Rencontre avec les illustrateurs de Among the Stars !

Lorsque je découvre le jeu de cartes Among The stars, je tombe tout de suite sous le charme de l’univers du jeu et les belles illustrations n’y sont pas étrangères. Après quelques parties enthousiasmantes, j’ai pensé que le jeu était trop méconnu dans nos contrées et qu’il méritait donc un coup de projecteur en réalisant sa présentation à travers un Just Played.

Durant cet exercice, je me suis intéressé de plus près au design graphique du jeu et j’ai ainsi atterri sur les blogs de chacun des deux illustrateurs, Odysseas Stamoglou et Antonis Papantoniou. Ils m’ont vraiment bluffé par la qualité de leur travail graphique que j’ai souhaité mieux comprendre et mettre en valeur dans un nouvel article spécifique, curieux de connaître leurs influences.

cards

L’idée d’une interview croisée de chacun d’entre eux a pris forme au fil d’échanges mail sympathiques, et ils ont tous les deux gentiment accepté de m’accorder un peu de temps dans leur agenda surchargé (c’est qu’ils sont tous les deux bien pris en illustrant actuellement plusieurs jeux). Ils répondent donc chacun de leur côté aux mêmes questions.

Je partage ainsi la présentation des deux illustrateurs de Among The Stars sous la forme d’une interview dans laquelle vous en apprendrez un peu plus sur leur parcours d’illustrateur, leurs techniques graphiques et leurs sources d’inspiration.

Odysseas Stamoglou et Antonis Papantoniou ont coopéré de façon étroite avec également l’auteur et les autres développeurs de la saga pour réussir à créer un univers futuriste original aux couleurs flamboyantes et de toute beauté.

En fin d’article se trouve un clin d’œil inévitable sur l’historique du jeu par son auteur lui-même, Vangelis Bagiartakis, qui en dévoilant l’origine du jeu devrait vous surprendre…

INTERVIEW D'ODYSSEAS STAMOGLOU

banner Odysseas

Bonjour Odysseas, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

odysseas-photo-4b

Je m’appelle Odysseas Stamoglou, je suis artiste né à Athènes en Grèce. Je suis actuellement basé à Vienne où je travaille en freelance comme illustrateur de jeux de plateau, de couvertures historiques et de bandes dessinées.

Je suis aussi musicien car je donne des concerts et compose des morceaux pour des films et des documentaires.

 

 

among_the_stars___temple_by_odysseus_xb-d5r9a85Est-ce que tu dessines exclusivement dans le cadre professionnelle ou plutôt loisir ?

Professionnellement, et… les deux ! Pour moi, dessiner des illustrations est une voie de communication et de compréhension très importante. J’utilise mon expérience du monde réel pour que ces images en sortent. Donc je dirais que je suis devenu un artiste professionnel de part mon besoin de rester au contact de cette voie et développer ces aptitudes essentielles de communication.

 

Quels thèmes aimes-tu aborder dans ton travail d’illustrateur ?

Mes thèmes favoris sont la plupart du temps des choses qui ne peuvent pas être photographiées. Donc, la science-fiction, le fantastique et le domaine historique sont les thèmes sur lesquels je travaille le plus.

 

Est-ce que tu t’inspires d’autres illustrateurs ? As-tu un artiste modèle ?

Il existe tant d’artistes étonnants que j’aurais une sacré longue liste à rédiger. Je suis complètement fasciné par les peintres classiques de la Renaissance et les peintres romantiques. J’apprécie énormément le travail de plusieurs illustrateurs et concepteurs modernes. Cependant, ma plus grande inspiration est issue de l’expérience de la vie réelle, comme c’est la source d’où nous tirons tout.

 

Qui t’a fait découvrir les illustrations par voie digitale ?

Mon professeur de dessin m’a présenté l’art digital pendant mes études, en 2004.

 

Comment es-tu entré dans le projet ATS ?

Suite à une discussion avec Antonis Papantoniou à propos de jeux de société et du travail graphique associé, j’ai décidé de me lancer. Après un certain temps, j’ai eu connaissance à travers Antonis d’un nouveau projet nommé Among the Stars. J’avais déjà réalisé des illustrations pour un jeu de cartes mais ce fut mon premier grand projet dans le domaine des jeux de plateau. Nos relations professionnelles ont débuté dans d’excellentes conditions et continuent encore aujourd’hui.

pic1545801_md

Quel a été ton sentiment quand tu as découvert les mécanismes et l’univers du jeu pour la première fois ?

