Magic Maze, coup de coeur cannois

Je vais aujourd’hui partager avec vous un petit secret, pas si secret en fait. Quand je reviens de Cannes, j’ai en général réussi à jouer à un peu plus d’une vingtaine de jeux. Cette année n’a pas fait exception !

Mon petit secret pour arriver à jouer tant que cela, c’est simplement de me préparer en amont du festival une petite liste des jeux que je veux essayer, avec en bonus le numéro du stand de l’éditeur en question. Tout cela peut se trouver en parcourant le site du festival (pas très bien fait cette année je vous l’accorde) et en regardant ce que les éditeurs vont présenter sur leur différents stands.

Avec une échelle de priorité, vous saurez toujours où aller pour trouver une table avec un jeu à essayer. Croyez-moi ça marche. Et si au début les gens qui vous accompagnent vont franchement se moquer de vous (Ok c’est faux, ils vont se foutre de votre gueule tout le week-end parce que vous perdrez cette liste et la retrouverez 18 fois, ainsi que votre stylo pour prendre des notes), au final ils seront bien contents de toujours réussir à trouver une table où s’asseoir. Je ne dis pas qu’il ne faudra pas attendre une fois ou deux, mais quand on vous dira « il y en a pour une heure », pas de problème, vous aurez un petit jeu dans votre liste que vous pourrez jouer en attendant.

 check list

 

L’erreur à ne pas faire, c’est de faire une liste trop courte, avec simplement les jeux auxquels vous tenez absolument à jouer. Pensez donc à mettre dans cette liste des jeux pour lesquels vous vous dites « Pourquoi pas, ça peut être sympa… ». D’une part parce que c’est plus facile de trouver des tables si vous avez beaucoup de choix, et surtout, surtout, parce que c’est dans cette liste de « pourquoi pas » que vous aurez de fortes chances de trouver vos coups de coeur du salon. Et si. Tout simplement parce que les jeux que vous attendez, vous en savez déjà beaucoup sur eux, vous avez lu des previews, des articles, etc, et souvent ils vous surprendront peu (et parfois pas de la bonne manière). 

Alors que ces « pourquoi pas », ils sont plein d’opportunités, de surprises, de découvertes, et donc de coups de coeur. L’an dernier, mon coup de coeur avait été Captain Sonar, et dans une moindre mesure, Potion Explosion, deux jeux qui n’étaient même pas dans ma liste (Autre conseil : écoutez ce que l’on vous recommande sur le salon, et asseyez-vous à des tables au hasard).

Vous vous en doutez, c’est pour vous faire découvrir mon coup de coeur de cette année que j’écris cet article, et il s’agit de Magic Maze.

Avant le salon, j’en avais peu entendu parlé, à part ici. Je crois qu’il a néanmoins été le coup de coeur d’un bon paquet de joueurs, et pas que dans notre groupe restreint. L’éditeur (Sit Down) lui-même nous a fait part de sa surprise, de trouver des gens patientant devant son stand, pas très bien placé pourtant.

 

magic-maze-1

 

Ceci est un plan approximatif du salon. L’an prochain, je me le fais tatouer. On est préparé ou on l’est pas.

 

Magic Maze, de quoi s’agit-il au fait ?

Dans Magic Maze, vous incarnez un groupe d’aventuriers (un elfe, un nain, un barbare et un magicien) pour qui la dernière aventure a été un énorme fiasco. Résultat, tout votre équipement vous a été pris et vous ne pouvez donc plus décemment faire votre métier. Comme vous êtes aussi sans le sou, il ne vous reste plus qu’un seul choix : voler l’équipement dont vous avez besoin au supermarché du coin, le « Magic Maze », et vous enfuir avec le butin.

 

magic-maze-2

Les personnages, avec leur boutique à cambrioler et leur sortie

 

Le jeu est coopératif. Il vous faudra donc amener chacun des aventuriers vers l’objet qu’il doit cambrioler (en explorant le supermarché), puis quand ils y sont tous, le vol à lieu et il faut maintenant s’enfuir. Facile ? Oui, sauf que :

  • Tout se fait en temps réel, et donc en temps limité ;
  • Vous n’avez pas le droit de communiquer. Enfin si, mais on va y revenir.
  • Le déplacement des personnages est un peu particulier. En effet, chaque jour ne contrôle pas un personnage donné mais une direction. Par exemple, un joueur pourra déplacer tous les personnages, mais seulement vers le Nord. Idem pour son voisin, mais qui pourra les déplacer seulement vers le Sud.

 

Ça vous semble toujours facile ? Oui ? attendez que je rentre un peu dans les détails alors.

