L’Actu du Participatif #4 – Septembre 2022

Dans ce numéro de septembre de l’Actu du Participatif, j’ai voulu faire l’éloge de la diversité : pour les mécaniques comme pour les thèmes, j’ai essayé de trouver ce que l’univers ludique du participatif propose de plus varié et original.

Il est vrai que le participatif vient avec son lot de figurines, d’univers fantastiques ou de science-fiction, et de thématiques écologiques. Mais, dans ce numéro de septembre, vous trouverez également des eurogames plus classiques, des jeux familiaux ou d’ambiance. Il devrait donc y en avoir pour tous les goûts !

Avec l’approche de l’incontournable Spiel Messe d’Essen, la conjoncture ludique du moment est dense et chargée – ce qui explique le retard de ce numéro – et offre de nombreuses possibilités de réfléchir aux jeux de société. En l’occurrence, de manière surprenante, j’ai eu l’occasion de découvir deux eurogames dont le thème est proche : Air Mail de Toni Lopez – que vous pourrez découvrir à Essen – et Air Postal de FGR et Eric Fortunato – dont le début du financement est prévu pour cet automne.

Air Mail

 

Il est vrai que, du point de vue des mécaniques, ces deux créations ne semblent pas partager grand chose, si ce n’est une appartenance commune au vaste – et indéterminé – genre euro. Elles partagent en revanche le thème de l’aviation commerciale qui s’est développée au lendemain de la 1ère Guerre Mondiale pour le transport de personnes et de biens.

Air Postal

 

La différence de traitement de ce thème entre Air Mail et Air Postal étant significative, elle m’a donné l’occasion de réfléchir aux rapports entre les mécaniques et le(s) thème(s) d’un jeu de société pour mon édito mensuel.

 

Édito – Le thème est-il si important ?

À première vue, le thème d’un jeu est au moins aussi important que ses mécaniques. Il m’est déjà arrivé – et c’est peut-être aussi votre cas  – de trouver qu’un jeu était génial du point de vue de ses mécaniques, mais de ne pas accrocher avec son thème. D’ailleurs, l’inverse est aussi vrai : une boîte aux jolies illustrations ou un matériel aux finitions soignées ne garantit pas forcément une bonne conception mécanique. Un bon jeu serait alors celui qui combinerait un thème intéressant à des mécaniques bien pensées et articulées entre elles.

Mais si le thème était vraiment si important, alors on ne jouerait pas aux jeux abstraits, c’est-à-dire des jeux dont le thème est très épuré voire coïncide avec… l’absence d’un thème défini. Or, les jeux abstraits se démarquent dans l’univers ludique par la nécessité de concevoir chaque mécanique de façon claire et précise car aucun thème (au sens courant) ne permet de masquer des incohérences ou des défauts de conception. Et c’est précisément parce qu’ils mettent les mécaniques à nu, sans les envelopper ou les déguiser par des univers imaginaires particuliers, que les jeux abstraits présentent un grand intérêt pour les amateurs et les connaisseurs du genre.

Pour d’autres, au contraire, le thème est la condition indispensable pour pouvoir prendre plaisir en jouant : sans un thème permettant de donner libre cours à notre imagination, voire de nous plonger dans l’univers dans lequel nous réalisons nos actions, les jeux comporteraient des calculs et une réflexion stratégiques complexes, mais ne nous donneraient pas la possibilité d’exprimer notre créativité et de nous faire, pour ainsi dire, voyager. Il arrive par exemple que certains joueurs s’accommodent de quelques incohérences mécaniques, grâce au plaisir procuré par le thème d’un jeu.

À titre personnel par exemple, même si je peux apprécier les mécaniques d’un jeu de gestion de ressources et de pose d’ouvriers, j’aurai du mal à prendre plaisir en jouant si j’ai le sentiment que le thème est simplement plaqué par dessus les mécaniques. Si je comprends sans difficulté qu’on élabore le thème d’un jeu à partir de mécaniques conçues et testées au préalable, j’attends tout de même que celles-ci s’articulent avec le thème de façon cohérente. En effet, si les mécaniques s’articulent mal au thème, on aura, non seulement un jeu peu immersif, mais aussi un jeu dont la logique sera difficile à comprendre et à suivre.

