Minuit, Meurtre en Mer : Le Jour et la Nuit

Rappelez-vous : en 2017 sortait Minuit Meurtre en Mer, un jeu de détectives à moustaches embarqués sur un paquebot de croisière, dont un drame allait rompre la ronronnante routine.

Initialement promu par un KS modeste mais suffisant, MMM a depuis fait son petit bonhomme de chemin en boutique pour aujourd’hui se voir gratifier d’une extension en belle et due forme : Le Jour et La Nuit. Actualité oblige, nous nous intéresserons ici exclusivement aux mérites de cette extension. Si vous vous sentez le besoin de vous rafraîchir la mémoire, je ne peux que vous recommander de consulter la précédente gribouille de votre serviteur.

Toujours pour 2 à 6 détectives, cet opus se vante de raccourcir la durée des parties pour la faire passer sous l’heure. Une extension plus rapide à jouer que sa version originale? Comment est-ce possible? Vous le saurez en lisant cette revue de Minuit Meurtre en Mer, Le Jour et la Nuit !

MMM2_FullMatos

Voilà, en un coup d’oeil, tout le contenu de la boîte de l’extension. Non, la nappe de velour bleu nuit n’est pas incluse.

 

Un parfum d’Halloween

Le Jour et la Nuit affiche immédiatement sur sa couverture sa filiation avec le jeu d’origine. On y reconnait le même paquebot emblématique voguant sur une mer crépusculaire. Il faut un minimum d’attention pour discerner dans l’image quelques ajouts pour le moins exotique : tentacule géant se tortillant hors des flots, vaisseaux fantôme se découpant à la lumière de la lune, quelques chauves-souris qui tourbillonnent autour des cheminées… La croisière changerait-elle de cap pour plonger droit dans la littérature fantastique ?

MMM2_booklets

Jamais deux sans trois. Un nouveau livret d’enquête vient se rajouter à la collection.

 

Que les aficionados de polar se rassurent, ces fantasmagories n’entravent en rien la trajectoire imperturbable du navire. Le Jour et la Nuit contient bien un nouveau livret de 10 enquêtes aux titres aussi accrocheurs que « La Nuit du Vampire » ou « Le Vaisseau Maudit », une rapide lecture permettra bien vite de s’apercevoir que les pirates ne sont que les costumes d’un casting de cinéma et que les sirènes sont les candidates d’un concours de beauté. Sous quelques grimages dignes d’un soir d’Halloween, le cœur du jeu reste ancré dans une réalité bourgeoise bien terre-à-terre (ou plutôt mer-à-mer).

Pour ceux qui ont terminé les 20 enquêtes initiales de MMM, ce nouveau livret leur apportera plus de grain à moudre avec 10 histoires de qualité. Les auteurs se sont ici donnés plus de marge de manœuvre avec l’addition de « jetons Mystère », éléments polyvalents qui supportent des variations de règles d’une enquête sur l’autre. Une nouvelle volée de cartes Evénement numérotés pour mieux coller au scénario vient compléter la boîte. Les habitués apprécieront ce changement de dynamique.

 

Révision des moteurs

Mais de nos jours, qui fait 20 parties du même jeu ? Si l’on n’a pas fini toutes les enquêtes de MMM, est-ce bien utile d’acquérir son extension ? Et bien oui, figurez-vous, cela peut avoir son intérêt. Après de patients échanges avec leur communauté, les auteurs ont décidé de procéder à une ambitieuse mise à jour du système de jeu lui-même. Démarche plutôt inhabituelle dans les jeux de société où chaque extension apporte habituellement son lot d’additions mécaniques plus ou moins tentaculaires, il s’agit ici de substituer au vieux système une version plus épurée, plus nerveuse, plus efficace. Les enquêtes de MMM et de Le Jour et la Nuit sont toutes compatibles avec les deux versions, et les joueurs sont libres de jouer avec le système qu’ils préfèrent. Mais il est recommandé de jouer avec le nouveau, parce qu’il est, en un mot, meilleur. Jugez-en par vous-même.