J’ai été fasciné par le thème car j’ai eu en charge la conception de l’ensemble d’un univers original. Je me suis efforcé de transférer cet enthousiasme à mon travail graphique. La conception d’immenses stations spatiales qui fonctionnent comme des états a renforcé ce sentiment.

objective design

Comment as-tu créé l’univers graphique d’ATS ? T’es-tu inspiré d’autres œuvres existantes de SF (livre, BD, film…) ?

Ben, c’était tout à fait fortuit, mais je terminais tout juste la lecture d’une série de livres de Douglas Adams [NDLR : auteur d’H2G2], donc j’étais déjà bien dans le bain !

J’ai aussi revisionné des films de science-fiction pour avoir des idées. Selon moi, les vraies inspirations proviennent toujours de la vie réelle et ATS n’a pas été différent. Je voyageais dans différents pays de l’Europe centrale et du Nord et les lieux réels traversés ont été une bonne source d’inspiration graphique pendant la création de ce monde imaginaire.

hotel

Quelles ont été les principales étapes pour le travail graphique du projet ATS ?

Je récupérais de la part des concepteurs une brève description de la scène à dessiner. Puis je proposais des croquis et rassemblait les références pour l’image à illustrer. Une fois le croquis approuvé, je dessinais les contours de l’image finale puis le processus de peinture commençait jusqu’à l’étape finale.

turret card

Comment vous êtes vous répartis le travail graphique avec Antonis ? Comment s’est déroulée ta coopération avec lui et les autres concepteurs du jeu  ?

J’ai travaillé sur le jeu de base ATS. Antonis a effectué le travail graphique et les miniatures des extensions suivantes en utilisant à bon escient les créatures et le design que j’avais conçus, souvent en les améliorant beaucoup. Quand j’ai réalisé les illustrations pour le dernier volet, Revival [NDLR : le jeu sort en août 2015], j’obtenais souvent une partie du travail d’Antonis des tuiles précédents afin de rester dans la même lignée graphique. Donc on peut dire que cela a été un échange fructueux jusqu’ici.

museum

Pourrais-tu expliquer comment tu as crée l’univers d’ATS, quel a été le processus de dessin et les outils que tu as utilisés ?

Dans ATS, la plupart des scènes dépeignaient des scènes de la vie moderne avec une connotation SF : centre médical, stations de transport, temple… Donc je lisais le descriptif, déposais des idées sur des croquis pour tenter d’obtenir des lieux comme ceux que je voulais dessiner. Pour certaines images, j’allais dans des gares ferroviaires, des aéroports ou dans des sites industriels pour faire mes croquis. Je classais alors des images de référence, réalisais des études dessus quand nécessaire et me lançais dans la conception proprement dite. Certaines images débutaient au crayon et peinture à l’eau, d’autres par le côté digital. À la fin, je finalisais l’image de façon digitale en utilisant une tablette graphique et des logiciels de peinture couleur.

pic1545802_md

Avant de commencer le travail graphique, nous avons traversé une période de « brainstorming » et de concept artistique. Durant la phase initiale, j’ai illustré les aliens, les vaisseaux et j’ai en général essayé d’établir un style et ressenti du monde créé. Le plus grand défi a été le design des aliens durant cette étape avec 8 races de base toute différentes avec leurs spécificités. Nous avons désiré introduire des aliens humanoïdes qui justifiaient la construction d’espaces de vie spatiaux que partageraient tous les peuples et leurs créatures. En même temps, j’ai poussé le design aussi loin que possible pour obtenir un rendu rafraîchissant mais encore plausible. Parfois cela s’est terminé par de vilaines combinaisons improbables et quelques unes d’entre elles forment les personnages finaux. Par exemple, l’un des peuples alien possède un long bec comme les oiseaux, quatre bras et une tête de poisson ! Une autre race a deux visages sur la tête, l’un au dessus de l’autre : zarbi.

pic1545800_md

Si tu devais conserver une seule illustration conçue pour ATS, celle dont tu es la plus fière : laquelle choisirais-tu ?

