Participatif, la sélection naturelle N° 119 du lundi 23 septembre 2019

 

 

separateur-1

N° 119

 

 Salutations ludico-participatives !

► Et ça continue, encore et encore. Les projets se suivent, se chevauchent, s’entremêlent au point qu’on ne sait plus trop où donner de la CB. J’ai du tailler dans le gras pour vous présenter les campagnes qui me semblent être les plus intéressantes. Mais ne pledgez pas à tort et à travers, il y a du lourd à venir d’ici peu.

 

 Bonne lecture, et à la semaine prochaine (ou celle d’après 😉 ) !

 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours la semaine passée

 
 
 
solar-storm-box-artMême si la moyenne de pledges quotidiens à baissé aux environs d’une trentaine, la campagne de Solar Storm par Dranda Games n’en continue pas moins de bien se porter. Les stretch goals ont amélioré le matériel et enrichi le gameplay, et ce n’est pas terminé. Les 1 600 soutiens sont dépassés, permettant un financement à plus de 6 fois (actuellement 39 after-the-empire-box-art300/5 800 £ et 1 690 soutiens. Fin le 3 octobre).
 
 
After The Empire par Grey Fox Games a relativement bien réussi son reboot. Comme quoi, la présentation de la page de campagne a une grande importance dans la réussite de celle-ci. Certes, tout s’est joué dans les 3 ou 4 premiers jours, car ce n’est pas la dynamique au ras des pâquerettes qui sévit depuis près de 3 semaines qui a permis le financement à 3 fois (actuellement 93 500/30 000 $ et 1 200 soutiens. Fin le 27 septembre).
 
 
 
 
mint-cooperative-box-artfr Mini jeu, mais pas mini campagne, celle de Mint Cooperative par Five24 Labs a atteint un financement à 7 fois avec les 5 000 soutiens en ligne de mire. Chiffre qui devrait être atteint rapidement grâce à la centaine de contributeurs qui viennent s’ajouter quotidiennement. La campagne francophone menée par les canards chanceux marche aussi pas mal, financée qu’elle est à plus de 4 fois la somme demandée (actuellement 71 500/10 000 $ et 4 850 soutiens sur KS, 8 780/2 000 € et 330 soutiens sur GoT. Fin le 04 octobre).

 
aeon-trespass-odyssey-box-artCoup de mou franc depuis une semaine pour Aeon Trespass Odyssey par Into The Unknown. Il faut dire que la note commence à devenir salée si l’on veut l’ensemble du gameplay, c’est-à-dire avec les extensions en add-on, 2 pour l’instant à pas moins de 100 $ la bête. Ça donne à réfléchir, surtout que l’on parle quand même d’un primo éditeur qui se lance d’emblée dans du très lourd question travail d’édition. Mais même si la campagne cessait demain, le résultat serait quand même excellent (actuellement 808 300/50 000 $ et 6 820 soutiens. Fin le 30 septembre).
 
 
 
nouvelle-france-box-artfr Il est fort à craindre que le pari de JackBro Playful Creation de positionner Nouvelle-France dans la case « Deluxe » soit en passe d’être raté. En effet, après deux semaines, ce n’est même pas la moitié de la somme nécessaire qui a été récoltée, et la dynamique très faiblarde n’incite pas à espérer que le jeu finance d’ici la fin. L’offre n’est pourtant pas mauvaise, peut-être le projet n’a t-il tout simplement pas été lancé au bon moment (actuellement 28 300/65 000 CA$ et 324 soutiens. Fin le 10 moonrakers-box-artoctobre).
 
  Joli carton pour Moonrakers par Sky Kingdom Games, qui nous prouve avec ses 4 500 soutiens et son financement à plus de 7 fois qu’une campagne sans stretch goals peut être un succès pour peu que le jeu se démarque des autres. Et j’avoue qu’avec une version française, j’aurais craqué (actuellement 290 300/40 000 $ et 4 550 soutiens. Fin le 1er octobre).

