Splendor iOS : Gemme ou Breloque ?

Il y a quand même des gens qui ont de la chance. Moi je vois, j’étais là, peinard, en train de me la couler douce en contemplant la pile grandissante de jeux que je dois tester pour écrire un JP, quand tout à coup, je reçois un coup de fil affolé de Dame Shanouillette (attention, tout ce qui suit n’est pas forcément une narration complètement fidèle des événements…) :

  • [Shanouillette] TSR, TSR, ô grand TSR, toi dont la connaissance encyclopédique du J2S moderne n’a d’égal que la beauté sculpturale, elle-même à peine approchée par ton intellect suprahumain !
  • [Moi, voix pâteuse] Allo ? ALLO ? La ligne est mauvaise ! Nan, je déconne, ça farte les Shans ?
  • [Shanouillette] TSR, je viens de recevoir une demande de quête que seule ton immense magnificence pourra mener à son comble !
  • [TSR] Nan, mais sérieusement…
  • [Shanouillette] Ok… J’ai un JP à faire en urgence, pis je voulais que ce soit bien fait, alors du coup, j’ai demandé à Alstar, mais il est au Canada, Fabien est en vacances aussi, Wraith peut pas… (s’en suit une longue litanie de testeurs largement plus compétents que moi mais totalement indisponibles).
  • [TSR] Ah oui, t’as carrément appelé tout le monde quoi, et puis là…
  • [Shanouillette] … Il ne reste plus que toi …
  • [TSR] …
  • [Shanouillette] … Et en plus, il faut posséder un nombre absolument indécent de iMachins, alors on cherchait le plus pigeon riche bête naif applefanboy technophile et bon on a pensé à toi !
  • [TSR] Et puis, en plus, tout le monde est en vacances…
  • [Shanouillette] C’est pas faux. Mais tu sais que Sha-Man et moi on t’aime quand même, hein. T’es juste différent. C’est tout. Tu es…. Là. De mon côté je l’imagine montrer sur un tableau imaginaire de la classification des QIs les tréfonds des organismes les plus décérébrés, quelque part entre l’amibe, le gravillon, et le manifestant de la Manif Pour Tous. Mais je m’égare.

 

Bref, en un mot comme en cent, j’ai volé au secours de la donzelle en détresse, et me voilà affublé d’un JP de plus. Bon en même temps, j’étais à la bourre sur les 17 précédents, un de plus un de moins…

Me voilà donc en train de tester la version iOS de Splendor.

Pour être très clair, je n’ai jamais essayé la version physique du jeu. J’ai bien sûr, comme tous les gens bien informés, suivi le succès et le buzz du jeu. Vu les récompenses reçues par celui-ci, il ne pouvait pas être vraiment mauvais, et pour autant, vu de loin, il ne me séduisait pas plus que ça. Je savais que les mécanismes étaient simples, mais bien foutus, et que le jeu s’adressait globalement plus à l’hémisphère Kubenbois qu’au neurone Ameritrash. Du coup, bon, un peu sceptique, je lance la bête.

Comme je ne suis pas chien, je vais quand même causer un peu du jeu de base avant de vous parler plus précisément de son portage

Un thème qui sait se faire discret

Splendor est un jeu très simple où on joue… On incarne… On se prend pour… Pétard j’en sais rien. Bon, ça commence mal. Après une petite dizaine de parties, je n’ai toujours pas pigé le thème. En même temps j’ai sauvagement passé l’explication du thème dans le tutorial. Du coup, je tente une expérience ludique inédite en son genre… Le retro-engineering du thème sur la base des mécanismes ! Si j’ai réussi alors on pourra dire que le jeu transpire le thème. Si je rate, on dira que le jeu n’a pas de thème. Ou alors que je suis un abruti.

C’est là que je vois comme une faille dans mon plan. Pouf, pouf.

