[SPÉCIAL ESSEN 2018] À QUOI TU JOUES ? [3]

Nous n’avons pas encore fini de vous parler des jeux sortis à Essen !
Aujourd’hui monsieur Wraith vous donne son avis sur Dice Hospital, Dicetopia, Space Worm, Bad Bones, The River, Forum Trajanum, Gen7, Between Two Castles of Mad King Ludwig, Spirits of the Forest, Roll to the Top et Dominations. Rien que ça. Un grand merci à lui !

Essen2018_02

N’hésitez pas à cliquez sur les images associées pour avoir plus d’info sur les jeux. 

 

Dice Hospital (chez Maldito games)

Un jeu de dice drafting et de pose d’ouvriers thématique signé Stan Kordonskiy & Mike Nudd. Les dés y représentent des malades que l’on doit traiter, leur valeur indiquant leur état de santé. On peut agrandir son hôpital avec de nouvelles salles, engager des spécialistes, et à chaque tour, résoudre une sorte de puzzle avec toutes ses actions disponibles afin de soigner le plus de patients possible.

J’ai beaucoup apprécié, ça fonctionne bien, mais il était un peu cher pour ce que c’était (environ 50€ en version normale et 75€ en deluxe).

dice hospital jeu

Crédits: d0gb0t

 

 

Dicetopia (chez All or None Games) 

Un jeu de majorité avec de la manipulation de dés (et des objectifs secrets) somme toute assez abstrait, avec beaucoup d’interaction, et donc assez agressif. En tant que daltonien, j’ai eu pas mal de difficultés avec les dés et meeples transparents, mais je crois que ceux-ci ne le sont pas dans la version normale (c’était un KS). Un peu trop abstrait et interactif à mon goût, et je n’ai pas du tout ressenti le thème, soi-disant cyberpunk. Je passe. 

 

dicetopia-ludovox

Merci à Pierre-Yves pour la photo

 

 

Space Worm (chez Inside the Box Board games)

Un Knizia en proto chez ItBBG, et assez inattendu question design.

space worm knizia

En gros, c’est un jeu du serpent comme ceux qu’il y avait sur les anciens gsm, avec une mécanique de draft de dés. On évolue donc sur une grille et on doit éviter de se « mordre la queue » en repassant là où on est déjà passé, mais on doit surtout essayer de tracer un chemin passant par le grand nombre de planètes et de récolter des séries de fruits (oui, il y a des fruits dans l’espace !).
Ça n’a l’air de rien comme ça, mais on s’est vraiment bien amusés, même entre gros gamers. Il y a une composante de vitesse car le premier qui termine une série de fruits gagne le plus grand nombre de points, et ensuite c’est dégressif. Et celui qui perd ses 4 vies le premier met immédiatement fin à la partie. Il ne faut donc pas se limiter à prendre des petits chiffres pour manœuvrer plus aisément, sinon on sera totalement dépassé dans la course aux points.

 

Bad Bones (chez Sit Down)

Je ne suis pas un fan des MOBA/tower defense en jeu vidéo, mais j’en connais assez pour savoir que ce jeu-ci en retranscrit vraiment bien le principe en jeu de plateau !

Merci à Valérie Vancaeneghem pour les photos

À chaque tour, des hordes de squelettes vont se précipiter sur votre domaine pour soit détruire votre village, soit attaquer votre tour de garde. Vous disposez d’un héros invincible, mais lent, et de pièges, dont on ne peut hélas déployer ou récupérer qu’un par tour, et qui sont en plus destructibles. Les mouvements des ennemis sont néanmoins toujours prévisibles, donc une bonne gestion portera toujours ses fruits, jusqu’à ce qu’on soit dépassé par le nombre… En déviant la trajectoire des squelettes, on peut les envoyer chez ses voisins pour plus de fun, enfin, ça dépend pour qui ! 😉

Un jeu de David Flies signé chez Sit Down qui propose aussi une variante « équipe » prometteuse (jouable jusqu’à 6 joueurs). 

