludovox

Qui a traduit ? QUI ?

 

 

Les règles traduites via Google Translate, vous connaissez ?

En effet, les jurés ont remonté un gros manquement du côté de l’écriture des livrets de règles cette année.

Tom Felber (membre du jury d’octobre 2000 à juin 2008, puis de nouveau membre du jury après une pause de deux ans, et président du jury depuis janvier 2011) s’est exprimé très clairement sur le sujet :

“Malheureusement, nous avons de plus en plus l’impression que de plus en plus de très bons jeux sont assemblés à la dernière minute afin de respecter les délais de sortie, sans que l’on accorde suffisamment d’attention à la compréhensibilité et à l’exhaustivité de leurs livres de règles. Nous n’avons jamais eu à exclure autant d’aussi bons jeux que cette année, simplement parce que leurs livres de règles n’ont pas atteint la qualité que nous attendons. Nous, membres du jury, ne souhaitons plus nous voir dans le rôle de bêta-testeurs pour les livres de règles, qui ne sont adaptés qu’au deuxième tirage.

Sabine Koppelberg du jury du Kinderspiel des Jahres, qui choisit les jeux sélectionnés pour le Spiel “enfant” de l’année, a également exprimé les mêmes regrets : “Ce qui nous a le plus ennuyé cette année, ce sont les livres de règles qui étaient bourrés d’erreurs et qui n’ont pas fait l’objet d’une révision éditoriale minutieuse.”

Les jurés n’hésitent pas non plus à redéfinir les recommandations d’âge (tiens tiens, sujet dont nous parlions justement il n’y a pas longtemps, les mentions d’âge qui sont parfois totalement déconnectées de la réalité) ainsi que les durées de partie, puisque les informations indiquées par les éditeurs ne correspondaient pas à leur expérience.

 

rule

Merci gentil livret !

 

Il est malheureux de constater que nous nous retrouvons régulièrement avec des jeux injouables ou presque à la Rédac. Avec l’expérience, voire quelques recherches sur internet, voire un coup de téléphone aux créateurs, il est possible de comprendre et de jouer malgré tout, mais quand la lecture des règles relève presque du supplice (coucou Alchemical Crystal Quest), et que 58 autres jeux attendent derrière, étrangement, il y a un moment où… comment tourner ça gentiment… faut pas dépasser les bornes de la limitation du poussage de mamie dans les orties (oui, hashtag coup de gueule). Le jeu a échoué avant même d’avoir pu montrer ce qu’il avait dans le ventre. Quelle triste fin pour lui !

mice-and-mystics-49-1372850810.png-6223

 

 

How does it feel ?

Quand vous mourez d’envie de vous jeter dans la piscine mais qu’une autorité vous sermonne qu’il faut vous mouiller la nuque et attendre 16H30 : c’est ça, lire une règle, pour la majorité des gens qui achètent un jeu ! C’est un peu comme si on vous demandait d’apprendre une langue avant de regarder une bonne série en VO (non sous-titrée of course). Ou comme si vous deviez passer votre Bac avant de pouvoir allumer la console de jeux vidéo. Bref : Certaines personnes y trouvent une forme de plaisir abstrait, mais la plupart voit ça comme une étape contraignante/incommodante/réfrigérante (pas de mention inutile) avant le fun. C’est à l’éditeur de faire tout ce qui est en son pouvoir pour que ce passage devienne plus avenant.

 

huns

Viens chez les Huns, on est bien bien bien

 

Et on l’a vu, certains font des efforts (grand bravo à Huns de la Boîte de jeu pour sa clarté et son exhaustivité), d’autres explorent des pistes avec plus ou moins de réussite (tuto avec appli, ou la méthode Montessori « apprendre en jouant », les doubles livrets avec guide d’apprentissage & guide de référence de FFG : nobles essais, mais souvent décevants).
Alors, comment faire ? En se mettant à la place du joueur qui ignore tout du jeu (mais qui n’est pas un faible d’esprit non plus*), en définissant son vocable, sa structure, en pensant aux points clefs sans omettre les petites questions annexes qui peuvent surgir et surtout en sachant hiérarchiser toutes ces infos sur une (ou plusieurs) page(s)…

