► E.D.I.T.O. Le marché ludique de l’occaz

Ce week-end au Brussels games festival, il y a deux semaines à la Gen Con, ou dans n’importe quelle manifestation ludique ou presque, on peut voir des braderies, des bourses aux jeux, des ventes d’occasion. Ce qui me frappe à chaque fois, c’est de croiser des passionnés qui sont prêts à payer des sommes mirobolantes pour un titre introuvable. Introuvable… Jusqu’à sa prochaine subite réimpression.

Avec la vague de ré-éditions qui parcourt en ce moment le monde ludique (regardez le stand FFG cette année) beaucoup de joueurs américains qui venaient d’acheter un jeu deux fois le prix se sont bien mordus les doigts.

404-facebook-550x303

La politique de ré-édition n’est pourtant pas hyper estimée par les geeks : la croyance populaire aurait tendance à dire que si on ripoline des vieux titres, c’est qu’on n’a plus d’idées neuves. Oui mais remettre sur les étals des jeux à 35€ qui se revendaient d’occasion à 95$, c’est aussi une façon de remettre les joueurs sur le chemin des boutiques… Doit-on vraiment s’en plaindre ? 

Sur ce sujet là, Fleur Pellerin, la Ministre de la culture, a lâché une petite bombe en annonçant que le marché de l’occaz était préjudiciable au développement de l’industrie ludique : «  Un jeu physique acheté dans le commerce doit être enregistré sur une plate-forme éditeur pour éviter qu’il ne soit revendu.  »  Elle répondait à une question soulevée dans le monde du jeu vidéo. Vous vous en doutez, on ne parlerait pas de jeux de société dans les hautes sphères ! (Peut-être, un jour, quand il sera reconnu comme objet culturel…).

Bref, madame la ministre s’est rendue compte que son message était peut-être un peu abusé et a essayé de minimiser par la suite avec un petit tweet, style « Mais non, je ne suis pas contre l’occasion en fait, hein ». Bah oui, c’est-à-dire que les vilains qui osent vendre des choses qui leur appartiennent ont tout à fait le droit de le faire, d’après la loi européenne, par contre les éditeurs qui vendent des objets virtuels sous verrous numérique dans le jeu vidéo contournent joliment ce droit…  

fleur-p-1

Et une faute à jeux vidéo au pluriel en prime, c’est gratis…

 

Quoi qu’il en soit, un conseil, ami joueur : réfléchissez-y à deux fois avant d’hypothéquer votre maison pour acheter un jeu réputé « introuvable » car nous arrivons à un âge où le recyclage est devenu monnaie courante. Evitez d’enrichir les spéculateurs, soyez plutôt curieux et patient. D’autres jeux peut-être tout aussi cool, mais à prix raisonnable, pourraient bien vous attendre en boutique, dans les bourses aux jeux ou sur les sites tels qu’Okkazeo 😉  Bien sûr, l’important étant de faire gaffe à ce qu’il ne s’agisse pas d’un JPO comme disent les hardgameurs !

 

 

UP-review

 

  • Grosse attente autour du 7th Continent, le 2e jeu narratif de la rentrée avec TIME Stories : nous avons un article sur le premier et une interview de l’auteur pour le deuxième. C’est pas royal ? 
  • Ne ratez pas la présentation d’Attack on titan (Bauza-Maublanc), c’est une avant-première bien cool, à découvrir ici.
  • Quelques ludochronos qui font mouche avec Ashes rise of the phoenixborn, Warehouse 51, ou encore Ryu
  • Above and below a bien buzzé, c’est vrai que présenté par Ryan Laukat, ça fait quand même bien envie. 
  • Plein de news du Spiel Colt express et de ses futures extensions, à lire par
  • Mon retour sur Exploding Kittens, le jeu record des chatons qui jouent à la nitro, vous pouvez le lire ici.
  • Argh ! Je ne peux pas vous laisser sans attirer votre attention sur Monarch, une des meilleures surprises de la Gen Con, et coup de coeur d’Umberling (qui continue de sous-titrer pour vous comme une brutasse). Promis, je m’arrête là !

 

   

12 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 19/08/2015
    Répondre

    Ah ben tiens c’est le sujet du moment ! Je suis entièrement de cet avis, chez Dicetower ça en parlait cette semaine pour dire sensiblement la même chose :

    Si le jeu est une tuerie il sera réédité, sinon c’est qu’il n’est pas essentiel.

