Welcome dans mon p’tit coin de banlieue

Cette année au Festival International des Jeux de Cannes, on a pu découvrir plusieurs nouveaux jeux de dés à cocher (roll & write). Vous connaissiez peut-être Qwixx, Qwinto, Avé ou La route des vignes (dont vous trouverez un Just Played dans ces colonnes), et vous avez vu sortir en ce début d’année Welcome, Penny Papers et Doodle Island ? Eh bien je vous propose de découvrir avec moi un roll & write sans le « roll« , puisque ce titre-ci n’a pas de dés !

 

Welcome_jeux_de_societe_Ludovox (1)

Welcome aboard? 

Dans Welcome, les joueurs incarnent des architectes dans les années 1950 aux États-Unis, en plein boom démographique.

Vous allez donc être amené à créer des maisons et des lotissements et de les agrémenter au mieux. Et cette création de maisons, elle va se matérialiser par des nombres à mettre dans des petites cases. Il faudra optimiser la pose de ses chiffres, afin de respecter quelques contraintes, et surtout de maximiser les points que vous gagnerez en fonction de vos choix !

Et comme dans tout jeu à cocher, chaque choix sera définitif.

Cover_Welcome_jeux_de_societe_Ludovox (1)

Hey, c’est beau, c’est qui qui dessine ? 

Welcome, est un jeu de Benoit Turpin, un jeune auteur dont c’est le deuxième jeu, après Optimoqui fait le grand écart puisque ce dernier lorgne plutôt dans le côté jeu de rapidité avec des lettres.

Coté illustrations, c’est Anne Heidsieck qui est aux pinceaux, comme souvent chez BlueCocker, puisqu’elle avait déjà illustré ARGH! et Meeple War, même si elle a fait récemment une infidélité à l’éditeur qui a du chien, pour aller illustrer Majesty chez Hans im Glück.

 

 

Côté illustrations donc, Heidsieck propose un style plutôt épuré à l’esthétique bien accordée aux Trente Glorieuses américaines. Alors on trouve une très belle illustration de couverture en effet, mais concernant les cartes, on est sur de l’efficace. Je ne dis que ce n’était pas beau, mais le jeu est pensé en termes d’ergonomie pour faire au plus simple pour les joueurs, pour qu’il n’y ait pas de confusions, et que l’on se concentre sur nos options de jeu plutôt que sur les illustrations. L’habillage sert donc le jeu au mieux, sans en faire trop, juste pour nous mettre en condition avec le thème, et sans survendre, ce que j’apprécie.

 

Welcome_jeux_de_societe_Ludovox (2)

 

On a même plaisir à découvrir, et c’est assez exceptionnel pour le préciser, une très belle fiche à remplir pour y écrire les informations. C’est un point qui est assez souvent négligé sur ce type de jeu, les éditeurs nous fournissant souvent un simple papier de style tableur sur fond blanc, alors qu’il y a là un vrai effort, et c’est très agréable pour le plaisir de jeu. Bref, c’est un très beau travail éditorial qui nous est présenté là !

 

Welcome_jeux_de_societe_Ludovox (9)

 

Y a quoi dans la boîte ?

Welcome nous arrive dans une belle boîte cartonnée (et particulièrement robuste) de taille moyenne, mais cela paraît plutôt grand pour ce type de jeu. En effet, on a souvent l’habitude de voir les roll & write dans des petites boîtes, n’y trouvant que quelques dés et un petit calepin de fiches à griffonner. Ici, la boîte carrée de 20cm² est bien remplie, puisqu’elle contient un bloc (de 20cm² justement, avec une belle épaisseur), et de 110 cartes (en plus des quelques flyers rigolos et aides de jeux). Pour les crayons, vous trouverez ça chez vous (ou vous passerez en prendre une dizaine chez Ikea).

