Participatif, la sélection naturelle du lundi 14 mai 2018

 

 

separateur-1

 Chronique N°78

 

 Salutations ludico-participatives !

 

Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je regrette souvent de voir débarquer des jeux sans aucune communication préalable. Et bien, ces regrets n’auront jamais été si forts que concernant la campagne à venir ce mardi de Orcquest Warpath, de Maze Games. Qui, en dehors peut-être des soutiens de OrcQuest le Jeu de Cartes a entendu parler non seulement de la campagne, mais aussi du jeu ? Pas grand monde, à l’évidence. Bon, OK, le pitch du jeu c’est « Les orcs attaquent par surprise », et clairement là c’est plutôt raccord.

Mais c’est extrêmement dommage pour un jeu qui, à mon humble avis, à un potentiel pour faire un joli carton : un dungeon crawler avec des orcs, une direction artistique à tomber, des figurines à faire baver CMON et des règles du jeu avec des petits twists assez malins pour faire sortir ce dungeon crawler du lot. Ne vous étonnez donc pas si j’insiste un peu lourdement sur OrcQuest dans les lignes qui suivent. Sans suspens aucun, ce sera probablement mon coup de cœur de la semaine prochaine.

► Enfin, ce sera mon coup de cœur de la semaine prochaine si je peux vous préparer une chronique. Car cette semaine ma vie va être avalée par mon boulot comme cela n’arrive (heureusement !!) que tous les deux ans (ouais, c’est cyclique ce genre de truc) et il n’est absolument pas impossible qu’elle (la chronique, pas ma life) ne soit pas publiée la semaine prochaine. Si cela devait être le cas, au moins vous serez prévenus et vous saurez pourquoi.

 

 

Je vous souhaite une bonne lecture, et vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

 

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière…

Les lancements de campagnes

 

 

enchanters-overlords-boiteL’été dernier, en août pour être précis, Gindie – Ludibooster, un petit éditeur polonais, a profité des chaleurs de l’été pour financer de belle façon (3 000 contributeurs) un jeu de draft de cartes : Enchanters.

Situé dans un monde medfan, le jeu demande à constituer des artefacts les plus puissants possible en combinant deux sortes de cartes que l’on prend dans une rivière : les objets et les pouvoirs. Un peu comme à Smallworld avec les combinaisons peuples / pouvoirs. Par exemple, une carte « Long Sword » combinée à une carte « of Fire » donnera une « Long Sword of Fire », les caractéristiques de l’épée s’ajoutant à celles du pouvoir. Bien évidemment, ces fabrications d’artefacts n’ont pas pour but de se la péter en arborant la combo ultime (encore que…) mais vont permettre aux joueurs d’aller tataner du monstre et, accessoirement, de gagner d’autres cartes en cas de victoire.

enchanters-overlords-cartesUn gameplay simple et dynamique, des parties courtes, une direction artistique bénéficiant de jolies illustrations et hop ! Succès ! Une première extension, Enchanters : Lost Loot, a été également financée sur Kickstarter en décembre 2017, mais avec nettement moins de résultats que pour la boîte de base (725 contributeurs). Et voici donc que débarque la deuxième extension, mais stand alone cette fois : Enchanters : Overlords.

Pas de changement fondamental par rapport au jeu originel. Bien entendu de nouveaux monstres, pouvoirs et tutti quanti ont été créés, et comme pour tout stand alone qui se respecte l’ensemble est 100% compatible avec la boîte de base et sa première extension. Autrement dit, si on a aimé Enchanters premier du nom, on aimera tout autant cette version Overlords. Et l’inverse est aussi vrai.

À cet égard, le déroulement de la campagne parle de lui-même. Financée à plus de 2 fois au premier jour, près de 2 000 soutiens en fin de deuxième, elle bénéficie depuis d’une gentille dynamique descendue avec le week-end à une cinquantaine de contributeurs par jour.

Le principal défaut à mes yeux est qu’il est uniquement disponible en anglais. Eût-il été en français que je l’eusse acquis avec empressement. Il n’en n’est malheureusement rien. Mon compte en banque remercie Gindie. (Actuellement 120 000 / 27 000 $ et 2 222 soutiens. Fin le vendredi 25 mai à 21h00).