J’adore la plupart des illustrations que j’ai réalisées pour ATS mais si je devais en choisir une seule, cela serait celle de la couverture du jeu de base. Je l’aime tellement que j’ai longtemps continué à la retoucher même après la parution du jeu. Je joins ci-dessous la dernière version. Une version de plus grande taille est téléchargeable pour les fans qui voudraient la mettre en fond d’écran.

ats-cover-lowres

Quelles ont été tes premières impressions quand tu as reçu les éléments matériels finaux du jeu ? As-tu déjà joué au jeu ?

Eh bien, j’ai été ravi de voir le résultat de tout le gros travail effectué et imprimé sur les jolies cartes carrées ! J’ai joué quelques parties, la toute première au salon d’Essen il y a quelques années.

 

Es-tu également un joueur de carte ou jeu de plateau ? Quels sont tes jeux favoris ?

J’adore les jeux de plateau pour les étonnantes histoires qu’ils racontent ! Je prends beaucoup de plaisir à jouer, bien que depuis que j’ai débuté à les illustrer, je me retrouve plus à jouer aux prototypes que mes clients m’envoient lorsqu’on commence un projet. Parmi mes favoris, j’ai une préférence pour les jeux abstraits et je reste fidèle aux classiques : les échecs et le backgammon sont en tête de liste !

pic1545803_md

Quels sont les projets sur lesquels tu travailles actuellement et dans les prochains mois ?

Actuellement je suis en train de réaliser les illustration pour les jeux à venir de chez l’éditeur NSKN [NDLR : Exodus : Edge of Extinction], mais je travaille aussi sur Handful of Stars de chez Treefrog Games et sur le jeu de cartes Epic.

Exodus-EoE_COVER-ARTWORK

Couverture du jeu Exodus : Edge of Extinction

 

EPIC-FORCEMAGE_APPRENTICE

Illustration du jeu Epic : la force de l’apprenti-magicienne.

Comme j’adore l’Histoire et les livres, j’ai déjà effectué des illustrations satiriques pour History of our World Podcast de Rob Monaco et suis en train d’en concocter des nouvelles. J’ai également quelques projets de romans graphiques de ma propre composition et j’espère en avoir un de prêt avant la fin de l’année.

PHOOW-Rome-pt1

Où peut-on trouver un résumé de tes travaux sur la toile ?

Les internautes peuvent visiter mon site web et obtenir des mis à jour sur mes comptes Twitter et Facebook.

 

Est-ce que tu seras présent sur l’un des prochains gros salons (GenCon 2015, Essen 2015) ?

Je vais à Essen chaque année et si je me débrouille pour m’y rendre de nouveau cette année, j’écrirai une annonce sur mon blog.

 

Rien d’autre à rajouter que tu voudrais partager avec les lecteurs de Ludovox ?

Merci beaucoup pour cet interview. C’est génial de sentir tant de gens apprécier ATS et c’est la plus grande récompense que je pouvais recevoir ! Bon jeu !

pic1545794_md

Merci Odysseas pour cet interview !

LUDOGRAPHIE D'ODYSSEAS STAMOGLOU
  • Expanding the allianceAmong the Stars (2012)
  • TF22 Mine (2013)
  • Stack and Attack (2013)
  • Gear & Piston (2013)
  • Canopy Walk (2014)
  • Versailles (2014)
  • Among the Stars : Expanding the Alliance (2014)
  • New Dawn (2014)
  • Among the Stars : Revival (2015)
  • Exodus : Edge of extinction (2015)
INTERVIEW D'ANTONIS PAPANTONIOU

banner Antonis 900p300

Personal PhotoBonjour Antonis, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Antonis Papantoniou et suis un illustrateur pour jeux vivant à Athènes en Grèce. Bien que j’aie étudié la peinture traditionnelle, je prends plaisir à apprendre les nouvelles technologies et les appliquer dans mon processus d’illustration.

 

Est-ce que tu dessines exclusivement dans le cadre professionnel ou plutôt loisir ?

008-AMONG-the-STARS_905Je crée les graphismes pour des jeux de plateau et des jeux vidéos de façon professionnelle. « Dessiner » n’est pas le terme exact, puisque ma méthode de création d’images implique pas mal de sculpture et de modélisation 3D.