Le rapport entre le thème et les mécaniques n’est donc pas là pour le simple agrément de nos yeux ou de notre imaginaire, mais il joue également un rôle pour l’ergonomie du jeu : le thème met en effet en forme notre compréhension des mécaniques en les habillant d’une signification et d’une cohérence logique qui nous sont familières. Un jeu dont les mécaniques sont déconnectées du thème est probablement aussi un jeu dont les règles sont plus difficiles à comprendre car elles n’ont pas de sens clair à nos yeux.

Mais l’inverse est aussi vrai. À la recherche de jeux dont le thème serait traité de façon approfondie, et de cohérence entre celui-ci et les mécaniques, je m’intéresse de plus en plus aux wargames. Il est vrai que chaque jeu est l’occasion d’en apprendre plus sur un sujet précis et voire de réfléchir à des sujets qui touchent aussi bien la science que l’histoire, la société ou la politique. Mais, dans la mesure où les règles sont souvent calquées de très près sur le thème, de façon à pouvoir simuler des événements ou des situations précises, il peut être difficile de saisir leur cohérence d’ensemble. L’étude des règles devient alors une étape préparatoire et incontournable du jeu.

La façon dont Air Postal aborde le thème de l’aviation commerciale m’a fait penser à la manière dont s’y prend un jeu de pose d’ouvriers financé par KS il y a quelques années : Obsession de Dan Hallagan. Dans les deux cas, on assiste à un thème développé de façon cohérente du point de vue historique, et précise. Ni Air Postal ni Obsession négligent le thème en l’entourant de flou ou d’approximations. Ce faisant, ils montrent que la contradiction entre cohérence et approfondissement thématiques, d’un côté et eurogames de l’autre, peut n’être qu’apparente.

 

Obsession

 

Et pour vous, chères lectrices et chers lecteurs de l’Actu du Participatif, le thème est-il vraiment si important ?

 

La sélection de Septembre

 

 

Terraforming Mars : The Dice Game

Si vous êtes à la recherche d’un Terraforming Mars avec quelques allègements et un peu plus de hasard, Terraforming Mars : The Dice Game (du même auteur : Jacob Fryxelius) pourra faire l’affaire ! Les jets de dés facilitent la gestion des ressources et introduisent un facteur chance non négligeable puisque certaines ressources seront plus rares que d’autres. Pour autant, ne désespérez pas, vous pourrez toujours améliorer vos dés ou en défausser un pour piocher vos cartes. Les mécaniques centrales du jeu restent les mêmes : il faudra optimiser sa production en construisant un moteur de cartes solides et faire des actions de terraformation pour obtenir des bonus et remplir des objectifs. À la fin du jeu, c’est bien sûr le joueur qui aura le plus grand nombre de points qui remportera la partie.

 

  • Thème : Espace, science-fiction, Terraforming Mars
  • Mécaniques principales : Construction de moteur, tableau-building, gestion de main, gestion de ressources, jet de dés
  • Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs
  • Durée d’une partie : 45 minutes
  • Langues : Anglais (peu de texte sur les cartes) ; des localisations dans d’autres langues sont prévues.
  • Disponibilité en boutique : Oui
  • Période de financement : du 26 septembre au 13 octobre
  • Date de livraison prévue : Juillet 2023
  • Prix : 37 euros (20 euros de livraison à prévoir).
  • Lien de la campagne

 

Terraforming Mars : The Dice Game – les prototypes des dés.

 

Ce que j’aime : J’ai toujours trouvé Terraforming Mars intéressant pour les nombreuses possibilités de combos qu’il offrait. L’inconvénient était qu’à partir du moment où un joueur connaissait bien les cartes, il disposait d’un avantage non négligeable pour prévoir et optimiser ses combinaisons. L’introduction des dés devrait ajouter une plus grande part d’imprévisibilité tout en rendant le jeu un peu plus accessible aux néophytes.

 

 


Rise & Fall

Dans Rise & Fall de Christophe Boelinger (Archipelago, Dungeon Twister, Living Planet…), vous incarnez le chef d’un clan dont les différents membres ont des habiletés particulières. Ces habiletés vous permettront notamment d’explorer la planète fantastique sur laquelle vous vous trouvez et d’y construire vos bâtiments. Pour y parvenir, il faudra gérer intelligemment vos ressources, de façon à vous étendre et à débloquer de nouvelles unités. Rise & Fall se veut à la fois accessible – grâce notamment aux pictogrammes – et profond d’un point de vue stratégique. Pour découvrir les règles plus en détail, je vous renvoie à notre Ludochrono.