 

 

skull-tales-full-sails-box-artSkull Tales : Full Sail ! par Eclipse Editorial est la nouvelle version revisitée (lire : améliorée) du jeu éponyme (mais sans le Full Sail) déjà financé sous la bannière d’un autre éditeur sur Kickstarter en 2015 (ce qui ne nous rajeunit pas) par 900 contributeurs, ce qui était bien pour l’époque.

C’est simple : tout a été refait, en dehors de la règle. De fait, on passe d’un truc moche (ha ! Ces fiches de personnage !) a quelque chose de plutôt sexy, en tout cas bien plus attirant. Même les figurines ont été refaites, et au passage leur nombre a augmenté.

Eclipse a pensé aux soutiens de la première heure et leur propose un kit de remise à niveau de leur vieux jeu moche vers cette version aussi moderne que belle, pour la somme de 44 $ sans les stretch goals, ou de 56 $ avec. Pas donné donc, mais il y a quand même pas mal de matériel et cela me semble plutôt justifié.

Un jeu ancien, introuvable donc, avec une bonne réputation et un thème vendeur, une nouvelle version dudit jeu en tout plus mieux bien, et hop ! Succès ! Financement « day one » à plus de 3 fois, 3 000 soutiens en 3 jours et derrière un dynamique des plus correctes sinon spectaculaires laquelle, si elle se maintient, pourrait emmener la campagne assez haut (Actuellement 355 000 / 49 000 $ et 3 300 soutiens. Fin le vendredi 1er juin à 23h00).

 

 

cosmic-run-regeneration-box-art

Steve Finn est un auteur un peu à part dans le petit monde du jeu de plateau. Il est peu connu (voire pas du tout) du grand public et même parmi les joueurs réguliers il n’est pas vraiment célèbre. Mais si vous prononcez les noms de Bibliodice et Herbaceous, là vous êtes à peu près sûr d’avoir l’attention de votre interlocuteur. Le bonhomme s’est créé au fil de ses réalisations une fanbase fidèle, et à juste titre. Ses jeux ne font jamais dans l’esbroufe mais sont des petits bijoux de gameplay. Leurs seuls défauts pour moi sont d’être uniquement en anglais (tout au moins lors de la campagne ) et d’avoir un prix frais de port inclus relativement élevés, petits tirages obligent.

Voici donc le gars Steve revenir pour une nouvelle campagne d’un jeu pour le développement duquel il a été épaulé par ses deux fistons, Seamus et Orion : Cosmic Run : Regeneration. Il s’agit d’une version révisée d’un précédent jeu, Cosmic Run, financé également sur Kickstarter en 2015 et dont j’ai l’heur d’être l’un des backers. Il s’agit d’un jeu de dés grâce au lancé desquels les joueurs doivent avancer leurs vaisseaux pour aller coloniser des planètes avant que ces dernières ne soient rayées de la carte céleste par des pluies de météorites destructrices. Présenté comme ça, cela peut paraître peu folichon, mais il y a quand même des subtilités qui font tout l’intérêt du jeu, notamment des races aliens aux pouvoirs aussi divers que variés à se mettre dans la poche en réussissant des combos de dés.

cosmic-run-regeneration-plateauRegeneration, c’est donc le même jeu, mais avec ces quelques différences qui font que cette nouvelle mouture se démarque tout de même franchement de l’originelle.
Tout d’abord, il y a une planète de plus à coloniser par un système différent des 5 autres (avec un dé spécial, entre autre), les tombées de météorites ne sont plus gérées par les dés (et donc avec 100 % de hasard) mais par des cartes, ce qui permet une certaine anticipation des problèmes potentiels, une nouvelle race alien fait son apparition, qui donne l’opportunité de lancer un dé supplémentaire, les cartes aliens ne peuvent être jouées qu’une seule fois ce qui induit donc une certaine course à l’obtention des meilleures d’entre elles, et il y a encore un tas de changements un peu plus mineurs mais impactant tout autant le gameplay. 

cosmic-run-regeneration-cartes-aliensPour terminer, les règles de la version coop ont été revues ainsi que celles de la version solo. Les illustrations ont également été retravaillées sans être changées, rendues plus claires. Le plateau de jeu est plus grand et forcément, la boîte aussi.