 

seafall

A moooi, je coule…

 

 

Ne restez pas seul

Bref : écrire des règles, c’est un métier. Quelque part entre le pédagogue et le maquettiste. Et au passage, les traduire aussi. Non “avoir un ami qui est anglais natif” ne suffit pas à écrire des bonnes règles en anglais, pas plus qu’il suffit d’être français pour savoir écrire des règles en français correctement. En dehors des game designers ou des agents, se développe une nouvelle profession : les rules doctors. Ces freelances du jeu de société n’ont qu’un but dans la vie : vous aider à donner la plus ergonomique et la plus précise des règles. On peut notamment citer Paul Grogan, AKA Gaming Rules, qui se charge de vous aider à produire votre livret (en anglais) ou en France, la team Kaedama qui peut (entre autres) proposer ces services-là.

Et si en tant qu’éditeur, vous n’avez pas les moyens d’embaucher des professionnels réellement dédiés à cela, alors envoyez vos jeux en blind test à des personnes totalement extérieures au projet, sans aucune autres indications que celles du livret de règles définitif, demandez à la communauté de l’aide dans la relecture, envoyez vos fichiers aux trouzmille horizons du web et récoltez les commentaires d’une masse critique. Le client des boutiques spécialisées et le backer qui soutient votre projet ne sont pas là pour faire des retours, mais pour jouer. 

 

Les morts aux trousses

Elu « pire livret de règles » par la testing team ex aequo avec Mice & Mystics !

 

 

*spéciale dédicace à ces règles qui nous expliquaient ce qu’était un dé. Merci. 

 

     

tweet

 

 

 

UP-quoi-de-chouette-sur-le-site--Ludovox-Jeu-de-societe

 

 

Puisqu’on me l’a demandé gentiment, voici un petit tour de ce que vous avez peut-être raté sur le Vox en ce moment :

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

36 Commentaires

  1. Photo du profil de Astien
    Astien 07/06/2018
    Répondre

    Effectivement ce manque de clarté dans les règles gâche énormément l’envie d’aller sur le jeu. Je me rappelle encore à la sortie de Mice & Mystics notre envie de découvrir ce jeu.

    Mais finalement même avec 2 joueurs avertis à la lecture des règles, cela nous à pris presque 2h pour pouvoir, au moins, lancer notre première action (et encore il a fallut revenir un peu dans le livret afin de bien comprendre certains points encore obscure).

    Mais heureusement cela est très peu courant. Ce qui m’a le plus déçu à ce sujet est le livret de règles de « Charterstone »… que c’est compliqué… J’ai beau avoir lu les « règles » (enfin ce qu’y s’y apparenté) avant de lancer ma première partie, ça reste confu et très interprétable. J’ai entendu énormément de joueurs autour de moi dire qu’ils s’étaient trompés sur un point de règle assez crucial ce qui a « ruiné » leurs expériences lors de la malheureuse découverte (petite pensée aux points à cocher sur sa boite à la fin d’une partie). De mon côté j’en ai perdu mes joueurs et la boite prend pour le moment la poussière sur l’étagère…

    Mais ici il était encore sujet de clarté de règles, certe c’est dommage, dur à lire, mais c’est surement dût à un manque de travail et de relecture pour épurer tout ça.

     

    Par contre se retrouver avec un jeu, que tu paye plus ou moins cher, avec des règles traduites à la « Google Trad » (on se souviendra de la 4ème de couv de « Flamme Rouge », ou du premier tirage FR de « Scythe : Stratège des Cieux » ou encore d' »Hyperborea » et de ses erreurs de règles) c’est plus qu’inadmissible d’après moi. Ces jeux qui connaissent une mise en avant certaine (bon pas pour Hyperborea, ce qui est bien dommage, car c’est un bon jeu ;D) et sont traduit « à la vas vite » pour les localiser rapidement c’est ridicule. Je préfère encore attendre la version « final » du jeu plutôt que de l’avoir écrit avec le c** et le laisser sur l’étagère jusqu’à ce que j’ai encore le courage de me plonger dans cet amas de mots qui n’ont aucun sens.