 

 

reigns-the-council-box-artfr coeur rouge Reigns : The Council par Nerial continue sur sa lancée, maintenant que le financement est très largement dépassé. Cela n’a pas apporté de coup de boost sur la longueur comme on aurait pu l’espérer mais quoi qu’il en soit, la campagne est déjà une réussite (actuellement 82 000/65 000 £ et 2 215 soutiens. Fin le 1er octobre).

 

 

  
 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 
 
 
detective-city-of-angels-smoke-and-mirrors-box-artDetective : City of Angels – Smoke and Mirrors par Van Ryder Games est la deuxième extension pour le jeu éponyme, après Bullets Over Hollywood. Dans l’absolu, rien de bien neuf si ce n’est quatre nouvelles affaires à résoudre par d’intrépides détectives. Intrépides et anglophones, les détectives. Et anglophones méchamment fluents, à tendance total bilingue, vous voyez ? Parce-que le jeu est bien sûr ultra narratif, et que l’anglais employé n’est pas à la portée du premier collégien venu.
 
Sinon, les illustrations sont toujours aussi magnifiques et sont toujours de Vincent Dutrait, ceci expliquant cela. La campagne propose aussi la boîte de base et la première extension au travers de plusieurs bundles.
Le jeu étant devenu une sorte de référence dans le genre, la campagne est une franche réussite et près d’un tiers des plus de 2 000 soutiens sont des nouveaux qui ont pris un pledge avec la boîte de base incluse (actuellement 148 600/40 000 $ et 2 195 soutiens. Fin le 09 octobre).
 
 
 
titan-box-artfr Titan par Holy Grail Games était attendu par beaucoup, mais beaucoup ne s’attendaient pas à ça. Je m’explique.
 
Il s’agit d’un jeu de construction de réseau sur fond d’exploitation minière de la plus grande lune de Saturne, Titan. Chaque joueur va devoir créer un réseau optimisé pour extraire les meilleures ressources et laisser les plus pourries aux autres, ceci afin de remplir au mieux les cales de son vaisseau et de ramener sur Terre sa récolte pour toucher les crédits générateurs de points de victoire.
 
Le matériel est magnifique, et c’est là qu’est l’os ! En effet, le plateau de jeu n’est rien moins que le cratère en 3D sur trois étages dans (au sens propre du terme) lequel les joueurs vont évoluer. C’est un choix éditorial qui se tient, car même si un bête plateau 2D aurait pu suffire, celui-ci permet une immersion infiniment supérieure. Seulement voilà, cela à un coût et c’est bien cet aspect là qui a surpris nombre de soutiens potentiels.
 
titan-plateauCar effectivement, à 110 € le morceau, on y regarde à deux fois avant de pledger. 110 €, additionnés des 18 € de port (avec le petit plus qui est que les français payent 3 € supplémentaires par rapport à nombre de nos voisins directs, mais il paraît que c’était ça ou tout le monde payait plus cher… Soit). 
 
128 € donc au final. Contrairement à moult commentaires lus ici et là, je ne trouve ce prix aucunement exagéré. Il l’est certainement pour ceux qui étaient attirés par le jeu mais qui ne veulent pas y mettre autant, et c’est parfaitement légitime. Mais ceux qui me lisent régulièrement savent que je suis extrêmement sensible à la qualité du matériel d’un jeu et si Titan avait été pour moi (ce qui n’est absolument pas le cas, c’est même carrément le contraire) j’aurais été bien content d’avoir un tel jeu, même à ce prix.
 