 

  • Thème : Fantaisie, aménagement de territoires, civilisation
  • Mécaniques principales : Majorité, contrôle de territoires, pose de tuiles, deck-building, actions simultanées
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs (jusqu’à 8 joueurs avec une deuxième boîte)
  • Durée d’une partie : 40 à 80 minutes (20 minutes par joueur)
  • Langue : Français, anglais, espagnol, italien, néerlandais, polonais
  • Disponibilité en boutique : Probable
  • Période de financement : Du 6 septembre au 13 octobre
  • Date de livraison prévue : Décembre 2023
  • Prix : entre 59 et 125 euros (avec des réductions si vous achetez deux exemplaires. Comptez entre 20 et 25 euros de livraison en plus).
  • Lien de la campagne

 

Rise & Fall

 

Ce que j’aime : Outre les choix ergonomiques faits pour rendre Rise & Fall facile d’accès, l’agencement des tuiles de départ promet une rejouabilité importante. J’aime également beaucoup le soin apporté aux illustrations et, en particulier, à la réalisation des différents types de meeples et de bâtiments en bois. Pour avoir un retour plus détaillé, vous pourrez bientôt lire un article d’Atom 😉 

 

 

 

Leaf

Le créateur de jeux durables et engagés pour l’environnement T. Eisner (Canopée, voir mon JP, La Forêt des frères Grimm) revient avec un jeu dans lequel vous personnifierez le vent. Votre objectif sera de connecter les feuilles entre elles pour réaliser des actions, telles que la pioche de nouvelles feuilles ou d’animaux, la pousse de champignons, le gain de Soleil ou l’avancée de votre écureuil sur le tronc d’arbre. Durant les trois saisons dont se compose une partie (de l’été à l’hiver), vous gagnerez ainsi des bonus et des points, en améliorant la qualité du sol de la forêt, et en sauvant de plus en plus d’animaux sauvages. C’est le joueur qui, par ses collections, aura le plus de points lorsque l’hiver arrive qui remporte la partie.

 

  • Thème : Nature, forêt, animaux
  • Mécaniques principales : Placement de feuilles, collection de ressources
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
  • Durée d’une partie : 30 à 45 minutes
  • Langue : Anglais (texte uniquement sur les aides de jeu)
  • Disponibilité en boutique : Probable
  • Période de financement : Du 27 septembre au 21 octobre
  • Date de livraison prévue : Décembre 2023
  • Prix : entre 42 et 68 euros (hors TVA et frais de livraison, entre 12 et 15 euros ; il existe également des pledges pour deux exemplaires et retail)
  • Lien de la campagne

 

Leaf

 

Ce que j’aime : On se souvient de Canopée, de ses sachets en papier et de ses bandes en carton qui permettait d’avoir une boîte de jeu sans plastique. Ce sera aussi le cas de Leaf qui nous sera livré avec les magnifiques illustrations d’Angela Rizza. Mais qui dit un jeu plus respectueux de l’environnement (avec notamment des matières premières issues de forêts certifiées), dit également des coûts de production plus importants. Il faudra vraisemblablement compter entre 60 et 70 euros pour Leaf qui, même s’il est très beau, n’en reste pas moins un petit-moyen jeu.

 

 

 

Tainted Grail : Kings of Ruin

Krzysztof Piskorski, toujours édité par Awaken Realms, propose un nouvel opus de Tainted Grail indépendant du premier. Kings of Ruin ajoute plus de profondeur à la construction des personnages et aux combats, tout en permettant des déplacements plus fluides (puisqu’ils ne coûteront plus d’énergie). La réputation a également disparu des plateaux des personnages. À la place des menhirs, on trouvera des waystones, c’est-à-dire des bornes, qui protégeront non seulement les personnages, mais aussi les lieux du brouillard. De nouveaux monstres sont également introduits, avec des pouvoirs plus ou moins développés. Certains notamment pourront distribuer des dégâts à tous les personnages. Pour les backers de Tainted Grail : Fall of Avalon, vous pourrez mettre à jour le matériel de votre jeu pour 8 euros supplémentaires.