    Il y a des milliers d’autres nouveaux jeux très bien qui valent autant la peine.

     

    Après, le collectionneur ne pense pas de cette façon ! Je n’en suis pas un.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 19/08/2015
      Répondre

      ha c’est marrant, j’avais vu un topic sur BGG mais pas vu sur DT que ça en causait aussi !

      Oui pour la collectionnite mais ça se soigne ;p

  2. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 19/08/2015
    Répondre

    moi ce qui me frappe, c’est de croiser des gens qui sont prêts à payer des sommes mirobolantes pour un jeu qu’ils n’ont même pas essayer. Alors 90 e pour de la nostalgie…c est pas si cher (même si je ne le ferais pas). 🙂

     

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 19/08/2015
      Répondre

      Haarf, oui tout dépend… Un fan de Descentv2 qui est aussi fan de Star wars qui va craquer sur impAss sans y avoir joué, ça me choquerait pas par ex…

      • Photo du profil de Alstar
        Alstar 19/08/2015
        Répondre

        On parle de moi madame Shanouillette ? Arf j’avoue j’ai craqué uniquement en ayant vu votre partie et en lisant le mot StarWars sur la boite… 😉

        • Photo du profil de Shanouillette
          Shanouillette 19/08/2015
          Répondre

          Ha ?! J’ignorais 🙂 tu as pu y jouer ?

          • Photo du profil de Alstar
            Alstar 20/08/2015

            Oui ! J’ai déjà fait plusieurs escarmouches et 4 missions dans la campagne. Très sympa et je trouve plus dynamique que Descent avec l’alternance des joueurs. Par contre, soit je suis très doué en tant que méchant (ce dont je ne doute pas un instant… Knark knark), soit les joueurs rebelles ne sont pas très doués (ce qui est toujours possible… re knark knark), soit le jeu est trop difficile ou mal équilibré pour le coté rebelles, mais j’ai gagné les 4 missions. De peu bien souvent mais tout de même, je suis assez étonné des forces en présence…

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 20/08/2015
    Répondre

    Hm…Oui tu n’es pas le seul à m’avoir dit ça…

    • Photo du profil de Cormyr
      Cormyr 20/08/2015
      Répondre

      Comme Alstar j’ai craqué aussi à cause de vos vidéos 😉

      De notre côté, c’est équilibré entre Empire et Rebelles, avec pour l’instant une légère avance côté Rebelle – 3 à 2 – mais à chaque fois la victoire se joue sur le fil, et ça c’est plutôt jouissif.

  4. Photo du profil de Paul
    Paul 22/08/2015
    Répondre

    « objet culturel », le terme apparaît dans l’article. Probable qu’un jour nos chers jeux deviennent comme tel et que du coup leur réédition soit régulière avec pourquoi pas un « revu et corrigé » permettant une longévité encore plus importante. On observe ça déjà avec le jeu Tigre et Euphrat de Knizia. C’est un classique pour les joueurs et qui mérite  ce suivi. En passant « objet culturel », c’est fameux titres, toujours largement jouables et précurseurs de nombreux autres jeux, seront normalement réédités évitant ainsi des phénomènes de spéculation bébêtes (je pense, par exemple, à El Grande qui devait être d’ailleurs réédité par Filo je crois mais dont on entend plus parler depuis des années.) Le jeu devrait donc voir ses classiques toujours disponibles à tout moment comme dans le milieu de la littérature par exemple. Il n’est pas pensable de se dire « Bon bah les 5000 Bourgeois gentilhomme sont vendus et ne seront pas réédités, reste plus que le marché de l’occaz pour le trouver. Bonne chance. »

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 22/08/2015
      Répondre

      oui, on note que justement des éditeurs se specialisent dans la ré édition (super meeple, la nouvelle gamme de Ffg euro classics ) pour éviter que les grands classiques ne se perdent. La demande est forte. Mais pour que le j2s devienne object culturel (et que les auteurs soient considérés comme tel) il faut s’attaquer aux sphères politiques et faire du lobbying. La route est longue…

      • Photo du profil de Paul
        Paul 22/08/2015
        Répondre

        Oui effectivement la route va être encore longue: quand je prends contact avec le conseil général pour mon association, on me passe le service jeunesse alors que j’aimerais communiquer avec le service culturel… C’est pas gagné !

Laisser un commentaire