Karuba, le Spiel des Jahres 2016 ?

Un soir de novembre dernier, Simon Murat du Passe-Temps (que tout le monde ludique connait à Toulouse – ou presque -)  publiait sur son mur Facebook :

« Je prends les paris, pour moi c’est une évidence : Karuba est le futur Spiel. »

La dernière fois que Simon avait dit ça, c’était pour The Game, six mois avant sa sortie française. Vous comprendrez que cette information détienne un certain intérêt dans mon esprit.

Karuba est l’un des derniers jeux de Haba, hop hop hop rasseyez-vous s’il vous plait, je sais Haba ça vous fait penser à ça :

karuba05

Oui, c’est bien cela, mais pas seulement. Depuis peu, Haba travaille sur une gamme pour les plus grands, et Karuba en fait partie avec Spookies (JP ici par Morlockbob) et Adventure times (JP ici par Umberling). 

Il s’agit donc du troisième jeux Haba dans cette nouvelle gamme et force est de constater qu’ils savent s’entourer. Ils ont pour eux une maturité éditoriale qui n’a plus rien à prouver, et cela attire manifestement des noms prestigieux (Kramer & Kiesling et Rudiger Dorn ici).

 

Karuba est en effet un jeu conçu par Rudiger Dorn : le game designer d’Istanbul (Kennerspiel 2014). Ah je vois que j’ai retenu votre attention là ! Aux illustrations on trouve Claus Stéphan qui avait déjà officié sur Cacao.

À la recherche des temples perdus

Karuba se joue de 2 à 4 joueurs, et à partir de 8 ans (mais pas que).
Pitchons-nous : Nous sommes une bande de chasseurs de trésors accostant sur la plage de l’île de Karuba, et comme tout bon aventurier qui se respecte, nous allons piller ramasser des trésors dans des temples. 

giphy

 

Le jeu se présente donc sous forme de course au trésor : il faudra amener chaque aventurier à son temple respectif (assorti à sa couleur).

karuba

Cet aventurier violet n’est plus très loin de son objectif

 

Le premier joueur qui amène un aventurier à son temple prend le plus gros jeton récompense, qui lui rapporte 5 points de victoire (5 pv), le deuxième aura 4 pv, le troisième 3 pv, etc. Si, par un drôle de hasard, on est deux à arriver en même temps sur un temple de même couleur, les deux joueurs prennent le même nombre de points.

 

karuba02

Les récompenses

 

Comment ça marche ?

En place !

Chaque joueur prend son plateau « île » et ses tuiles jungles, elles sont numérotées et représentent toutes un chemin.

Le premier joueur place un des aventuriers sur la plage (bord gauche ou en bas du plateau île) et le temple assorti sur l’autre partie (bords restants donc en haut ou à droite). Chaque joueur fera de même sur son plateau île.

Puis un autre joueur place un autre aventurier ainsi que le temple de la couleur assorti, de la même façon. On fait cela jusqu’à ce que l’on ait placé tous les temples et aventuriers.

Chaque joueur aura la même configuration, et celle-ci sera différente à chaque partie.

karuba09

 

Action !

Le premier joueur qui amènera son aventurier au temple correspondant prendra le jeton temple le plus élevé (5 pv pour le premier). Quand on joue à trois, le jeton « 4 pv » est retiré, ainsi le deuxième arrivant au temple gagnera seulement 3 points. C’est bien vu, ça pousse à se dépêcher. 

Enfin, pour conclure la mise en place, tous les joueurs trient leurs 36 tuiles jungle de sorte qu’elles soient visibles, et si possible dans l’ordre (pour les retrouver plus facilement). Tous les joueurs, sauf un, qui doit au contraire les mélanger. Il les tirera au hasard les unes après les autres et annoncera, tel le crieur public d’Augustus, le numéro de la tuile pour tout le monde. On aura donc tous accès aux mêmes tuiles au même moment, mais à chacun de choisir ensuite ce qu’il en fait. 

Numéro 25 !

Numéro 25 !