En gros, je suis un infographiste professionnel. Je réalise des graphismes exclusivement pour le monde des jeux depuis 2008.

 

Quels thèmes aimes-tu aborder dans ton travail d’illustrateur ?

 Enfant, j’étais beaucoup influencé par les jeux de rôle, les BD de super-héros, la mythologie ainsi que les jeux vidéos et films de science-fiction. Cette passion m’a motivé pour étudier en premier lieu les illustrations. Donc j’ai réellement adoré travailler dans les thème fantasy et SF. Mais j’apprécie aussi énormément les arts martiaux. Mon thème favori serait donc celui qui parviendrait à combiner le fantasy, la science-fiction et le kung-fu.

 

Est-ce que tu t’inspires d’autres illustrateurs et as-tu un artiste modèle ?

La liste des artistes qui m’inspirent grandit tous les jours. Je suis plus d’une centaine d’artistes à travers divers forums comme : Feng Zhu, Ben Mauro, Joe Madureira, Naiades, Marco Djurdjevic, Kekai Kotaki, Aleksi Briclot, Sandara, Stanley Lau, Svetlin Velinov, Lius Lasahido, Ludovic Mouliere, pour n’en citer que quelques uns !

Quelques artistes qui m’inspirent sont aussi un modèle pour mon parcours artistique grâce à leur créativité, leur innovation, leur étique de travail et le partage de leur connaissances. Les deux artistes que j’admire le plus et considère comme modèles sont Scott Robertson et Feng Zhu.

 

pic979376_mdComment es-tu entré dans le monde des jeux de société ? Quels ont été tes premiers projets dans ce domaine ?

Je suis rentré initialement dans le monde des jeux de plateau en tant que joueur passionné. Comme toute chose pour laquelle je me passionne, cet engouement s’est invité dans mon domaine artistique et j’ai alors commencé à créer mes propres graphismes customisés pour les jeux auxquels je jouais. C’est durant cette période que K. Kokkinis, fondateur de Artipia Games, a conçu son premier jeu, DrumRoll, me demandant de l’illustrer.

Le jeu est devenu populaire à Essen 2011 en élargissant ma vision en tant qu’illustrateur de jeux et m’apportant de nouveaux clients. Mon travail graphique sur DrumRoll a été clairement mon ticket d’entrée en tant qu’illustrateur professionnel dans le monde des jeux de société.

 

Quels ont été tes projets graphiques avant Among The Stars ?

DrumRoll fut mon premier projet qui a été suivi par Briefcase (Artipia Games), et Fallen City of Karez (Golden Egg Games). J’ai aussi illustré Archon et Shadows over the Empire juste avant mon travail graphique pour l’univers de Among The Stars.

 

011-AMONG-the-STARS_905Comment es-tu entré dans le projet ATS et quelles sont tes relations avec l’éditeur Artipia Games ?

Mes relations avec Artipia Games sont un peu spéciales puisque le patron, Konstantinos Kokkinis, est aussi mon meilleur ami. Il connaissait ma passion pour les graphismes de science-fiction et comme il était satisfait de mes travaux sur Drumroll et Archon, réaliser les illustrations d’ATS était la suite logique.

 

Quel a été ton sentiment quand tu as découvert les mécanismes et l’univers du jeu pour la première fois ?

 Je pense qu’ATS possède une mécanique géniale dans un thème fort. Incarner un alien et dessiner des stations modulaires spatiales m’ont super enthousiasmé. J’ai vraiment adoré le développement visuel de cet univers par sa liberté de représentation, la variété des personnages, des environnements et de la technologie qu’il déploie.

 

Comment as-tu créé l’univers graphique d’ATS ? T’es-tu inspiré d’autres œuvres existantes de SF (livre, BD, film…) ?

ATS représente un vaste univers pourvu de plein d’influences SF. Évidemment, le développement visuel est en partie influencé par Star Wars mais la principale influence pour mes graphismes provient de la BD Sillage de Jean-David Morvan et Philippe Buchet. Celle-ci met en scène une grande variété de races aliens formant un convoi spatial à la recherche de technologie et de ressources…

sillage

Comment vous êtes-vous réparti le travail graphique avec Odysseas ? Comment s’est déroulée ta coopération avec lui et les autres concepteurs du jeu  ?