  2. Balay 07/06/2018
    Répondre

    Dominique Bodin est mon rules doctor depuis  le début. Je lui donne en pâture les règles qui ont été rediger par l’auteur , puis rerédigée par moi, sans qu’il ai joué au jeu, et il les rerédige . C’est un coût que j’ai intégré très vite dans mes productions. Ainsi que celui de la rélecture orthographique.  Mais la règle parfaite est un idéal difficilement atteignable. Depuis quelque temps je réfléchi au story telling dans le jds, et c’est entre autre un des moyens qui pourrait permettre de faciliter l’acquisition d’un jeu. Une règle a plusieurs propos: permettre d’apprendre le jeu, de le découvrir , commencer l’immersion avant la partie, et servir de référence, de tables de la loi. Ces propos appellent chacun d’eux des présentations et des formulation différentes. Il faudra peut être songer à les séparer physiquement. Avec un livret très précis et factuel ( les tables de la loi) et peut être des vidéos plus éducative et permettant l’apprentissage et le découverte. Mais cela pose de nombreux problèmes de support , de traduction et de coût.

     

  3. Chni 07/06/2018
    Répondre

    J’ai petre lu trop vite mais je n’ai pas vu d’infos sur le choix des jeux illustrant cet article. Pourriez-vous nous éclairer sur ce point ? Non parce que des jeux avec des règles inadmissibles, il y en a plein…

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 07/06/2018
      Répondre

      tous les jeux imagés sont apparus comme impropres à la lecture, sauf Les Huns, contrexemple

    • Photo du profil de TSR
      TSR 08/06/2018
      Répondre

      Bonjour,

      Ce que tu décris à la fin de ton message ressemble énormément à l’approche qu’a pris FFG sur ses derniers « gros » jeux (Rebellion, Forbidden Stars, Imperial Assault…) avec deux livrets : un « how to play » qui explique les règles en gros, et un « reference book » qui contient les tables de la loi. Personnellement, je trouve que ça fonctionne plutôt bien, en tous cas sur Forbidden Stars, qui reste un jeu compliqué, la séparation des règles en deux m’en a rendu la lecture particulièrement digeste. Pareil pour Rebellion. Par contre, Imperial Assault, c’était plutôt raté.

      Je ne saurais dire exactement pourquoi.

  4. Saxgard 07/06/2018
    Répondre

    Alala Mice and Mytics, j’ai fait une partie la semaine dernière. Le jeu était resté quelques mois sans bouger de l’étagère et même après avoir relu les règles le soir précédent, la partie a duré des plombes. On passait notre temps dans le livret pour des tonnes de petits détails et cas particuliers. C’est un très bon jeu, mais lorsque les règles sont mal rédigées ou bourrées de ces petits détails et exceptions éparpillées ça ne motive pas à les ressortir surtout quand on n’y a pas joué depuis des mois. On va donc essayer de rapprocher nos parties et finir notre campagne pendant que le fer est encore chaud.

    J’ai aussi beaucoup de mal à jouer à un jeu si je ne suis pas certain de le jouer correctement. L’impression de tricher, de passer à côté de quelque chose etc. Il m’arrive même assez souvent de relire les règles de jeu que je pense maîtriser et qui est souvent mis sur la table juste pour vérifier si avec le temps je n’ai pas oublié des détails ou pris une mauvaise habitude.

    Effectivement écrire des règles c’est un métier et ça ne doit pas être pris à la légère. Un bon jeu c’est bien, encore faut-il qu’il soit compris par les joueurs.

    Les auteurs/éditeurs semblent effectivement souvent oublier une fois la règle rédigée de faire tester le jeu par des joueurs qui ne le connaissent pas. Sinon ils se rendraient forcément compte des problèmes que la règle pose et on verrait un peu plus souvent au moins des FAQ en fin du livret.

