AUTOPSIE DE COVER AVEC NAIADE : SOL [#7]

Encore un numéro très spécial d’Autopsie ! Voici une bien belle avant-première, rien que pour vos jeux : le futur titre des Catch Up Games (l’éditeur de Sapiens), j’ai nommé Sol, le premier jeu de Pierre Buty (El Cam sur le Vox).

Cette fois-ci, Catch Up revient avec un calibre plus familial, un jeu d’équipe (praticable de 2 à 8 joueurs) où l’on recherche un trésor qui serait caché dans un temple aztèque… Pour que ça soit plus drôle, on va se mettre des bâtons dans les roues et même se taper un peu dessus (prévoyez de l’affrontement aux dés) ! Côté décor, nous voilà sur une île sauvage d’où il faudra sortir vivant coûte que coûte. Le tout est prévu pour une sortie cannoise.

L’illustrateur de ce projet n’est autre qu’un certain Naïade. Si ce nom ne résonne pas à vos oreilles, c’est que vous avez probablement vécu sur l’une de ces îles sauvages ces dernières années. Seasons, Lords of Xidit, Big Book of Madness, La Cigale et la Fourmi, Takara Island actuellement en Une du site… Naïade, ou Xavier Gueniffey Durin, est devenu ce qu’on appelle un incontournable de la palette. 

Découvrons et décortiquons son travail pour Sol, et tiens, profitons-en pour lui poser quelques questions…

COVER 7

Intégration complète

Le parti pris est pour le moins original puisqu’ici le logo-titre (> SOL) est intégré directement à l’illustration : c’est dans le O de Sol, faisant office de médaillon (une partie du trésor recherché ?) que le gros de l’illustration est en effet placée. L’effet 3D du personnage qui semble sortir du cadre (voyez son pied sur le rebord, sa main et sa tête dépassent déjà) est une véritable invitation pour le spectateur. Cette mise en abyme (enchâssement du trésor/titre avec le personnage qui porte lui-même un trésor, prêt à surgir dans notre réalité) appelle le joueur à l’action dès le premier regard et ce, avec une économie de moyens remarquable. L’intégration des éléments est tel qu’il leur est permis de se répondre sur plusieurs niveaux : on notera l’écho écliptique entre le nom « Sol » (el Sol : le soleil en espagnol, notre sphère diurne) et la forme circonférentielle et dorée du médaillon. Notons d’ailleurs que l’ensemble de l’illustration est lumineuse (merci aux dorures et au ciel d’azur)… Comme une belle journée ensoleillée.

centre-1

Effet de loupe

Notre oeil se porte d’entrée sur cette scène centrale et remarque ensuite le nom du jeu qui se déploie autour. Pari osé que de fusionner ainsi illustration et logo-titre, car certains regards pourraient rater le nom du jeu. Qu’à cela ne tienne : on détient une cover riche mais sans surcharge, qui saura attraper le regard. C’est peut-être bien le plus important pour une boîte aujourd’hui : savoir attirer l’attention. « J’espère que tous les éléments de cette couverture donneront envie aux joueurs de s’approcher de la boite et de regarder ce qu’il y a dedans. » nous confie Naïade. 

temple--7

On met ici bien sûr l’accent sur l’exotisme et l’aventure : les contours mésoaméricains du médaillon-lettre (au premier plan) placent le contexte aussi bien que la montagne arborant un temple aztèque (pyramide tronquée) en arrière-plan. Cette profondeur de champ condensée dans un œilleton donne presque l’impression que le spectateur regarde la scène via une longue vue. Elle permet aussi d’intégrer nos personnages dans un environnement particularisé. Soyez prévenus : si l’endroit est beau (ciel bleu, nature généreuse…), il n’en est pas moins dangereux et empli de mystères. D’ailleurs, ces serpents-là, m’est avis qu’il vaut mieux les croiser sur un médaillon que dans les hautes herbes…

danger-7

Mystères et dangers

Le personnage central porte une statuette en or, objet aztèque impérial par excellence, qui doit valoir une petite fortune pour cet Indiana Jones nouvelle génération.