Splendor

Ah oui, le thème : on dirait qu’on est un joailler qui cherche à devenir le joailler le plus célèbre du royaume, en s’attirant les faveurs d’un certains nombres de nobliaux, qui, faut bien le reconnaitre, n’ont rien de mieux à faire que de pisser le pognon durement gagné à la sueur du front de leurs vassaux en babioles qui brillent, tout ça pour impressionner la comtesse de machin qui n’est rien qu’une radasse et dont clairement, tout le monde lui est passé dessus sauf son carrosse. Et encore, vu sa tronche, le coup du carosse, ça doit être ça. 

Mais je m’égare.

J’ai bon ? Merci de me dire dans les commentaires :p. Pouf pouf.

pic2052833

Vous l’aurez compris, le thème occupe une place absolument minimale dans Splendor. On peut l’ignorer totalement pour se concentrer sur les mécanismes et la victoire. D’ailleurs c’est plutôt conseillé, car autant les mécanismes sont simples et fluides, autant le fichier Excel est rapidement difficile à gérer pour une caboche comme la mienne (mais à la portée du joueur moyen, j’en suis certain).

Je ne vais pas vous faire l’insulte de présenter le jeu et ses règles aux merveilleux lecteurs de Ludovox, puisque d’autres contributeurs que moi se sont chargés de les insulter avec tout le talent qui les caractérise, de manière compétente et exhaustive :

  • Umberling nous fait un magnifique Ludochrono sur le jeu ici
  • Yahndrev vous fait part en profondeur de sa parfaite compréhension des règles ici
  • Eolean après une quinzaine de parties a réalisé le test du jeu
  • Lui encore pour le Just Played 

 

Bref, vous avez tout ce qu’il faut pour comprendre parfaitement de quoi il retourne et on peut donc passer à l’implémentation iOS. Je ne vais même pas donner mon avis sur le jeu lui-même puisque ce n’est pas l’objet de cet article, mais bel et bien de la qualité de son adaptation sur nos chers précieux.

Du coup, Splendor à la Pomme, c’est comment ?

 Je ne vais pas tourner 107 ans autour du pot : cette adaptation est un carton plein. J’ai rarement eu l’occasion de dire qu’une adaptation était parfaite, mais si la perfection existe, cette version s’en rapproche tout de même furieusement. Un bijou, une gemme, un joyau je vous dis ! (pun intended).

Mais je ne vais pas m’arrêter là, je m’en vais vous expliquer le pourquoi du comment de ce qui fait que je pense que cette adaptation est excellente.

 

L'accueil et le menu options

On est dans du classique de chez classique, c’est sur :

OZzK-ClvvLyySORngkRt40h6FPfh3oF_IxF3Ka76CME,bs5tdLiWgazqDIo5VOmOhqmCk50Du4rBfgkBhFzevak

 

Visiblement, on peut jouer et apprendre à jouer. Bon, ok, faut le faire dans l’ordre inverse, mais comme le deuxième bouton ne servira à peu près qu’une seule fois par personne, ça vaut peut-être le coup de le mettre en deuxième position, histoire de pas ripper dessus à chaque fois.

Je vais m’arrêter une seconde sur les options… Les plus assidus d’entre vous m’auront déjà entendu râler, notamment dans le test de Star Realms (que j’adore par ailleurs) sur les animations, qui sont certes sympathiques, mais virent assez rapidement à l’ennui quand on les a vu 24334423143 fois.

Et là, la fulgurance : 

997gst6ly1rvfpZ18KLImWROj16ql-CloyVAbhaPkfs,uBOx2bIAqDJ1bqxlgDWzGHBs5NqLH8G5jeRS0WN-qx4

 

Comment dire… Mes rêves les plus fous devenus réalité : regardez moi ces options ! On peut demander à l’IA de jouer plus vite, on peut minimiser ou pas les joueurs non actifs. Sur l’iPhone, on peut changer la taille des polices pour l’adapter à un petit écran. SUR L’IPHONE ON PEUT CHANGER LA TAILLE DES POLICES POUR LIRE SUR UN PETIT ECRAN !!!

