Participatif, la sélection naturelle N° 148 du lundi 03 août 2020

separateur-1

N° 148

 

 Salutations ludico-participatives ! 

► Chronique light cette semaine, peu de jeux vraiment intéressants et peu de temps de mon côté à consacrer à écrire quelque chose de plus consistant. D’ailleurs, ne vous étonnez pas si je ne publie rien la semaine prochaine, il y a fort à parier que je n’aurai pas le temps du tout cette fois.

► Je souhaite de bonnes vacances à celles et ceux qui y sont, un bon courage à ceux qui bossent ou sont contraints de rester chez eux pour quelque raison que ce soit. Et encore et toujours mon petit message en faveur de Ludovox, qui a toujours autant besoin de votre soutien pour partir en vacances. Que ce soit via le Tipeee ou les liens d’affiliation si avez des achats ludiques en ligne à effectuer, toute aide aussi modeste soit-elle est particulièrement importante et appréciée à sa juste valeur par l’équipe !

Merci pour elle !

 

 Bonne lecture, à la semaine prochaine (ou celle d’après 😉 )

et surtout continuez à faire attention à vous !

 
 
 
 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours la semaine passée

 
 

 ► Celles qui se terminent cette semaine…

 

the-night-cage-box-artThe Night Cage par Smirk & Laughter Games vient de franchir la barre des 3 000 soutiens, mais le rappel des 48 heures n’y est pour rien puisqu’il vient juste de commencer. Simplement, le rythme de la campagne s’est « contenté » d’être plutôt très bon toute la the-shivers-box-artsemaine passée (actuellement 162 600/8 000 $ et 3 070 soutiens. Fin le 05 août).

La campagne de The Shivers par Andy Logan est encore mieux lotie. Nul doute que le rappel des 48 heures lui permettra d’exploser la barre des 5 000 contributeurs, signe d’une campagne qui aura fonctionné du feu de Dieu depuis son lancement. À voir à la livraison si toutes les promesses seront tenues !(actuellement 414 000/40 000 $ et 4 840 soutiens. Fin le 08 août).
 

  Et les autres…
 
 

roll-camera!-box-artLa petite baisse de rythme dont je parlais la semaine dernière concernant Roll Camera! par Keen Been Studio n’était que passagère. Au contraire, la semaine s’est passée autour d’une grosse soixantaine de nouveaux contributeurs quotidiens, ce qui est with-a-smile-and-a-gun-box-artvraiment très bien. Du coup, les 2 000 soutiens sont atteints, finançant la campagne à 6 fois (actuellement 91 650/14 975 $ et 2 010 soutiens. Fin le 10 août).

► fr With A Smile And A Gun par Subsurface Games voit son financement approcher petit à petit, mais ce n’est toujours pas fait. Il ne manque plus que 1 200 dollars canadiens, cela devrait être jouable sur les 10 jours de campagne restant (actuellement 10 800/12 000 CA$ et 320 soutiens. Fin le 13 août).

northgard-uncharted-lands-box-art► fr Le moins que l’on puisse dire, c’est que la campagne de Northgard : Uncharted Lands par Open Sesame Games est loin d’être très excitante, mais elle tourne super bien puisque l’on approche des 3 000 contributeurs, et c’est bien là l’essentiel. Nombre de soutiens potentiels attendent de voir l’offre s’enrichir, car le contenu de la boîte est encore un peu juste au regard du tarif demandé. Mais le jeu est apparemment très bon, et il n’y a aucune raison d’avoir des doutes quant à la qualité du produit final (actuellement 169 500/40 000 € et 2 742 soutiens. Fin le 1er septembre).
 
 
 
 
 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 

 

freshwater-fly-box-art► fr Brian Suhre est un passionné de pêche et de jeux de plateau. C’est en quelque sorte tout naturellement qu’il en est arrivé à concilier les deux en créant son premier jeu, baptisé Coldwater Crown. Petitement financé sur Kickstarter il y a tout juste 4 ans par 325 soutiens, il a depuis acquis une certaine notoriété due à la qualité de son gameplay, basé sur du placement d’ouvriers mâtiné de puzzle, et à l’immersion dans le thème, pour le moins original (un concours de pêche).

