Magic Maze Kids, c’est Magic Maze, mais pour les Kids

magic-maze-kids-Ludovox-Jeu-de-societe-coverMagic Maze, jeu sorti l’an passé, était malin, savamment construit, original et rafraîchissant.

 

C’est un peu comme si l’auteur, Kasper Lapp, s’était dit au départ : “Bon. Je vais faire un jeu coopératif. Mais quels sont les trucs pénibles dans un coop’ ? Hmm… Le fait d’attendre longtemps entre deux tours de jeu ? Ouais… Ha ! Je sais ! Le fait d’avoir un joueur qui nous dise toujours quoi faire ! Ah, ça c’est l’angoisse.” Et c’est comme s’il avait ensuite cherché des solutions concrètes et applicables pour remédier à cela.

 

Sont donc issues de sa réflexion la pression du temps par sablier, la distribution des directions, l’interdiction de parler, ou encore la suppression de l’ordre du tour.

“Comme ça, pas d’attente.” s’est-il dit en se redressant de son ouvrage. “Et je leur ferme le clapet à tous, pour pas qu’ils se disputent. Là j’ai bon !” s’est-il exclamé, satisfait, en se fendant d’un large sourire.

 

C’est ainsi que Magic Maze est devenu un jeu malin, savamment construit, original et rafraîchissant. Je l’ai déjà dit ? Il aurait même fait un bel As d’Or m’est avis. Une fois sorti, le jeu a connu un joli succès critique et public, et se voit désormais doté d’une extension (Maximum Security) pour les amateurs souhaitant pousser le vice plus loin.

 

Oui, mais pour ceux qui n’arrivaient déjà pas à suivre au départ ?

Nous parlons bien sûr des enfants. Pas de vous voyons !

 

magic-maze-kids-Ludovox-Jeu-de-societe--partie

 

Dès le plus jeune âge. 5 ans, environ. Oui, environ. Spoiler alert : les âges sur les boîtes, ça n’a rien de scientifique. Pas la peine de poster dans les commentaires “Eh bhé moi mon fils de 5 ans il me bat à Through the Ages.” (très bien pour lui, tant qu’il s’amuse).

 

En temps normal, à 5 ans, jouer à Magic Maze, comme ça, à froid, à jeun, si vous me demandez, moi je vous dis non. Le stress du temps limité, le contrôle de soi avec la règle du silence, la lecture de la situation, les directions gauche droite (vous savez, ce truc qui change tout le temps)… Non, non.

À moins que.

 

magic-maze-kids-Ludovox-Jeu-de-societe--partie-2


À moins de débuter en douceur, un peu comme dans les bien nommés Smart Games : on part sur un premier défi très simple, et puis petit à petit, on rajoute des éléments croustillants qui viennent retourner le cerveau. Un obstacle, une contrainte, un twist, un blop, un wizzzz ! Jusqu’à parvenir au moment où tout est là. Mais à la rigueur peu importe si on n’y arrive jamais, car on se sera déjà bien amusés. Chaque étape étant un mini-jeu à part entière.

Je suis allée au bout des divers tutoriels avec ma Minisha (7 ans), en deux sessions. Et finalement, c’est ça qu’elle a préféré : l’aspect évolutif du jeu, la découverte des défis, du matériel qui change à chaque partie. Si bien qu’arrivée au bout, elle était déçue de ne pas avoir d’autres règles qui s’ajoutent encore et encore (sans compassion aucune pour l’explosion des neurones restants de sa pauvre mère, vous savez ce que c’est, faites des gosses, toussa).

magic-maze-kids-Ludovox-Jeu-de-societe-cartes

 

Comment ça se passe et c’est quoi d’abord Magic Maze ?

Dans Magic Maze (le Ludochrono), le principe de base, original (et rafraîchissant, vous savez) à comprendre est le suivant : nous allons déplacer des pions personnages sur un plateau quadrillé mais, contrairement à d’habitude, chaque joueur ne joue pas un personnage. Non. Ici, chaque joueur peut déplacer n’importe quel personnage, ils appartiennent à tout le monde. Mais chaque joueur peut déplacer les pions… dans une seule direction seulement. Nord. Est. Ouest. Sud. L’objectif ? Qu’ils trouvent la sortie.

Dans le “vrai” Magic Maze, on doit donc se coordonner, et c’est peu dire, mais sans parler (c’est là où c’est drôle) et en temps limité (c’est là où ça stresse).