Le projet ATS dépeint beaucoup de peuples et technologie alien. La première étape fut de créer un aspect visuel spécifique pour chaque race aux caractéristiques physiques et technologiques diverses. Ce processus de conception a engendré une librairie de dessins utilisables pour le design des cartes. Pour les races, le concept général a été créé par Odysseas. Puis j’ai repris les croquis en réinterprétant les peuples alien afin de constituer leurs multiples illustrations finales. Pour les stations spatiales et les technologies alien, Odysseas et moi avons travaillé sur les mêmes paramètres mais en utilisant des processus différents pour aboutir aux illustrations finales. Son style est le dessin classique tandis que le mien inclut de la sculpture 3D, de la modélisation et de superposition d’images.

001-Alliance-High-Coulcil_905

Pourrais-tu expliquer comment tu as créé l’univers d’ATS ? Quel a été le processus de dessin et les outils que tu as utilisés ?

Le travail graphique sur ATS est énorme. Cela signifie que j’ai dû créer plus de cent illustrations de cartes. Donc la première étape fut de concevoir une bibliothèque d’éléments 3D qui pouvaient être recyclés et réutilisés tout au long du projet.

Ces éléments sont constitués d’architectures futuristes, de vaisseaux, de dessins d’alien, de machines, etc… J’ai créé toutes ces images dans un logiciel 3D, Zbrush . J’ai ensuite utilisé tous ces éléments pour composer des scènes élargies.

Process all

Quand une composition 3D était effectuée, je l’envoyais à Konstantinos sous Skype pour approbation.

L’étape suivante était la lumière et la mise en scène dans Zbrush. Puis j’utilisais le rendu de l’image comme base pour la coloriser dans Photoshop.

 

Si tu devais conserver une seule illustration conçue pour ATS, celle dont tu es la plus fière : laquelle choisirais-tu ?

 J’aime la plupart des illustrations du jeu mais si je devais en mettre en avant une serait la double carte « environnement artificiel » ci-dessous.

Favorite Image

Quelles ont été tes premières impressions quand tu as reçu les éléments matériels finaux du jeu ? As-tu déjà joué au jeu ?

J’étais ravi de recevoir le produit final. Je trouve d’ailleurs que mes illustrations ont un bien meilleur rendu graphique sur les cartes que sur l’écran de mon ordinateur. ATS est l’un de mes jeux favoris auquel je joue beaucoup, mais pas avec mon exemplaire que je conserve comme une pièce unique de mon portfolio 🙂

 

Es-tu également un joueur de cartes ou jeu de plateau ? Quels sont tes jeux favoris ?

Je suis un grand fan de jeux de société ! Je joue aux jeux de plateau depuis l’école élémentaire et je n’ai jamais arrêté.

Les jeux de carte comme Magic : l’assemblée ont eu un fort impact sur moi et m’ont donné l’inspiration de suivre une carrière dans la voie d’illustrateur de jeux.

J’ai plein de jeux favoris mais mes goûts ludiques sont souvent biaisés par l’attirance de leur côté graphique. Cela signifie que si l’aspect graphique d’un jeu m’attire, il rentre directement dans ma liste préférentielle même si les mécanismes de jeu sont mauvais.

Voici la liste de certains de mes jeux favoris (hormis ceux que j’ai illustrés) : Summoner Wars, Star Realms, King of Tokyo, Cyclades (avec l’extension Hadès ou Titan) et Rencontre Cosmique.

 

Quels sont les projets sur lesquels tu travailles actuellement et dans les prochains mois ?

ALIENS-001_900

Je travaille actuellement sur deux projets très prenants. Le premier est un jeu de plateau de miniature intitulé Project: Elite chez Artipia Games et DrawLab Entertainment dans lequel j’effectue les sculptures de tous les soldats des créatures alien et des humains.

Ce jeu est très dynamique et vivant, et je suis certain qu’il deviendra un gros succès de 2015-2016.

Plus d’infos sur le projet via la fiche du jeu ou le site de lancement Kickstarter dont la campagne s’est achevée il y a quelques mois.

