Participatif, la sélection naturelle du 9 mai 2017

 

 

separateur-1

 

► Cette semaine est semblable à la précédente, avec plusieurs relances d’anciennes campagnes n’ayant pas financé précédemment (poétiquement appelées « reboot »). Elle se démarque tout de même par la difficulté qu’ont les campagnes à aboutir. Globalement, on est loin du financement « Day One », comme se plaisent à l’appeler les américains. Il faut plutôt attendre de 4 à 6 jours, preuve que l’abondance de projets en cette période finit quand même par essorer quelques portefeuilles et que le soutien potentiel est du coup un tantinet plus regardant.

► Concernant les nouveautés de la semaine, c’est surtout mardi que ça se passe, jour qui en concentre l’essentiel.

 

Je vous souhaite une bonne lecture et je vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

 Vous trouverez en fin de chronique la légende des symboles utilisés et le lexique qui vous permettra de mieux comprendre les termes techniques employés parfois et dont la plupart est en orange.  

  

  Chronique N°31

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière

(et on nous a rien dit…)

Les lancements de campagnes

 

► Farsight de Lewis Shaw

farsight-cover-art

Fin le vendredi 2 juin à 17h00.

Stratégie ; Affrontement ; Figurines (optionnelles)

Pledges : Sans figurines 45 £ Port 10 £ ; Avec figurines 90 £ ; Port 20 £ 

 

Farsight est un jeu d’affrontement tactique présenté ainsi par son auteur : « Développé sur 8 ans, Farsight est une tentative d’amener les wargames profonds sur la table d’une manière élégante, accessible et facile à mettre en place. ».

La campagne propose une version sans fig… Certainement pour essayer de faire passer la pilule du tarif de la « vraie », celle avec figurines, proposée à pas moins de l’équivalent de 150 € (FdPIn tout de même). 

Ça piquouille donc quand même un peu côté tarif, car le matériel n’est pas non plus pléthorique, même s’il semble de bonne facture et que la direction artistique est plus que correcte.

Du coup, le jeu aura attendu le quatrième jour pour être financé à hauteur des 30 000 £ demandées, et en a récolté un peu moins de 49 500 au onzième jour, apportés par un peu moins de 550 soutiens.

 

 

► Alone de Horrible Games

alone-box-art

Fin le jeudi 25 mai à 17h00.

Dungeon crawler ; Figurines ; Overlords

Pledge : 75€ ; Port 15-20€

 

Lors de l’annonce de sa campagne, Alone nous avait intrigué chez Cwowd, par son gameplay asymétrique opposant un joueur à tous les autres. Nous nous demandions alors ce que pouvait donner un dungeon crawler dans lequel un héros se bat contre trois overlords, et de l’avis général soit cela allait être génial soit, plus sûrement, ce serait au mieux « bof bof ».

Il semble malheureusement que ce soit plutôt vers la deuxième hypothèse que tende Alone. On a plus l’impression d’un jeu prévu pour deux joueurs auquel on a greffé un système permettant d’en faire entrer deux de plus dans la danse.

Si la campagne a bien débuté en finançant à l’orée du deuxième jour, la suite a été rapidement moins glorieuse, et il semble que le fameux « ventre mou » ait fait son apparition plus rapidement qu’à l’accoutumée. Ainsi, c’est aujourd’hui à peine 54 000 € qui ont été récoltés (pour 40 000 demandés) apportés par un peu plus de 600 soutiens.

 

 

► Tradewars – Homeworld : Hexterra Edition de Outer Limit Games fr (VF en PDF disponible après la campagne)

tradewars-homeworld-hexterra-edition-box-art

Lancement le mardi 2 mai.

Deckbulding

Pledges : Base 29 $ ; Premium 39 $ ; Port 6 $

 

Sur le créneau des deckbuildings spatiaux, Star Realms fait figure de maître étalon, au point qu’il est hasardeux pour la concurrence de venir s’y frotter.

Tradewars relève le défi, en avançant d’intéressants arguments. Tout d’abord, le jeu offre la possibilité d’orienter le gameplay vers un côté affrontement ou plutôt vers un côté commerce. Ensuite, un mode solo est d’emblée prévu.

La direction artistique est parfaitement dans le ton du thème et peut-être considérée comme « jolie », même si l’on est pas non plus soulevé par l’enthousiasme. Pour le moins, elle fait le boulot. Peut-être pourra-t-on lui reprocher d’être un peu trop proche de celle de Star Realms, que Tradewars cherche justement à concurrencer.