Au printemps 2019, rebelote avec Freshwater Fly. Sensiblement le même thème, la pêche à la mouche en rivière, mais mécanique différente, à savoir du placement de dés. Résultat de la campagne différent également, 1 150 soutiens. Mais retours tout aussi bons, sinon meilleurs, que son aîné une fois le jeu entre les mains de ses acquéreurs.
 
Ce qui est remarquable avec ces deux titres, c’est qu’ils usent de mécaniques différentes mais parviennent tout deux à retranscrire les sensations d’une partie de pêche. L’attente en moins. Et mine de rien, les jeux dont la mécanique est réellement au service du thème ne sont pas si courants que cela.
 
coldwater-crown-bow-artEt c’est bien ce qu’on a du se dire chez Boom Boom Games. Ce petit éditeur français toujours à l’affût des bons coups a été séduit par le duo et s’est rapproché de l’éditeur originel pour en assurer la localisation en français. Et voici donc la campagne de Freshwater Fly / Coldwater Crown, et c’est sur GameOnTabletop que cela se passe.
 
Aucune surprise à attendre : les jeux seront identiques à leur version anglaise. Bon, sauf en ce qui concerne la langue, évidemment ! Cela va sans dire mais cela va encore mieux en le disant, et surtout cela coupe l’herbe sous le pied de potentiels esprits taquins. 😉 Même le pack deluxe de Freshwater Fly y est (Coldwater Crown est lui Deluxe de base), et c’est le moins que l’on pouvait attendre de Boom Boom lorsque l’on est l’heureux propriétaire de la VF de Set A Watch.
 
Heureuse surprises, les tarifs de ces VF sont plus intéressants que ceux pratiqués lors de chacune des campagnes Kickstarter des versions anglaises. Ainsi, Freshwater Fly en version Deluxe était à 64 $, contre 45 de nos Euros chez Boom Boom. Pour Coldwater Crown, la différence est moins évidente puisque l’on passe de 44 $ à 35 €. En tout cas, on ne pourra pas reprocher à Boom Boom de chercher à s’en mettre plein les poches. Les frais de port sont aussi à prix d’ami : 9 € pour Freshwater Fly, 8 pour Coldwater Crown et 10 pour le bundle des deux jeux proposé à 70 €.
 
La campagne qui, soyons honnête, tient plus de la précommande que d’une véritable campagne de financement, ne casse pas vraiment la baraque à cause d’un certain manque de visibilité et aussi certainement du thème. Pas de panique, ce sera financé à n’en pas douter. J’espère que ce petit article aura su attiser la curiosité de certains d’entre vous, car ces jeux méritent vraiment que l’on s’y attarde, amateur de pêche ou pas (actuellement 1 360/8 000 € et 21 soutiens. Fin le 21 août).

 
 
 
Tutankhamun-box-artTutankhamun par 25th Century Games est la nouvelle version du jeu de Reiner Knizia sorti en 1993 sous le non de Toutankhamen et édité en français par Amigo sous le nom ma foi fort pertinent de Toutankamon. On peut en déduire que le jeu ne doit pas être mauvais, en tout cas on est en droit de l’espérer.
 
Pour cette version 2020, l’éditeur a axé ses efforts sur le côté esthétique. Et Dieu sait qu’il en avait besoin, car l’opus originel, il faut bien l’avouer, a un tantinet vieilli à cet égard. On passe d’une direction artistique à la couleur beige marronâtre omniprésente à peine égaillée par quelques couleurs pastels à l’opposé intégral, un flot de couleurs vives limite criardes, bien plus dans l’air du temps. Plus lisible et agréable à long terme ? On le saura quand le jeu aura été livré.
 
En tout cas, cette direction artistique modernisée (avec Jacqui Davis et Matt Paquette aux pinceaux – Ndlr) associée à un matériel lui aussi monté aux standards actuels rend le jeu autrement plus désirable et personnellement je n’hésite pas à le qualifier de magnifique (bon, dès qu’il s’agit d’Égypte antique, je suis bon public faut dire). Le jeu passe ainsi, ni plus ni moins, dans la catégorie Deluxe, du moins pour sa version la plus chère. Mais même celle de base met visuellement un gros taquet à son estimable ancêtre.
 