Mais à l’insregard--7tar d’Indy d’ailleurs, il n’est pas le seul à lorgner sur ces richesses. En témoigne, à ses trousses, une bande de reîtres éclectiques qui ont pour point commun leur manifeste agressivité (poings serrés, épée brandie, expressions de défi et de colère). Nul doute possible, on sera ici dans un jeu à interaction bien directe, bien pan dans tes dents! Le petit sourire malin du protagoniste doublé de son regard en biais sur ses poursuivants (vous vous énervez ? ça me fait bien marrer !) ne peut être ignoré par l’observateur subtil que vous êtes. On n’est pas là que pour se faire des copains ! 

equipe--7

L’aspect course-poursuite est aussi traduit par la disposition des personnages dans un axe commun. Et regardons de plus près, qui avons-nous là ? Un aventurier qui se la pète, une autochtone baroudeuse, une brute-pirate, un conquistador en armure… Ainsi, dans le jeu, vous aurez le choix entre des personnages bien différenciés. Le fait qu’ils soient ainsi regroupés partageant une même émotion suggère ici le jeu par équipe. 

Un petit mot sur la carte au trésor qui sert de fond à notre cover : elle vous rappellera évidemment la piraterie, et surtout, que votre trésor, il faudra le dénicher avant de pouvoir prendre la fuite avec ! 

carte-7

Notons que les noms des créateurs (auteur, éditeur, illustrateur) ont réussi à s’intégrer en douceur au reste de la carte, en épousant ses plis. Le maître mot c’est l’intégration, remember ? 

noms-7

 

 

► Le contexte spacio-temporel, l’interaction directe, la chasse au trésor, la course-poursuite, le jeu par équipe, les personnages différenciés, les dangers, la piraterie, les mystères aztèques, le soleil… Voilà beaucoup de messages qui transparaissent avec finalement infiniment peu d’éléments. 

Naissance d’une cover

Jetons un oeil sur le travail en amont de monsieur Naïade et voyons comment cette cover est née…

esquisses-1

Naïade nous explique que le mérite de l’idée de l’intégration du logo dans le médaillon revient à l’équipe de Catch Up : « Pour ce jeu, j’ai eu du mal à trouver une bonne idée d’illustration de couverture, il s’agit d’un jeu par équipe, chaque équipe cherche un trésor qui serait dans un ancien temple aztèque, on en profite au passage pour se taper un peu dessus et le tout se passe sur une île sauvage… La logique voulait que je représente tous ces éléments mais ça ne me convenait pas, je ne voulais pas d’une illustration chargée. Au final l’idée n’est pas venue de moi, c’est Catch Up Games qui me l’a proposée et ça a tout de suite percuté dans mon esprit. »

esquisses-2-

Une fois que c’était lancé, c’était lancé ! « L’idée de faire un titre en très gros, comme s’il s’agissait d’un médaillon avec une illustration au milieu, j’ai trouvé ça très bon et j’ai visualisé ce que je voulais faire en quelques secondes.

Du coup, le croquis n’a pas été compliqué, j’en ai fait qu’un seul, il correspondait à ce que j’avais dans la tête, il correspondait à l’idée de Catch Up Games et ça leur a convenu. »

fond--4B

 

La map de fond donne une idée du futur plateau de jeu !

 

esquisses-fin--1

Hmm… Le vert autour c’est pas ça… Mais on touche au but…

final--7

Et la voilà !

« La contrainte la plus importante concernait le logo-titre parce qu’il est intégré dans l’illustration, ou plutôt, il est l’illustration, mais il devait rester très lisible. Je n’avais que 3 lettres à designer, ce n’était pas non plus un challenge insurmontable. Je suis content de ce que j’ai fini par trouver, c’est simple mais je crois que c’est lisible et dans le thème. Pour l’illustration dans le médaillon, je voulais surtout quelque chose de très lumineux. »

 

Merci Naïade pour cette visite guidée et rendez-vous à Cannes pour découvrir le jeu !

 

La fiche du jeu Sol

Un jeu de PIerre Buty
Edité par Catch Up Games
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 03-2016
De 2 à 8 joueurs
Durée d’une partie entre 45 et 60 minutes

 

Les dernières autopsies de covers :

 

 

 

   

23 Commentaires

  1. Photo du profil de Tomfuel
    Tomfuel 23/12/2015
    Répondre

    attirer l’oeil ?

    pari reussi !

    et avec le pitch en plus, je trepigne d’en savoir plus !!!