    Merci pour tous ces bons petits (façon de parler hein!) articles ^^

    • Photo du profil de ReiXou
      ReiXou 08/06/2018
      Répondre

      Le gros probleme des regles de M&M à mon sens c’est surtout … qu’il n’y AUCUN exemple. Et souvent ça aide.

      • Photo du profil de Saxgard
        Saxgard 08/06/2018
        Répondre

        Si je reprend ma dernière partie j’ai galéré pour savoir si il fallait jeter ou non le dé même si on ne se déplace pas (cf Corbeau chapitre 1). J’ai trouvé de tout et son contraire sur internet et ça m’a frustré :p. J’ai aussi passé mon temps à chercher comment fonctionne les boss, la fourchette, l’hameçon, le piège à souris… Je ne sais pas pourquoi je n’arrive jamais à retenir ces info (c’est donc un peu de ma faute). J’avais pourtant lu les règles le jour précédent. Pourquoi n’y a t-il pas non plus de carte initiative spécifique pour les cafards voraces ? au lieu de coller encore cette exception dans le livret de règle ?

        Pas certain que les exemples auraient suffit à moins que les cas particuliers soient traités.  Et J’imagine qu’au chapitre 2 je devrais encore faire face à des problèmes non détaillés dans le livret de règles ou de conte. 🙂

        Après comme je disais plus haut, c’est le genre de jeu où il est préférable d’enchaîner les parties pour mieux les apprécier.

        PS : Les sauts de ligne ne fonctionnent pas ?

  5. The Silarkhar 07/06/2018
    Répondre

    Houlà, Mice & Mystics j’y joue avec mes enfants, les règles sont compréhensibles pour moi. J’ai également Alchemical Crystal Quest, on a essayé avec les enfants, bon j’ai du quémander des clarifications après la première partie car il y a des gros trous dans les règles. Certains points paraissaient tellement évident aux concepteurs qu’ils ont oublié de le mentionner et là je parle des règles espagnoles pas de la traduction. Et le retour constant aux annexes pour l’explication des cartes est un parti-pris pour du matériel indépendant du langage, mais avec des icônes qui ne veulent rien dire ça n’aide pas.

    Au final, personnellement des règles mal rédigées ne m’ont jamais arrêté, j’ai même Z First Impact pour dire et j’ai fait plein de parties avec, c’est jouable même si c’est pas le meilleur jeu de zombies. Cela dépend de chaque joueur selon moi et parfois il faut pas hésiter à mettre les mains dans le cambouis, un jeu n’a pas des règles inamovibles tant que tous les joueurs autour de la table sont d’accord pour utiliser les mêmes.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 08/06/2018
      Répondre

      Chapeau !! Alchemical crystal quest, je suis vraiment pas sûre qu’on parvienne à y jouer à ce stade. Z First Impact, oui je voulais le mettre en exemple aussi. Un jeu que nous avons à la maison, jamais joué, à cause des règles…

      • The Silarkhar 08/06/2018
        Répondre

        Merci ! On retente Alchemical Crystal Quest la semaine prochaine avec les enfants (9 et 6 ans).

  6. Photo du profil de LePionfesseur
    LePionfesseur 07/06/2018
    Répondre

    Mais oui ! Juste un grand oui pour cet édito

  7. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 07/06/2018
    Répondre

    Voila ma position de hardcore gamer

    Je consomme beaucoup de vidéos explicatives avant de lire les règles, c’est pour moi essentiel pour que la lecture des règles soit la plus courte et efficace possible.

    Ma position de néophyte

    Le néophyte doit passer le minimum de temps sur la règle. Donc

    Soit quelqu’un la lui explique (ca veut dire que le marchand doit la connaitre donc qu’elle est simple a expliquer)
    Soit que le livret est bien roulé, comme dit par tout le monde c’est un métier
    Soit la nouvelle mode que je plebiscite qui est de QR coder une vidéo explicative du jeu. Soit faite par les concepteurs, soit ludochronotée, soit en anglais réalisée par des professionnels de l’expli partie (Man vs Meeple, WIP, Gaming Rules…)

    Dans la réalité

    Si les règles sont trouées, comme dans Conan v1, ça brise vraiment l’envie et je ne l’ai pas assez sorti à cause de ça. Relire les règles à chaque sessions pour ces conneries de contrôle de perso jamais clarifiées ça me donne vraiment pas envie. Les règles v2 sont meilleures mais les trous sont toujours là, moins gros.