 

  • Thème : Fantaisie, mythologie, combat, figurines, légende Arthurienne
  • Mécaniques principales : Coopératif, construction de personnages, campagne, jet de dés, événements, narration
  • Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs
  • Durée d’une partie : 90 à 120 minutes
  • Langue : Français, anglais, espagnol, allemand, polonais, italien
  • Disponibilité en boutique : Oui
  • Période de financement : du 27 septembre au 18 octobre
  • Date de livraison prévue : Décembre 2023 pour l’anglais, Mai 2024 pour les autres langues (fin de campagne)
  • Prixentre 100 et 600 euros pour le all-in (hors ajouts, et frais de port – entre 23 et 49 euros pour l’Europe)
  • Lien de la campagne
 

Tainted Grail : Kings of Ruin

 

Ce que j’aime : Ce second opus de Tainted Grail a été réalisé en tenant compte des retours de la communauté de joueurs passionnés qui s’est créée autour du jeu. Il est appréciable que Tainted Grail : Kings of Ruin puisse également être découvert par les néophytes, indépendamment de Fall of Avalon. Les amateurs de figurines et de belles illustrations pourront, une fois de plus, profiter de cette très belle édition.

 

 

 

Moku Tower : The Endless Column

Moku Tower : The Endless Column de Louis Hsu est un jeu d’ambiance dans lequel chaque joueur cherchera à construire la colonne la plus haute et la plus solide. En effet, les lancers de dés permettront à vos adversaires d’attaquer vos constructions. Il faudra donc être habile et avoir de la dextérité pour protéger votre colonne et attaquer les colonnes des autres. Les cartes permettent d’accumuler plus de points ou d’activer des bonus. En bref, Moku Tower : The Endless Column est un jeu aux règles simples et à forte interaction pour vos soirées entre amis.

 
  • Thème : Bois, design, art japonais, art roumain, jeu d’ambiance
  • Mécaniques principales : Habileté, placement, construction, jet de dés, gestion de main
  • Nombre de joueurs : 2 à 6 joueurs
  • Durée d’une partie : 20 à 30 minutes
  • Langue : Anglais (avec peu de texte sur les cartes)
  • Disponibilité en boutique : Inconnue
  • Période de financement : du 20 septembre au 20 octobre
  • Date de livraison prévue : Avril 2023
  • Prix : 65 euros (hors TVA et livraison – 19 euros environ pour la France)
  • Lien de la campagne

 

 

Moku Tower : The Endless Column

 

Ce que j’aime : Ce qui m’a le plus frappé dans Moku Tower : The Endless Column, c’est son agrément esthétique. Je trouve en effet que l’empilement de ces éléments en bois brut peut donner lieu à de jolies compositions artistiques et, en ce sens, je le trouve particulièrement réussi. Je pense également qu’il devrait susciter des interactions amusantes en famille ou entre amis.

 
 

Ils arrivent…

 

 

Air Postal

Né de la rencontre entre FGR et Eric Fortunato, féru d’aviation, sur le forum français spécialisé dans les jeux de société à financement participatif Cwowd, Air Postal nous plonge dans l’histoire héroïque des aviateurs du début du XXe siècle. Chaque joueur incarne un héros ou une héroïne de l’aviation qui pourra, au fur et à mesure des voyages et de ses livraisons à travers le monde, améliorer son appareil ou en acquérir un nouveau pour pouvoir livrer plus de marchandises, transporter plus de personnes ou encore effectuer des voyages plus longs. Il existera deux versions de la carte et des routes parcourables, avec des objectifs communs, des objectifs personnels ou encore des bonus. Faites attention, toutefois, il ne faudra pas oublier de faire le plein avant de prendre votre envol !