La démonstration par l’exemple sur un écran d’iPhone 6 : au dessus, la police classique, en dessous, celle adaptée sur un petit écran. Sur un iPhone 6, ce n’est pas indispensable, mais je pense sur un 4/4S, ça doit quand même être tout à fait appréciable !

a8CNZDTSLrhZySwj-AYD0z9eqT5Wd8N9ma04sKgyjDM

FGYLclgW18J5tLUvb0__ahEUh6lKoNNulKuG-uLt83o

 

Deuxième mention spéciale : l’aide pour les daltoniens. Si ce mode est activé, les pièces de couleur jaune, verte et bleue sont « hachurées » avec une texture différente pour permettre à nos amis joueurs et néanmoins daltoniens de les distinguer aisément. Grand. Prince. C’est mon pote Kaz qui va être content :

GRrzn2fU0o-fJbThuOIfGuCQv0EXxf8R2rfN276ttUw,6uYmyFthICF0FYLUowDuNoC_iAKUfqOHaJK8oaDsOKg

 

Merci les gars, plus, ç’aurait été trop. Incroyable, superbe, un vrai travail d’accessibilité fait sur le jeu. Et ça c’est que le menu…

Parce qu’en fait, ils se sont dit aussi que certains joueurs pourraient préférer customiser un peu l’interface de jeu, parce que bon, il faut que chacun puisse y aller de son petit réglage de la vis de 8 :

d2pXMUi11D1tiHVo4BYo7_1pVu2d2JV11yc4hXmdf_I,U7rGOXGJ4GtI512zdiq58FJ9ZS2MunPuyS2incDc0F0

 

On peut changer la taille et l’emplacement relatif de quasiment tous les éléments de jeu. Vous avez bien lu. Si vous trouvez que l’avatar prend trop de place, qu’à ce la ne tienne, on peut le réduire.

On peut aussi décaler un peu la zone de jeu par rapport aux autres éléments… Une vraie tuerie. Aucune excuse pour ne pas se customiser son interface à soi pour un confort de jeu total.

Du jamais vu dans une adaptation de J2S sur iOS.

L'ergonomie

Alors évidemment, ce souci du détail se ressent également dans le design de l’interface de jeu elle-même :

EIrPstQGtIDhT9PEQac6pIZ-Hzgq8BKl1RP8fwvozZc,u-9obOtZAEtMZTbaxuPIwESPZF95LEAmsVXonCij8yc

 

Vous remarquez ? Un léger angle pour simuler une vue de table, juste assez pour donner une impression de profondeur, mais juste assez peu pour que la rangée de cartes du haut soit parfaitement visible. D’ailleurs, de manière assez futée, pour s’adapter au form factor de l’écran, les cartes Nobles ont été placées sur le coté de l’écran plutôt qu’en haut pour un setup classique du jeu de table. Bref, bien pensé, bien exécuté.

Quant aux animations, elles sont bien réalisées, pas envahissantes, logiques, donnent une corporalité au jeu qui fait qu’on peut presque sentir le poids des jetons quand on les voit se déplacer et qu’on les entend s’entrechoquer. Du pur bonheur.

 
Les règles et le tutoriel

Il existe un tutoriel très bien fichu qui vous explique en 5 minutes montre en main comment jouer (presque aussi vite que le Ludochrono). Pas grand chose à dire là-dessus, c’est propre, bien fait.

gEU6Nv4xzQgRzxkL77njIVNL5RPwV2Nw_k2es8NusX8,GtBUBdPOgY3JN4mXdr7o78FwKc0bsOg_WC9Evf8CmOw

 

On peut toutefois regretter (mais là, je cherche vraiment à dire quelque chose de négatif) que le tutoriel se borne finalement à nous expliquer comment jouer et comment manipuler l’interface (deux objectifs magistralement atteints) sans passer une minute à nous donner 2 ou 3 petits indices sur les stratégies possibles, gagnantes, les situations à éviter, etc… Oui, ça aurait probablement permis de rentrer dans le jeu un peu plus rapidement. Mais là je chipotte, grave.

