► E.D.I.T.O. Quel genre d’ambassadeur êtes-vous ?

Vous le savez si vous nous suivez, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui jouent, et les autres. Les Moldus. Ils sont gentils, un peu frileux, parfois curieux. En vérité, ils sont souvent très intrigués par nos us et coutumes, bien plus qu’ils n’osent se l’admettre. Parce que vous savez, ils s’avèrent au fond juste terrifiés. Tenaillés par cette peur de ne pas comprendre, immobilisés par l’appréhension de perdre, foudroyés par le frisson de l’inconnu. Mais si on ne fait pas de geste brusque, ils attendront un moment d’accalmie pour tenter une approche, souvent à la tombée de la nuit, près des points d’eau. « C’est une sorte de Risk ..? » Face à cela, le gamer a deux options. Soulever lentement sa poitrine dans un mouvement intérieur d’apaisement, et lâcher dans un souffle : « En quelque sorte. Mais sans les dés et l’affrontement entre joueurs. Ici, on joue tous ensemble contre le jeu. Si, si, c’est possible, et c’est même très sympa. » Ou, plus cash « Non. Ça s’appelle Andor, c’est marqué sur la boîte. »

train-1

Quand nous sommes en déplacement nous avons toujours un petit jeu sur nous. On s’assoit à une terrasse ? On sort un Siggil. On est sur la plage ? On joue à Coyote. On est dans le train ? Hop, Tides of Time ou Cthulhu Realms. Ce qui nous fait rire sous cape, c’est les regards en biais des passants. Les adultes matent le jeu et se questionnent, parfois on voit même une petite touche d’envie, c’est évident. Mais malheureusement ils osent rarement s’approcher. Ce qui est génial, c’est les enfants. « Ha ! Moi aussi j’ai emmené un jeu ! C’est quoi le votre ?  » ou carrément « Je peux venir jouer avec vous ? ». Autant vous dire qu’on est alors ravis d’expliquer les règles !

Alors c’est facile…

Et oui, on n’en parle pas si souvent sur nos sites de passionnés, parce qu’on est un peu entre nous, faut pas se mentir, mais le jeu comme vecteur de communication et de rencontres transgressant toutes catégories sociales, les ludothécaires et autres animateurs de festoches pourront vous en parler des heures ! Et je pense aussi à Thibault Quintens, qui nous racontait encore, au dernier festival de Bruxelles, son grand voyage à travers le monde, avec le jeu comme seul moyen de communication… Interview à ne pas rater ! 

Tout ça pour dire, jouer à T.I.M.E Stories ou Orléans c’est drôlement bien (surtout T.I.M.E Stories ^^). Mais des fois, avoir un petit jeu passe-partout qui met tout le monde d’accord, pour d’autres raisons, c’est jouissif aussi. Si vous avez des références en la matière, ou si au contraire vous ne supportez pas de devoir jouer l’ambassadeur de la cause ludique, dites-nous donc ça en commentaires, on est curieux !

 

UP-review-v2

 

 

 

10 Commentaires

  1. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 09/09/2015
    Répondre

    Pour moi ce sera concept. Il intrigue, et comme il suffit de s’arrêter 30s pour participer, ça y est on peut créer du lien!
    D’ailleurs, je sais quel est le prochain test que je vais écrire!

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 09/09/2015
      Répondre

      c’est clair. J’ai eu l’occasion d’animer des parties de Concept avec un gros mix’ de catégories sociales, c’était assez énorme. et c’est vrai qu’on peut en lancer facilement une partie l’air de rien, on fait l’exemple tout en expliquant et les gens jouent déjà sans s’en rendre compte!

    • Photo du profil de Sha-Man
      Sha-Man 10/09/2015
      Répondre

      Moi perso, j’utilise les colliers de serrage plastique à crans pour créer du lien, je trouve que c’est le plus efficace, parce que ça se vend par 100, ça se bloque facilement et ça tient bien si la personne se débat.

      C’est sur ça que tu veux faire un article ? Je peux t’aider 😉

  2. Photo du profil de atom
    atom 09/09/2015
    Répondre

    Quand on va en pique nique je prends Sushi Go (et peste que la boite se clipse pas d’ailleurs) il prends pas de place, pas besoin d’une table c’est nickel, en plus mon fils l’explique aux autres gamins.  Sinon Primiera est top si on est 4. Et puis j’ai toujours mon Hanabi Pocket dans ma sacoche. J’adore voir les étoiles dans les yeux quand les gens découvrent Hanabi. A la maison le top casual ça reste Cacao qui a supplanté Minivilles. Artificium aussi pour des rudiments de jeux de gestion. Leitmotiv : jouez plutôt que regarder la télé ^^.

  3. Photo du profil de anthopatate
    anthopatate 09/09/2015
    Répondre

    Pour moi c’est souvent Love letter que j’ai sur moi dans ce genre de cas 🙂 Il est simple, rapide, et il prend vraiment peu de place 😉

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 09/09/2015
      Répondre

      C’est vrai qu’il passe partout. N’y a-t-il que de bons ambassadeurs par ici ?;)

  4. Photo du profil de Sha-Man
    Sha-Man 10/09/2015
    Répondre

    Bien qu’étant connu pour mal évaluer la difficulté des jeux pour les gens (je me dis qu’ils sont intelligents, ils finiront bien par y arriver), ces temps-ci on a Witness qui passe extrêmement bien à 4, les compact curling/bowling qui sont un must et puis sinon y a héros à louer, dragon run ou boom bokken qui se sortent très facilement.

    Je reste persuadé que Galaxy defenders, descent, imperial assault et shadows of brimstone vont aussi très bien tant qu’on a une personne à la table qui maitrise bien les règles.

  5. Photo du profil de eolean
    eolean 10/09/2015
    Répondre

    Il y a 2 semaines j’étais à une réunion de famille, on a commencé par du las vegas, bazarre byzarre et on est allé jusqu’à Colt Express et Room 25 ! C ‘est toujours sympa de voir la tête de nos nouveaux joueurs et de voir l’éclair d’illumination quand ils se disent en leur for intérieur : « tiens ? Il n’y a pas que le monopoly ? oO »

Laisser un commentaire