Participatif, la sélection naturelle N° 127 du lundi 10 février 2020

 

 

separateur-1

N° 127

 

 Salutations ludico-participatives !

► Encore une semaine où choisir les projets qui méritent de figurer dans cette chronique n’est pas chose aisée. Heureusement, le manque de temps est mon ami (enfin, on fait comme si…) et m’oblige à une douloureuse sélection. On remarquera tout de même qu’en ce moment le nombre de projets proposés en français est assez important. Et ce n’est pas pour me déplaire, comme vous pouvez vous en douter si vous me suivez régulièrement.

 Bonne lecture, et à la semaine prochaine (ou celle d’après 😉 ) !

 
 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours la semaine passée

 
 
to-the-moon-artfr Toute petite semaine pour To the Moon par Wisdom of Peanut qui n’a guère vu arriver que 5 soutiens supplémentaires. Mais on le sait, sur Ulule, tout se joue la dernière semaine. Et ça tombe bien, elle vient juste de commencer tortuga-2199-box-art(actuellement 67 exemplaires sur 50. Fin le 15 février).
 
  fr Tortuga 2199 par Grey Fox Games a passé une semaine bizarre, qui commence par un jour en négatif, suivi d’une remontée subite à 66 soutiens, puis en descente constante jusqu’à une grosse trentaine sur le week-end. Pas vraiment d’explications de ce phénomène. Mais globalement, ça progresse et c’est le principal (actuellement 118 000/35 000 $ et 1 854 soutiens. Fin le 14 février).

 

it's-a-wonderful-world-ascension-box-artcoeur bleu fr La campagne de It’s A Wonderful World : Ascension par La Boîte De Jeu s’avère être un joli carton. Pas un jour en dessous des 200 soutiens sur toute la semaine passée, week-end compris, ça le fait comme on dit ! 4 600 contributeurs avaient financé le jeu lors de la première campagne, déjà pas loin de 3 850 ont pris l’extension et près de 2 650 nouveaux sont venus chercher le all-in. Carton plein, et le jeu n’a pas encore reçu l’As d’Or (parce que bon, voilà quoi, hein… On se comprend 😉 ) (actuellement 341 500/20 000 € et 6 785 soutiens. Fin le 13 février).

 
 

 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 
 

wishland-box-artfr Carlos Michàn est un auteur espagnol qui a proposé un seul jeu sur Kickstarter, Medieval Realms, financé petitement par 324 soutiens il y a tout juste un an mais qui semble jouir d’une bonne côte auprès des joueurs. Voici donc son nouveau jeu, Wishland par Lost Games.

On change totalement de registre, ce n’est plus un royaume qu’il faut gérer mais bien plus prosaïquement, si j’ose dire, un « simple » parc d’attraction.
On est sur du pur jeu de pose d’ouvriers, sur 7 tours de jeu il va falloir les placer sur des emplacements libres du plateau pour y construire des bâtiments, manèges, et autres aspirateurs à pognon. Les mécaniques sont traditionnelles mais semblent efficaces. 

Le gros point fort du jeu est sa direction artistique. Colorée, aux illustrations rigolotes et pleines de fun, l’ensemble est très esthétique et correspond bien au thème. Le reste du matériel est à l’avenant, composés quasi uniquement de meeples personnalisés pour chacun des quatre joueurs mais aussi pour les ressources, les seuls jetons en carton étant la monnaie.

Pour 44 €, on est clairement pas volés, d’autant plus que les frais de port sont eux aussi très contenus, à 5 € pour l’Europe et qu’une version française est disponible (actuellement 36 900/10 000 € et 700 soutiens. Fin le 25 février).

 

vampire-the-masquerade-chapters-box-artfr Vampire The Masquerade : Chapters par Flyos Games est un titre basé sur la licence du célèbre jeu de rôles éponyme publié à l’origine par White Wolf Publishing.
Il s’agit d’un jeu d’aventure coopératif situé dans un Montréal fictif dans lequel les joueurs sont les représentants des principaux clans de Vampire qui vont devoir survivre à la Deuxième Inquisition après la chute du Sabbat (ne m’en demandez pas plus, je ne connais pas du tout cet univers).

