Vendredi Test, Monopoly, Andrew Niccol et Hippo Glouton [03/07/2015]

Un vendredi test pour fêter l’arrivée des grandes vacances, youpeee !

Je sais, vous me rétorquerez qu’on fait des vendredi test même quand c’est pas les vacances, et vous auriez tout à fait raison. Mais tout de même, ça se fête. Et quoi de mieux que de se changer les idées avec une petite série de critiques j2s bien de chez nous ?

C’est par ici que ça se passe m’sieurs et dames :

>> Déjà, pour se mettre dans l’ambiance, un joli party game plein d’esbroufe : Petits meurtres et faits divers,

>> En plat principal, un bon vieux Ghost Stories des familles,

>> On continue avec un Enigma qui nous reste un peu sur l’estomac,

>> Et on conclut avec un Onirim parce que les jeux de niche ont aussi leur place sur vos tables et dans nos lignes !

monopoly undefined_eca1052b75b6a965b59b15103639e630

Hasbro s’associe avec la société de production Emmett/Furla

Mais avant de vous souhaiter un bon week-end, je voudrais quand même vous annoncer une incroyable news.

Souvenez-vous. On vous avait dit que le Monopoly allait connaitre une adaptation ciné.

Apparemment le scénariste embauché pour la cause s’appellera Andrew Niccol, à qui l’on doit notamment Bienvenue à Gattaca, Lord of War ou le scenario de The Truman Show. Rien que ça !! Du coup, de risible ce projet devient aguichant, non ? D’après le communiqué de presse, l’histoire parlera d' »‘Un garçon de la Baltic Avenue (une rue dans le jeu version américaine) qui utilise ses cartes « Chance » et « Caisse de Communauté » pour faire fortune, ce qui l’entraîne dans un périple chargé d’aventures. Il s’agit de provoquer sa chance, de savoir ce qui vous rend vraiment riche et bien sûr d’éviter la prison. » Niccol saura t-il être l’homme de la situation pour imaginer un vrai film à partir de ce postulat ? Sachant qu’on a un certain Ridley Scott à la production. À suivre…

Mais ce n’est pas tout. 

The LA Times a signalé que la grande firme a aussi prévu de réaliser un film sur le jeu Hippo Glouton ! Oui, en film d’animation, je vous rassure. Alors, heureux de retrouver un jeu de votre enfance au ciné ? Comment ça, non ?  

   

Laisser un commentaire