  

  • Thème : Aviation, technologie, exploration, transport
  • Mécaniques principales : Gestion de ressources, tableau-building, bonus, jet de dés, livraisons, mouvement
  • Nombre de joueurs 1 à 5 joueurs
  • Durée d’une partie : 45 à 120 minutes
  • Langue : Français
  • Disponibilité en boutique : Inconnue
  • Période de financement : Octobre 2022
  • Date de livraison prévue : Inconnue
  • Prix : Inconnu
  • Lien de la campagne
 

Air Postal

 

Ce que j’aime : Quand on regarde les photos qui ont été diffusées en avant-première, on se rend vite compte que le thème d’Air Postal a été travaillé en profondeur, tant du point de vue des mécaniques que du point de vue des illustrations. On remarquera d’ailleurs l’originalité du thème et la cohérence historique des personnages annoncés pour lesquels a été mené un travail biographique assez poussé. Air Postal n’est donc pas un jeu lambda sur le thème de l’aviation mais il vous plongera au contraire dans la peau de ces aviateurs qui bravaient les risques liés au manque d’entretien et à l’âge de leurs avions pour transporter des marchandises et des personnes. Je le trouve très beau, et j’ai hâte d’en savoir plus !  

 

 

Artisans

Jean-Paul et Ségolène Monnet qui jusqu’ici avaient créé des jeux pédagogiques, ont conçu Artisans, un jeu de société dans lequel vous tenterez de construire le plus grand nombre d’objets artisanaux et d’augmenter votre niveau d’expertise dans l’utilisation de différentes matières premières. Artisans, dont la mécanique de construction des objets rappelle celle de Splendor, se joue en douze manches. Chaque manche se divise en deux phases. Premièrement, vous pourrez soit visiter le marché pour prendre des nouvelles cartes de matériaux, soit construire un objet d’art. Deuxièmement, vous pourrez poser une ou plusieurs cartes du même matériau pour accroître votre expertise. Les objets et le développement de chaque matériau cumulés formeront votre score final. Le gagnant sera celui ou celle qui aura obtenu le plus grand nombre de points.

 
  • Thème : Artisanat, construction, art
  • Mécaniques principales : Construction de moteur, gestion de main, collection d’objets
  • Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
  • Durée d’une partie : 30 minutes
  • Langue : Anglais, français, allemand, grec, italien, espagnol (pas de texte sur les cartes)
  • Disponibilité en boutique : Inconnue
  • Période de financement : à partir du 25 octobre
  • Date de livraison prévue : Avril/mai 2023 (à confirmer)
  • Prix : un seul pledge, prix à déterminer
  • Lien de la campagne
  • Disponible sur Tabletopia
 

Artisans

 

Ce que j’aime : Artisans offre une expérience de jeu fluide, grâce à des règles simples et une bonne ergonomie du matériel. J’apprécie le petit format, la simplicité du matériel – qui n’est pas austère pour autant – et sa capacité à combiner des parties courtes et la possibilité de réfléchir et d’élaborer une stratégie. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur un seul ou un nombre réduit de matériaux, et viser certains objets en particulier. Il faudra, pour cela, mettre à profit les habiletés spécifiques de votre personnage.

 

 
 

On en parlait !

 

 

Bloodstones

En juillet, je vous avais signalé le financement de la dernière création de M. Wallace : Bloodstones, dans lequel des mécaniques des eurogames sont habilement mises au service d’un jeu d’affrontement et de contrôle de territoires. Il y avait deux points sensibles dans ce financement : le prix (150 euros environ TTC) et la localisation en français qui, même si elle était annoncée, restait inconnue au moment où je vous parlais du jeu.

Vous pouvez être rassuré(e)s : l’éditeur breton Nut’s Publishing, connu pour ses publications et ses localisations de wargames de très bonne qualité, propose désormais Bloodstones en précommande au prix de 105 euros (TVA comprise) hors frais de port (autour de 10 euros, si vous passez par Mondial Relay). Au programme : la boîte originale accompagnée d’une traduction des règles, et des aides de jeu à un prix plus raisonnable. D’ailleurs, il est fort à parier que vous m’entendrez bientôt reparler de Nut’s 😉 

 
  • Thème : Fantaisie, mythologie, guerre
  • Mécaniques principales : Asymétrie, affrontement, gestion de ressources, majorité, placement de tuiles
  • Nombre de joueurs : 1 à 6 joueurs
  • Durée d’une partie : 120 minutes environ
  • Langues : Français
  • Disponibilité en boutique : Non
  • Période de financement : Précommande en cours ; seuil de financement atteint.
  • Date de livraison prévue : Q2/Q3 2023
  • Prix : 105 euros (hors livraison, autour de 115 euros tout compris).
  • Lien de la précommande
  • Disponible à l’essai sur Tabletop Simulator
 