 

MMM2_board addition

Comment changer une règle que vous avez imprimé sur le plateau ? Avec des petites plaquettes amovibles qui viennent recouvrir l’aide de jeu démodée. Simple, mais il fallait y penser !

 

Le grand changement réside dans la manière d’interroger les témoins. Là où le jeu initial permet de dépenser entre 1 et 3 points d’action pour poser une question, selon que le joueur veuille prendre le risque de voir la question échouer et garder l’exclusivité de la réponse, l’extension retire l’élément de hasard et se concentre sur la question de la confidentialité : pour 1 point d’action, tous les joueurs entendront la réponse, alors que pour 2 points le joueur peut la garder pour lui. Et encore : un joueur peut décider après coup de se faire rembourser 1 point d’action en dévoilant publiquement la réponse.

D’aucun pourrait s’étonner de ce nouveau partie pris. Ne retire-t-on pas du choix dans la manière de jouer ? Poser des questions privées remboursées après coup ne devient-il pas une approche obligatoire ? Et bien oui. Mais on ne s’en tire pas plus mal en fin de compte. Déjà, les joueurs s’évitent la frustration de payer pour poser une question et de faire choux-blanc en lançant le dé. Ils s’évitent aussi la frustration de payer le prix fort pour garder pour soi une information qui se révèle inutile. Avec toutes ces préoccupations en moins, les détectives posent un feu nourri de questions à bas prix, confiants qu’ils pourront jeter en pâture à leurs confrères les ragots mesquins qui les encombrent pour récupérer des actions. Ce faisant, tous les joueurs apprennent très vite les questions qui ne méritent pas d’être posées, et tout le monde s’épargne du temps et des efforts. Les joueurs peuvent se concentrer sur la mise en relation des indices et la suite de l’enquête plutôt que sur la meilleure manière de poser une question.

Pour contrebalancer la baisse du coût de l’information, les détectives disposent de moins de point d’action qu’auparavant pour jouer leur tour. En revanche, ils disposent de davantage de bouées, qui peuvent leur donner des points d’actions à usage unique, leur permettant de donner un coup d’accélérateur lorsqu’ils l’estiment crucial pour coiffer leur concurrent au poteau. Ce petit côté gestion au long terme rajoute un peu de stratégie à un titre autrement très opportuniste.

 

Conclusion – 20 000 fois mieux sur les mers

N’ayons pas peur des mots : cette extension est brillante. Elle est le signe d’un auteur/éditeur impliqué qui prend le temps de comprendre les besoins de ses joueurs et de les satisfaire. Certes, Le Jour et la Nuit réduit l’espace de jeu sans rien apporter de fondamentalement nouveau, mais elle se débarrasse des parties lourdes et décevantes pour mieux se concentrer sur ce qui fait le sel du titre.

Après avoir goûté à cette extension, je n’envisage plus de rejouer avec les règles du jeu de base. C’est au point qu’il faille espérer que tous les futurs tirages de MMM intègrent d’autorité les règles de l’extension. Le livret d’enquêtes supplémentaires avec son petit verni de fantastique est une addition de bon goût qui compense l’achat supplémentaire.

Bref, si vous avez aimé le petit goût d’embrun et de cigares de Minuit, Meurtre en Mer, je ne peux que vous recommander de rembarquer pour une autre croisière !

 

 

MMM2-MysteryTokens

Les jetons Mystère sont utilisés par certains scénarios pour introduire de nouvelles règles. Mmmh… C’est très mystérieux.

 

Un jeu de Alain Luttringer
Illustré par Baptiste ReymannFabrice Weiss
Edité par Multifaces éditions
Pays d’origine : France
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2019
De 2 à 6 joueurs 
A partir de 12 ans 
Durée d’une partie entre 60 et 90 minutes 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

1 Commentaire

  1. Lionel 18/05/2019
    Répondre

    Je vous hais Ludovox, je vous hais… Extension trouvée, extension achetée… Arghhh !!!!

Laisser un commentaire