Un nombre de feuillets assez conséquent donc, et c’est assez appréciable puisqu’il permettra de jouer de nombreuses parties avant d’avoir à se faire des photocopies. Ou bien de jouer à 100 personnes une seule partie, c’est possible aussi !

 

Comment on joue alors ?

Sans entrer dans tous les détails (vous avez déjà eu une news, et une interview) le but du jeu va être de construire des maisons, afin de créer des lotissements, tout en respectant la seule et unique contrainte, à savoir que les valeurs des maisons doivent être croissantes (le 1 vient avant le 2, qui vient avant le 3… pour que le facteur s’y retrouve bien) et cela en essayant de placer de nombreux éléments complémentaires pour nous rapporter des points : parcs, piscines…

 

Welcome_jeux_de_societe_Ludovox (3)

 

On va tacher de réunir au plus vite certaines conditions pour coller à 3 objectifs, communs à tous les joueurs, qui sont généralement de faire des lotissements d’un certains nombre de maisons. Si vous remplissez un objectif avant un adversaire, vous gagnez plus de points que lui. Si vous remplissez les trois, vous mettez fin à la partie.

À la fin de la partie, on comptera les points des objectifs, mais également des points pour les maisons qui ont une piscine (points importants mais difficiles à placer), les parcs que vous aurez installés (système de scoring exponentiel), les intérimaires embauchés (système de majorité) et des lotissements créés (petite gestion de stop ou encore). Bref, des tas de scorings complémentaires plutôt malins, qui offrent du choix dans les stratégies.

Mécaniquement, voici comment se passent le tours de jeu :

Les joueurs auront le choix à chaque tour, entre 3 cartes avec une valeur (de 1 à 15) et pour chacun un pouvoir optionnel qui y est lié.

Chaque joueur va choisir l’une des combinaisons disponibles d’une carte chiffre + une carte pouvoir, et remplir la case maison vide de son choix sur sa fiche, en y inscrivant la valeur choisie, et en appliquant le pouvoir associé. Et là où Welcome montre tout son intérêt : les joueurs ont tous accès en même temps à ces mêmes choix. Il est donc tout à fait possible de faire exactement le même choix de paire de cartes qu’un adversaire. Voire même de la placer au même endroit ! Par contre, au fur et à mesure des tours de jeu, vous serez naturellement amenés à faire des choix différents qui vont complètement différencier votre jeu.

On retourne les cartes pour afficher d’autres nombres et d’autres pouvoirs, et on continue ainsi jusqu’à la fin de partie.

Welcome ludovox jeu de societe 2

Ici vous aurez le choix entre un 8 avec travaux, un 6 avec une clôture et un 4 avec une piscine

 

Les pouvoirs ne sont pas tellement optionnels, puisqu’ils sont nécessaires pour marquer les points. Vous pourrez ainsi :

  • Placer une piscine sur le numéro choisi, si il y a une piscine à l’emplacement choisi
  • Placer un parc dans cette ligne de lotissements.
  • Embaucher un intérimaire, pour changer de 1 ou 2 la valeur du numéro à placer.
  • Placer une clôture, pour cloisonner un lotissement 
  • Faire monter la valeur d’un type de lotissement (de taille 1, 2, 3…)
  • Dupliquer un numéro existant en rajoutant un numéro Bis

 

Bref, de quoi faire des choix cornéliens pour choisir au bon moment la bonne combinaison chiffre/Pouvoir.

Welcome_jeux_de_societe_Ludovox (4)

De base les lotissements de taille 1 valent 1 point. Mais en cochant ce 1, leur valeur passera à 3 points !

 

 

La banlieue, c’est morose ?

Déjà, le jeu est assez facile à sortir. Vous pouvez jouer de 1 à 100… Bon disons que 10 joueurs, ça sera déjà pas mal autour de la table.

Le jeu s’explique assez facilement, mais il y aura néanmoins quelques subtilités à enregistrer, qui risquent de vous échapper lors de la première partie. En effet, si les pouvoirs ne sont pas compliqués pris séparément, ni la manière de compter, cela fait quand même beaucoup d’informations différentes à prendre en compte, et il est fort probable que certaines données vous échappent lors de la première partie.