Mais au-delà du prix, il y a l’image de Holy Grail Games qui en a pris un coup ces derniers temps, à tort ou à raison. Le gag des cartes de Museum ultra fines alors qu’elles font partie du cœur du jeu faisant craindre à certains une qualité d’édition discutable de Titan, il faut ajouter la livraison non encore effectuée de Dominations (prévue pour le mois de juillet passé) et de Rallyman GT, à venir pour novembre normalement. Ces éléments ajoutés au prix du pledge unique de Titan font hésiter pas mal de monde et en ont rebutés pas mal d’autres. Et effectivement, je crois que HGG n’a pas intérêt à se louper sur cette campagne, des déceptions du genre de celles rencontrées sur Museum pourraient bien se révéler désastreuses (actuellement 43 500/25 000 £ et 470 soutiens. Fin le 08 octobre).
 
 
 
 manchukuo-box-artfr Manchukuo par Penguin & Panda est un jeu de placement d’ouvrier avec du contrôle de zone au thème un peu plus original que la moyenne. Nous sommes en Chine en 1932, la province de Mandchourie est sous le joug des japonais depuis plusieurs années et les écoles d’arts martiaux sont étroitement surveillées par l’occupant. Chaque joueur est le grand maître d’une de ces écoles et va devoir continuer à la faire fonctionner sans trop attirer l’attention des jap’s. L’école avec le plus de points de réputation à la fin du cinquième tour de jeu gagne la partie.
 
La subtilité du jeu tient dans ce qu’il faut doser le recrutement de nouveaux étudiants. Trop peu va limiter vos possibilités d’action, mais trop aura comme conséquence d’attirer l’attention des japonais qui vont également limiter votre liberté d’action. Question direction artistique, on est dans du très bon, avec de très jolies illustrations et un original plateau de jeu découpé. L’ensemble est plus qu’agréable à l’œil.
 
Le tarif des pledges est raisonnable : 49 $ pour la version de base, 79 $ pour la Deluxe. L’écart de prix est important, mais justifié. Il faudra à cela ajouter les quasi incontournables frais de port de 15 $ pour la France   (actuellement 53 700/30 000 $ et 742 soutiens. Fin le 11 octobre).
 
 
 
 
light-hunters-wind-of-the-dunes-&-tide-of-atlantis-box-artfr Light Hunters : Wind of the Dunes & Tide of Atlantis par DTDA est une campagne pour pas moins de deux nouvelles extensions au jeu Light Hunters, lequel semble avoir sa petite base de fans. Globalement, ces deux extensions apportent 8 héros supplémentaires et surtout un mode duel très demandé. En mode par équipe, la coopération entre les partenaires devient également un peu plus pointue.
 
La direction artistique est bien évidemment toujours la même, toujours aussi particulière avec ce noir et blanc et toujours magnifiquement illustrée par l’indéniable talent de Manon Potier. Je trouve même curieux qu’on ne la retrouve pas sur d’autres projets.
La boîte de base est bien sûr disponible, mais dans une nouvelle édition appelée Pandora, incluant un nouveau visuel de boîte et les deux premières extensions.
 
Les tarifs sont très raisonnables, 14 € pour les deux nouvelles extensions et 36 € pour l’édition Pandora de la boîte de base, d’autant plus que les frais de port ont été contenus au plus bas (actuellement 8 500/8 000 € et 220 soutiens. Fin le 02 octobre).
 
 
 
 
everdell-spirecrest-box-artfr Un peu sans crier gare est apparue la campagne de Everdell : Spirecrest & Bellfaire par Starling Games (Game Salute), proposant deux nouvelles extensions pour le jeu de placement d’ouvriers et de construction de tableau qui bénéficie depuis sa livraison aux backers de très bons retours, voire même dithyrambiques pour les plus excités. Cela concerne autant le gameplay que le matériel, à franche tendance deluxe.
 