    D’autant qu’un jeu coop ou par équipe doit posséder des règles parfaites, une erreur brise immédiatement l’équilibre. Dans un jeu compétitif on peut s’entendre pour accepter l’erreur si elle est mineure.

    Du point de vue de l’éditeur, c’est simple.

    Il y a la règle originale, si l’auteur est pas bon à écrire, il faut la réécrire. Pour le savoir, faire lire la règle à 10 personnes en blind, 10 gamers. Leur demander d’expliquer le jeu en 5 lignes et de poser les questions. Jauger.
    Il faut investir massivement dans la mise en page pour tester différents modes d’apprentissage.
    Quand la règle originale est limpide, il faut la traduire. Là encore, quand il s’agit de dépenser 300-400 euros pour un traducteur de qualité, certains éditeurs vont se tourner vers la version médiocre à 100 euros, voire gratuite par la communauté avec un résultat forcément moins bon et variable.

    J’en reviens personnellement à apprécier les vieilles règles Lookout comme celle de Agricola longtemps décriée mais qui finalement tient largement la route face aux nouvelles modes du laisser aller.

    Sans parler la mode de la FAQ a gogo que je n’aime pas trop mais qui sied bien aux monstres de complexité tels que Gloomhaven, ou Spirit Island.

    Et j’oubliais la regle assez honteuse de la légende des 5 anneaux ! Juste règle de base dans la boite de base. L’entièreté des règles étant en ligne. Sériously ???

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 07/06/2018
      Répondre

      Alors oui et non pour les 5 anneaux: le truc en ligne c’est le livret de référence, qui clarifie des points, mais qui, comme à chaque fois avec FFg à mon avis, sert plus d’index qu’autre chose et on y revient quasimment jamais.

      Par contre je comprend pas pourquoi les jeux en coop ou par équipe doivent avoir des règles parfaites, plus que les autres.

      • Photo du profil de TSR
        TSR 08/06/2018
        Répondre

        Sur ce point je suis d’accord avec Barda. Dans un jeu compet, quand une règle complètement mal écrite vient rompre l’équilibre on s’en rend compte de suite et on peut ensemble convenir d’une interprétation qui a l’air à peu près équitable. Dans un coop, on a beaucoup mois d’étalon pour évaluer si telle règle déséquilibre ou pas le jeu (dans un jeu coop Legacy c’est encore pire) car on ne sait pas si le jeu est censé être facile ou difficile, ou facile au début, difficile à la fin, etc.

        • Photo du profil de fouilloux
          fouilloux 08/06/2018
          Répondre

          Oui mais d’un autre côté, le coop c’est typiquement le jeu où tu peux facilement modifier les règles si tu veux, même en cours de partie.

          • Photo du profil de Shanouillette
            Shanouillette 08/06/2018

            Ha oui non Fouilloux tu confonds, ça c’est la coopératriche ^^

          • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
            TheGoodTheBadAndTheMeeple 08/06/2018

            Quand le jeu est coop, la meilleure expérience est celle ou les regles sont appliquées a la lettre. 9 fois sur 10, une erruer de regle brise fortement l  »equilibre et un jeu sans tension peut le devenir, inversement, un bon jeu peut devenir très mauvais… Ca fausse toutes la/les premieres game qui sont essentielles a la vie d’un jeu chez moi 🙂

          • Photo du profil de fouilloux
            fouilloux 09/06/2018

            Ah non mais je suis d’accord… Mais c’est comme dans un pas coop’ en fait 🙂

  8. Photo du profil de Knightbob
    Knightbob 07/06/2018
    Répondre

    Très bon article qui pointe un élément qui me tient à cœur quand je joue à un jds : la précision des règles, bordel!!!