 

Un peu plus de détails alors

 

magic-maze-3

Prêts à faire les soldes les gars ?

 

Tout d’abord, on va placer la tuile de départ au centre de la table, et les pions personnages dessus.

Puis on va distribuer les tuiles « action » aux joueurs. Chacune indique les actions qui sont réalisables par ce joueur. Il y aura au minimum un déplacement (une petite flèche indique le Nord pour que tous les joueurs orientent leur tuile dans le même sens) et éventuellement une action supplémentaire.

action tuile

Un petit mot au passage sur le matériel : On a surtout des tuiles, assez épurées mais agrémentées de petites illustrations sympatoches. Le jeu est ainsi assez lisible, et fourmille de petits détails marrants. On notera que la couleur des personnages est importante car beaucoup de choses en dépendent : leur sortie, leur boutique à cambrioler , etc.

tuile

 

Néanmoins, on saluera l’effort de l’éditeur qui a associé à chaque pion un symbole que l’on retrouvera en complément de la couleur. Un petit autocollant viendra d’ailleurs se coller sur le pion. Ainsi, même les daltoniens devraient s’en sortir. Bon, je ne le suis pas moi-même, il faudrait leur demander si cela suffit.

 

DSC01864.resized

Ici, seul le pion orange peut explorer, pas le violet

Au début de la partie, vous ne voyez donc pas grand chose du labyrinthe/centre commercial, juste une tuile de départ. Il va donc falloir explorer pour trouver les boutiques à cambrioler et les sorties de chaque personnage.

Pour cela, c’est facile, il faudra amener un pion sur une des cases avec le symbole « exploration » de la tuile. Mais attention, chaque case exploration est associée à un personnage en particulier (identifié par sa couleur), et lui seul pourra donc explorer à partir de cet endroit là.

Évidement, ce n’est pas le joueur qui a amené le pion sur la case qui va faire l’exploration (ce serait trop facile), mais celui qui qui possède l’action d’exploration (il n’y en a qu’un !).

Quand celui-ci se rendra compte qu’il y a une exploration à effectuer, il piochera la première tuile du paquet et la mettra dans le prolongement de la sortie. Chaque tuile a une petite flèche pour indiquer comment l’orienter.

Deux autres pouvoirs sont à votre disposition. D’une part, il y a des escalators dans ce centre commercial, mais un seul joueur pourra faire en sorte qu’un pion les emprunte.

magic-maze-barabre-esaclier

 Le barbare attend sagement qu’on lui dise de prendre l’escalator

Autre bonne nouvelle, ce centre commercial est magique, et regorge de téléporteurs. Il est donc possible pour le joueur qui possède l’action correspondante, de déplacer à tout moment un pion sur le téléporteur de sa couleur. Pas besoin de passer par un autre téléporteur : le nain peut être en train de courir dans un couloir normal et paf se retrouver sur un téléporteur à l’autre bout du labyrinthe. Pratique pour se déplacer vite. Bon, mais ceux-ci sont désactivés après le cambriolage. Normal, l’alarme est déclenchée.

magic-maze-teleporter-le-nain

Ici, on peut téléporter le nain en haut à droite ou en au gauche, depuis la case où il se trouve.

 

À partir de là, on explore jusqu’à avoir trouver ce dont on a besoin, on amène les personnages sur leur boutique puis on les fait sortir. Mais bon, vous n’avez que 3 minutes. Et pour faire tout ça, c’est court ! Rappelez-vous que vous ne contrôlez qu’une direction, pas un personnage. Si un de vos partenaires doit en déplacer un et ne le fait pas, vous êtes bloqués. Et cela arrivera.

Rappelez-vous aussi que vous ne pouvez pas lui dire d’agir. Enfin, si un peu. Une des très bonnes trouvailles du jeu tient dans vos moyens de communication. Il y en a deux : d’abord, les joueurs ont à leur disposition un gros pion « fais quelque chose !« . Quand on vous le donne, c’est que… et bien… que vous devriez faire quelque chose. À vous de comprendre quoi : déplacer un pion? Oui mais lequel ? Pour faire quoi ? Utiliser un pouvoir, oui mais sur quel pion ? Surtout que parfois, vous ne voudrez pas forcément faire la même chose que vos partenaires. Il est fort probable que chacun ait une idée de ce qu’est la meilleure stratégie à mener.  

DSC01857

Il va vous agacer ce pion, quand on le posera devant vous.