Mais qu’apportent donc ces deux extensions à un jeu déjà très riche ? Spirecrest introduit la notion de météo au travers de nouvelles cartes, météo qui, on s’en doute, va fortement influer sur les actions des joueurs. Viennent également des cartes découverte, qui vont permettre aux mêmes joueurs (sont-ils chanceux tout de même !) de rencontrer de nouvelles créatures et de nouveaux lieux. Et pour finir, Spirecrest ajoute les Big Critters, qui sont à la fois des ouvriers et des montures.
 
everdell-bellfaire-box-artQuant à Bellefaire, cette extension ajoute le support des cinquième et sixième joueurs, de nouveaux plateaux (joueurs, ressources, nouvel emplacement de marché), des objectifs de fin de partie communs et de nouvelles cartes d’événements spéciaux. De quoi renouveler le jeu donc. Bien évidemment, la direction artistique n’a pas été modifiée d’un iota, et fort heureusement. 
 
Ce qui est le plus intéressant dans cette campagne, pour nous pauvres français allergiques à l’anglais, c’est le pledge réservé rien qu’à nous. Pledge lequel, pour 104 $, propose la boîte de base du jeu en version Collector ainsi que l’extension Pearlbrook, également en version Collector. Curieusement, ce pledge est limité à 1 000 exemplaires. Mais à l’heure actuelle, ce chiffre est bien loin d’être atteint.
 
Les chiffres, tiens, parlons-en. 7 jours de campagne, plus de 8 000 soutiens, financement à 24 fois et rythme stabilisé à plus de 300 contributeurs par jour. Allez, je suis un ouf guedin, je me laisse aller à dire que cette campagne cartonne à mort (actuellement 723 000/30 000 $ et 8 130 soutiens. Fin le 03 octobre).
  
 
 
obsidian-protocol-box-artObsidian Protocol par Queti Studio est un jeu chinois, d’un éditeur chinois et produit en chine. Les pinailleurs de la taxe carbone vont être aux anges. Bon, va bien falloir les ramener chez nous les boîtes, mais quand même, on sent une envie de bien faire 😉 .
 
Mais qu’est-ce donc ? Il s’agit d’un jeu d’affrontement tactique entre mechas. Voilà. J’ai tout dit. Ou presque. Bon, je peux préciser que ça se joue de 2 à 6, et bien plus si vous avez la place, que les parties sont relativement courtes (30 à 90 minutes annoncés), qu’il n’y a pas de plateau de jeu à proprement parler, les joueurs sont libres d’utiliser ce qu’ils veulent à cet effet (mais des éléments de décor sont tout de même présents dans la boîte) et surtout que les mechas sont modulables (physiquement j’entends) à souhait.
 
Les mechas justement, sont plus que corrects. Ce n’est pas du tout ma tasse de thé, mais je les trouve vraiment bien fait. Et c’est heureux, puisqu’ils sont quand même la raison d’être du jeu. Et il y en a pour tous les budgets. La boîte de base, déjà bien fournie, est à 80 £. La Deluxe, qui propose entre autres 3 squads supplémentaires, est à 120 £. Et le all-in, qui inclut les packs disponibles en add-on, est à 280 £. Pas donné, mais eu égard à la quantité de matériel, cela ne me semble pas exagéré. Et de fait, la campagne fonctionne plutôt bien pour un tel jeu de niche (actuellement 107 000/50 000 £ et 575 soutiens. Fin le 12 octobre).
 
  
 
  dead-throne-core-edition-boiteDead Throne est de ces jeux dont la campagne est passée relativement inaperçue, bien qu’ayant été très correctement financée. En effet, après une première tentative avortée à l’été 2017, SharkeeGames a relancé la machine au printemps 2018 avec une version luxe du jeu, laquelle a donc trouvé le succès, certes modeste, avec un peu plus de 800 contributeurs.
 
Le jeu a été livré au printemps dernier et les retours ont été globalement assez positifs (7.6 sur BGG pour info), mais plusieurs points ont été pointés comme devant être améliorés. Si les gars de SharkeeGames ont une caractéristique, c’est d’être eux-même des joueurs passionnés qui ont un vrai désir de faire vivre leur jeu. Toutes les critiques ont été notées et le jeu retravaillé en en tenant compte. C’est le résultat de ce travail qui est présenté actuellement sur Kickstarter avec la campagne de Dead Throne – Core Box & Language Packs.
 