En tout cas, avec toutes les personnes que j’ai initiées, il y a toujours eu un oubli d’un point de règle sur la partie de découverte. La petite aide de jeu est très bien faite, tout y est résumé si vous prenez le temps de bien analyser ce qui est mentionné. En revanche, vous l’abandonnerez dès la deuxième partie (c’est une qualité à mon sens).

Chaque tour de jeu est un petit casse-tête en soi. Vous devrez essayer de faire au mieux avec les choix proposés. Parfois ils seront évidents, mais la plupart du temps il vous demanderont réflexion, afin de gérer la disposition sur votre calepin, mais aussi l’avancement des autres joueurs, toujours visible.

Welcome Photo Ludovox Jeu de société

Un 6 piscine ! Un 6 piscine !!

 

Les multiples moyens de marquer des points sont vraiment un élément intéressant du jeu. Il ne suffit pas juste de caser les bons nombres au bon endroit, mais de jongler avec les pouvoirs optionnels de façon à maximiser le gain de points. Les scorings multiples créent, je trouve, un bon équilibre. Ni trop nombreux, ni trop limités, il permettent des vrais choix tactiques, et des orientations différentes selon les parties suivant les sorties des cartes.

En plus de ces multiples points de scoring, toute la puissance du jeu réside selon moi dans le fait que tous les joueurs sont confrontés à exactement le même dilemme en même temps, tout le long de la partie, et cela avec une course permanente entre les joueurs. Il n’y a pas de dépendance d’un jet de dés malheureux ou d’une carte qui sort au mauvais moment. Il n’y a pas plus égalitaire comme système de jeu du même choix proposé à tous. Et c’est cela qui est plaisant dans ce Welcome, les joueurs prendront des chemins différents, en jouant sur des combinaisons numéro + pouvoir différentes, ou en les plaçant sur des cases différents des vôtres, et chaque répartition des lotissements des joueurs va évoluer à sa manière, jusqu’à des agencements qui n’ont plus grand chose en commun à la fin de la partie. Bref, ce coté égalitaire est un vrai plaisir ! 

Il fonctionne d’autant plus que la course à l’objectif est un dilemme permanent. On a envie d’optimiser au mieux les valeurs et nos pouvoirs pour marquer des points. Mais on sait que si on optimise au mieux, les adversaires vont achever leurs objectifs avant, et donc gagner bien plus de points (gain divisé par 2 pour les suivants). On va donc devoir prendre des risques, pas tout le temps payants, et surtout faire des sacrifices, qui sont parfois des crève-cœurs. Par exemple : « rahhh, je mets cette maison ici pour finir mon lotissement même s’il n’a pas de piscine et que ça me fait perdre des points, sinon ils vont finir avant moi ! » etc.

Welcome ludovox jeu de societe

 

Les objectifs, parlons-en. La plupart sont classiques, et vous demandent de former des lotissements complets de telle ou telle taille de maison. C’est simple mais plutôt efficace, et ça oriente un peu le genre de regroupement que l’on va faire dans la partie (mais c’est pas la folie). Mais certains sont plus vicieux, vous demandant de remplir des lignes de piscines, ou de parcs. Et le fait d’avoir ne serait-ce qu’un seul de ces objectifs différents, va changer complément la morphologie du jeu. En effet, certains objectifs vont être complémentaires, et la partie va donc pouvoir se finir bien plus rapidement. Il faudra donc l’anticiper et optimiser tous vos coups pour qu’ils soient rentables. À l’inverse, certains objectifs sont beaucoup plus difficiles, et risquent d’emmener le jeu à son terme via une situation de KO (tous les emplacements d’un joueur sont pris OU un joueur n’a pas pu placer 3 chiffres). Il faudra cette fois-ci jouer la sécurité en visant le long terme, même si vous ne serez pas à l’abri qu’un joueur audacieux termine l’objectif prématurément ! Bref, des situations vraiment typées et différentes, qui offre à Welcome une très grande rejouabilité !