 

Chaque joueur simultanément va soit :

  • Disposer sa tuile sur son île (sans changer son sens, le numéro toujours vers le haut) pour créer un chemin.
  • Défausser la tuile et avancer un de ses aventuriers du nombre de cases égal au nombre de sorties sur la tuile (un chemin tout droit = 2 ; un carrefour = 4, etc).
 

karuba10

Si, sur son plateau, on dispose de tuiles avec une pépite ou un diamant représenté, on rajoute les cristaux en question sur la tuile.

karuba01

 

Je vous ai dit que l’on pouvait avancer un aventurier en défaussant une tuile, mais pour récupérer un tel trésor il faut s’arrêter pile sur la tuile. Cela rajoute aux nombreux dilemmes déjà posés par le jeu : Vais-je perdre du temps pour aller chercher un trésor et perdre de mon déplacement, ou bien plutôt profiter pleinement de mon déplacement pour aller rusher vers le temple ? Est-ce que j’use de cette tuile carrefour qui permet une belle souplesse dans la construction des chemins ou est-ce que je la défausse pour avancer mon aventurier de 4 cases ? 

Dernier point, et non des moindres, deux aventuriers ne peuvent pas être sur la même tuile. Et un aventurier ne peut pas passer par-dessus un autre. Cela a son importance pour optimiser ses chemins ! Attention en plaçant vos tuiles à ne pas bloquer un de vos aventuriers sinon il ne pourra pas aller à son but… 

On pose nos tuiles en imaginant le chemin que l’on construit, tout en espérant que cela va fonctionner, car parfois on va devoir faire avec des tuiles qui nous éloignent du but, voire qui risquent de nous bloquer si la tuile carrefour tant attendue ne vient pas. On attend avec fébrilité le numéro de la prochaine tuile.

Tout cela en surveillant du coin de l’œil ce que font les autres : où en sont-ils dans leurs avancées sur les temples ? Faut-il être gourmand et s’arrêter récupérer ce trésor, ou bien courir vers la sortie pour prendre le plus gros médaillon avant eux ?

La partie s’arrête soit quand on a tiré les 36 tuiles, soit quand un joueur a amené ses quatre aventuriers a leurs temples respectifs. On compte les points ainsi que les trésors, pour chaque pépite d’or ramenée on compte 2 pv et pour chaque diamant 1 pv.

 

karuba03

Une partie vue de haut, regardez les îles des différents joueurs. Chacun a crée ses chemins à sa façon…

 

C’est parti pour la chasse au trésor

Puisqu’il faut choisir une partie, je vais vous parler de celle où mon fils (6 ans)  nous a damé le pion. Pendant qu’on se tirait la bourre pour envoyer nos aventuriers sur leurs temples respectifs, notre fils s’était mis en difficulté avec son aventurier bleu, mais cela ne l’a pas empêché de prendre les jetons 5 pv des autres couleurs sans compter les pépites qu’il a ramassées sur le chemin. Joëlle, ma femme, a déclenché la fin de partie et a fini avec 17 points, moi je laisse un aventurier devant un temple, tout proche, mais il n’a pas pu aller au bout, je conclus à 14 points. Quand à notre Timothée, certes son aventurier bleu a fait du farniente sur la plage, mais ses autres aventuriers sont arrivés en premier aux autres temples, en plus, ils se sont remplis les poches de diamants et pépites d’or, et il finit à 21 points.

 

karuba08

 

Alors, Karuba, le futur Spiel ?

Je ne suis pas prophète, mais il en a les qualités, les parties sont courtes (30 mn) et tendues avec des règles simplissimes. On joue simultanément donc il n’y a pas de temps mort, et chacun a ses chances. Quand on finit une partie, on veut en refaire une. Si bien que sans s’en rendre compte, on enchaîne les parties sans qu’elles ne se ressemblent. La disposition de départ ainsi que le tirage aléatoire changent les configurations à chaque fois. On apprécie ce sentiment de progression toujours renouvelé. Les enfants peuvent avoir du mal au début mais ensuite ils s’améliorent très vite. Alors que nous …

Le seul hic, c’est qu’il faut à chaque fois trier toutes les tuiles (les ranger dans l’ordre permet de les retrouver plus aisément mais c’est pas obligatoire, car ça prend du temps…). Et puis, certains diront vive le slow gaming ! (= moins consommer de jeux, plus approfondir, et prendre son temps, bref, profiter de l’instant présent).