Il aura fallu attendre 6 jours pour voir la campagne financée, mais ça y est, cela vient d’être fait. Les 16 500 $ viennent donc d’être dépassés grâce à un peu plus de 430 soutiens. Il reste tout de même 21 jours pour améliorer tout ça.

 

 

 Light Hunters : Battalion of Darkness de DTDA fr (VF intégrale)

light-hunters-batallion-of-darkness-boite

Fin le dimanche 28 mai à 18h00.

Affrontement ; Cartes 

Pledge : Base 19€ ; Silver 29€ ; Port 2€

 

Light Hunters est un jeu d’un nouveau venu français, DTDA, et qui ne manque pas d’intriguer.

Par sa direction artistique tout d’abord. Toute en noir et blanc, elle est portée par les magnifiques dessins à l’encre de chine de Manon Potier, également co-fondatrice de la société. Par ses mécaniques, ensuite, entièrement tournées vers le jeu en équipe ce qui n’est pas si courant pour un jeu de cartes.

L’ensemble donne un jeu assez clivant, qui ne plaira pas à tout le monde. Il semble qu’il y ait quand même assez d’amateurs, notamment en France et aux USA (près d’un tiers des soutiens pour chacun des deux pays), puisque le jeu à atteint les 10 000 € du financement au quatrième jour et que la campagne garde une belle dynamique, certes toute relative mais bien réelle.

À noter la disponibilité du sympathique auteur du jeu, qui est régulièrement présent sur le forum de Cwowd depuis bien avant le début de la campagne et qui est toujours prompt à répondre aux questions.

 

 

► Sailing Toward Osiris de Daily Magic Games fr (VF intégrale par Pixie Games)

sailing-toward-osiris-box-art

Fin le samedi 2o mai à 01h00.

Placement d’ouvriers ; Gestion de ressources

Pledges : Base 49$ ; Luxe 59$ ; Port 12$

 

Nouvel opus de Daily Magic Games, connu pour sa superbe trilogie de Valeria… Mais désormais aussi, malheureusement, pour ne plus faire que des campagnes n’ayant que très peu d’intérêt pour les backers (lesquels avancent l’argent pour financer le jeu, doit-on le rappeler ?), ceci au nom de « l’équité envers les boutiques ». En gros, DMG cherche à avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière en bonus.

Mais la nature étant bien faite, leurs dernières campagnes n’ont pas été couronnées d’un grand succès, et ce n’est que justice (y aurait-il vraiment un Dieu finalement ?). Ce qui n’empêche pas DMG de persister dans l’envie de s’en mettre plein les fouilles, et voici donc Sailing Toward Osiris.

Pur eurogame à l’allemande, avec placement d’ouvriers et gestion de ressources inside, celui-ci bénéficie d’une direction artistique plutôt sympathique et bien dans le thème, quoi que très convenue. Mais ceci n’est qu’affaire de goût. Les meeples bénéficient par contre de formes originales, qui devraient aider à s’immerger encore plus dans l’Egypte antique.

Pour ce qui est de la campagne elle-même, il y a peut-être un Dieu, mais en l’occurrence il n’y a pas de miracle. Le jeu n’avait toujours pas financé au septième jour et vient juste de passer le cap des 25 000 demandés, apportés par 400 soutiens.  

Mais avec une campagne aussi peu dynamique, ce n’est pas le nombre de stretch goals débloqués qui va rendre l’offre indispensable. Autant donc attendre patiemment que les amis de Pixie Games, une nouvelle fois sur le front pour réaliser la localisation du jeu, nous le proposent par chez nous. Vous n’êtes de surcroît pas à l’abri de le payer moins cher, surtout avec les points de fidélité ayant cours chez nombre de boutiquiers en dur ou en ligne.

À noter que la durée de la campagne est limitée à 18 jours.

 

 

► Skyways : Remastered (reboot) de Gryphon & Eagle Games

Skyways-box-art

Fin le lundi 22 mai à 18h58.

Placement horizontal et vertical

Pledge : 39 $ ; Port 14 $ 

 

Autre reboot de la semaine, et autre gamelle à venir. En effet, le jeu ne semble pas séduire plus que lors de sa précédente campagne. Peut-être à cause des mécaniques vues et revues, ou des frais de port plutôt élevés hors Amérique, Grande-Bretagne et Allemagne.

Toujours est-il qu’après plus de 6 jours de campagne, le jeu n’est pas financé et a peiné à réunir moins de 10 000 $ (pour 20 000 demandés) et même pas 280 soutiens. Ça marchera peut-être mieux au prochain reboot. Ou pas.

 

 

 

► Heroes of Air, Land & Sea (reboot) de Gamelyn Games

Heroes-of-Land-Air-sea-boite

Fin le lundi 5 juin à 08h59.