Dans Magic Maze Kids, on a d’abord le droit à la parole et heureusement. L’enfant va pouvoir tranquillement saisir les tenants et aboutissants du jeu pour, plus tard, potentiellement rajouter les dimensions plus stressantes de gameplay.

magic-maze-kids-Ludovox-Jeu-de-societe-materiel


Au départ, on ne peut même pas perdre la partie. Pour vous dire à quel point on déroule le tapis rouge. C’est vrai que les gônes sont souvent mauvais perdants, hein. On peut se le dire, on est entre nous, ils sont couchés ou à l’école, en tout cas ils ne sont pas sur Ludovox. Là, dans
Magic Maze Kids, on commence par évacuer ce problème. Mais rien n’empêche d’ajouter un sablier si vous voulez vraiment stresser votre rejeton. J’ai commencé à l’ajouter assez vite avec ma MiniSha car je suis un mauvais parent et je plie à tous ses caprices. Mais sinon, laissez-vous guider. Les tutoriels sont idéalement construits et à la fin, il y a plusieurs façons de perdre. Comme des vrais. Vous pourrez vous taper les crises de nerfs, de larmes et tout.

 

magic-maze-kids-Ludovox-Jeu-de-societe-thermo

 

En attendant, la promenade à travers les mini-défis est un vrai moment ludique à partager. Tout est fait pour nous faciliter la tâche. L’édition est idéalement conçue avec les différents grands plateaux, le rappel des nouvelles actions par une iconographie très claire (globalement toute l’édition est aux petits oignons si ce n’est l’insert carton servant de rangement qui s’avère peu pratique à l’usage). Ils ont même changé l’histoire, pour qu’elle parle plus aux petits (et soit plus adaptée, parce que dire aux enfants d’aller voler des objets dans un supermarché, c’est moyen comme discours). Nous avons donc désormais un roi transformé en grenouille qui a besoin d’ingrédients spécifiques que nos valeureux héros vont aller chercher en forêt. On aurait pu pousser encore un peu plus loin, preuve en est, ma fille a très vite voulu donner des petits noms aux différents protagonistes et a commencé à se raconter des histoires autour.

Quand on retrouve les ingrédients, on les plonge dans une marmite en 3D et on mélange les tuiles avec une grosse cuillère en carton. Bien sûr, j’en rajoutais des tonnes : “Hey touille bien sinon ça va accrocher et le roi ne va même pas vouloir goûter ! Fais voir à quoi ça ressemble ?” , tout ça pendant que le sablier s’écoule. Gniark…

les plateaux

 

Magic Maze Kids, c’est Magic Maze, mais pour les Kids

Magic Maze Kids s’avère donc une parfaite version enfant du “grand” Magic Maze, qui sait prendre par la main sans effrayer les bouts de chou. J’ai néanmoins quelques réserves. Est-ce que MiniSha va vouloir continuer d’y jouer maintenant qu’elle n’a plus ni nouveau matériel ni nouvelles règles à découvrir ? C’est un peu comme quand on arrive à la fin de Pandemic Legacy et qu’on nous dit “oui vous pouvez continuer à jouer au jeu maintenant”. C’est vrai, mais l’excitation a un peu disparu. Mais peut-être est-ce parce qu’elle est devenue difficile. Les petits ne craignent pas la répétition habituellement, au contraire. Cela dit, il aurait été intéressant de nous donner les moyens de continuer à proposer de nouveaux défis, de fabriquer de nouveaux niveaux. Seul le temps permettra de dire de façon certaine si l’envie d’y retourner demeure. Quoi qu’il en soit, sachez que si vous avez aimé Magic Maze et souhaitiez pouvoir y jouer avec vos petits, cet opus a été conçu pour cela et dans ce cadre, il remplit très bien son office (sortie VF en mars 2018).  

 

Pub Tipeee grand format copie

 

2 Commentaires

  1. Photo du profil de fiaschi84
    fiaschi84 07/12/2018
    Répondre

    Alors?
    Depuis février le jeux ressort souvent?

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 07/12/2018
      Répondre

      Il est ressorti un peu ! Après bon, MiniSha a un peu (trop) l’embarras du choix ici, et je pense qu’elle est un peu grande maintenant (8 ans, le jeu annonce dès 5 ans), mais elle me l’a néanmoins réclamé quelque fois (c’est fun de mélanger les jetons dans la marmite).

Laisser un commentaire