LE TEST DE COMMENT J'AI ADOPTé UN DRAGON
comment-jai-adope-un-dragon-le-droit-de-perdre-couv-jeu-de-societe-ludovox
Un jeu de Fabien Bleuze, Yves Hirschfeld
Edité par Le Droit de Perdre
Distribué par Blackrock Editions
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2016-04
De 3 à 8 joueurs
A partir de 7 ans
Durée d'une partie entre 15 et 30 minutes

Thèmes : Médiéval-fantastique
Mécanismes : Créativité
Types de jeu : Jeu d'ambiance
Complexité du jeu : Familial
Nombres de parties jouées : 5
Configurations testées : 4, 5, 6 joueur(s)

Introduction

Comment j’ai adopté un dragon est le petit frère de Comment j’ai adopté un gnou, et est donc un jeu narratif. Les deux jeux sont très similaires, je vais donc dans ce test pointer uniquement les différences avec le jeu original, en m’appuyant sur le test de celui-ci.

Pour une présentation du jeu plus détaillé vous pouvez jetez un oeil au Just Played ou au ludochrono.

Contexte

Après avoir pas mal tourné sur le gnou, j'ai essayé le dragon, qui propose des thèmes plus fantastiques et des dés légèrement différents. Pas facile au début, car les thèmes parlent un peu moins aux adultes, malgré un public assez geek.

Le jeu se veut aussi plus orienté vers les enfants, et je n'en ai malheureusement pas sous la main pour voir leurs réactions.



ACCESSIBILITE DES REGLES
18
Clarté du livret de règles
Parfaitement clair et organisé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Pas de retours aux règles. Aide de jeu parfaite

Les règles ont à peine bougées, elles sont toujours aussi claires, avec de petites blagues dedans en plus. Rien à dire de plus.

QUALITE DU MATERIEL
13.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement assez simple et organisé. Éléments en bon nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Efforts graphiques très minimalistes


On est sensiblement sur le même matériel par rapport à comment j'ai adopté un gnou.

Les dés, le nerf du jeu, sont très bien, ludiques à souhait. 

THEME
11
Objectifs du jeu clairs
On a une vague idée de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Quelques éléments sonnent juste
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Bon, c'est ici une des différences majeures des deux jeux: les thèmes sont clairement plus orientés fantasy que dans le premier. Et en fait c'est un peu embêtant, car c'est plus difficile de sortir des poncifs du genre, et j'ai l'impression que cela inspire moins les adultes. Mais j'imagine que pour des enfants cela rend les choses plus faciles.

Du coup, je met la même note, mais cela dépendra vraiment de votre public: préférez le dragon pour les enfants, et le gnou pour les adultes.

DUREE DE VIE
15.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
De 2 à 15, et c'est fini très vite
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Encore une fois, la seule différence ici vient des thèmes, et je pense qu'ils apporteront moins de variétés que pour la version gnou. Mais ça reste léger.

MECANISMES
13.5
Fluidité du tour
Tout s'enchaîne parfaitement
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

L'autre différence du jeu vient de la présence d'un dé blanc à utiliser quand on veut. Or ce dé contient plutôt des onomatopées, et il contribue à rendre le jeu beaucoup plus dynamique, et permet donc de se relancer plus facilement. C'est un vrai plus qui dynamise les histoires. Bon, on ne révolutionne pas le jeu non plus.



18
13.5
11
15.5
13.5

Photo du profil de fouilloux

82%

L'avis de fouilloux

Testeur Ludovox.fr

Publié le 12/07/2016

J'ai aimé le gnou, j'aime le dragon. Certes, il plaira moins aux adultes, mais les histoires sont en revanche plus dynamique. La meilleure combinaison serait de prendre le matériel du gnou et de rajouter le dé blanc. Mais bon, les deux jeux risquent de faire un peu doublon dans votre ludothèque ne nous le cachons pas. Si vous devez choisir, je dirais que tout dépendra de votre groupe de joueurs, mais de toute façon les deux ne sont pas si différents que ça.


  • Le dé blanc qui dynamise les parties.
  • Plus accessible aux enfants...

  • ... mais un peu moins attrayant pour les adultes.
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%