Stratégie ; 4X ; Figurines ; Décors 3D

Pledges : Base 79 $ Port 20 $ ; Luxe 139 $ Port 25 $

 

Troisième tentative pour ce qu’on pourrait qualifier de version XXL de Tiny Epic Kingdoms, L’offre a été énormément simplifiée à l’occasion de cette nouvelle campagne : 2 pledges seulement, contre 8 auparavant.

Exit donc les pledges proposant des figurines pré-peintes. Celles-ci sont désormais disponibles en add-on au prix très raisonnable de 25$ pour la boîte de base et de 50 $ pour la version Luxe (on parle dans son cas de tout de même plus de 100 figurines).

Le gameplay a également été revu, et le jeu est désormais praticable en équipes (2 vs 2 ; 3 vs 3 ; 2 vs 2 vs 2 !) aussi bien qu’en solo.

Le matériel est par contre toujours aussi pléthorique et somptueux (limite « too much ») et intègre d’emblée tout ce qui était en stretch goal lors de la précédente campagne. Du coup, le prix des pledges en est presque raisonnable et même les frais de port, a priori élevés, s’avèrent ne pas l’être tant que ça tant on peu se douter que les boîtes vont peser le poids d’un âne mort.

La précédente campagne avait été annulée malgré le fait qu’elle ait atteint deux fois et demi les 100 000 $ demandés. La faute très certainement a une trop grande attente de Gamelyn après tant de campagnes avec des résultats à sept chiffres. Espérons qu’ils ont fait évoluer leurs ambitions à la baisse, car même si le financement a été atteint après une journée de campagne, il n’est pas sûr que celle-ci batte des records de réussite. En effet, après 6 jours, ce sont un peu plus de 322 500 $ qui ont été apportés par plus de 2 000 soutiens. Ce qui serait un très beau résultat pour beaucoup n’en n’est peut-être pas un lorsque l’on rêve en millions.

 

 

► Heroes of the Great War : Limanowa 1914 (reboot) de Gladiator Games

limanowa

Fin le vendredi 02 juin à 12h00.

Stratégie ; Figurines ; Hexagones

Pledges : Version « Luxe » 70 £

 

Reboot d’un jeu déjà présenté sur Kickstarter le mois dernier, la campagne est relancée avec comme seul changement notable la limitation à un seul pledge, correspondant à la version « all in » de luxe mais 10 £ moins cher.

Le jeu lui, n’a pas changé. Il s’agit toujours d’un wargame tactique que l’on qualifiera de « léger » au regard de ce qui se fait par ailleurs en la matière, basé sur une mécanique entièrement pilotée par des cartes. Le gameplay semble assez malléable puisqu’il est possible de jouer en 1 vs 1 ; 2 vs 2 ; 1 vs 2 ; coopératif ou solo contre l’AI.

Le matériel, en plus d’être très beau et bien dans le thème, semble très bien pensé. Le plateau de jeu modulaire notamment, laisse imaginer qu’il a été longuement réfléchi.

Cette nouvelle campagne semble malheureusement prendre le même chemin que la précédente. Après plus de 6 jours de campagne, le financement n’est toujours pas atteint, et est même loin de l’être. C’est d’autant plus dommage que l’on sent que l’offre a été réfléchie et qu’elle est cohérente.

Difficile d’expliquer ce manque d’engouement, peut-être le thème n’est-il pas assez fédérateur… Mais aussi les 35 000 £ demandées, un chiffre un peu élevé pour un nouveau venu, peuvent faire douter le soutien potentiel.

 

 

► Galaxy of Trian : New Order de CreativeMaker

galaxy-of-trian-box-art

Fin le jeudi 25 mai à 12h00.

Pose de tuiles ; Contrôle de zone ; Combats

Pledge : 100 $ ; Port 10-25 $

 

Seconde version de ce « Carcassonne dans l’espace » survitaminé, le jeu est désormais proposé avec un matériel plus luxueux et inclut 3 extensions.

La campagne de la première version avait rencontré un joli succès avec presque 2 000 contributeurs et 130 000 $, ce qui était un résultat plus qu’honorable en 2014. Ludovox avait rencontré l’équipe à Essen lors de la sortie du premier Galaxy of Trian

Cette nouvelle campagne est bien partie pour exploser la précédente…. Financée en 4 heures, elle peut se targuer d’avoir réuni en une semaine plus de 142 000 $ (pour 38 000 demandés) et plus de 1 500 soutiens. Il en reste encore deux pour faire mieux.