 

MURDEROUS-NECROMANCER_900 EPIC

Epic : le nécromancien

L’autre projet concerne un jeu de carte intitulé Epic, par les auteurs de  Star Realms et édité chez White Wizard Games dans lequel je réalise un travail d’illustrateur.

Il s’agit d’un jeu de cartes dans un univers type fantasy et je crois aussi qu’il sera très plébiscité pour le prochain salon d’Essen. Plus d’infos sur le projet via la fiche du jeu ou le site de lancement Kickstarter dont la campagne s’est achevée en Mai 2015.

Où peut-on trouver un résumé de tes travaux sur la toile ?

Plus d’infos concernant mon travail graphique est consultable sur mon blog et mon compte FB.

Merci Antonis pour cet interview !

A noter que le blog d’Antonis comporte une section très intéressante décrivant en détails et de façon illustrée la création d’une illustration, étapes par étapes.

LUDOGRAPHIE D'ANTONIS PAPANTONIOU
  • among-the-stars-the ambassadors boiteDrum Roll (2011)
  • Briefcase (2012)
  • Fallen City of Karez (2012)
  • Among the Stars (2012)
  • Archon : Glory & Machination (2013)
  • Shadows over the Empire (2013)
  • Among the Stars : The Ambassadors (2013)
  • Alliances (2013)
  • Storm Hollow : a storyboard game (2013)
  • Athlas : Duel for Divinity (2014)
  • Among the Stars : Expanding the Alliance (2014)
  • Gothic Invasion (2014)
  • New Dawn (2014)
  • Stellar Conflict (2015)
  • Project : Elite (2015)
  • Among The Stars : Revival (2015)
VANGELIS BAGIARTAKIS : DU CAMP SCOUT AUX ÉTOILES DE LA GALAXIE !

pic1127331_mdNe pas évoquer le travail de l’auteur du jeu serait injuste puisque il est à l’origine du projet et il a lui aussi orienté les choix graphiques et thématiques.

La petite histoire du jeu est décrite par l’auteur lui-même dans un article disponible sur BGG (en anglais) et elle est plutôt surprenante car on y apprend qu’avant d’être un jeu SF, ATS était un jeu de cartes de développement de camp de vacances commandé par une organisation chrétienne grecque qui voulait offrir un cadeau aux louveteaux scouts !

Comme quoi, tout peut mener au jeu de société et à la science-fiction !

pic989513_mdL’auteur explique ses choix sur les mécanismes du jeu et les améliorations apportées par rapport à l’origine du jeu qui avait posé les bases : le choix d’une ressource supplémentaire (les cubes énergie) et les pouvoirs des peuples alien pour rendre le jeu plus stratégique , du système de draft au départ ignoré pour ne pas copier 7 Wonders, les cartes objectifs pour augmenter la tension autour de la table et enfin les cartes de type conflit afin de renforcer l’interaction aux joueurs le désirant.

 Coté thème et illustrations, l’auteur nous dévoile ses sources d’inspiration : la série TV Babylon 5, Star Trek et autres séries SF. Il a fini par définir 6 catégories de bâtiments modulaires spatiaux : administratif, commerce/économique, militaire, diplomatique, loisir et scientifique. Ce dernier type fut finalement abandonné faute d’éléments adéquats.

Le travail d’édition fut de longue haleine puisqu’il aura fallu deux années pour que le projet se concrétise et il a parcouru ensuite un sacré bout de chemin, au vu des nombreuses extensions qu’il connaît.

Du camp scout aux étoiles de la galaxie, l’histoire continue de s’écrire en jeu pour le plus grand plaisir des ludophiles…

pic1262468_mdVue globale ATS

LUDOGRAPHIE DE VANGELIS BAGIARTAKIS
  • cover_among_the_stars_revivalCamp (2011)
  • Souvlaki Wars (2011)
  • Among the Stars (2012)
  • Among the Stars : The Ambassadors (2013)
  • Palermo: The Big Cleanup (2013)
  • Sing it ! (2014)
  • Among the Stars : Expanding the Alliance (2014)
  • Dice City (2015)
  • The free Besieged : Messolonghi 1825-1826 (2015)
  • Oath of the Brotherhood (2015)
  • Among The Stars : Revival (2015)

LE MOT DE LA FIN

Le travail des deux illustrateurs a donc été colossal et de qualité pour enrichir le jeu et ses nombreuses extensions, sans compter le stand-alone qui reprend le même univers : New Dawn.