 

The River (chez Days of Wonder) 

Pour bien résumer The River, on peut dire que c’est un excellent gateway game, une très bonne introduction au placement d’ouvriers et à la gestion de ressources. Rien de révolutionnaire mais j’ai été agréablement surpris par ce jeu. Et il est aussi plus profond qu’à première vue aussi. Il y a moyen de réserver des tuiles, il faut bien gérer son stockage par rapport à sa production de ressources, et quelques manières différentes de scorer aussi.
Personnellement, je lui préfère quelque chose de plus touffu, mais c’est vraiment bon tout de même.
Faites vous une idée plus précise du jeu en lisant la preview publiée par Ludovox en septembre dernier. 

Photo par Valérie Vancaeneghem

 

Forum Trajanum (chez Huch!)

Attention : je n’ai pas pu jouer une partie complète. Malgré tout, laissez-moi vous dire deux mots sur « l’autre » Feld de 2018. Carpe Diem ne m’avait pas trop convaincu avec son gameplay trop punitif à mon goût, sans parler d’une édition moche à souhait… Ici, ce n’est pas non plus un chef-d’œuvre artistique, mais ça fait déjà moins mal aux yeux. Niveau gameplay, pour ce que j’ai pu en juger, on retrouve une salade de points et de mécaniques à la Feld, mais ici, tout est lié (contrairement à Trajan), et on doit prévoir ses coups plusieurs tours à l’avance afin de réaliser tel ou tel objectif. Un bon jeu de réflexion, dans le sens noble du terme (devrais-je dire « brise-neurones » ?), certainement difficile au premier abord, et nécessitant plusieurs parties pour commencer à le maîtriser.

forum trajanulm ESSEN

 

Gen7: a Crossroads game (chez Plaid hat games)

J’ai pu jouer 2 tours et sans le livre de scénario pour ne pas spoiler. Second épisode attendu depuis longtemps (par moi en tout cas !) de la série des « Crossroads » (après Dead of Winter), Gen7 se déroule dans un vaisseau spatial qui va prendre 40 générations pour arriver à bon port.

Les joueurs font partie de la septième génération et vont tenter de réparer diverses avaries du vaisseau afin d’assurer son bon fonctionnement pour la réussite de la mission.
Comme son aîné, il s’agit de placement de dés. Il y a également, tout comme dans Dead of Winter, des « crises » à résoudre à chaque tour de façon coopérative, sous peine de voir certaines sections du vaisseau se dégrader. On affecte donc son équipage (dés) à différents postes pour collecter des ressources à affecter plus tard ou pour piocher des cartes qui vont nous aider. On a également diverses missions personnelles qu’on va tenter d’accomplir afin d’obtenir des points de victoire.

A-NEWS-gen7--ENCART--Ludovox-jeu-de-societe-OK

Comme d’habitude, à chaque tour, une carte Crossroads est révélée et va peut-être déclencher un événement narratif. Après seulement deux tours et sans l’apport du livre de scénario, je ne sais pas encore vraiment quoi penser du jeu. Adorant Dead of Winter, je serais prêt à me lancer dedans, mais j’aimerais avoir quelques réponses. Par exemple, je n’ai pas compris pourquoi, lorsqu’on accomplissait une carte de mission personnelle, on pouvait faire défausser une carte à un autre joueur, si ce jeu n’a pas de traître comme Dead of Winter…

 

Between Two Castles of Mad King Ludwig (chez Stonemaier games) 

J’ai eu l’occasion de jouer une partie complète de Between Two Castles of Mad King Ludwig. Je parlais dernièrement de mélange de jeux (avec mon retour sur Realm of Sand), celui-ci en est le parfait exemple, mais pas le meilleur. Je le dis tout de suite, je lui préfère Castles of Mad King Ludwig tout court, n’étant pas un grand fan de Between Two Cities.

between-2-catles-essen-2018

Ça fonctionne bien, certes, mais ce n’est pas passionnant. Si on aime les deux jeux, ça doit le faire bien sûr, mais est-ce qu’on aurait vraiment envie d’acheter un troisième jeu semblable…? Je reste dubitatif. 