À la lecture de toutes ces nouveautés et changements, je pense qu’effectivement nous avons avec cette version Regeneration un vrai renouvellement des sensations de jeu de Cosmic Run. Si vous ne possédez pas Cosmic Run premier du nom, pas d’hésitation, c’est cette version qu’il vous faut. Si, comme moi, vous avez cette première version, par contre la question se pose. Car elle est déjà très fun à jouer et se suffit à elle-même. Mais si Steve Finn a jugé bon de la revoir en profondeur, c’est bien pour quelque chose non ? Ha.. Cruel dilemme ! Pour être honnête, à cette heure je n’ai toujours pas réussi à me prononcer.

Les campagnes de Dr Finn’s Games n’ont jamais été spectaculaires, elles sont toujours financées mais à chaque fois c’est plutôt à l’arrache. Celle-ci ne fait pas exception, à cette heure elle en est aux trois quart de la somme nécessaire. C’est même plutôt mieux que d’habitude en fait (Actuellement 14 000 /17 000 $ et 300 soutiens. Fin le mardi 29 mai à 17h59).

 

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

 

omen-fires-in-the-east-box-art

Semaine franchement moyenne qui vient de se terminer pour The Omen Saga par Kollossal Games. À l’évidence, la campagne est en plein ventre mou précoce, avec sa petite quinzaine de soutiens quotidiens. De fait, c’est seulement une soixantaine de nouveaux soutiens qui ont apporté leur obole, comme si l’essentiel des backers intéressés était venu le premier jour. La semaine à venir nous dira s’il ne s’agit que d’un passage à vide ou si la campagne a réellement pris son rythme de croisière (Actuellement 55 000 / 20 000 $ et 730 soutiens. Fin le lundi 21 mai à 05h59).

 

 

DIG-dragon-box-art coeur bleu fr DIG + Extension Dragon! par Mangrove Games a enfin financé ! Vains Dieux, on a failli attendre ! Du coup, la chasse aux stretch goals a commencé. Oh, petitement. Mais Julien Charbonnier (le bonhomme derrière Mangrove Games et accessoirement auteur du jeu) a su adapter les paliers pour que lesdits stretch goals tombent plus facilement. Cela va aider, c’est sûr, mais dans quelle mesure ? Mystère. Il reste une semaine pour le savoir (actuellement 11 200 / 10 000 € et 350 soutiens. Fin le mardi 22 mai à 18h00).

 

 

exo-mankind(reborn-logo-ks

Que dire de la campagne de Exo : Mankind Reborn par Plastcraft Games après 10 jours consécutifs en négatif, entraînant la perte de, au moment où j’écris ces lignes, 300 soutiens et près de 21 000 € ? Rester positif et constater que la baisse est elle-même en train de baisser (et que donc les résultats sont de moins en moins en négatif) et que le jeu reste encore financé à plus de 2 fois ou être réaliste et dire qu’il serait peut-être temps de songer à stopper le massacre grâce à la combo magique « cancel / reboot » ? Je m’interroge… (actuellement 112 700 / 50 000 € et 1 390 soutiens. Fin le mercredi 23 mai à 21h00).

 

 

hellboy-the-boardgame-boite

fr ? S’il est une campagne dont les porteurs n’ont pas d’interrogations métaphysiques, c’est bien celle de Hellboy : The Game par Mantic. Même si dans l’absolu la dynamique n’a rien d’hyper fantastique avec sa moyenne d’une grosse cinquantaine de soutiens par jour, il n’empêche que le million de dollars a été explosé (en livres aussi) ainsi que la barrière des 10 000 soutiens. Tout cela à 12 jours d’une fin qu’on imagine sans peine en fanfare. Un kit de francisation pourrait être proposé après la campagne, mais même si cette information provient de source sérieuse, elle n’a pas été confirmée officiellement (actuellement 1 051 000 / 100 000 £ et 10 750 soutiens. Fin le vendredi 25 mai à 21h00).