L’autre façon, encore plus marrante, c’est que vous pouvez fixer un joueur du regard pour qu’il comprenne qu’il doit bouger. On peut se dire que c’est bête comme ça, mais c’est vraiment une idée géniale : Vous vous retrouverez à regarder le plateau en vous demandant ce qu’attendent vos partenaires pour agir, puis lèverez la tête et verrez que tous les regards sont sur vous. Le sentiment dans une telle situation est indescriptible, mais plutôt cocasse. Voir deux joueurs se refiler le pion « fais quelque chose » en échangeant des regards suppliants parce que chacun d’eux pense que c’est à l’autre d’agir est également hilarant. Enfin, jusqu’à ce qu’ils puissent parler de nouveau et s’engueuler de vive voix… bien sûr, il y aura des chamailleries, mais cela reste toujours bon enfant et rigolo.

Il y aura quand même des moments où vous pourrez parler : dans le labyrinthe, on peut trouver des cases avec des sabliers. Dès qu’un pion rentre sur cette case on retourne le sablier. Attention hein, je n’ai pas dit « On attend la fin du sablier et on peut le retourner après et repartir pour trois minutes ». J’ai bien dit « On retourne le sablier ». Immédiatement. Donc si un andouille fait cela 20 secondes après le début de la partie, et bien vous êtes mal ! Il faudra donc faire attention à ne pas les retourner trop vite. Voire à sa positionner de façon à s’assurer du temps.

L’autre bonus lorsque vous retournez un sablier, c’est que vous pouvez recommencer à parler, jusqu’à ce que l’un de vous touche un pion, ce qui met fin à l’intermède (de toute façon, vous n’allez pas jacasser 100 ans, le temps tourne déjà).
C’est souvent dans ces petits moments là que les comptes se règlent : « Mais qu’est-ce que tu fous, tu vois bien que tu dois bouger le nain pour le faire sortir là ! », « Mais non, faut qu’il aille par là avec un téléporteur! », « Mais non enfin là, c’est bloqué ! ».
C’est ce qui rend une partie de Magic Maze si marrante à regarder : un groupe de joueurs parfaitement silencieux déplace frénétiquement des pions sur un plateau, tout en se lançant des regards assassins, puis se met soudainement à se crier dessus pour retomber tout aussi brutalement dans le silence et le déplacement frénétique de pions. Unique.

Voilà, maintenant vous savez tout sur le début des règles. Oui parce que le jeu propose 7 scénarios « d’apprentissage » qui rajoutent des règles au fur et à mesure : pouvoirs spéciaux des personnages, échange des tuiles actions en cours de partie… Je ne vous en dis pas plus volontairement, histoire de laisser un peu de surprises.

Rassurez-vous, même ces scénarios d’apprentissage sont déjà très amusants, et il n’y a pas besoin d’avoir toutes les règles pour prendre du plaisir au jeu. Ensuite, le jeu propose une dizaine de variantes, dont vous pourrez modeler la difficulté en rajoutant des tuiles supplémentaires à la pioche. Autant vous dire que vous n’avez pas fait le tour encore.

 

Mon avis sur ce centre commercial 

J’ai commencé par vous dire que le jeu était mon coup de coeur de Cannes cette année, je ne vais pas vous surprendre en vous disant que j’adore.
C’est simple, sur le salon après la première partie, on a immédiatement voulu en faire une autre en rajoutant les règles suivantes. On est dans un vrai coopératif, où l’effet leader est quasiment impossible, puisque vous ne pouvez pas parler. Et pourtant, c’est un jeu où l’on communique beaucoup. Vraiment l’idée de fixer ses partenaires pour leur intimer d’agir est géniale.

C’est le seul jeu que j’ai ramené de Cannes, et comme vous pouvez le voir dans les parties rentrées sur le Vox, j’y ai depuis beaucoup joué déjà (16 parties en une semaine). Il faut dire que c’est toujours un plaisir avec un nouveau groupe, et qu’en plus le jeu ne devient PAS plus facile à plusieurs, au contraire.
Certes, quand une situation est bloquée deux joueurs pourront souvent agir, mais il y aura encore moins de chances que vous vouliez faire la même chose en même temps ! D’autre part, on observe bien le phénomène de dilution de responsabilité (aussi appelé ‘l’effet spectateur‘), c’est assez énorme à voir en jeu. 

magic-maze-scenario-7

Un exemple de labyrinthe au scénario 7

 

On aura forcément envie de le comparer à Escape : la malédiction du temple de par ce côté coopératif simultané, avec un timing serré. Clairement, c’est Magic Maze qui a ma préférence, car on se sent plus en train de coopérer et moins à jouer seul dans son coin. D’ailleurs ici, impossible de « tricher » (volontairement ou non) comme dans Escape, tout le monde surveille vos faits et gestes !
Vous verrez, quand on commence à jouer, c’est difficile de s’arrêter, et comme les parties sont courtes en plus (3 à 15 minutes), on les enchaîne sans problème…
Bref, je vous recommande chaudement ce jeu qui apporte une véritable brise d’air frais !