Pour rappel, Dead Throne est un land crawler bac à sable, jouable tant en compétitif qu’en coopératif ou en solo. Oui, ça fait un peu genre « meilleur des mondes » et je suis d’accord qu’à tout vouloir faire, souvent on ne fait rien de bien. Sauf que dans ce cas précis, cela semble bien fonctionner. Les modifications apportées à cette édition appelée « Core Box » ne sont pas légion, ce qui prouve que le premier jet n’était pas mauvais du tout.
 
Hormis la règle, complètement refondue car très difficile à lire de l’avis quasi général, le reste est plus du rééquilibrage du gameplay. Le marché, élément central du jeu, voit le tarif de tous les articles modifié et l’apparition de nouveaux articles plus puissants. Les parchemins, autre élément clé (si ce n’est THE élément clé), sont rééquilibrés et séparés en trois classes (Offensif, Défensif, Passif) afin de faciliter le choix des joueurs en fonction de leur stratégie du moment. D’autres petites choses ont subies elles aussi une modification, modification dont l’impact n’en est pas moins positif.
 
death-throne-core-edition-matérielPour cette réédition, SharkeeGames a également répondu à une autre demande : la localisation dans d’autres langues, dont le français. Cette localisation se traduit par des packs de cartes en français donc, mais aussi espagnol, allemand et italien, packs disponibles en add-on au prix de 15 £, ce qui est plus que raisonnable. D’autant plus que ces packs sont offerts aux backers non anglophones de la première campagne.
 
Si la campagne en cours fonctionne bien, la règle dans chacune des langues concernées sera offerte en stretch goal, dans le cas contraire elle sera proposée en add-on, à un prix évidemment inconnu pour l’instant. Dans le pire des cas, une version luxe de la dite règle est d’ores et déjà proposée en add-on à 5 £, et ce dans toutes les langues.
 
Afin d’être accessible au plus grand nombre, cette réédition voit son matériel modifié. Exit les figurines, place aux standees. Les supports pour les cartes en plastique (card trays) passent aussi à la trappe ainsi que l’énorme truc en carton qui faisait office de marché et dont le moins que l’on puisse dire est qu’il ne faisait pas l’unanimité quant à sa praticité. Il est remplacé par de plus traditionnels, mais certainement plus efficaces et de surcroît bien moins coûteux, inserts plastique ainsi que des tux box. Bref, c’est une version édulcorée de la Deluxe d’origine, mais certainement pas au rabais. Et tout cela pour un prix de 45 £, frais de port inclus s’il vous plaît !
 
Ce qui devrait vous permettre d’améliorer votre exemplaire car la plupart des éléments de la version Deluxe ôtés de cette Core Box sont proposés en add-on, et à des tarifs raisonnables : les 7 figurines pour 15 £, les card trays (très utiles, voire indispensables pour certains) à 12 £ et des sleeves pour tout protéger à 8 £.
 
Dernier point sur lequel je reviens, car cela ressort de toutes les discussions que j’ai pu lire à son sujet, c’est l’attitude de l’éditeur. Tous s’accordent à reconnaître qu’elle est exemplaire, tant pendant la campagne qu’après. Le SAV est aux petits soins, toutes les questions engendrent une réponse et même les inévitables brise-coucougnettes sont traités avec égard. Bref, si vous voulez un bon land crawler, beau (je n’en ai pas parlé, mais c’est chouette), pas très cher et dont le porteur est à l’écoute, regardez de près Dead Throne (actuellement 24 400/50 000 £ et 645 soutiens. Fin le 20 octobre).
 
 
 
 
 

separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

 

madeira-box-art► Madeira par What’s Your Game – 24 septembre

Seconde édition du jeu en plus mieux bien.