 

► Harem Wars de Dharker Studio

harem-wars-KS

Fin le 24 juin à 19h00

Cartes ; Collection

Pledges : de 5 à 500 £ ; Port 8 £

 

Amateurs (trices ?) de collégiennes japonisantes en petite tenue, ce jeu est pour vous. 

Marchant clairement sur le fil du rasoir, les graphismes ont le bon goût de rester dans la gamme érotique gentillet, et même les cartes classées « X » ne devraient pas faire se lever les hordes hurlantes de Familles de France. Ceci dit, une option « Adult X-Rated » est disponible sous forme d’extension…

À noter le prix des pledges (de 5 à 500 £ !!! Si si, cinq-cent) et la durée de la campagne (56 jours, excusez du peu !) qui tous deux frôlent le grand « portnawak ». A thème hors norme, campagne hors norme. 

Ce qui n’entache en rien l’enthousiasme des amateurs de jeunes filles en petites culottes joueurs attirés par les subtilités de la mécanique du jeu, puisqu’après un financement au deuxième jour de la campagne Harem Wars fait rentrer bon an mal an ses 1 500 £ quotidiennes. 

À ce jour, ce sont plus de 19 400 £ qui ont été récoltées, apportées par tout juste 230 soutiens. Ce qui nous donne un pledge moyen de 80 £ pour un petit jeu de cartes dont la boîte de base est à 30 £. Cela en dit long sur l’importance du thème dans la réussite d’une campagne de jeu 😉

 

 

► Game Upgrade 3.0 de Meeple Source

game-upgrade-3.0-KS

 Accessoires pour jeux de plateau

Pledges : De 10 à 85 $ ; Port 9 $

 

Des meeples, encore des meeples, toujours des meeples… Et rien que des meeples. Avec la qualité qui a fait la réputation de The Meeple Source.

Et aussi le prix.

Elevé, le prix.

Mais quand on aime, hein…

Si vous possédez Carcassonne, Camel Up, Charterstone, Hardback, Colt Express, Catan, Empire of the Void II, Pandemie, Islebound ou Above and Below, cette campagne est peut-être faite pour vous. Dans le cas contraire, rien ne vous empêche d’aller tout de même y jeter un œil. 

 

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

 Clans of Caledonia de Juma Al-Joujou

clans-of-caledonia-box-art

Lancement le mardi 25 avril à 15h00.

Gestion ; Commerce ; Contrats

Pledges : Base 39€ ; Luxe 59€ ; Port 9€

 

Pari réussi pour ce pur jeu à l’allemande : financé à plus de deux fois les 29 000 € demandés dès le premier jour, les excellents retours des testeurs n’ont fait que maintenir la belle dynamique initiée par ce démarrage en fanfare.

C’est en effet près de 120 soutiens quotidiens qui, en moyenne, ont apporté à la campagne quelques 8 000 € par jour.

À dix jours de la fin, ce sont un peu moins de 230 000 € et 3 900 soutiens qui sont à mettre à son crédit.

 

 

 Barbarians : The Invasion de Tabula Games

barbarians-the-invasion-boite

Fin le lundi 25 mai à 07h00.

Placement d’ouvriers ; Contrôle de zone ; Figurines ; Pledge groupé en cours sur le forum de Cwowd

Pledges : « Wooden Edition » 40£ ; « Iron Edition » 67£ ; Port 9£

 

Ce jeu de placement d’ouvriers, habilement camouflé sous des atours d’améritrash, a bien réussi à creuser son trou. 

Largement financé au premier jour, il bénéficie depuis lors lui aussi d’un belle dynamique laquelle, sans l’emmener vers des sommets, va tout de même lui permettre de s’en sortir haut la main.

À un peu plus de deux semaines de son terme, la campagne a récolté un peu moins de 90 000 £, apportés par plus de 1 100 soutiens.

 

 

 Barker’s Row de Overworld Games

barker's-row-box-art

Fin le vendredi 26 mai à 17h00.

Cartes ; Draft

Pledge : Barker 29$ ; Ringmaster 39$ ; Packs disponibles ; Port 7$

 

Financée à plus de deux fois et demi les 10 000 $ demandés, la campagne marque clairement le pas depuis près d’une semaine.

C’est le fameux « ventre mou » dont je parle régulièrement, cette partie de la campagne à la durée plus ou moins longue au cours de laquelle beaucoup de soutiens annulent leur pledge, annulations à peine compensées (voire pas du tout) par les nouveaux arrivants. C’est alors au porteur de projet de faire ce qu’il faut pour redynamiser sa campagne.

Le projet reste toujours aussi intéressant, les 10 stretch goals déjà débloqués ayant amélioré tant le matériel (3 nouveaux meeples, nouveaux graphismes, cartes plus épaisses et en « linen finish ») que le gameplay (nouvelles attractions).