    Étant un puriste du RAW, ça me rend fou de ne pas trouver de réponse à un point précis de règles! Les créateurs / éditeurs n’ont-ils donc pas testé assez leur jeu pour ne pas avoir pensé à préciser ce cas particulier? Mais alors le reste du jeu est-il assez testé pour être profond et intéressant? Voilà malheureusement le genre de réflexions que j’ai régulièrement en jouant… Trop souvent à mon goût.

    En passant c’est assez marrant de voir que la plupart des jeux illustrés dans l’article font partie de ma ludothèque ^^ (Kingdom Run, Mice & Mistics, Seafall – traduction avec les pieds!!! -, Morts aux trousses – palme d’or!).

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 08/06/2018
      Répondre

      Merci pour ton retour !

      Oui, en effet, la précision dans la tournure des phrases et les termes employés et le manque d’exemples sont certainement les deux manquements que l’on constate le plus souvent.

      Concernant les jeux cités, oui, nous sommes face à des jeux que, pour certains, j’aime beaucoup et que nous avons dans notre ludo. Certains sortent malheureusement peu, parce qu’on sait que se remettre dans les règles va être difficile et ça démotive. D’autres, en revanche, on les boude totalement, comme First Martians ou Martians a story of civilization (en bannière). Mars semble maudite ! 🙁

  9. Photo du profil de Nonos
    Nonos 07/06/2018
    Répondre

    Mice & Mystics, le jeu qui est ma plus grosse déception, et ça, juste à cause de ses règles imbuvables et monstrueuses, bref c’est vraiment la honte pour un éditeur d’oser mettre dans le commerce un jeu avec des règles juste à chier à ce point. L’unique jeu que j’ai éliminé de ma ludothèque et bien content de plus avoir cette chose au milieu de mes autres jeux, même si je reste déçu qu’un jeu avec un si grand potentiel puisse se trouver totalement gâché par des règles si merdiques.

    Dommage.

  10. morlockbob 07/06/2018
    Répondre

    Dans les métiers qui offraient le moins de débouchés l’an dernier il y avait journaliste, documentaliste et imprimeur ….les lettres bientôt lettres mortes ?

  11. Photo du profil de Lionel2212
    Lionel2212 07/06/2018
    Répondre

    epic the card game à ce gros problème alors que je pense que c’est un très bon jeu, dommage que iello ne mette pas sur son site un pdf des règles plus clair.

  12. Angepastel 08/06/2018
    Répondre

    Bonjour à Tous! Personne ne parle de la première édition française de Azul avec sa grossière traduction bourrée de phrases longues et limite incompréhensibles,et une énorme erreur sur les règles de fin de partie qui raccourcit considérablement le temps de jeu

     

    • Photo du profil de Astien
      Astien 08/06/2018
      Répondre

      Tu parles de quel erreur sur les règles de fin de partie?

  13. Angepastel 08/06/2018
    Répondre

    Personnellement,je ne comprends pas qu’au bout d’une seule partie sur un jeu,on se retrouve avec une liste de questions qui ne figurent pas dans le livret de règles! C’est du foutage de gueule!

  14. Tchouchen 08/06/2018
    Répondre

    Pour Mice & Mystics, j’ai été sauvé par le résumé de règles / aide de jeu, que l’on peut trouver en fr sur boardgame geek.

    Une fois va sous les yeux  le jeu deviens plus limpide et plus facile à expliquer

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 08/06/2018
      Répondre

      Merci du conseil ! Oui, on trouve de l’aide sur internet, heureusement les médias et la communauté font pas mal de SAV 🙂 je peux parler pour nous : un des articles le plus lu de Ludovox demeure celui qui donne des conseils pour la première partie sur Time stories (sans spoil ^^ héhé, je précise). Les règles n’étaient pas parfaites là non plus, et pour le coup, sur un jeu comme ça, une erreur d’interprétation peut gâcher totalement l’expérience. Une fois le scénario joué, c’est trop tard pour rectifier le tir…

  15. Photo du profil de ReiXou
    ReiXou 08/06/2018
    Répondre

    A coté de ça il y a aussi des jeux aux règles limpides / souvent aidés par une icono parfaite. Dernier en date : Istanbul le jeu de dé. Tu ouvres la  boite, tu lis en direct et tu es prêt à jouer sans erreurs.