 

     Fiche de jeu 

Un jeu de Kasper Lapp
Illustré par Gyom
Edité par Sit Down
Pays d’origine : Belgique
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 02-2017
De 1 à 8 joueurs
A partir de 8 ans
Durée d’une partie entre 3 et 15 minutes

20 Commentaires

  1. Photo du profil de -Nem-
    -Nem- 15/03/2017
    Répondre

    Merci pour ce just played. Je vais me laisser tenter je crois. Est-ce qu’il est bon dans toutes les configurations ? A deux par exemple, ça tient la route ?

    • christophe 01/05/2017
      Répondre

      A deux, magic maze me semble un peu plus facile qu’à 4 ou plus.

      Et il est excellent en solo.

      Je ne regrette pas du tout mon achat… 🙂

      • Photo du profil de fouilloux
        fouilloux 01/05/2017
        Répondre

        Excellent en solo? Ah oui, moi j’ai pas rouvé ça terrible.

  2. morlockbob 15/03/2017
    Répondre

    Tout à fait d’accord. Il figure largement dans les meilleurs jeux de ce début d’année.

     

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 16/03/2017
      Répondre

      J’ai essayé 2-4-6-8, ça  a marché pour tout, mais 2 reste le moins marrant. Après en montant bien la difficulté ça doit devenir pas mal. Mais le côté communication est perdu.

  3. Photo du profil de atom
    atom 16/03/2017
    Répondre

    Je suis partagé sur celui la. J’adore l’idée ça marche en jeu, mais ça peut être stressant et déstabilisant. J’ai vu une partie ou une personne s’est mise a paniquer car visiblement elle ne comprenait pas assez vite. Et avoir le pion : « fais quelque chose » devant soit quand on comprend pas ce que l’on nous demande de faire ça ne valorise pas.  Du coup j’y rejouerais mais vraiment en sélectionnant les gens avec qui je joue, parce que si la communication non verbale ne passe pas c’est le coup a vraiment s’engueuler.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 16/03/2017
      Répondre

      C’est pas faux, j’ai vécu un truc un peu pareil, mais la tension a plutôt été évacuée par du rire. Du coup ça a bien marché.

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette 16/03/2017
        Répondre

        C’est vrai qu’on peut se sentir un peu con, mais en même temps, pas pire que de finir une partie d’un jeu de gestion bon dernier hein 😉 dans magic maze chacun peut avoir une idée précise de la priorité, le fait est que c’est rarement une vérité indiscutable (sauf qd il reste 2 sec de sablier et qu’on a rien prévu pour se remettre du temps par exemple), mais justement on peut pas discuter ! Une très bonne surprise par ici.

        • Photo du profil de atom
          atom 16/03/2017
          Répondre

          En fait c’est pas forcément la faute du jeu, mais il y a parfois des situations compliquées. j’ai fait une partie un jour d’un coop dans un salon ou un individu criait sur tout le monde, ça m’avait éberlué parce que on avait l’habitude de jouer a des coops et au contraire on essayait de respecter l’avis de l’autre. Jouer a un jeu c’est une expérience qui doit apporter quelque chose de positif d’enrichissant, et si l’on se retrouve dans la situation ou on est dévalorisé par le groupe ou que l’on se dévalorise c’est pas bon.

          • Photo du profil de Cromwix
            Cromwix 02/04/2017

            Pour ma part, sur l’expérience que j’en ai eu pour le moment, je ne pense pas que le pion joueur soit dévalorisant. C’est sûr que sur le moment, tu stress. Tu as tout le monde qui insistent pour que tu joues, et toi tu cherches désespéramment ce qu’il veulent que tu fasses… Mais déjà, le thème fait que tu es influencé pour prendre les choses au second degrés : tout le monde finira par en rire plus qu’en pleurer. Et puis le pion rouge, tu n’es pas le seul à te le « manger ». A un moment, ce sera toi, mais une fois que la situation sera débloquée, quelques secondes plus tard, c’est toi qui va l’agiter sous le nez d’un autre joueur car il aura raté une action.  Au final, tout le monde y aura droit.