    (je suis un grand fan de the adventurers /pyramide d’horus)

  2. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 23/12/2015
    Répondre

    Ahhh, content de savoir qu’on aura un nouveau Catch Up Games à Cannes, j’ai hâte!

  3. Photo du profil de atom
    atom 23/12/2015
    Répondre

    ça a l’air sympa, on ne voit rien du jeu mais ça donne envie. Félicitations a El Cam pour un premier jeu édité. En plus dans une belle boite d’édition. Je passerais le tester a Cannes.

  4. Photo du profil de GB777
    GB777 23/12/2015
    Répondre

    Encore un nouveau jeu à tester à Cannes, chouette, j’aime ça!

    Bravo à Catch Up Games pour avoir choisi Naïade et bravo à lui pour ce beau travail!

  5. Photo du profil de ahuacatl
    ahuacatl 23/12/2015
    Répondre

    Très belle couv’ et toujours aussi sympa ces articles d’autopsie des covers

  6. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 23/12/2015
    Répondre

    j aurais bien aimé savoir combien de temps pour le produit fini? J ai l impression que N est un turbo illustrateur

  7. Photo du profil de Izobretenik
    Izobretenik 24/12/2015
    Répondre

    J’aime beaucoup Naïade, surtout sur Seasons et Kabuki. Son travail sur Takara Island me donnerait presque envie de rejouer à un jeu que j’ai détesté (Beaudania, que j’ai trouvé ennuyeux, peu intéressant et looooong. Je suis sûr que Ferti a dû beaucoup le retravailler. Je l’espère, en tout cas.) Mais là, je dois dire que je trouve l’illustration vraiment peu impressionnante. Pas très original en termes de représentation des pirates, la carte est complètement cachée (impossible de l’imaginer si le processus de réalisation n’est pas détaille comme dans l’article), la perspective sur le pirate qui sort du médaillon, avec son avant-bras difforme et son pied droit de travers… L’aura de Naïade, méritée vu le travail accompli sur les jeux auxquels il a participé, semble opérer alors même que le résultat est ici très décevant.

    Je suis aussi très étonné de voir à quel point les gens attendent un bon jeu juste en regardant la boîte… Là, je vois, avec les infos qui nous sont données, un autre jeu de pirates qui courent après des trésors. Rien de bien original, là non plus. J’attendrai d’en savoir plus sur le jeu et ce qu’il apporte d’originalité mécanique. Au niveau du thème, same old, same old.

    • Photo du profil de atom
      atom 24/12/2015
      Répondre

      Je suis d’accord avec toi sur le fait que Naïade fait du … Naïade, c’est beau, mais on commence a s’en lasser un peu. Dans Takara il s’est lâché et a changé sa palette de couleur. Juste avec une boite on peut préjuger de rien, mais on peut tout de même voir les contours d’une carte au dessous du médaillon, je t’accorde qu’il faut jeter plus qu’un œil furtif. On voit aussi les points cardinaux a gauche. Les personnages me font pas rêver, mais ils sont en mouvement et ça me dit qu’il va y avoir de l’action, des coups bas probablement puisque le personnage au premier plan a l’air d’avoir dérobé un trésor. Ensuite il y a une bonne profondeur de champ ou l’on voit une pyramide une montagne. ça sent l’aventure et la sueur. ça me fait penser aux cités d’or aussi. A la limite j’aurais plus peur d’une promesse non tenue car la cover me propose pas mal de choses et j’ai du mal a imaginer que tout soit possible.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 24/12/2015
      Répondre

      Ah les goûts et les couleurs! J’avoue que moi j’aime bien: si le trait n’est pas forcément original, l’idée de l’illustration intégrée au titre du jeu me plaît beaucoup.