    Scythe c’était très très bien structuré (et traduit) également

    • Chni 11/06/2018
      Répondre

      Je confirme pour Scythe, comme la deuxième extension 🙂

  16. Photo du profil de Le Zeptien
    Le Zeptien 10/06/2018
    Répondre

    Il m’est arrivé d’être plutôt indulgent avec certains jeux aux règles imprécises. Mice and Mystics fait partie de ceux là. Je n’y joue pas en club, mais à la maison, en famille… sous-entendu pas avec des geeks pinailleurs, donc on s’adapte et quand un point de règle est pas clair, on choisit ce qui semble le plus logique ou « dans l’esprit ». Cette indulgence et le coté « on improvise » face à un point de règles obscur me vient sans doute de ma culture ludique qui s’est construite à une époque où il y avait  moins de jeu et  pas le  web pour poser des questions de règles… alors là encore, on « votait » pendant la partie  pour ce qui semblait le plus logique. J’ai souvent dit qu’au cours de ces années là, on a pas tous joué à Fief de la même manière. 😉

    Par contre aujourd’hui, avec le supposé plus grand professionnalisme (quoique que dans certains cas, j’ai eu des doutes…) du milieu ludique (et vu les prix pratiqués), je suis beaucoup moins souple avec les livrets de règles mal rédigés, un brin bordélique, avec des incohérences ou carrément des manques.

  17. Bjorn 19/04/2019
    Répondre

    Wowwwww…A vrai dire je suis assez novice dans les jeux de plateaux , mais je n’ai eu aucun mal a comprendre les règles de Mice and mystics … Je sais pas qu’est ce qui vous a pris a vous copier collé sur la pseudo difficulté des règles de ce titre..Je vois pleins de questions de joueurs dont les réponses sans dans le livret de règle ,d’a peine 20 pages dont la moitié de dessin et d’explication du contenu .Je pense notamment a « puis je faire une action de XXX si je suis étourdis ? »  c’est pourtant écrit  : Aucune action lorsque l’ont est étourdit , seul le déplacement est autorisé (donc pas de « se précipiter non plus » car c’est une action ) .« Puis-je utiliser une compétence ?  » -> il suffit de lire la carte compétence en question…c’est indiqué « ca ne compte pas d’action, c’est une action libre , après avoir X , avant que Y , Au moment ou Z »« Puis-je utiliser le fil et l’hameçon pour traversé une souricière? » suffit de lire les règles , y’as que la fourchette qui le permet …Enfin bref , suffit de lire , 19 pages fortement illustrées avec des textes bien espacés .J’veux dire, j’ai beau être nouveau dans le « board game » j’ai vu bien plus compliqué comme livres de règles…Ce qui , je reviens sur mes propos, me semble etre un gros plagiat pompé par tous sur le premier rage test d’un site ou d’un mec , et comme dans d’autres milieu comme les Jeux Vidéo , si on dit que tel jeu est nul , 90% des gens diront qu’il est nul et vice versa.C’est dommage , moi qui pensait être tombé sur un site qualitatif .

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 20/04/2019
      Répondre

      Mice & Mystics est beaucoup moins familial qu’il le laisse entendre, et je connais plus d’une personne à s’être cassée les dents sur les règles (et il suffit d’aller voir sur d’autres sites où les gens peuvent parler à l’auteur et à l’éditeur, BGG en tête) pour se rendre compte que les questions et imprécisions abondent.

      Libre à toi de trouver nos contenus qualitatifs ou non, mais n’hésite pas à fureter entre les pages, tu pourrais t’avérer surpris en bien 😉

Laisser un commentaire