  4. Zeli 16/03/2017
    Répondre

    Je l’ai acheté directement au FIJ après l’avoir essayé. Je confirme le gros coup de coeur on y joue très souvent en famille ou à 2. Et c’est grâce aux bruits de couloir lors du festival. Comme quoi il a marqué son temps avant peut être de marqué (à sa mesure hein) l’histoire du jeu 🙂

    • Photo du profil de Cromwix
      Cromwix 02/04/2017
      Répondre

      Pour ma part, sur l’expérience que j’en ai eu pour le moment, je ne pense pas que le pion joueur soit dévalorisant. C’est sûr que sur le moment, tu stress. Tu as tout le monde qui insistent pour que tu joues, et toi tu cherches désespéramment ce qu’il veulent que tu fasses… Mais déjà, le thème fait que tu es influencé pour prendre les choses au second degrés : tout le monde finira par en rire plus qu’en pleurer. Et puis le pion rouge, tu n’es pas le seul à te le « manger ». A un moment, ce sera toi, mais une fois que la situation sera débloquée, quelques secondes plus tard, c’est toi qui va l’agiter sous le nez d’un autre joueur car il aura raté une action.  Au final, tout le monde y aura droit.

  5. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 16/03/2017
    Répondre

    Je l’ai testé, j’ai ri, et puis voilà.

    Un jeu marrant, mais qui ne m’a pas non plus emporté. Avec un peu de pratique on gagne facilement. Ça manque du coté épique d’un zombie 15.

    De nombreux joueurs seront tentés de tricher par ailleurs.

    Bref, j’en attendais mieux.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 16/03/2017
      Répondre

      Ah on ne peut pas plaire à tout le monde. Par contre, des joueurs qui trichent, le problème n’est pas imputable au jeu. Cela dit, tu as essayé avec toutes les tuiles? parce que là ça devient beaucoup moins facile.

      • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
        TheGoodTheBadAndTheMeeple 16/03/2017
        Répondre

        j imagine que la difficulté monte. Mais en fait, plus tu t’énerves, plus tu tentes de tricher en pointant plus ou moins les endroits ^^

        • Photo du profil de atom
          atom 16/03/2017
          Répondre

          Je parlerais plus de triche non intentionnelle, car dans le feu de l’action tu fais des erreurs et si personne ne les fait remarquer ça passe tout seul.

  6. limp 16/03/2017
    Répondre

    Forcément, si tu triches en pointant, c’est comme si tu parlais : tu tue le jeu. Du coup, entendre dire « j’aime pas parce que je respecte pas les règles du jeu », je trouve ça cocasse. Sûr qu’en trichant, c’est facile ! (mais c’est vrai pour tout jeu).

    Et, encore, on parle du premier ou des deux premiers scénarios (le second est déjà dur sans tricher. Les derniers, on se demande comment on va les terminer…).

    Moi, perso, j’hésite à me séparer de mon Zombie 15, donc les premiers scénarios de base ne sont pas de vraies parties, contrairement à ceux de Magic Maze, et qui est moins facile à sortir (sans parler de la place dans la ludo : MM est de plus petite taille et plus de deux fois moins cher, pour ceux qui hésiteraient encore…).

    • Photo du profil de Cromwix
      Cromwix 02/04/2017
      Répondre

      Étrangement, je ne porte pas tout à fait le même regard sur Zombie 15′. Ce n’est pas tout à fait la même pression. J’aurais tendance à dire que MM est une sorte de version humoristique de Zombie 15′ (même si ce n’est pas le même thème). Pour l’un, ça va être tendu mais tu vas te marrer, tandis que pour l’autre, à la fin tu vas boire un coup et souffler, avant de décider si tu repars pour 15mn ou non. C’est juste une question d’humeur et d’envie… Si tu as envie de quelque chose de fun, rapide à mettre en place sans te prendre la tête, ou quelque chose de plus sérieux et épique. Enfin… C’est comme ça que je vois les choses. :*)

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette 03/04/2017
        Répondre

        Je suis assez d’accord, l’un donne lieu a une ambiance légère et drolatique, tandis que l’autre nous met sous pression avec une bande son un peu angoissante… Pas tout à fait pareil !

  7. Photo du profil de Max43
    Max43 05/04/2017
    Répondre

    Mon coup de coeur familial également ! C’est le premier jeu que j’ai joué le vendredi à midi, à l’ouverture, je suis repassé sur le stand le lendemain.

    Aujourd’hui, on a du faire 5-6 parti avec une dizaine de personnes différentes, et tous, sauf 1, on adoré !

    On ne ressort pas indemne de ce jeu !

     

Laisser un commentaire