      Sur la qualité du jeu, c’est surtout l’éditeur qui attise ma curiosité. Sapiens était quand même une chouette surprise. Je ne suis pas aussi fan que d’autres (hein Meeple_gaut 😉 ) mais il est original et bien travaillé. Du coup, je m’attend à un bon truc de leur part. J’aime bien les « petits » éditeurs, comme eux, la boîte à jeu ou Superlude (bon, je les croise un peu régulièrement aussi, ça joue), du coup voilà, je suis intrigué.

      Après je te rejoins: le thème et la mécanique comme ça ça fait pas révolutionnaire, faudra jouer pour voir!

      • Photo du profil de Izobretenik
        Izobretenik 25/12/2015
        Répondre

        Entièrement d’accord avec le constat fait sur cet éditeur. Que ce soit Superlude (que j’aime beaucoup, pour ses choix courageux et originaux) ou Catch Up dont le Sapiens était aussi inattendu que rafraîchissant, c’est bien de voir de nouveaux éditeurs se démarquer des grosses machines. Maintenant, de même que pour les grosses machines, j’attends de voir si un jeu est bon avant de me jeter dessus. Pour moi, la taille de l’éditeur importe peu sur ce point.

        Les pirates sont clairement le thème à la mode, après les vagues incessantes de jeux de zombies. On verra ce que ça donne. J’attends d’en savoir plus.

        • Photo du profil de Shanouillette
          Shanouillette 25/12/2015
          Répondre

          Après je crois que c’est pas tant un jeu de pirate qu’un jeu d’aventure sur une île aztèque.

          • Photo du profil de Izobretenik
            Izobretenik 26/12/2015

            Un jeu d’aventure sur une île aztèque avec… des pirates et des trésors 🙂 Bon, ok, je suis lourd, je sors.

            On verra lorsque le jeu sera prêt à sortir. Pour le moment, j’ai envie d’en savoir plus, sans non plus courir comme un dératé dans une pièce fermée de 8 mètres carrés avec les bras levés au ciel.

  8. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 24/12/2015
    Répondre

    Pour ce qui est du jeu en lui-même j’ai l’impression que c’est surtout le côté « équipe » qui va apporter des sensations rafraichissantes . On attend plus d’infos de la part de l’éditeur prochainement. Umberling y a déjà joué il pourrait en parler mieux que moi. Pour le job de Naïade je ne donne pas ici une opinion de j’aime ou j’aime pas,  l’idée des Autopsies est de décortiquer les éléments et les procédés utilisés pour traduire le jeu et son gameplay en une image. Ceci dit, Naïade est devenu une promesse de boîtes vendues pour les éditeurs tant son travail sait parler aux gens, comme Dutrait ou Collette etc… Le fait qu’on retrouve toujours un peu les mêmes styles – notamment en France – c’est un autre sujet, intéressant, qui pourrait donner lieu à un autre type d’article.

    • Photo du profil de atom
      atom 24/12/2015
      Répondre

      @Fouilloux Je te rejoins complétement sur cet éditeur, avec un premier jeu ils ont montrés qu’il fallait les suivre de prés, en effet Sapiens était super bien réalisé et original. Quand au style chacun ses gouts. Si on accroche pas on peut passer son tour.  Pour revenir a l’autopsie c’est un exercice que j’aime beaucoup, il y a des boites ou ça ferait envie mais je m’en sens absolument pas capable, du coup je profite doublement ^^.

    • Photo du profil de Izobretenik
      Izobretenik 25/12/2015
      Répondre

      C’est clair que certains noms reviennent vraiment beaucoup. Quand je vois le nom « Vincent Dutrait » sur une boîte de jeu, je ne peux m’empêcher de m’y intéresser plus sérieusement. Les youtuber étrangers font souvent la remarque. Par contre, si le jeu n’est pas « bon », ça ajoute clairement à la déception. C’est à double-tranchant. Un beau jeu se doit d’être bon. Surtout avec la production actuelle, bien trop importante pour que la grande majorité des joueurs achète tout ce qui passe. Je suis un gros consommateur de jeux de société mais je commence à vraiment faire attention à ne pas trop me laisser convaincre par l’aspect graphique.

