Dragonfire : du donjon en masse !

Nous avions déjà joué à Shadowrun Crossfire, qui avait plutôt pas mal emballé notre testeur à l’époque, TSR. Et il vient de sortir en français chez Black Book Editions. Quoi de mieux pour vous parler de sa réédition dans l’univers de Donjons & Dragons, sobrement intitulée Dragonfire ? Catalyst Game Labs est donc en charge de la chose, et nous promet d’ores et déjà le jeu pour la GenCon (du moins, c’est ce que disent les distributeurs américains), avec un prix recommandé de 60 dollars. Deux extensions sont pour l’instant à prévoir, avec probablement « un peu » plus par la suite : Heroes of the Sword Coast donnera plus de possibilités aux héros (plus de cartes et d’options de personnalisation pour les joueurs, environ 25$) et Encounters: Dragonspear Castle est le premier paquet de storyline, à un prix recommandé de 15$. Ici, on nous promet de l’histoire qui se développe et se complexifie.

 

Vous allez me dire, de quoi s’agit-il, à part de jeu scénarisé ? Eh bien, de deckbuilding les amis, de deckbuilding ! Catalyst nous assure que si nous connaissons Shadowrun Crossfire, nous reconnaîtrons le système de jeu en soi, mais l’expérience totale, elle, devrait être fraîche et originale. En tout cas, on l’espère aussi… En tout cas, il y a sûrement de quoi raviver votre nostalgie des Royaumes Oubliés…

Dragonfire-ludovox-jeu-de-societe

Dragonfire est un jeu de deckbuilding dans le monde de Donjons & Dragons. Les joueurs choisissent une race entre elfe, demi orque, humain, nain, et prennent un rôle : clerc, roublard, guerrier et magicien. Avec leurs armes, sorts et objets magiques, nos héros vont commencer leur aventure dans la Côte des Épées, puis s’en iront arpenter les Royaumes Oubliés : la Porte de Baldur, Padhiver, Eauprofonde (ce sera pour de prochaines extensions). Dans leurs tribulations, les joueurs feront monter le niveau de leurs personnages, gagnant de l’équipement supplémentaire, des dons, etc. Rejoignez la quête, et édifiez votre propre légende !

 

Grosse nouveauté du genre, en revanche, il faudra jouer à trois joueur minimum, pour un maximum de 6. Pourrait-on voir des mécanismes de coopération un peu originaux, à la Xenoshyft ? L’avenir nous le dira. Si vous avez envie d’avoir plus d’infos sur le jeu, un developer diary (en anglais) est disponible ici. Et pas encore de nouvelles d’une VF, mais on va demander aux concernés…

 

 

 

 

4 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom il y a 14 jours
    Répondre

    Et encore un deck Builder a suivre de prés un.

  2. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob il y a 14 jours
    Répondre

    j ai vraiment l impression que c est le retour du deckbuilding en général…..(et moi qui suis toujours aussi nul) ..

    • Photo du profil de atom
      atom il y a 14 jours
      Répondre

      c’est clair (que c’est le retour, pas que tu est nul ^^).

  3. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 il y a 13 jours
    Répondre

    Je suis super fan des deck buildings, mais faut savoir se calmer aussi.
    J’ai déjà investi dans Shadowrun, que j’aime beaucoup, et une nouvelle extension est annoncée (je ne peux pas en dire plus, Catalyst a juste dit cela, et rien de plus sur Twitter, donc suspense, mais bonne nouvelle, tant que ce n’est pas encore un character pack)

Laisser un commentaire