 

the-forbidden-city-box-artfr The Forbidden City par Game Brewer a passé une excellente semaine, comme beaucoup aimeraient pouvoir en bénéficier. Une gentille moyenne de 120 contributeurs par jour, voilà qui doit donner la banane aux porteurs du projet. La campagne est désormais financée à 4 fois par plus de 2 200 soutiens. Les stretch goals, même si peu nombreux, embellissent clairement une version Deluxe qui n’avait guère que son tarif, somme toute raisonnable, pour justifier son appellation. Alors que la campagne est loin d’être terminées et que l’on peut donc supputer que d’autres stretch goals viendront encore renforcer cet aspect, la version qui actuellement disponible est sans conteste une version Deluxe.

Je rappelle que vous trouverez un aperçu du fonctionnement des mécaniques plus détaillé dans l’article d’Atom, iciLa règle du jeu est disponible en français. Pas de texte sur le matériel (actuellement 96 000 / 30 000 € et 1 800 soutiens. Fin le vendredi 25 mai à 22h00).

 

Vous trouverez une sélection plus importante de projets en cours sur la page dédiée de Cwowd.

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

samsara-box-art

fr Semaine tout aussi chaotique que les précédentes pour la campagne de Samsara par Oka Luda Editions, mais toujours en positif. Si le rappel des 48 heures a déjà sonné, il est encore trop tôt au moment où est publiée cette chronique pour en juger des effets. Mais cela devrait quand même finir avec une campagne financée à 4 fois par 800 soutiens. On pourra toujours ergoter en disant que cela aurait pu être mieux, mais pour le premier projet d’un tout petit éditeur, le résultat est tout de même très bon.

Je rappelle qu’un pledge groupé à prix attractif est en cours et que si vous êtes intéressé, il ne faut pas traîner pour en profiter. Également, vous pouvez allez consulter le Just Played d’Atom. Le jeu est disponible intégralement en français (actuellement 23 700 / 7 000 € et 630 soutiens. Fin le mardi 15 mai à 23h00).

 

big-monster-box-art

fr Une petite semaine pour Big Monster par Explore 8, mais là aussi toujours en positif. Grâce au pouvoir magique transcendantal du reminder (in french : rappel des 48 heures) les 20 000 €, soit le double du financement, pourraient bien être atteints. Pour les 500 soutiens, là j’ai déjà plus de doute, mais nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise.

Je vous engage à aller en apprendre (beaucoup) plus sur le jeu en regardant les vidéos de Davy sur sa chaîne Déludik et le Just Played de Galeelox. Le jeu est disponible intégralement en français (actuellement 16 200 / 10 000 € et 320 soutiens. Fin le mercredi 16 mai à 23h00).

 

blight-chronicles-agent-decker-box-artLa semaine a été agitée pour Blight Chronicles : Agent Decker par Board & Dice, animé par une dynamique instable trop souvent sous la dizaine de soutiens quotidiens, au point même de passer sous la ligne rouge du négatif ce dimanche passé. La campagne va se terminer à plus de 1 000 souscripteurs mais ne peut espérer guère plus qu’un financement x2. D’un côté, on peut se dire que le jeu n’a pas profité beaucoup de l’engouement du moment pour les jeux solos. D’un autre, on peut se féliciter de cet engouement qui a permis de financer largement le jeu. Le verre a demi plein ou a demi vide : à toi de choisir ton camp, camarade!  (actuellement 37 300 / 20 000 $ et 925 soutiens. Fin le jeudi 17 mai à 17h53).

 

 

the-city-of-kings-ludovox-jeu-de-societe-closeup-coverToujours aussi peu spectaculaire, mais toujours aussi stable avec sa quarantaine de soutiens par jour, la campagne de The City Of Kings : Ancient Allies & Vadoran Gardens par The City of Games a passé la semaine exactement à l’image des précédentes. À trois jours de la fin, les 3 000 souscripteurs sont très largement dépassés, les 4 000 sont assurés (hors fort improbable vautrage lors du rappel des 48 heures) et on peut même se prendre (on = surtout les porteurs du projet en fait) à rêver des 5 000. Pour ce qui est du financement, le x6 est dans la poche, le reste ne sera que bonus (actuellement 291 000 / 50 000 £ et 3 333 soutiens. Fin le jeudi 17 mai à 19h00).