 

Bloodstones

 
 

 

 

 

Spark Riders 3000

Je vous avais parlé de Spark Riders 3000, jeu hybride solo/coopératif le mois dernier. J’avais une idée d’ensemble des mécaniques de ce jeu qui promettait déjà de belles interactions, dans la tentative de livrer des marchandises à travers l’espace pour sauver l’humanité, tout en devant faire face aux attaques de vaisseaux aliens. La campagne qui touchera très bientôt à sa fin m’a permis d’en savoir plus : en solo ou coopératif, le jeu se déroule à travers des missions que vous débloquez au fur et à mesure en interagissant avec une application. Iris, l’IA de Spark Riders 3000, est alors chargée de vous informer sur les conditions de votre vaisseau et de votre voyage. Mais elle vous préviendra également des attaques et contribuera à déterminer la réussite de vos actions. L’expérience promise par Spark Riders 3000 semble mélanger le jeu de plateau au jeu-vidéo, tout en assurant une rejouabilité importante et de fortes interactions.

 
  • Thème : Espace, science-fiction, tower-defense
  • Mécaniques principales : Coopération, jet de dés, actions, combat, application mobile, scénarios
  • Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs
  • Durée d’une partie : 60 minutes
  • Langue : Anglais, français
  • Disponibilité en boutique : Oui
  • Période de financement : Du 13 septembre au 4 octobre (15h)
  • Date de livraison prévue : Novembre 2023
  • Prix : De 39 à 110 euros (comptez entre 13 et 20 euros pour la livraison en France. Ajoutez 5 à 10 euros si vous êtes ailleurs en Europe).
  • Lien de la campagne
 

Spark Riders 3000

 
 
 
 
C’est tout pour ce numéro de septembre de l’Actu du Participatif. Nous nous retrouvons après Essen où je me rendrai pour dénicher quelques belles nouveautés ludiques !

 

LUDOVOX est un site indépendant !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :

Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :

acheter air postal sur magicbazaracheter air postal sur philibertacheter air postal sur espritjeu

5 Commentaires

  1. djip 04/10/2022
    Répondre

    Merci beaucoup pour les commentaires à propos d Artisans et pour les réflexions très intéressantes sur les relations entre thème et mécanique.

    • El Duderiño 04/10/2022
      Répondre

      De rien, merci à toi pour la présentation et la partie. C’était chouette ! 🙂

  2. frédéric ochsenbein 04/10/2022
    Répondre

    Durant la campagne de Rise and Fall la version numérique est testable en alpha. L’IA au fraise permet de découvrir les règles. A 2 c’est vraiment génial mais faut y revenir : c’est presque un jeu d’échac et de parties en parties on découvre de plus en plus un jeu très stratégique derrière des abords très simples. Si c’est pour y jouer un peu de temps en temps avec à chaque fois d’autres joueurs passés votre chemin. A sortir régulièrement avec des joueurs qui connaissent c’est fort plaisant. Je n’ai pas pledgé à cause du prix et du manque de clarté de l’éditeur sur les contenus boutique. En effet je suis près à aider un financement si derrière l’édition boutique ne sera pas tronqué.
    A l’opposé j’ai pledgé  Spark Riders 3000 : un jeu très fun, un éditeur dynamique et qui joue carte sur table : les boutiques auront droit à la version simple et la version figurines, avec simplement quelques bonus en moins clairement énoncé sur la page du KS. Après les excellents retours sur ELUNE, Arkada studio est un éditeur que je vais suivre de près ^^

  3. Biz20100 07/10/2022
    Répondre

    A noter également la campagne pour DAYBREAK, le prochain jeu de construction de tableau coopératif de Matt Leacock (Pandémie) sur thème de lutte contre le réchauffement climatique.
    Pour avoir joué au prototype en début d’année, c’est pas mal du tout.
    https://www.backerkit.com/c/alex-hague/daybreak

    • atom 07/10/2022
      Répondre

      Whoa, intéressant, on en avait parlé dans cette news. Je me demande comment on peut faire pour l’avoir, nous français.

Laisser un commentaire