 

Spirits of the Forest (ThunderGryph) 

On a joué avec la version “du commerce”, qui est moins belle que la version « deluxe » du KS, à laquelle j’avais déjà eu l’occasion de jouer. Quant à la mécanique, ma deuxième partie n’a pas changé grand-chose à mon avis : c’est un jeu de collection et de majorité simple, voire simpliste. Et ça se résume un peu à ça en fait. C’est beau (très beau avec la version deluxe), mais c’est un peu tout ce qu’il a à offrir. Ça se joue vite sinon. Pas désagréable, mais vraiment pas transcendant.

spirit-of-the-forest-jeu-ludovox

Crédits : Ranva

 

Roll to the Top (Cwali) 

Un roll ‘n’ write de chez Cwali, leur premier a priori. Il faut commencer au bas de certains monuments ou constructions et c’est une course pour arriver au sommet, en tenant compte qu’on doit inscrire dans chaque case une valeur supérieure ou égale à celles qui sont en dessous d’elle. Ces valeurs sont obtenues par les dés lancés, dont on peut prendre une valeur, ou la somme de plusieurs.

roll to the top jeu

Les dés sont différents aussi, allant du D4 au D20. Un dé supplémentaire est lancé à chaque fois aussi, permettant de rajouter ou d’enlever un dé au prochain lancer, ce qui peut être stratégique, si on regarde ce dont les autres ont besoin.

roll to the top jeu fiche

J’étais très sceptique au début, mais je me suis vraiment bien amusé ensuite je dois dire ! Le jeu a semble-t-il bien plu sur le salon, car il était rapidement sold out.

 

Dominations: Road to Civilization (Holy grail games) 

J’ai joué le « premier âge » en entier seulement.
À nouveau, le jeu ne m’avait pas spécialement attiré de par son côté un peu abstrait, mais je me devais de l’essayer pour me faire mon propre avis.

dominations-ludovox

Crédits : gplaysgames

 

J’ai été agréablement surpris au final, c’est assez amusant de placer ses tuiles pour récolter diverses ressources (culture, militaire, commerce, etc) sur le plateau central, qui se développe petit à petit, c’est agréable aussi de gérer son stock et de développer sur le côté son arbre de compétence. Petit bémol à propos de celui-ci, avec les demi-gemmes donnant des points en plus si la couleur concorde, ça ne peut que faire penser à Viceroy. Mais bon, ça fonctionne, et les merveilles en « 3D » sont amusantes à placer, même si on regrette alors que les villes que l’on construit ne soient que des disques en plastique.

Bref, une très bonne découverte, à rejouer rapidement, même si l’abstraction le rend un peu tristounet pour moi.

 

dominations-ludovox-image-ok

Crédits Jamie Johnson

 

 ——

 

► Si vous voulez nous lire au sujet de :

  • Realm of Sand,
  • Horizons,
  • Solenia,
  • Blackout Hong Kong,
  • Railroad Ink,
  • Hokkaido
  • Architectura

 

…rendez-vous sur cet article !

 

► Si vous voulez des retours sur

  • Detective Club
  • A Thief’s Fortune 
  • Vampire the Masquerade : Heritage
  • Combo Fighter
  • Treasure Island
  • Magic the Gathering Heroes of Dominaria
  • Monolith arena
  • Tour operator

 

…rendez-vous sur cet article !

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

2 Commentaires

  1. Chni il y a 6 jours
    Répondre

    C’est marrant ces ressentis personnels de la Rédaction 🙂

  2. Neiluj il y a 6 jours
    Répondre

    Je me suis fait ramener le Dice Hospital d’Essen par des amis. Je trouve que la formule est excellente (je n’ai pas encore joué avec les personnels d’administration et les objectifs solo) mais ça fonctionne très bien. Mais je suis d’accord avec le retour vis à vis du prix, ça fait un peu cher même si le matériel est de bonne qualité.

Laisser un commentaire