 

 

separateur-1

Mais aussi :

 Secret Unknown Stuff : Escape From Dulce de Sentient Cow Games

secret-unknown-stuff-escape-from-dulce-box-art

Fin le lundi 15 mai à 20h00.

Coopératif ; Figurines ; Scénarios ; Plateau 3D

Pledges : 80$ ; Port 13$

 

Battle for Biternia  de Stone Circle Games

Battle for Biternia box

Fin le mercredi 17 mai à 05h00.

MOBA ; Affrontement

Pledges : 49$ ; Port 20$

 

Tesla Vs Edison : Duel de Artana LLC

tesla-vs-edison-duel-boite

Fin le mercredi 17 mai à 05h59.

Jeu à 2 ; Cartes ; Pledge groupé en cours sur le forum de Cwowd

Pledges : 24$ ; Packs disponibles ; Port 10$

 

 One Deck Dungeon : Forest of Shadows de Asmadi Games

one-deck-dungeon- forest-of-shadows-box-art

Fin le mercredi 17 mai à 00h00.

Dungeon crawler ; Cartes ; Dés

Pledges : 20$ ; Packs disponibles ; Port 20$

 

 Sentinels of Earth-Prime de Greater Than Games

Fin le jeudi 18 mai à 04h00.

Cartes ; Coopératif

Pledges : De 15 à 75$ ; Frais de port non communiqués

 

 Chariots of Rome de Victory Point Games

chariots-of-rome-box-art

Fin le mardi 18 mai à 20h00.

Course de chars dans la Rome antique.

Pledge : 39$ ; Pack disponibles ; Port 19$

 

 Feudalia de ABBA Games

Feudalia-2017-box-art

Fin le jeudi 18 mai à 20h00.

Deck building ; Gestion de ressources

Pledges : 46€ ; Avec add-ons 63€ ; Port 8€

 

► Fantasy Defense de Sweet Lemon Publishing fr (Livret de règles VF disponible en PDF en fin de campagne)

fantasy-defense-box-art

Fin le samedi 20 mai à 17h23.

Cartes ; Coopératif ; Solo ; Castle Defense

Pledges : Version « retail » 17€ ; Version KS 24€ ; Luxe 44€ ; Port 5€

 

 Bullets and Teeth de Last Ditch Games

bullets-and-teeth-box-art

Fin le mardi 23 mai à 04h00.

Cartes ; Survie ; Zombies

Pledge : Sans SG 25$ ; KS Edition 40$ ; Port 4$

 

 Button Men de Cheapass Games

Classic-Button-Men-2-Player-Game-Vampires-Starchylde

Fin le samedi 27 mai à 05h00.

Affrontement ; Dés

Pledges : 35 à 145$ ; Port 24$

 

 Konja de Pleasant Company Games

Konja-box-art

Fin le jeudi 25 mai à 23h01.

Dés ; Cartes ; Stop ou encore ; Gestion de ressources

Pledge : 26$ ; Packs disponibles ; Port 8$

 

 Loaded Iron de FGX Games

loaded-iron-boite

Fin le samedi 27 mai à 16h01.

Cartes ; Contrats

Pledges : 29$ ; Packs disponibles : Port 10$

Quinze jours de campagne, à peine plus de 300 $ récoltés, généreusement dispensés par 12 soutiens. Il faut tout de même saluer l’optimisme du porteur qui semble y croire encore puisqu’il n’a toujours pas annulé la campagne.

 

 Gamboni (reboot) de Keyzer Games

gamboni-box-cover

Fin le jeudi 25 mai à 11h36.

Pledge : 35€ FdPIn

 

Vous retrouverez une sélection beaucoup plus importante de projets en cours sur la page dédiée de Cwowd.

 

separateur-1

Rappel des pledges groupés en cours sur le forum de Cwowd

 

  The City of Kings de Frank West

Si ce jeu vous intéresse, je ne peux que vous recommander de jeter un œil aux tarifs de ce PG obtenus une nouvelle fois par Davy.

Tarif du PG : Version Adventurer environ 57€ FdPIn (83€ en solo) ; Version Deluxe environ 84€ FdPIn (124$ en solo)

  • Le lien vers le GDoc sur lequel s’inscrire.
  • Le lien vers la page du forum de Cwowd.

 

 Petrichor de Mighty Boards 

Voici un PG à l’initiative de Bigduff qui ne concerne, dans un souci de gestion, que le pledge « Thunderstorm », à savoir le jeu base + l’extension « Flowers ».