  9. Photo du profil de Cycnos
    Cycnos 25/12/2015
    Répondre

    Naïade ? What else ?!
    Un des meilleurs à mes yeux au côté de Xavier Collette et Vincent Dutrait !
    Sinon ayant adoré Sapiens, j’attends avec impatience la nouvelle production de Catch Up Games ! 🙂

  10. Photo du profil de Umberling
    Umberling 26/12/2015
    Répondre

    Question gameplay, j’ai vu le jeu de près et suivi beaucoup des itérations de Sol (dès la première, en fait. En connaissant l’auteur, c’est facile !). Du coup, je confirme les dires de Shanouillette : l’important, c’est que c’est du jeu d’équipe : on est deux équipes à vouloir se ramener le trésor vers son embarcation. Le système de jeu est plutôt léger et la partie dure dans l’heure, même si ça peut descendre avec moins de joueurs. L’idée est vraiment d’accommoder jusqu’à 8 joueurs : c’est tout simplement fait pour ça, et c’est assez rare pour être souligné.

    Bon, il va sans dire que, par déontologie, ce n’est pas moi qui me coltinerai le Just Played de Sol. 🙂

  11. Photo du profil de Seb Catch-Up
    Seb Catch-Up 26/12/2015
    Répondre

    Hello, merci (pour Naïade surtout 🙂 ) pour cet article et pour vos réactions, ça nous fait évidemment très plaisir.

    Pour essayer de répondre à certaines questions soulevées, avant d’avoir l’occasion bientôt de présenter davantage d’éléments sur le jeu lui-même :

    – Bien que la décision réciproque de bosser ensemble sur ce projet avec Naïade ait été prise bien plus tôt, en terme de calendrier on peut estimer qu’entre le démarrage du travail de recherche sur les illustrations du jeu et le bouclage de cette partie il s’est écoulé environ 3 mois. Après pour nous c’est difficile de décomposer plus précisément à l’intérieur de cette plage, de savoir si Xavier avait des projets en cours par ailleurs (la rançon de la gloire?). Peut-être que s’il passe par là… 😉

    – Effectivement la thématique de ce jeu n’est pas liée aux pirates. Ca doit surement être le bandana 🙂 . Le reste de la boîte donnera surement des éléments de contexte moins équivoques à ce niveau. Pour la petite histoire c’était le thème initial du proto de Pierre par contre, dont nous avons souhaité nous éloigner à la fois en raison de « l’encombrement » actuel de ce thème (même si ici c’est à pied sur une île que ça se passe), ainsi que parce que certaines évolutions mécaniques nous semblaient bien se prêter à un imaginaire Conquistador, un peu dans l’esprit des Cités d’Or.

    Au niveau mécanique, sans me risquer sur le terrain glissant de l’originalité, je peux en tout cas dire les principaux points qui nous ont séduits dans le jeu pour avoir envie de l’éditer :

    Le fait qu’il s’agisse d’un jeu adapté pour jouer à nombreux assez différent à notre sens des jeux existants dans ce registre, à la fois en terme de matériel et de mécanismes; qu’il propose une interaction reposant sur l’opposition de deux équipes; qu’il repose sur l’idée sympa d’une île en relief, intégrée au gameplay; qu’il reste simple et accessible; qu’il génère une ambiance sympa autour de la table; qu’il se tienne très honorablement aussi dans les configurations basses, à partir de deux.

    -Concernant le travail de Naïade sur cette couv’ et plus largement sur le jeu, nous en tout cas on est très content. On verra bien (ou pas d’ailleurs) après les résultats de ce parti-pris sur la couv’, mais en tout cas ce médaillon et ce qui se passe à l’intérieur nous semblent assez représentatifs de ce qui se joue dans SOL. Pour ce qui est des éléments de jeu, on est assez  confiant sur le fait qu’on pourra trouver ça plus joli que notre villain proto de travail 😉

    Encore merci en tout cas pour votre intérêt

  12. Photo du profil de Tomfuel
    Tomfuel 28/12/2015
    Répondre

    bon sang, je comprends pas comment on peut commencer à defoncer un jeu qui n’est même pas sorti ! sans avoir les regles, les mecanismes ni rien d’autre que le dessin de la boite !

    personne ne courent les bras en l’air ni ne trepignent en ecumant pour balancer son fric au vendeur et lui arracher ce jeu !

    cet article est une analyse de composition,  de dessin d’illustration et oui la promesse est allechante pour certains avec le pitch et ce que ça nous laisse imaginer ou entrevoir.

    pas la peine de voir toujours le verre à moitié vide ou de geindre sur la mode des pirates ou des zombies !! fichtre !! est ce que je râle sur la mode des ouvriers dans les jeux de gestion ??!!

    quoiqu’il en soit, le jeu existe pour nous detendre, nous faire voyager, nous distraire alors pourquoi faire le rabat-joie sur quedalle à part des aprioris et un dessin de boite ?!

