uppiratesvse

Dés à baboord ! Pirates VS Pirates [prix du jury Ludix]

Pirates Vs Pirates a gagné le prix spécial du Jury Ludix, et le jeu est promis à un bel avenir (il y a déjà des éditeurs qui se penchent sérieusement sur son cas) donc même si, d’ici que vous le trouviez en boutique il aura probablement évolué, nous allons, au même titre que Langskip (Ludix d’or), ABAO (prix Jeunesse) et Mais qu’est-ce que je dessine (prix du Public) vous le présenter, d’autant que là, votre humble serviteuseresse a pu sonder la bête et ce, en compagnie de l’auteur, Fred Vuagnat !

IMG_3186

On bosse au bureau !

En deux mots, Pirates VS Pirates est un jeu de dés où l’on va tenter de contrôler sa bonne fortune.

Vous allez envoyer vos membres d’équipages s’affronter lors de différentes épreuves. A chaque épreuve gagnée, le joueur victorieux intègrera dans son équipage un des pirates adverses qu’il a battu en plus de piécettes sonnantes et trébuchantes. Dès qu’on a remporté un certain nombre d’épreuves on met fin à la partie (selon le nombre de joueurs, ça dure de 20 à 40 minutes).

Montez à bord !

On doit avoir 10 cartes Pirates en main pour débuter. Quand on connait bien son jeu, on peut réaliser une phase de semi-draft qui nous permettra de choisir 5 cartes sur les 10. Mais quand on découvre le jeu, des decks pré-tirés vous seront attribués et tout est bien pensé pour une prise en main facilitée.

C’est un jeu de dés : donc vous avez des tooonnes de dés, et ça, mes aïeux, ça fait bien plaisir ! 66 dés (c’est diabolique) répartis en 3 couleurs. On les place au centre de la table.

des_6

Chaque carte pirate possède plusieurs caractéristiques distinctes :

  • son rang : qui permet d’établir les initiatives et de régler les éventuelles questions d’égalités
  • ses dés : indiquent combien, et de quelles couleurs sont les dés que le joueur va utiliser pour l’affrontement si il choisit ce pirate. C’est une caractéristique essentielle suivant l’épreuve dans laquelle vous l’enverrez.
  • et son pouvoir qui va lui permettre d’interagir sur le combat, soit en modifiant le résultat de vos dés, soit en modifiant ceux de l’adversaire, ou encore en bouleversant les paramètres de l’affrontement. Les pouvoirs de vos pirates vont s’appliquer sur les dés de vos 3 pirates participants à l’épreuve. Il est donc intéressant de combiner certains pirates entre eux.

 

carte-1

Soulignons que le proto sur lequel nous avons joué est très beau avec un thème One Piece qui ne sera sûrement pas conservé. En tout cas, c’est agréable de manipuler ces cartes, elles sont très lisibles et joliment illustrées. Pour info, c’est du Fan Art made in Shisyou et c’est une tuerie.

pirates-2

Les épreuves de pirates : de quoi s’agit-il ?

Une épreuve est symbolisée par une carte que l’on tire au début du tour (on peut également voir l’épreuve du tour prochain, ce qui est utile pour se préparer un peu, vous verrez), il y en a 17 différentes mais le principe est toujours le même : il faudra parvenir à réaliser la meilleure combinaison possible en fonction des contraintes imposées.

Par exemple, cela peut être d’obtenir le plus de chiffres ‘1’ et ‘4’ toutes couleurs confondues, ça peut être de faire le score le plus élevé, avoir le plus de dés d’une certaine valeur, le plus de doubles, etc… Elles sont catégorisées ce qui permettra d’éviter d’avoir toujours le même genre d’épreuves à la suite.

epreuve-2

Vas-y lance tes dés !

On va donc commencer par tous choisir 3 pirates en main, ceux qu’on trouve les plus adaptés aux contraintes imposées par l’épreuve en cours. On pose nos 3 cartes face cachée devant nous, et simultanément, on les révèle. Chaque joueur prend maintenant ses dés dans le stock commun, en fonction de ce que ses 3 pirates lui permettent, et les lance.

On va ensuite chacun son tour (celui qui a la valeur la plus haute en initiative sera le 1er joueur) avoir l’option d’activer nos pouvoirs. C’est facultatif, mais c’est assez rare qu’ils soient inutiles, bien que parfois on va se contenter de « passer » parce qu’on attend de voir ce que vont faire les autres. Héhé. Je vois bien que t’attends que je transforme mon 1 en 6 pour mieux me le supprimer, je suis pas née de la dernière pluie moussaillon !

game190

En effet certains pouvoirs autorisent à agresser les jeux adverses (leur supprimer un dé par exemple), d’autres pouvoirs permettent de tenter de nous rapprocher de la meilleure combinaison possible (relancer ou retourner un dé par exemple). Une fois un pouvoir utilisé (ou s’il l’on passe), on pivotera la carte pirate d’un quart de tour pour indiquer que son pouvoir n’est plus utilisable.

Une fois qu’on a fait 3 fois le tour (toutes les cartes sont tournées) on compare les scores de tout le monde et celui qui réussit le mieux selon le critère de l’épreuve, remporte la carte épreuve. En plus de ça, le gagnant aura le droit de piquer un pirate adverse qui va rejoindre directement sa main. Hop, il change d’équipage !

Je sais pas ce que j’ai, je suis fatigué…

A la fin de l’épreuve, nos 3 pirates sont « fatigués » c’est-à-dire que les pauvres pépères vont être mis de côté pendant le temps de la prochaine épreuve (sauf celui qui vient de changer d’équipage, lui, il a droit au bizutage c’est pour ça, il peut enchaîner).

Nous avons joué avec la variante ‘experte’ où l’on plaçait au centre de la table 2 cartes pirates face visible. Il s’agit de pirates neutres que l’on va pouvoir recruter en les remplaçant par un de ses propres pirates. Cela ajoute vraiment du sel, notamment dans le jeu en équipe. En effet, on pourra par exemple essayer de faire passer des pirates à son équipier en espérant qu’ils n’atterrissent pas dans les grosses mains adverses !

prix_3171

En résumé, voici un jeu de dés très sympa, interactif et bien équilibré où l’on peut essayer de modifier son destin (relancer ses dés dans certaines conditions, copier un pouvoir adverse, etc). On anticipe en fonction des épreuves à venir, afin de se garder les meilleurs pirates à bord pour mettre toutes les chances de son côté. Notons que le nombre de pouvoirs et d’épreuves est telle qu’il y a une vraie belle rejouabilité. A suivre !

tdm-2

Laisser un commentaire