Trails : l’ours qui cache la forêt

Quand un titre connait un certain succès public et commercial, il n’est pas rare de voir bourgeonner une déclinaison plus légère pour ne pas dire Express. Trails est justement la version allégée de Parks de Henry Audubon, paru en 2019 et localisé via Matagot. Souvenez-vous, il s’agissait d’un opus qui nous faisait découvrir les parcs naturels américains. Le thème de la nature fait figure de marronniers en ce moment, néanmoins Parks avait su faire valoir ses arguments (voir notre article, ainsi que celui sur l’extension), alors partons de nouveau en rando si le cœur vous en dit !

Pour rappel, dans Parks, nous avons deux randonneurs qui parcourent le plateau composé de tuiles chemin et récupèrent des ressources, qu’ils vont dépenser pour acheter des cartes Parks ou prendre des « photos » et ce, durant quatre saisons. Tout cela étant prétexte à un jeu de collection de ressources et de cartes avec un joli thème et des illustrations merveilleuses.

Dans ce Trails, nous retrouvons tout ce qui faisait le charme de Parks, d’abord les illustrations du collectif d’artistes Fifty Nine Parks, mais aussi ce sentier de tuiles que l’on parcourt avec nos Meeples randonneurs. Sauf qu’ici nous n’avons qu’un seul Meeple, et point de saisons qui rythment le jeu, désormais quand on atteint le bout du chemin, on fait demi-tour, non sans avoir fait avancer le jeton Soleil d’une tuile, et sans oublier de retourner la tuile sur sa face nuit.

 

 

Le jeu se termine quand le jeton Soleil aura parcouru tout le plateau de tuiles, c’est donc les joueurs qui décident de la durée et du tempo de la partie.

Dans cette variation Express, on retrouve aussi le principe d’achat de cartes avec des jetons ressources que l’on ramasse sur le chemin, mais cette fois nous avons des Glands, des Pierres et des Feuilles. Nous avons aussi un Meeple Ours que l’on rencontre sur le chemin et qui se rend sur le lieu désigné par le dé et ajoute un peu d’opportunisme.

 

 

Ressources que l’on va dépenser non pas pour des cartes Parcs nationaux, mais pour des badges. En fin de parcours (et en début) on peut dépenser nos ressources pour acheter les cartes présentes, on peut aussi réaliser celle que l’on a reçue en début de partie.

Certaines, en plus de points de victoire, donnent des bonus parfois sous force de ressources ou de scoring, si bien que l’on peut en réaliser plusieurs en une action. C’est classique, mais plutôt bien vu, et gratifiant malgré tout car on va essayer de planifier ses déplacements en fonction de cela. Certaines donnent aussi des photos, ou font intervenir l’Ours.

Si l’on ne veut pas se faire damer le pion par un autre joueur, il suffit de boire l’eau de notre gourde (c’est du Gibolin ^^) et on peut se déplacer plus que les 2 cases autorisées. 

 

 

N’allez pas croire que l’interaction n’existe pas ici, mais elle reste assez périphérique, surtout que désormais on peut être plusieurs sur une même tuile. Certaines cartes Badges et Photo comportent des petits oiseaux : le joueur qui en possède le plus à la fin de la partie gagne le jeton oiseau (et surtout quatre points de victoire). Cela génère surtout de l’incertitude, car on ne sait jamais trop combien on a d’oiseaux, d’autant plus que les cartes Photos sont placées face cachée.

 

Retour de promenade

On a déjà dit un mot sur l’édition et ses visuels incroyables, même si le petit format des cartes met moins en valeur le talent de ce collectif ici. Le jeton Ours, les cubes en bois, les tuiles en carton le tout bien placé dans une petite boite.

 

À la Rédac, on avait beaucoup apprécié Parks cette mécanique empruntée à Tokaido. Malheureusement le fait d’avoir deux Meeples au lieu d’un seul offrait des dilemmes et une souplesse stratégique intéressante qui manque un peu à Trails, les actions sont plus évidentes, les choix plus restreints, même si l’on a de la place pour planifier. Un peu comme 7 Wonders et 7 Wonders Architectes que l’on peut jouer plus en mode “automatique”, ce qui convient plus au marché actuel sans doute. Ce Trails nous a semblé équilibré, entre les cartes photos, les cartes badges, le jeton oiseau, en général les scores sont plutôt serrés et la tension reste malgré tout présente.

Parks était un jeu assez familial, mais que l’on pouvait qualifier de jeu Amateur ou Initié, il restait une petite marche à franchir et la balade pouvait tourner court avec un public peu habitué aux mécaniques ludiques. En parallèle on pouvait se sentir un peu limité par la proposition quand on se retrouvait entre joueurs confirmés. L’extension nous permettait de sortir du sentier balisé, mais là encore, cela dépendait des joueurs à la table (le problème du hors piste c’est que l’on peut se casser une cheville ^^). 

 

 

Trails est donc une version écourtée, allégée et simplifiée, axée sur la gestion de ressources et une collection qui reste malgré tout intéressante. En cela il atteint son but, à savoir pouvoir être joué avec des joueurs plus occasionnels ou des enfants, sa force étant cette grande accessibilité.
Finalement une réussite, s’il est en adéquation avec son public. On l’aime bien d’autant qu’avec sa petite boite, vous pouvez l’emporter facilement dans votre sac à dos !

 

 

LUDOVOX est un site indépendant !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :

Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :

acheter trails sur magicbazaracheter trails sur philibertacheter trails sur espritjeu

Laisser un commentaire