 
Ambiance Sonore et effets visuels

Alors là on est dans le classique : une musique douce, entêtante, plutôt bien adaptée au thème, un peu répétitive, certes, mais qui se fait oublier lorsqu’on se concentre.

Les animations sont bien réalisées, et encore une fois, on a l’impression de manipuler les jetons quand on les voit et qu’on les entends.

Rien de bien précis à dire, tout est bien dans ce domaine.

 
Modes de Jeu, IA et Jeu en Ligne

C’est souvent là que les meilleurs se plantent, en se limitant à un portage pur et dur de la version JDP, sans se poser les bonnes questions en termes d’engagement du joueur à moyen terme.

Avec cette adaptation, le job a été fait et bien fait. Evidemment, on a le mode classique où vont s’affronter 2 à 4 joueurs, dont autant peuvent être joués par l’IA qu’on le souhaite. Le jeu peut aussi se jouer en « Pass and Play ». Je trouve de manière générale ce mode parfaitement ridicule, puisque le joueur inactif se retrouve à regarder le plafond pendant que les autres joueurs jouent leur tour, mais peu importe il est là et bien là.

Et là, alors que je farfouille dans les options de lancement de la partie, je remarque qu’on peut changer le comportement de l’IA : « équilibrée », « opportuniste », « spécialisée », « aléatoire », « aléatoire secret » pour chacun des joueurs joués par l’IA. Très franchement, j’en suis tombé de ma chaise.

XMJQx7CK9s5rI4fulSCkuoULwDltlXSjP8bPiEJBZqc,4m5IdxxGsNmjM5T46Hjg6FputfNep_QSqcgwmdA3VzQ

 

D’habitude, on se retrouve avec – au mieux – une IA avec une force variable, de « complètement naze, on dirait que c’est TSR qui joue » à « Rhhaa sa mère j’arriverai jamais à la battre ». Souvent, on n’a qu’un seul niveau de disponible. Quand en plus ce niveau est nul, on peut jeter l’app (voir mon test de l’app Manhattan Project, une boucherie).

Et bien ici, on peut régler le style de jeu de l’IA. Pour être parfaitement honnête, je ne suis pas assez familier du jeu et je n’ai pas fait assez de parties pour juger de la pertinence de cette option mais le simple fait qu’elle existe me remplit d’admiration pour les développeurs de cette app. Bravo les gars (et les filles aussi, hein, quand je dis « gars », c’est unisexe !).

Concernant les modes de jeu, il faut aussi noter la présence d’un mode « défis », qui propose un nombre très significatifs de casse-têtes pour un joueur, où en substance on change un peu les règles (essentiellement combien de jetons on peut chopper par tour), on fait une distribution un peu spécifique des cartes nobles et des cartes de développement, et on vous demande de réussir en moins de X tours à atteindre au moins Y points de prestige. Ce mode est plus que sympathique, représente une alternative très viable au mode de jeu principal et renforce sans aucun doute la durée de vie du jeu selon moi.

63AzYUlGyBjKnz0-Js63YSEdCKvlYixQghY-vGmLqAQ,AWp9CTLKRB_IDbzRkIVEtnvENSDykYwaRh5V9hse9y8

 

Le fait que ces défis ne soient pas présentés sous la forme d’une liste à la Prévert mais structurés dans un mode un peu thématique sur les différentes régions du monde est tout à fait sympathique et mérite d’être souligné.

JauTD4Uuo9V58lEiSiKnOTwacVkYpVL2nw9ttyN6woI,7Wj5CpIRjoEo5ICdo63XIwlfZStPnKJvZriP5zG9UG4

 

Et on en arrive enfin à l’éléphant dans la pièce. Tout allait si bien, j’avais trouvé l’exemple parfait de bonne implémentation mobile d’un jeu de plateau.