Tarif du PG : 49€ FdP et frais bancaires inclus (67$ FdPIn en solo)

  • Le lien vers le GDoc sur lequel s’inscrire.
  • Le lien vers la page du forum de Cwowd.

 

Tesla Vs Edison : Duel de Artana LLC

Encore un PG à l’initiative de Bigduff qui ne concerne que le pledge « MEGA Bundle ».

Tarif du PG : 108.50€ FdP et frais bancaires inclus (134$ FdPIn en solo)

  • Le lien vers le GDoc sur lequel s’inscrire.
  • Le lien vers la page du forum de Cwowd.

 

 Barbarians : The Invasion de Tabula Games 

Ce PG (je devrais dire : ces PG) est cette fois l’oeuvre de Merlinpinpin. Il y a en fait deux PG : un pour la version de base du jeu et un pour la version Deluxe.

Tarifs du PG : Les prix sont intéressants mais vont très fortement dépendre du nombre de boîtes du PG. Consultez impérativement le post du forum de Cwowd pour plus de détails.

  • Le lien vers le GDoc sur lequel s’inscrire.
  • Le lien vers la page du forum de Cwowd.

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

Brass : Lancashire  (Réédition) de Roxley Games fr (Règles VF en PDF)

brass-2017-roxley-box-art

Fin le vendredi 12 mai à 04h30.

Développement ; Gestion ; Gestion de main

Pledges : 79 CA$ pour 1 jeu ; 132 CA$ pour le bundle de deux jeux ; Port 14 CA$ pour un jeu ou 5 CA$ pour le bundle de 2 jeux.

 

Magnifique campagne de Roxley, qui a fait exploser les compteurs avec un jeu plutôt exigeant. S’il était besoin d’avoir une preuve que l’aspect et le matériel d’un jeu compte autant que sa mécanique, ce nouveau Brass nous l’amène de fort belle manière.

Les rentrées d’argent et le nombre de nouveaux soutiens ont été constants tout au long des deux semaines passées, respectivement d’une moyenne d’environ 30 000 CA$ et 220 soutiens, ce qui est juste exceptionnel. Pas le début du commencement d’un semblant de ventre mou.

À un peu moins de 3 jours de la fin, ce sont donc 1 307 000 CA$ qui ont été rassemblés, apportés par plus de 10 400 soutiens. 

 

 

 Hannibal & Hamilcar (20th Anniversary Edition) (Réédition) de Phalanx fr (VF intégrale via Asyncron)

hannibal-&-hamilcar-box-art

Fin le samedi 13 mai à 08h00.

Jeu à 2 ; Affrontement

Pledge : 65£ ; Bundle de 6 à 390£ ; Port 12,50€ (via Asyncron)

 

L’autre belle réussite d’une antiquité remise au goût du jour, Hannibal & Hamilcar pointe, à 4 jours de la fin de sa campagne, à un peu moins de 192 000 £ et plus de 2 600 soutiens. Ce qui est un très bon score pour un jeu à deux, qui de plus n’est pas vraiment donné à cause de la présence de figurines, certes bien dans l’air du temps, mais franchement parfaitement dispensables.

 

 

 

separateur-1

Mais aussi :

 Magitics de A-Games fr (VF intégrale)

magitics-box-art

Fin le mardi 9 mai à 15h58.

Affrontements tactiques, Figurines

Pledges : Base 55€ FdPIn ; Premium 75€ FdPIn 

 

Rayguns & Rocketchips de IDW

rayguns-and-rocketchips-box-art

Fin le mercredi 10 mai à 01h00.

Affrontement ; Plateaux multiples ; Figurines

Pledge : 75$ ; Port 7-17$

 

 Petrichor de Cloud Island 

petrichor-boite

Fin le mercredi 10 mai à 01h40.

Gestion ; Contrôle de zone

Pledges : 45$ ; Avec extension 55$ ; Port 12$ ; Pledge groupé en cours sur le forum de Cwowd

 

 Dead Man’s Doubloons de ThunderGryph Games fr (Livret de règles VF disponible en fin de campagne)

dead-man's-doubloons-cover-art

Fin le jeudi 11 mai à 16h00.

Pirates ; Exploration ; Combats

Pledges : Base 39€ ; Luxe 59€ ; Port 10€

 

 Get Off My Land (Reboot) de First Fish Games

get-off-my-land-box-art

Fin le jeudi 11 mai à 17h59.

Conquête de territoires 

Pledges : 55$ ; Port 1$

 

 Bridges to Nowhere de Doomsday Robots

bridges-to-nowhere-box-art

Fin le jeudi 11 mai à 18h59.