003-b-spaceport_905

A travers leur interview décrivant leurs techniques de dessin et leur production, on se rend bien compte que le style graphique est différent pour les deux illustrateurs : Odysseas réalise des illustrations plus épurées alors que celles d’Antonis sont plus détaillées, un complément qui apporte de la diversité aux nombreuses cartes du jeu. Leur points communs sont nombreux : ils sont tous les deux passionnés par le thème SF et se sont focalisés dans le but de servir l’univers SF du jeu de la manière la plus réaliste et cohérente possible.

among the stras

Le style graphique des illustrateurs est d’ailleurs maintenant très reconnaissable du premier coup d’œil à la pochette d’autres jeux passés (Drumroll, Archon, Versailles…) ou à venir (Epic, Project: Elite), à l’instar d’autres illustrateurs de renom : Michael Menzel (Andor, Bruges, Cuba, L’age de pierre), Dennis Lohausen (Descendance, El Gaucho, Les voyages de Marco Polo), Pierô (Ghost Stories, Mr Jack, Dice Town) ou encore Vincent Dutrait (Augustus, Lewis & Clark, New York 1901,Discoveries) pour ne citer qu’eux quatre dont l’excellent travail graphique mériterait bien aussi un coup de projecteur…

pic1545796_md

On parle beaucoup en ce moment de la faillite du système économique grecque et cela fait du bien d’évoquer des éléments positifs de ce pays, actif du côté des auteurs et des illustrateurs de jeux, avec en fer de lance l’éditeur Artipia Games qui propose toujours des nouveautés intéressantes.

Souhaitons leurs le succès pour les futurs jeux sur lesquels travaillent Odysseas et Antonis et qu’ils continuent à nous transporter dans des mondes parallèles imaginaires à travers leurs belles illustrations…

6 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 28/07/2015
    Répondre

    Je suis assis au fond de la salle et applaudi : vraiment chapeau bas, c’est une super idée. Les illustrateurs nous aident par leur art a rentrer dans un jeu, ils nous racontent l’histoire que les mécanismes peinent a nous raconter. Et il y en a de plus en plus de talentueux, fini l’austérité a l’allemande. C’est malin j’avais déjà envie de découvrir Among avec ton premier article.

  2. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 28/07/2015
    Répondre

    Excellent article. L’immense fan de SF que je suis te dit merci. Le travail des illustrateurs est très important et cet article leur rend un bel hommage.

  3. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 28/07/2015
    Répondre

    Ça c’est un vrai superbe article que j’ai lu du début a la fin ! Je suis un grand fan des illustrations du jeu qui sont juste extra et me rappelle la SF que je lisais étant gosse.

    Spécial dédicace car je suis un peu a l’origine de cet article car c’était ma boite du jeu qui te l’a fait découvrir. Et qui semble avoir une seconde trépidante !

  4. Photo du profil de Zuton
    Zuton 28/07/2015
    Répondre

    Merci pour vos commentaires !

    Effectivement, je suis heureux de rendre hommage aux illustrateurs qui contribuent grandement à la qualité des JS et j’accorde pas mal d’importance au rendu graphique / thème d’un jeu.

    La rédaction de cet article fut pour moi « étrange » car le thème SF n’était pas au départ mon univers de prédilection (penchant plutôt vers le médiéval/fantastique) mais on dirait bien que ce jeu m’a converti (bon, le terrain était quand-même propice…).

    @TGTBATM : oui, ton exemplaire connait une seconde jeunesse et je ne regrette pas son achat ! 🙂
    @ Atom : essayes le jeu si tu peux avant de craquer…

     

  5. Photo du profil de Grovast
    Grovast 28/07/2015
    Répondre

    Oui top article, bravo.

    100 illustrations aussi fouillées, le tout dans un univers cohérent, c’est un travail de titan. J’espère qu’ils en vivent correctement.

  6. Photo du profil de SleuthGames
    SleuthGames 31/07/2015
    Répondre

    Très bon article. Bravo et merci !

Laisser un commentaire