Et là : pas de jeu en ligne.

shock

Dur.

Pourtant, le reste y est bien : support Game Center, achievements, sauvegarde de la progression (bizarrement, il faut utiliser son ID Days of Wonder et pas iCloud, mais bon, c’est pas grave) pour passer d’un device à l’autre avec la même progression (tous ceux qui on essayé de jouer à Neuroshima Hex Puzzles sur plusieurs devices en même temps voient de quoi je parle…). Donc tout ça c’est très bien, mais on ne peut pas jouer avec un pote à l’autre bout du monde !!!

Appelez moi exigeant, mais je me suis un peu fait à l’idée que ça devait être possible. Alors je vais lancer un appel déchirant aux développeurs de l’app : j’espère que c’est lié au fait que c’est la v1.0 et que vous avez dans vos plans l’incorporation de cette fonction absolument IN-DIS-PEN-SABLE dans un futur proche. Ce serait trop dommage.

J’ai bien cherché dans les options je n’ai pas trouvé ce mode. Une petite voix, un petit espoir au fond de moi me dit que je suis juste une grosse buse qui n’a pas été fiché de cliquer sur le bon bouton. Si c’est ça 1/ je suis vraiment désolé d’avoir dit ça parce que vous ne le méritez pas 2/ je suis vraiment désolé d’avoir dit ça parce que tout le monde va savoir penser que je suis un abruti. Dont acte.

 

C’est l’heure du bilan

Cette adaptation est incroyable. Elle fait tellement de choses correctement que je la place très clairement comme l’une des meilleures en son genre. Alors c’est sûr, le jeu s’y prête merveilleusement bien au départ (partir pour adapter Eclipse et Galaxy Trucker demandait quand même une prise de risque supérieure), mais l’exécution reste quasi parfaite. On voit bien que beaucoup de réflexion a été mise dans son développement et sa conception, et il faut faire savoir aux développeurs et aux designers que leurs efforts ne sont pas passés inaperçus et sont grandement appréciés.

Splendor-ios-nobles

Geekdad.com

 

Si vous n’avez qu’un vague intérêt pour le jeu, n’hésitez pas à vous procurer cette app, c’est du tout bon. Si le mode de jeu vous lasse, vous aurez encore des heures et des heures à passer sur les défis (surtout si vous êtes aussi nuls que moi). Je ne sais pas à quel prix elle va sortir mais encore une fois, c’est l’une des meilleures exécutions que j’aie vue. Imaginez l’app de Ghost Stories avec une production sous amphétamines, un design graphique, une ergonomie exceptionnels.

Mais je ne peux pas terminer cette conclusion sans souligner l’absence criante (que dis-je, hurlante) de mode de jeu en ligne. C’est une fonction qui va vraiment manquer, j’espère que les développeurs ont ça dans leurs cartons et qu’on verra bientôt arriver une mise à jour qui rende cela possible.

Parce qu’à ce moment là, je pourrai écrire : cette adaptation est parfaite. Et vraiment, je regrette de ne pas pouvoir le faire.

 [NDLR : Le mode multijoueur en ligne asynchrone est actuellement en cours de développement. Il sera disponible prochainement et fera l’objet d’une mise à jour gratuite pour tous les détenteurs du jeu.] 

12 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 24/07/2015
    Répondre

    Bon je tiens à dire que rien de ce qui est énoncé en intro n’est véridique mais ça m’a tellement fait rire que j’ai rien touché. 🙂 (D’ailleurs, j’ai pas touché à grand chose globalement !) Merci TSR, notre petit Desproges geekien, pour ce chouette retour à vif aussi drôle que complet !

  2. Photo du profil de TSR
    TSR 24/07/2015
    Répondre

    Je vis pour servir, Dame Shanouillette !