Draft ; Cartes

Pledges : Base 12$ ; Luxe 22$ ; Port 8$

 

separateur-1

À venir cette semaine

 

► Path of Light and Shadow de Indie Boards & Cards

path-of-light-and-shadow-box-art

Lancement le mardi 9 mai.

Un jeu de construction d’empire avec arbre technologique qui semble très prometteur. Dans Path of Light and Shadow, il faudra conquérir votre empire mais aussi le gérer. Et votre façon de gouverner décidera des problèmes rencontrés. News Ludovox par ici

 

► Archmage Origins de SolaFlare Games

archmage-origins-box-art

Lancement le mardi 9 mai.

Un Memory pour adulte ? C’est ce qu’il ressort de ce jeu où des mages tentent de capturer des monstres…

 

► Zombie Tsunami de Lucky Duck Games

zombie-tsunami-box-art

Lancement le mardi 9 mai à 18h00.

Nouveau jeu tiré d’une licence de jeu sur appareils mobiles, par l’auteur-éditeur de l’excellent Vikings Gone Wild. Vous devrez guider vos zombies à travers des embûches placées par les méchants humains pour en amener le plus grand nombre « vivants » à destination. Just played à venir !

 

► Daimyo’s Fall de Axis Mundi

daimyo's-fall-box-art

Lancement le mardi 9 mai.

Un deckbuilding dans l’univers du Japon médiéval.

 

► Trade & Troll (reboot) de Good & Evil Games

trade-and-troll

Lancement le mercredi 10 mai.

Un jeu de pose de tuiles/gestion de ressources pour 2-6 joueurs avec enchères. Des marchands tentent de s’enrichir mais doivent compter avec un Troll qui vient tout chambouler et dont le contrôle se décide par une enchère. Reboot d’une campagne annulée le mois dernier et dont seules les conditions ont été modifiées.

 

 

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Batman de Monolith : Ce jeu reprend la très intéressante et originale mécanique d’overlord de Conan, avec un mode prévu spécifiquement pour 2 joueurs. Ludovox vous en parlait par ici après une partie sur le salon cannois. 
  • Jeanne d’Arc de Mythic Games : Un jeu sur les mythes médiévaux, avec des figurines de 15 mm, et surtout de Pascal Bernard, qui est loin d’être un lapin de 6 semaines dans le domaine du jeu de plateau, même s’il est moins célèbre que d’autres. Cwowd a eu l’occasion de faire une partie à Cannes et les retours font très très envie. Sur KS au 4ème trimestre 2017.
  • A Song of Ice and Fire de Cool Mini or Not : Une licence hyper porteuse, un jeu sur KS mais clairement calibré pour les boutiques, CMoN aux manettes : on est impatients de voir le résultat.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge  : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu  : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

 fr  : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

 : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

 

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de Umberling
    Umberling 09/05/2017
    Répondre

    Mais désormais aussi, malheureusement, pour ne plus faire que des campagnes n’ayant que très peu d’intérêt pour les backers (lesquels avancent l’argent pour financer le jeu, doit-on le rappeler ?), ceci au nom de « l’équité envers les boutiques ». En gros, DMG cherche à avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière en bonus.

     

    Je ne suis pas très d’accord avec ça : justement je trouve que le deal est très juste. On peut avoir un peu d’avance sur la livraison, ou avoir un petit peu de matos en plus, mais je trouve chouette que le marché du financement participatif se perd un peu dans les extrêmes du client roi. A mon avis, Mythic Battles: Panthéon ne va pas être très suivi par les boutiques parce que, justement, il n’a pas beaucoup à offrir à une boutique : pas de vente possible de la part de la boutique, pas de kits/lots de tournoi prévus.

    Daily Magic a-t-il besoin de fonds de roulement ? D’une simili étude de marché sur sa possible clientèle ? D’une campagne de com qu’ils maîtrisent de bout en bout ? C’est possible. Qu’ils veuillent sécuriser un peu de fonds en récupérant sur le marché boutique, et en considérant KS comme une boutique ?  C’est également possible. Mais s’ils ont de bons jeux, et ça a l’air d’être le vas, je ne vois pas pourquoi ils se foutent de la gueule du monde.

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 09/05/2017
      Répondre

      C’est un débat constant, mais personnellement j’estime normal que le backer (qui prend une grande partie des risques financiers, qui accepte d’attendre des mois après l’avance de fonds (quand ce ne sont pas des années) la livraison d’un produit dont il ne peut être sûr de la qualité) se voit rétrocéder d’une façon ou d’une autre une partie de la marge faite par le porteur du projet grâce à la désintermédiation.