Le gameplay a subi lui aussi une petite cure de jouvence, apportée par son auteur himself, gage de respect de l’œuvre initiale. Le jeu consiste toujours pour les joueurs en un choix à tour de rôle de tuiles placées selon un schéma en forme de serpent (en fait, les courbes du Nil), l’astuce étant qu’il est impossible de prendre une tuile précédemment délaissée. Par un système de collection, il va falloir reconstituer des artefacts. Bien sûr, c’est un peu plus « compliqué » que cela. Il y a entre autres des tuiles Dieux qui vont apporter des possibilités différentes, et cette nouvelle version du jeu en apporte d’ailleurs de nouvelles. L’autre changement est à voir du côté du système de scoring, complètement modifié.
 
4 pledges sont proposés, enfin plutôt 2 mais chacun accompagné en option d’un tapis de jeu en néoprène. Le pledge de base avec une mini-extension est à 29 $, 44 avec le playmat, et la version Deluxe avec bien sûr également la mini-extension est à 49 $, et 64 avec le tapis. Et c’est en regardant le chapître des frais de port que je m’aperçois que le jeu n’est pas livrable en Europe, hors Royaume-Uni. Si vous doutiez encore que l’Angleterre n’ait jamais vraiment fait partie de l’Europe, vous en avez désormais la preuve (actuellement 11 500/15 000 € et 250 soutiens. Fin le 14 août).
 
 
 
petrichor-cows-box-artLe jeu qui vous met dans la peau (façon de parler en l’occurrence) d’un nuage, j’ai nommé Petrichor, nous revient dans une nouvelle version « + » accompagnée d’une nouvelle extension. Voici donc se présenter devant vos yeux ébaubis Petrichor Collector’s Edition & Cows Expansion par Mighty Boards.
 
Je ne vais pas finasser, mécaniquement le jeu est exactement le même que celui qui a été fort correctement financé (plus de 2 200 soutiens) au printemps 2017 et qui a déjà bénéficié de deux extensions (Flowers et Honeybee). La dénomination de Collector’s est justifiée par le fait que ces deux extensions ainsi que Cows, la nouvelle, sont intégrées de base dans la boîte. La règle a été remaniée en conséquence mais c’est surtout le système de rangement qui fait la vraie valeur ajoutée de cette version. Étudié par la désormais incontournable société Gametrayz, il est prévu pour faciliter la mise en place et contenir tout le matériel dont les nouveaux nuages 3D montés sur support, mais aussi les cartes sleevées (important ça !).
 
L’extension Cows, en plus d’apporter un joli meeple custom de vache, ajoute des mécaniques de fabrication de fumier et de manipulation du méthane qui vont affecter le climat, dont l’état est tenu sur un petit plateau additionnel. Viennent avec tout cela des cartes Arbres sensibles à l’état dudit climat. Cette extension est bien entendu totalement compatible avec les deux précédentes.
 
Outre les pledges prévus pour les précédents backers, dont les tarifs vont de 16 à 54 €, celui proposé aux nouveaux venus (en quelque sorte un all-in) est à 84 €, auxquels on ajoutera malheureusement 30 € de frais de port et de taxe. Attention, le jeu n’est disponible qu’en anglais (actuellement 67 700/22 000 € et 1 130 soutiens. Fin le 17 août).
 
 
 
separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

MD2► fr Massive Darkness 2 : Hellscape par CMON  – le 04 août
 
Version totalement revue et corrigée de l’opus originel grâce aux multiples retours des joueurs, les changements étant axés sur la diversification du gameplay et la facilitation de la mise en place du jeu. Et fidèle à sa nouvelle politique (merci Asmodee) CMON proposera d’emblée le français au cours de la campagne (là, je suis mort…). Pour en savoir plus, Shanouillette a écrit un excellent article.
 
 
 
 
 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge: Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu: Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr: Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2: Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

Deep Legend : Saga Extension

   

1 Commentaire

  1. Salmanazar 06/08/2020
    Répondre

    Possesseur de la VO, Freshwater fly est un bon jeu. Il plaît autour de moi. Thème bien rendu et au service de la mécanique : c’est tout à fait cela. On passe un bon moment même si on est pas pêcheur. Et le thème change des nains, dragons, fermiers, vaisseau spatial, monstre et autres intrigues à la cour !

Laisser un commentaire