    Après, servir en étant flatté c’est toujours encore plus agréable :).

    En tous cas fier d’avoir réussi à sortir ça si vite :).

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 24/07/2015
      Répondre

      🙂 Des infos d’Asmodée qui te raviront : « Le mode multijoueur en ligne asynchrone est actuellement en cours de développement. Il sera disponible prochainement et fera l’objet d’une mise à jour gratuite pour tous les détenteurs du jeu ! »

  3. Photo du profil de TSR
    TSR 24/07/2015
    Répondre

    Et bah voilà.

    On fera une news sur le sujet 🙂

  4. Photo du profil de Grovast
    Grovast 24/07/2015
    Répondre

    J’ai bien rigolé aussi, et en plus ça donne une bonne idée de l’adaptation.

    Si seulement toutes les app pouvaient avoir des options aussi complètes ! Customiser la police, la taille de l’interface, choisir pass and play ou pas… excellent ! Ca peut n’avoir l’air de rien mais ça fait tout. J’en ai rêvé pour Agricola IOS, c’est gavant de se retaper les mêmes animations deux fois (puisqu’on est pas censé regarder quand l’autre joue alors que dans les faits, si).

    En espérant que celà puisse devenir un standard dans les adaptations futures…

    Après, le jeu en lui-même n’est pas pour moi, mais ça n’est pas la question ici.

  5. Photo du profil de Antony
    Antony 24/07/2015
    Répondre

    L’intro de cet article m’a beaucoup fait rire ! 🙂 Merci bien pour toutes les infos que tu donnes sur cette appli.

    TSR, pour répondre à la question :  » Je ne sais pas à quel prix elle va sortir ?  » => Sur le store Android (en tout cas), je la vois actuellement disponible à 6,99 euros.

  6. Photo du profil de acariatre
    acariatre 24/07/2015
    Répondre

    Si on résume c’est une adaptation tellement bien réalisée dans son ergonomie qu’on a juste envie de l’acheter pour jouer avec tous ces paramètres d’interface (« tiens si je diminuais la taille de l’avatar pour voir », « allez une petite partie en mode daltonien pour changer »).

    Belle prouesse des équipes de DayOfWonder qui réalisent ici la nouvelle référence de l’adaptation mobile d’un jeu de société, alors même que le mode multijoueur n’est pas encore disponible.

  7. Photo du profil de Zuton
    Zuton 24/07/2015
    Répondre

    Un bien bel article, agréable à parcourir , le sourire aux lèvres, avec des « tacles glissés » bien placés et  une bonne dose d’humour ! 🙂

    N’ayant pas accroché au jeu, je ne risque pas de me laisser séduire par l’appli qui comporte pourtant pas mal d’atouts. Je rêve d’un portage de même qualité sur d’autres jeux parmi mes favoris !

     

  8. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 24/07/2015
    Répondre

    Il y a bien une version multi prévue mais pas de suite. Ce que j’apprécie dans cette version mobile et tactile c’est que le jeu d’origine est largement revisité.

    • Photo du profil de TSR
      TSR 24/07/2015
      Répondre

      Tu parles des défis ? Parce que pour le reste, même si je ne connais pas bien le jeu de base, cela me semble tout de même assez fidèle. Tu penses à quoi en particulier ?

  9. Photo du profil de Angie
    Angie 27/07/2015
    Répondre

    Pouf pouf quoi… Lol… Bien intéressant sais que nous on n’a pas de pomme :(… C’est dommage de faire envie comme ça 🙂

  10. Photo du profil de LeGrub
    LeGrub 27/07/2015
    Répondre

    Peut-être intéressant de préciser dans l’article :

    – Version Android disponible

    – Mode passe et joue disponible sur Android

    Donc, sur un appareil Android,  on peut jouer à 4 dans la même pièce avec une seule tablette en se la passant, sans forcément avoir de compte Days of Wonder et devoir jouer en réseau !

     

Laisser un commentaire