 

 

pict-it-matérielfr La dynamique de Pict It par Pict It n’aura, elle aussi, pas varié d’un iota la semaine passée. Cela fait près de 24 jours qu’elle reste en dessous de la dizaine de soutiens quotidiens sans jamais se retrouver en négatif (à zéro une fois, mais c’est pas en négatif donc ça compte pas). Le résultat est correct pour un party game porté par des amateurs (au sens « non pro » du terme) mais on ne pourra pas s’empêcher de regretter une campagne uniquement franco-française malgré la page en anglais, preuve que le public international était visé mais a été complètement raté. (actuellement 9 900 / 8 000 $ et 320 soutiens. Fin le samedi 19 mai à 01h00).

 

villages-of-valeria-landmarks-box-art La campagne de Villages Of Valeria : Landmarks de Daily Magic Games va finir financée à plus de 5 fois, par plus de 2 000 soutiens. C’est cool, bien que le résultat nous soit totalement indifférent. La seule chose à retenir est que cette extension va exister, qu’elle sera donc localisée par Pixie Games et que nous pourrons en bénéficier en français et pour moins cher. C’est cool, disais-je. (actuellement 72 400 / 15 000 $ et 1 920 soutiens. Fin le samedi 19 mai à 01h00).

 

 

 

 

court-of-the-dead-mourners-call-box-artCourt Of The Dead : Mourners Call par Project Raygun, peut-être le meilleur deal du moment, a passé une excellente semaine à plus d’une centaine de soutiens par jour. Le résultat est là : le financement à 4 fois peut être considéré comme acquis et les 3 000 contributeurs sont largement dépassés. Le final devrait être sympatique à observer. Il faut dire que Project Raygun a mis les petits plats dans les grands pour rendre son jeu désirable. Si, comme pour moi, le matériel est pour vous un des éléments les plus importants d’un jeu, vous ne pourrez que jeter un regard enamouré sur la page de campagne.

Heureusement (pour moi, en tout cas), Saint Pledge, le prophète sur Terre du Dieu Kaesse (priez pour nous, pauvres pledgers), a su me retenir de cliquer sur le bouton « Je soutiens ce projet » , en faisant en sorte que la totalité du jeu soit recouverte de caractères cabalistiques le rendant impropre à ma compréhension. Loué soit le grand Saint Pledge !! (d’ailleurs tiens, au passage, si tu pouvais faire en sorte que la campagne de OrcQuest soit pourrie, uniquement en serbo-croate et avec des figs dégueulasses, je t’en serai infiniment reconnaissant. Enfin, surtout ma femme et mes gosses) (actuellement 294 000 / 75 000 $ et 3 265 soutiens. Fin le samedi 19 mai à 02h00).

 

black-rose-wars-box-artAttention 2  fr Bon, OK, je le reconnais, j’y suis peut-être allé un peu fort en vous déconseillant systématiquement de mettre vos sous dans la campagne de Black Rose Wars par Ludus Magnus Studio. C’est vrai que c’est un peu extrême. Alors, je me suis repenché sur son cas, regardé un peu mieux ce qu’il en est concrètement des précédents jeux financés par LMS. Et là, avec certitude, je peux vous le dire : laissez tomber !! Gardez votre argent, il peut être employé plus efficacement ailleurs.  Le jeu est disponible entièrement en français. Enfin, s’il arrive un jour… (actuellement 655 600 / 60 000 $ et 4 870 pigeons soutiens. Fin le dimanche 20 mai à 20h59).

 

 

separateur-1

À venir cette semaine

 

Lundi 14 mai

crisis-at-steamfall-box-artCrisis at Steamfall par Beautiful Disaster

Jeu d’aventures coopératif dans un univers steampunk/fantasy. Peu d’informations pour l’instant…

 

 

 

velocity-9-box-artVelocity-9 par Rebel Quill Games

Course entre vaisseaux spatiaux avec « coups vaches ».

 

 

 

one-week-ultimate-werewolf-box-artOne Week Ultimate Werewolf par Bézier Games

Variation de One-Night Werewolf qui se joue cette fois en 7 tours, chacun se déroulant selon une « règle » différente.