     

    merci à Seb de Catch up d’être passé par ici pour nous eclairer un peu ! j’espere que les promesses seront au rendez vous car un ptit jeu sympa à 8, ça ne court pas les rues. 🙂

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 28/12/2015
      Répondre

      Sans parler de défoncer un jeu, on peu parler de thème peu originaux (ou de mécanismes, hein) qui nous lassent, non ? Et on peut aussi être détrompés sur nos a priori… Par ex., j’avais un très mauvais a priori sur The Game, mécaniquement et (a)thématiquement, et pourtant il est bon et se révèle facile à sortir. Encore une fois, pour moi le jeu d’équipe (ou d’équipage) justifie ici ce thème.

    • Photo du profil de Izobretenik
      Izobretenik 10/01/2016
      Répondre

      bon sang, je comprends pas comment on peut commencer à defoncer un jeu qui n’est même pas sorti ! sans avoir les regles, les mecanismes ni rien d’autre que le dessin de la boite !

      Je donne mon impression sur les illustrations et le thème qui me semblait transparaître. Défoncer est un bien grand mot, aussi exagéré que ton sens de la ponctuation.

      personne ne courent les bras en l’air ni ne trepignent en ecumant pour balancer son fric au vendeur et lui arracher ce jeu !

      Grand talent rhétorique. Bravo. Les accents, l’orthographe, et puis une partie de jeu de société pour te détendre avant de balancer un purée de mots incohérents, ça ajouterait beaucoup à la crédibilité de cette jolie figure de style. Et puis, ça nous permettrait de pouvoir discuter plus tranquillement, sans avoir l’impression que tu me sautes à la gorge dès que je dis quelque chose qui va à l’encontre de tes goûts ou opinions, forcément plus importants que ceux des autres.

      pas la peine de voir toujours le verre à moitié vide ou de geindre sur la mode des pirates ou des zombies !! fichtre !! est ce que je râle sur la mode des ouvriers dans les jeux de gestion ??!!

      Et pourquoi pas ? Ça nous changerait du « Everything is awesome » que tu nous sers en permanence.

      quoiqu’il en soit, le jeu existe pour nous detendre, nous faire voyager, nous distraire alors pourquoi faire le rabat-joie sur quedalle à part des aprioris et un dessin de boite ?!

      Totalement évident à la lecture de ton commentaire. Et puis, on parle d’un dessin de boîte, non, ici ?

      Toujours est-il que j’attends de pied ferme le résultat final. Merci, comme tu le dis, à Catch Up de venir nous éclairer sur quelques points.

      Sur ce, je vais aller me détendre en jouant !

  13. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 25/01/2016
    Répondre

    Pour info chers amibes > La fiche de jeu est à jour avec les règles dispo (section ressources) !

  14. Photo du profil de El Cam
    El Cam 28/01/2016
    Répondre

    Waow il s’en est dit des choses sur cette cover ! Merci Shanouillette (et au reste du Vox) pour l’article de ouf et les débats passionnés subséquents. Donc pour répondre à tous vos doutes et interrogations sans rien spoiler :

    – le jeu est absolument incroyablement super génial SANS les illustrations de Naiade (je sais pas qui l’a fait mais c’est clairement un génie)

    – Il l’est encore plus AVEC.

    – Pour tous ceux qui pensent être de passage à Cannes, je vous attends à ma table comme ça vous vous ferez votre propre opinion 😀 (et on pourra avoir un JP fait par quelqu’un que je ne connais pas personnellement).

    Plein d’amour, les voxiens, je vous envoie des embruns et du sable chaud.

Laisser un commentaire