      Pourquoi le porteur serait-il le seul à profiter du bénéfice fait en ne passant pas par le circuit traditionnel ? Et n’est-ce pas abuser du procédé que de faire payer aux soutiens, quasiment au prix boutique, le dévelopement et la fabrication d’un jeu que l’on va ensuite proposer dans le circuit traditionnel, gagnant ainsi sur les deux tableaux. On peut trouver ça normal, mais aussi le dénoncer.

      • Photo du profil de eolean
        eolean 11/05/2017
        Répondre

        Je peux comprendre ce que tu ressens. Dans l’esprit, le KS est fait pour les porteurs de projets qui ont besoin de financement particulier pour leurs projets. Ok. Du coup, on se dit qu’un éditeur n’en a pas besoin nécessairement puisqu’il a déjà un circuit professionnel. Alors, le backer qui avance des fonds dans l’idée première de permettre à une oeuvre de sortir peut avoir la sensation de se sentir un peu trompé vu l’oeuvre sortira dans tous les cas.

        Cependant, je pense que l’esprit originel n’est pas tout. Et on a pu remarquer que nombre de jeux peuvent être décevant quand ils ne sont pas traités par un véritable éditeur parce que pas assez testé, parce que manque de recul ou parce que le jeu a été tout simplement fantasmé (et toutes les campagnes KS sont faites pour vous vendre du rêve). Du coup, avec un éditeur qui propose un jeu, si vous connaissez déjà le dit éditeur et qu’il a fait de bonnes choses. On peut faire coup double en finançant un jeu et en ayant une bonne côte de confiance sur la qualité de celui-ci.

        Après la bonne question selon moi est de savoir si le jeu sera édité même sans financement participatif. Et chacun est alors libre, en conscience, de participer ou non à l’aventure.

        Mais on ne peut pas reprocher à un éditeur de passer par la case du KS, sachant en plus à quel point ce boulot est difficile, chronophage et instable. S’il y a des backer pour ces campagnes alors tout le monde y trouve son compte non ?

        Pour ma part je ne pledge pas, parce que je ne sais pas attendre. Tout ce que je demande, c’est que les bons jeux puissent quand même sortir en boutique. Après s’ils sont sur les 2 ça me va très bien…

        • Photo du profil de Gougou69
          Gougou69 11/05/2017
          Répondre

          Je pense que je me suis mal fait comprendre. C’est la méthode de DMG (et Shem Philips aussi, entre autres) qui coince. Ce que je n’aime pas, c’est qu’ils essaient de gagner sur les deux tableaux, à savoir faire financer leurs jeux via KS, avec les marges qui vont bien, pour les faire distribuer ensuite via le circuit classique. C’est-à-dire que toute la « charge » du financement du jeu repose sur les backers, et le jeu une fois présenté aux distributeurs est déjà amorti et bénéficie de surcroît de la communication du KS et des retours des joueurs. C’est tout bénéf’ pour l’éditeur, ça l’est bien moins pour le soutien au point qu’il peut être plus intéressant d’attendre la sortie boutique plutôt que d’avancer de l’argent quasi un an à l’avance.

          Nous avons deux exemples d’éditeurs qui font financer leurs jeux sur KS, puis les distribuent ensuite en boutique, mais sans oublier, et loin s’en faut, les backers. Lucky Duck Games, qui vient de lancer Zombie Tsunami. Leur précédente campagne à été exemplaire, les soutiens ont été largement rétribués et le jeu marche bien en boutique. La Boîte de Jeu, ensuite, avec 10′ To Kill et Outlive. Deux campagnes elles-aussi exemplaires, qui ont elles-aussi largement récompensé les soutiens, et deux jeux qui sont ou vont se retrouver en boutique.

          Dans ces deux cas, les éditeurs ont d’abord fait leur campagne KS, édité et livré les jeux en rapport avec le montant récolté et ensuite se sont tournés vers le réseau de distribution classique. Ils n’ont pas inclu le retail d’emblée dans leur préparation de campagne KS, ce n’est venu qu’ensuite et à aucun moment les soutiens n’ont pu se sentir moins bien traité que le client boutique, bien au contraire.

          J’espère avoir été clair, je suis pas sûr.

  2. Baptiste Lopes 10/05/2017
    Répondre

    Dénoncer un porteur de projet parce qu’il gagne de l’argent c’est vraiment le fond de la France, t’as qu’à les faire les projets si c’est si simple…

    Le backer soutient un projet mais n’est pas actionnaire du projet malgré ce que tu sembles croire.

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 10/05/2017
      Répondre

      Ha, là forcément, devant une analyse aussi pointue et argumentée, je ne peux que m’incliner !

Laisser un commentaire