 

 

 

 

Mardi 15 mai

orcquest-the-boardgame-cover-artfr coeur bleu OrcQuest : Warpath par Maze Games

Après OrcQuest : Le Jeu de Cartes, voici un dungeon crawler dans l’univers d’OrcQuest. Il s’agit d’un jeu coopératif, mais comme c’est avec des orcs (et que ce n’est pas l’excès d’intelligence qui les étouffe) c’est un coop à tendance « semi-coop à l’insu du plein gré des joueurs ». Et cela s’annonce bien plus fin (enfin, pour un DC hein) que le thème ou le style pourrait le laisser supposer. Ha, et il y a des illustrations magnifiques. Et des figurines. Magnifiques aussi. Autant vous y préparer psychologiquement, si vous aimez les belles figs et les orcs, vous êtes foutus !

 

posthuman-saga-box-artPosthuman Saga par Mighty Boards

Suite en standalone de Posthuman qui se déroule un an après le premier opus. Bénéficie apparemment d’un re-travail en profondeur des règles.

 

 

 

bloc-by-bloc-the-insurrection-game-box-artBloc by Bloc : The Insurrection Game par Out of Order Games

Réédition de ce jeu semi-coopératif, chaque « faction » ayant ses propres objectifs, opposant des joueurs « forces révolutionnaires » au jeu (l’ordre répressif).

 

 

 

tiny-ninjas-boiteTiny Ninjas par 2niverse Games

Jeu de dés pour deux conçu « pour le voyage » (la boîte sert de surface de jeu).

 

 

 

mad-love-box-artMad Love par Imp House

Une expédition archéologique au cœur d’un temple cthulhien. Vous devinez la suite… Jeu de déduction/mémoire coopératif pour deux joueurs reposant seulement sur un deck de 18 cartes.

 

 

 

 

Vendredi 18 mai

brutus-the-board-game-box-artBrutus par AV Studios

L’illustration (un peu) et le titre (beaucoup) sont trompeurs, ce jeu de contrôle/influence se déroule à notre époque et oppose des mafieux, sous pseudonymes d’empereurs romains, qui cherchent à prendre le contrôle de Small City. Par Alban Viard et Eric Mac Childe

 

 

 

 

separateur-1

Les pledges groupés en cours !

Rappel des pledges groupés en cours sur le forum de Cwowd

 

samsara-box-art

  Samsara par Oka Luda Editions

Ce PG est porté par Grumpf, que nous remercions chaleureusement au passage. Oka Luda a validé la boîte à 32 € FdPIn.

Tarifs du PG : Le tarif est donc descendu à 32 € quel que soit le nombre de participants. Rajoutez environ 7 € pour un envoi via Mondial Relay si vous ne pouvez pas aller chercher votre bien chez le porteur.

 

 

On les attend de pied ferme

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Claustrophobia 1643 par Monolith : Annoncé pour cet été, le retour de ce jeu 1 Vs 1 asymétrique difficilement trouvable aujourd’hui. Si le mode de jeu ne change pas, les règles auront subies un léger lifting. La différence majeure avec la version actuelle sera que chaque personnage ou créature présent dans chacun des scénarios sera matérialisé par une figurine, mais non peinte cette fois.
  • Arydia: The Paths We Dare Tread : Le futur projet KS de l’auteur de Xia qui semble avoir travaillé à une sorte de Gloomhaven-like, on en parlait un peu par là. La fiche est ici
  • Solomon Kane par Mythic Games : Jeu coopératif narratif autour d’un des personnages emblématiques d’Howard, même s’il a plus de fans aux Us que par chez nous. Shanouillette a pu jouer sur une version proto et vous ses impressions ici.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

 

14 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 14/05/2018
    Répondre

    Merci ! J’ai revendu Cosmic Run, ca ne m’a pas top plu. Biblios reste dans mon top 10 all time, et Herbaceous est excellent… Vive Dr Finn

  2. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 14/05/2018
    Répondre

    orc quest le jeu de cartes est quand même trèèès léger, ça en a peut être refroidi certains ?

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 14/05/2018
      Répondre

      Je crois qu’il n’a jamais été dit que le jeu de cartes était un truc pour gros joueurs. Comme tous ces jeux limite party game, certains adorent, d’autres détestent. Le truc, c’est qu’il a un look de jeu pour gamer, ce qu’il n’est pas. Warpath semble un peu plus « sérieux », mais c’est un DC, donc pour du brise-neuronnes, il faudra à l’évidence aller voir ailleurs.

