Gloomhaven, l’accès anticipé : des premiers retours

On l’a seriné plus qu’abondamment dans ces colonnes, Gloomhaven est un jeu colossal, mais un de ces monuments qu’on est content d’avoir étrennés et usés. Quelle n’était pas ma joie en découvrant une aventure de Gloomhaven en version numérique ! Asmodee Digital et Flaming Fowl Studio s’unissent pour porter mon jeu de 2018 (indubitablement le gros jeu que j’ai le plus sorti).

front-gloomhaven-jeu--Ludovox-Jeu-de-societe

 

Gloomhaven version numérique est désormais disponible sur Steam en accès anticipé. Cela signifie que le jeu est encore en cours de développement, comme vous l’apercevrez dans cet article. Il n’est pas disponible en français pour le moment, et coûte 25€.

roadmap-gloomhaven

La roadmap

 

L’histoire… pour le moment

Cet accès anticipé propose pour l’instant seulement quatre classes de personnage : Brute, Cragheart, Scoundrel, Spellweaver, et vous pouvez jouer des équipes de deux d’entre eux dans le mode aventure… et donc, pas dans la campagne proposée par la version physique. Cette suite de 95 scénarios sera implémentée peu à peu, car elle demande la modélisation de nombreux décors et ennemis, la gestion de différents modules de jeu (les interrupteurs, notamment), et d’un système permettant de mettre des personnages à la retraite (il faudrait donc avoir lesdites classes de personnage). Cette campagne devrait être livrée courant 2020 (cf roadmap partielle ci-dessus).

gloomhaven-digital-ludovox-jeu-de-societe-map

Options de difficulté à choisir dans le mode aventure : une super idée.

 

En revanche, le mode aventure est un pis-aller fort intéressant, sinon tout aussi prometteur, mélangeant le système bien ficelé de Gloomhaven à un mode rogue-like créant le monde et les aventures à chaque fois. Pour l’instant, les missions proposées sont plutôt simplistes (du “tuez tous les monstres” comme objectif, et peu de variations dans la configuration des salles/le registre des ennemis).
Malgré des missions plaisantes, l’ensemble s’avère insatisfaisant à la longue. On a hâte de voir un peu plus de diversité, pour rendre justice au jeu d’origine : des salles piégées, des terrains qui nous changeraient du porte-monstre trésor, etc. 
Les interactions en ville sont aussi pour l’instant un peu sèches et on manque clairement de choses à faire. Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un « early access ». 

gloomhaven-digital-ludovox-jeu-de-societe-locatin

La taverne incendiée… ouais. Ben circulez. Rien à voir, rien à faire !

 

Ergonomie

L’ergonomie de Gloomhaven souffrait d’un jeu un peu pantagruélique en termes d’espace et d’information. Notre groupe de joueurs avait pour habitude de se répartir les tâches : l’un s’occupait des monstres, l’autre du plateau, le dernier du scénario et des éléments. Ici, foin de tout cela : l’application va à l’essentiel et la lisibilité s’en trouve vraiment améliorée. Difficile de dire que tout est parfait, bien qu’il existe nombre de commandes vraiment intéressantes (mise en surbrillance des éléments de décor, appel de la liste du deck d’un joueur d’une touche, etc). L’utilisation des objets est encore un peu floue (il faut se rappeler de son équipement), les modificateurs d’attaque apparaissent très (trop) vite, etc.

gloomhaven-digital-ludovox-jeu-de-societe-board

L’action, fort lisible !

 

Les effets distincts des cartes Action pourraient être, comme dans l’extension, séparés d’un petit signe pour les rendre faciles à distinguer : comment savoir si c’est l’attaque de ce zombie qui m’empoisonne, ou s’il me vomit dessus (sic) après son attaque normale, autrement ?

cover_gloomhaven_news

 

Le contrat de base de Gloomhaven, s’il est respecté, mérite un peu d’affinage, mais je gage que cela sera le cas : toutes les petites améliorations de qualité de vie vont dans la bonne direction.

gloomhaven-digital-ludovox-jeu-de-societe-event

Brute = fuite interdite. Je me suis senti roulé (ou pas).

 

Performance

Gourmande en ressources, l’appli de Gloomhaven repose sur beaucoup d’effets de brouillard pour rendre le monde. On note encore quelques ralentissements, notamment lors des déplacements en Jump ou Flight, censément plus rapides, mais en fait assez saccadés, quelle que soit la machine. Le reste de l’animation est un poil molle du genou, et pourrait se voir accélérée sans perte de lisibilité. Là encore, du travail d’ergonomie pourrait résoudre les problèmes (avec peut-être, espérons-le, une rapidité des animations ajustable par les joueurs).

gloomhaven-digital-ludovox-jeu-de-societe-bug

Qui dit accès anticipé dit petits bugs rigolos 😉 (Je n’en ai eu qu’un mineur et celui-ci, plus sérieux.)

 

Paysage

Pour l’instant, les décors de Gloomhaven se ressemblent assez les uns les autres, et peut-être faudrait-il habiller cette brume violette hors de la carte, un peu triste. De même, la musique et l’ambiance sonore manquent cruellement de relief : certes la production value a un coût, mais il est important de reconnaître sa place dans la capacité d’immersion d’un titre. Pour l’instant, Gloomhaven digital est encore spartiate de ce côté, et on espère de l’amélioration.

 

gloomhaven-digital-ludovox-jeu-de-societe-array

Ouuuh yeah, la liste des cartes dispo/défaussées/brûlées.

 

Correctifs

Notons que le jeu bénéficiera grandement d’un didacticiel (on sait que c’est prévu) pour attirer plus de chalands potentiels : en effet, en l’état, le titre est aride et ardu à aborder si l’on n’a jamais joué au jeu physique.

Gloomhaven, bien qu’il soit excellent, souffre de quelques menus soucis. Qu’il s’agisse de la progression trop lente sur les premiers niveaux ou du système de quêtes un peu bancal, le studio Flaming Fowl aura fort à faire pour changer un peu la donne. Les maigres modifications déjà appliquées sont intéressantes (l’ajustement de difficulté ne marche pas de la même façon, par exemple, du moins en mode aventure). Certains objets auront une durabilité baissant de scénario en scénario. Plutôt intéressant, mais frustrant aussi : pour le moment, on doit faire avec un nombre très faible d’objets. 

gloomhaven appli

 

À ce jour, cette version digitale de Gloomhaven s’avère peu satisfaisante mais tout de même très prometteuse. Elle ne parviendra à séduire que les plus hardcore des fans, par manque d’accessibilité (mais des tutos vidéo sont d’ores et déjà réalisés). Dès que l’appli sera plus étoffée, en revanche, je lui prédis un belle avenir. Les statistiques indiquent déjà de belles performances. De mon côté, j’attends les prochaines mises à jour pour relancer la machine… À suivre, le jeu le mérite !

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

Laisser un commentaire