 

 
 
 
 
 
time-of-legends-destinies-box-art► Time of Legends : Destinies par Lucky Duck Games – 24 septembre
 

Les canards chanceux qui utilisent la licence de Mythic Games pour faire un jeu d’aventure avec tablette ? Certains fuient déjà, d’autre (comme moi) ont l’eau à la bouche…

 
 
 
 

 
beneath-boite► Beneath (reboot) par Dark Hand Games – 24 septembre

Des nains convoitant tous la même mine se mettent sur la tronche. On espère que l’éditeur sera un peu plus présent que lors de la première campagne. D’autant plus que cela va être très très facile.

 

 

 
barbarians-the-invasion-boite► Barbarians : The Invasion 2nd Edition par Tabula Games – 24 septembre
 
Nouvelle version du jeu, avec kit d’upgrade pour les backers de la première campagne.
 
 
 
 
 
 
 
fists-&-fangs-logo► Fist and Fangs par Rage Craft Studio – 03 octobre
 
Un jeu d’escarmouche en campagne qui se jouera de 2 à 4 joueurs avec des figurines 28/32 mm. Orcs, morts-vivants et d’autres s’affronteront dans un univers (dark) fantasy dont certains personnages sont issus de Norsgard, jeu qui avait été financé sur KS en 2015. A noter qu’il y aura aussi la possibilité de jouer la gamme existante de figurines faite par Rage Craft.
 
 
 
 
 
 
 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge: Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu: Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr: Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2: Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

8 Commentaires

  1. matga 24/09/2019
    Répondre

    Un petit ajout : Board royale : https://www.kickstarter.com/projects/ovalimertcan/board-royale-survival-card-game?

    Petit jeu de carte « pan dans ta face »,  + de 80k€ et pas mal de SG, c est en Anglais mais peu de texte

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 24/09/2019
      Répondre

      Je l’avais repéré celui-là, surtout grâce à sa DA que j’adore. Mais voilà, qui dit sélection dit choix…

  2. Ytrézius 24/09/2019
    Répondre

    Pour Everdell, j’ajouterais que le projet n’est pas « EU-Friendly » (comme ce fut le cas lors des campagnes précédentes) et les pledgeurs français devront donc payer, en plus des fdp de 19 $, la TVA de 20 % sur le prix total (pledge + fdp).

    Soit, pour l’ensemble Jeu de base + extension Pearlbook: 104$ + 19$ (fdp) + TVA = 147,60 $ = 134 €… Ca commence à piquer un peu là non?

    A ce prix là autant attendre une version retail abordable qui sera sans doute disponible dans les même délais que cette collector…

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 24/09/2019
      Répondre

      Excellente remarque, j’avais zappé ce « détail ». Faut dire que les campagnes qui osent proposer un truc non « TVA Friendly » ne sont heureusement pas légion.

  3. Srikiki 24/09/2019
    Répondre

    Un gros ajout: Dark Flow https://www.kickstarter.com/projects/plastcraftgames/dark-flow/description

    Un jeu de contrôle de territoire, de gestion de ressources, d’amélioration et de conquête qui a l’air très interressant

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 24/09/2019
      Répondre

      Celui-ci aussi a été sacrifié sur l’autel du « manque de temps pour parler de tout ». Mais merci de le signaler.

  4. Photo du profil de Lysukaï
    Lysukaï 24/09/2019
    Répondre

    Un dernier qui a l’air sympathique VALNAL dont le thème viking est le coeur du jeu https://www.kickstarter.com/projects/tetrahedrongames/valhal-enter-the-golden-gates/description
    A noter une volonté des auteurs de retranscrire un âge viking historiquement plausible sans casque à cornes donc. Un jeu de gestion de ressources, développement, combat (raids), tout ça dans avec un enrobage narratif. Je surveille.

  5. Photo du profil de Kyojin
    Kyojin 25/09/2019
    Répondre

    ayant backé Volfyirion, je suis curieux de Barbarians : The Invasion 2nd Edition par le même éditeur

    Merci pour la sélection !

Laisser un commentaire