  3. Jtrourke 14/05/2018
    Répondre

    Je viens de découvrir aussi sur kickstarter Lincoln de Martin Wallace, un jeu à 2 sur la guerre de sécession. Il donne bien envie mais pas de vf prévue pour l’instant…

  4. Photo du profil de Mangrove Games
    Mangrove Games 14/05/2018
    Répondre

    Très grand merci au gourou Gougou! SG 5ème joueur en approche! Mention spéciale (et intéressée) à Bloc by Bloc, très attendu pour ma part!

  5. Photo du profil de Grumf
    Grumf 14/05/2018
    Répondre

    8€ l’extension Villages of Valeria via le PG (au lieu de 20€). Pas sûr que la VF ait un intérêt à ce prix là pour ceux qui ont déjà la boîte de base en vo…

  6. Photo du profil de Umberling
    Umberling 14/05/2018
    Répondre

    Y’a aussi Darwin’s Choice dont on a parlé dans les news.

     

    Pour ma part, bien hypé par Court of the dead – Mourner’s call.

  7. Jackpot 14/05/2018
    Répondre

    Chouette chronique comme souvent, un peu gêné par ton « pigeon »

    • Photo du profil de Khaall
      Khaall 15/05/2018
      Répondre

      grave. C’est extrêmement déplaisant de lire ça.

      De plus quand on recevra cette bombe ludique on pourra dire « avec certitude » que l’on a bien fait de se faire pigeonner.

      • Photo du profil de Gougou69
        Gougou69 15/05/2018
        Répondre

        Ce qui est extrêmement déplaisant, c’est que les soutiens de Nova Aetas attendent encore la moitié de leur pledge près d’un an et demi après  la date de livraison prévue et que le jeu suivant ne soit toujours pas livré. Donc, oui, il y a des chances que Black Rose Wars soit une bombe ludique. On le saura quand il sera livré… Un jour.

        • Jackpot 15/05/2018
          Répondre

          Gougou69 , des avis sur un éditeur sont bienvenues, car cela nous met au courant sur le fait qu’on aura été prévenu si le jeu n’arrive jamais. Mais du coup, ton avis est très trop réducteur, car tout en admettant qu’il puisse être une « bombe ludique »dans le commentaire précédent,  tu descends le jeu et « insulte » les intéressés et ce sans parler du jeu en fin de compte.

          Alors merci pour tes avertissements, ils me font réfléchir depuis le début et douter alors que le jeu me fait de l’œil comme jamais, mais l’éditeur fait quand même des efforts visibles, kickstarter a cette part de risque, et je suis pour le droit à s’améliorer.

  8. Photo du profil de Chab
    Chab 15/05/2018
    Répondre

    Un grand merci pour cet article complet. Pour ma part, je soutiens Samsara depuis deux semaines, le jeu a l’air excellent. Hâte de l’avoir entre les mains. Ton article m’a donné envie de m’intéresser à Pict It : j’ai beaucoup aimé leur petite vidéo de présentation assez rigolote. Du coup, je soutiens également ;).

  9. Zakaht 15/05/2018
    Répondre

    Pour Black Rose War, le risque existe mais Je trouve vraiment la réaction disproportionnée. Il a été dit que pour les add-on de Nova Aetias les figurines des add-ons ont été remodifiees tardivement d ou le retard sur un gros retard existant. Je n ai pas encore vu de raisons de fuir l’éditeur plus que d’autres qui ont livré avec tout autant de retard. Par contre en fonction de ce qu Ils feront sur Sine Tempore, il sera toujours temps de crier au loup, Nova Aetias étant malgré tout leur premier projet..

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 15/05/2018
      Répondre

      Normal de trouver ma réaction disproportionnée, car elle l’est peut-être effectivement. Et aussi, parce-que, comme d’habitude, j’ai un peu forcé le trait. Mais je dis ce que je pense, ce que j’ai conseillé à tous ceux qui m’ont parlé de ce projet : gardez votre argent ! J’ai peut-être tort, mais on ne le saura que dans très longtemps et surtout personne n’est tenu de suivre mon conseil, heureusement. En ce qui me concerne, « chat échaudé craint l’eau froide ».

Laisser un commentaire