L’édition est impeccable, ou presque (j’ai une légère inquiétude sur les tuiles un peu fines), et les illustrations de Claus Stéphan nous plongent bien dans l’épaisse jungle amazonienne.

Il se classe indubitablement dans les jeux familiaux (à partir de 8 ans). L’explication de ses règles est enfantine mais le jeu peut proposer un certain challenge même pour adultes. Dans cette configuration Karuba tient bien la route, puisqu’il dépend finalement des joueurs à la table. Cerise sur le gâteau, il fonctionne très bien à deux, trois ou quatre joueurs. Évidemment, ça restera du léger pour des joueurs aguerris, mais une partie de temps en temps, ça aère les neurones !

Alors futur Spiel je ne sais pas, mais pour nous c’est un coup de cœur, on enchaîne les parties et on prend plaisir à voir nos aventuriers se frayer un chemin dans la forêt tropicale, pendant que ceux des adversaires s’enlisent… Bon je reprends ma machette et j’y retourne !

pic2648319_md

Karuba

Un jeu de Rüdiger Dorn
Edité par Haba
Langue et traductions : Allemand, Anglais, Français
Date de sortie : 10-2015
De 2 à 4 joueurs
A partir de 8 ans

17 Commentaires

  1. Photo du profil de GB777
    GB777 15/01/2016
    Répondre

    Merci pour cet article qui me met en appétit. Il va falloir que je l’essaie maintenant. Je vais encourager notre ludothèque à l’acquérir 😉

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 15/01/2016
    Répondre

    C’est un peu notre jeu fétiche en ce moment à la maison avec MiniSha !

  3. Photo du profil de captainfrakas
    captainfrakas 15/01/2016
    Répondre

    C’est dingue, c’est exactement la même règle que CUCINA CURIOSA, le dernier Knizia, publié par NORIS SPIELE à Essen 2015 :

  4. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 15/01/2016
    Répondre

    Bonjour Capitaine Fraga et welcom on board ! Merci pour cette remarque, j’avoue que mes restes d’allemands sont trop moisis pour pouvoir comprendre dans le détail mais ça a l’air en effet d’être …hyper ressemblant. ça laisse dubitatif ! je vais chercher les règles en français.

  5. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 15/01/2016
    Répondre

    Trouvé ! j’ai entré la fiche pour que chacun puisse juger par lui même. C’est en effet extrêmement ressemblant !! (règles du jeu section ressources)

  6. Photo du profil de rotabla
    rotabla 15/01/2016
    Répondre

    Le Spiel de 2016??? Faut quand même pas exagérer, c’est un jeu très chiant, sans interactions entre joueurs, un comble pour une activité avant tout conviviale. Alors évidemment, si désormais il faut de l’ultra simpliste, quitte à être sans intérêt (car simpliste n’est pas forcément une mauvaise chose) pour être abordable « familialement »…

    Pas pour moi en tous cas.

  7. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 15/01/2016
    Répondre

    Si on veut « bien » jouer, on est obligés de surveiller (voire de compter) les coups adverses, donc je dirais pas que l’interaction est nulle, même si elle a assurément rien de directe (ce qu’on a le droit de ne pas aimer bien évidemment). Après tout dépendra des joueurs et du contexte. Comparativement aux autres jeux auxquels je joue avec ma fille de 5 ans, c’est un des rares où je peux jouer à fond mes coups et craindre pour la victoire, et le seul où tout ne repose pas sur du hasard. C’est un sacré argument pour du familial !

    • Photo du profil de atom
      atom 15/01/2016
      Répondre

      c’est un des rares où je peux jouer à fond mes coups et craindre pour la victoire, et le seul où tout ne repose pas sur du hasard. C’est un sacré argument pour du familial !