Le décompte final est assez conséquent en terme de calcul, il faut l’avouer. C’est pas le meilleur moment. Il n’est pas insurmontable, mais il va falloir additionner pas mal de choses (voire en multiplier), et l’option calculatrice n’est pas à écarter pour vous aider. Le côté matheux du jeu pourra en rebuter certains d’ailleurs, car au final, tout ça c’est juste pour caser des chiffres dans des cases, afin de faire des points avec. Mais pour ma part, le plaisir de jeu est bien là et les mathématiques s’effacent.

J’ai également essayé le mode solo, même si je ne suis pas le client de ce mode de jeu. Il ne m’a pas emballé plus que ça (il fallait s’y attendre), mais c’est surtout parce que j’ai été surpris. En fait, le jeu de « course aux objectifs » se transforme en un jeu d’optimisation de coups, alors que j’étais encore dans la logique de finir au plus vite (ce qui ne rapporte pas de points bonus). J’ai donc été un peu perturbé par ce mode de jeu, qui pourtant fonctionne très bien. En revanche, avant de l’aborder, il faut bien se dire qu’il change beaucoup la manière de jouer. 

 

Parlons peu, parlons thème

Oui, parlons de ce thème un peu. Alors ce n’est pas forcement le thème le plus excitant du monde. Vous n’en rêviez pas forcement la nuit et vous n’allez pas vous rappeler les parties en vous refaisant l’histoire épique de la construction de votre banlieue paradisiaque (hum). Il n’empêche que ce thème fonctionne plutôt bien. Surtout, pour une fois, il y a un vrai thème intéressant pour accompagner un roll and write, et ça nous change des jeux de la même gamme, souvent allemands, qui sont purement mathématiques et froids au possibles (Qwinto et Qwixx par exemple). Ici on a un vrai effort de thématisation du jeu, et les différents scorings associés en sont même crédibles. 

Cela aide beaucoup à l’immersion, et à la compréhension du jeu. Quand on place une piscine, on sait qu’il faut un petit dessin de piscine devant la maison, ça en devient logique. Ce thème développé est donc un vrai plus pour le jeu, qui non seulement le rend plus accessible, mais surtout participe au plaisir du joueur. À aucun moment on ne se dit « Je mets un point dans le vert », on se dira plutôt « Tiens, je vais aller planter des arbres dans ce lotissement. » Et ce genre de petits, détails, cela fait la différence !

Welcome-Couv-Jeu de societe-ludovox

 

La banlieue, c’est tout rose !

Et bien au final, je me suis régalé avec ce titre ! Vraiment.

En temps normal, j’écris mon article après deux parties, mais là j’en suis déjà à plus d’une dizaine, car le jeu est vraiment plaisant et ressort aisément de l’étagère. Il fut aussi immédiatement adopté par ma compagne ; on a joué pas mal de parties à deux joueurs, et la course aux objectifs est vraiment tendue.

Les sessions ne se ressemblent pas, même si la partie mécanique reste la même. Tout cela grâce aux cartes objectifs qui tordent assez violemment le temps moyen des parties (à la hausse ou à la baisse). Il faut donc toujours s’adapter en fonction des objectifs. 

Bref, à essayer d’urgence, c’est vraiment un excellent petit jeu familial, qui saura se faire apprécier des joueurs avertis !

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

2 Commentaires

  1. Photo du profil de Grovast
    Grovast 08/04/2018
    Répondre

    Je dirais même plus : à essayer urgemment.

  2. morlockbob 12/04/2018
    Répondre

    A y est, enfin essayé. Le mélange qwixx / route des vignes fonctionne bien et fait son charme. chouette jeu

Laisser un commentaire