      Pour moi tout est dit.

  8. Photo du profil de Sha-Man
    Sha-Man 15/01/2016
    Répondre

    Je trouve que le jeu est très plaisant, il n’y a pas d’interactions directes mais il n’empêche que comme l’a dit Shanouillette, il faut surveiller ce que font les autres avec les tuiles pour espérer pouvoir gagner.

    Le fait de constater qu’un adversaire a son chemin pour un temple prêt alors qu’on avait de l’avance, le fait de compter les tuiles restantes qui vont nous convenir et de devoir choisir quand avancer et de combien avec les gemmes donne un arbre de choix intéressant pour jouer en famille et avec des enfants.

    Ne faisons pas l’erreur de considérer ce jeu avec nos yeux de gros gamers.

  9. Photo du profil de captainfrakas
    captainfrakas 15/01/2016
    Répondre

    Pour moi, un nouveau jeu doit apporter quelque chose de NOUVEAU et encore plus un SPIEL… et celui là n’apporte rien… on tourne en rond… je sais, je sais, je suis très difficile :o)

    • Photo du profil de atom
      atom 15/01/2016
      Répondre

      J’ai mis cette accroche, car Simon avait déja vu juste avec The game et c’est vrai que Karuba ne manque pas d’arguments.
      Maintenant les prix hein c’est a largement relativiser, surtout quand on sait que le jury (du spiel) touche de l’argent sur les ventes a venir. Je ne dis pas que ce n’est pas intéressant et je suis heureux pour les Ludonautes qui font un super boulot depuis des années (a part le petit prince 2) en faisant des jeux avec des fortes thématiques, avec de belles illustrations et une mécanique intéressante. Je suis content qu’ils l’aient eu ça leur donne un super potentiel. Content aussi que Mr Fragas l’ait eu aussi avec son jeu pour enfants. Mais pour nous qui sommes des joueurs on doit relativiser ces prix, les prendre avec distance.

      Et je ne parle même pas de l’as d’or ou c’est le même jury (ou presque)  qui juge d’année en année les jeux, dans tout autre environnement ça paraitrait suspect mais la non. Moi ça me dérange un peu (beaucoup)mais cela n’engage que moi.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 15/01/2016
      Répondre

      bah non pour le coup c’est sur que c’est carrément fou la ressemblance..

  10. Photo du profil de Umberling
    Umberling 16/01/2016
    Répondre

    Le jeu ne m’a pas convaincu… Je crains un manque de rejouabilité / d’intérêt autour d’un mécanisme unique qui n’offre que peu d’interaction. La surveillance, la course contre les autres marche bien, la partie est plaisante, mais… je ne sais pas. Je trouve qu’il lui manque un peu d’âme, à ce Karuba

  11. Photo du profil de Max Riock
    Max Riock 18/01/2016
    Répondre

    On va essayer ça à Cannes ! Un de plus dans la liste qui commence à être assez longue !!

  12. Photo du profil de PG
    PG 23/05/2016
    Répondre

    Il est très fort le monsieur du passe-temps de Toulouse !! Je viens de recevoir ça dans notre mailbox:
    Die Nominierten 2016 stehen fest
    Nominiert für die Wahl zum „Spiel des Jahres 2016“:

    CODENAMES Vlaada Chvátil (Verlag: Czech Games Edition, Vertrieb: Heidelberger Spieleverlag)
    IMHOTEP von Phil Walker-Harding (Verlag: Kosmos)
    KARUBA von Rüdiger Dorn (Verlag: Haba)

    • Photo du profil de atom
      atom 23/05/2016
      Répondre

      Et c’est la deuxième fois qu’il vise juste, car il avait vu aussi « The game » qui n’a pas eu le prix mais fut au moins dans les nominés.

  13. Photo du profil de Grovast
    Grovast 23/05/2016
    Répondre

    Oui enfin face à Codenames c’est pas gagné.

    Comme d’hab sur les trois il y a un jeu qu’on a beaucoup moins vu passer par chez nous (qui a joué à Imhotep ?).

Laisser un commentaire