Le jeu est présenté comme « un jeu de rôles dans une boîte » il s’agit effectivement d’une immense campagne divisée en de nombreux scénarios, vos actions au cours de l’un influant (grandement, selon la promesse du jeu) sur ceux à suivre. Mais l’histoire n’est absolument pas linéaire, près de 40 embranchements autorisent une foule d’événements différents. Le jeu étant jouable avec différents personnages, le tout induit potentiellement une grosse rejouabilité.

Afin de retranscrire le plus fidèlement possible les sensations d’un jeu de rôles, des dialogues entre personnages ont été implémentés, sous forme de livrets (40 là aussi). Également, chaque personnage peut évoluer et voir ses compétences changer en fonction de ses actions. Je ne sais vraiment pas quel va être le résultat, ludiquement parlant, mais le travail accompli pour permettre au joueur de vivre l’aventure comme s’il était à la table d’un véritable maître de jeu semble assez considérable.

La direction artistique est très sombre, c’est le thème qui veut ça, mais pas vilaine pour autant. De ce qu’on peut voir sur la page de campagne, on achètera pas le jeu pour la qualité de ses illustrations, mais elles font largement le travail. Pour ce qui est de la qualité du matériel lui-même, on en est réduit aux suppositions puisque rien n’est vraiment dit à ce sujet. Quant aux figurines, si l’on se base sur les renders on peut espérer des pitous dans les standards de qualité d’aujourd’hui.

On se doute qu’un tel jeu, qui demande beaucoup de développement et qui offre quand même beaucoup de matériel, ne va pas être laissé à 50 $. C’est donc sans surprise que l’on voit un pledge de base à 149 CA$ (soit une grosse centaine de dollars ricains), un deuxième qui comprend en plus 3 extensions à 199 CA$ (soit environ 140 dollars US) et un bon gros pledge que je qualifie de luxe à 350 CA$ (soit 240 $ « normaux ») qui offre, si l’on peut dire, en plus des figurines peintes, des dés et des marqueurs en métal (oui, métal) et des « clan dice cloth » dont la nature exacte m’échappe. Si naturellement le pledge le plus prisé est celui à 199 CA$, il est quand même talonné de près par le gros à 350.

 
Le financement était assez haut (250 000 CA$) mais cela n’a pas empêché la campagne d’être financée en une heure et demi. Les 5 000 contributeurs sont en ligne de mire après tout juste quatre jours  (actuellement 986 000/250 000 CA$ et 4 581 soutiens. Fin le 29 février).

 

enchanters-east-quest-bandeaucoeur bleu fr Histoire d’assurer ses arrières par des ventes en boutique permettant un fond de roulement plu ou moins régulier, Mythic Games a fondé une nouvelle collection : Phoenix Line. Le but de cette collection est d’éditer des jeux déjà financés sur Kickstarter et qui ont fait leur preuve, et de les localiser en français en effectuant, le cas échéant, des améliorations.

Le premier jeu à avoir l’heur de passer entre les mains de la « Phoenix Line Team » est Enchanters, un jeu de l’éditeur polonais Gindi, fort bien financé sur Kickstarter en août 2017 (pour la première campagne) et dont les excellents retours ont permis la sortie de deux extensions stand alone, Overlords en mai 2018 et Odyssey en juillet 2019, cette dernière venant par ailleurs juste d’être livrée. Cette nouvelle édition regroupe l’ensemble de ce qui a déjà été publié par Gindi jusqu’ici mais est portée en étroite collaboration par Mythic Games. Une nouvelle extension accompagne ce que l’on peut considérer comme un reprint, extension dont le petit nom est Enchanters : East Quest.
Dame Shan vous parlait de tout ça et surtout du gameplay par ici, et sinon vous avez aussi le Ludochrono

Les précédentes extensions ne se contentaient pas d’apporter de nouveaux peuples, villages, objets et sorts. Overlords est venu avec, je vous le donne en mille, les Overlords mais aussi le deck de blessures, et Odyssey a ajouté les modes solo et coopératifs. East Quest propose quant à lui, en plus de 6 nouveaux peuples typés asiatiques, un deck de quêtes et un autre spécialement créé par Mythic Games et sobrement appelé Mythic Deck, qui ajoute des « super boss » de fin dont les représentants sont tirés des jeux de MG.

Aucun changement n’est apporté au jeu en lui-même, seul certains aspects matériels en bénéficieront. Ainsi, il est prévu de revoir la typographie des cartes afin de les rendre autant que possible plus lisibles, les playmats disponibles en add-ons au cours des précédentes campagnes et qui étaient extrêmement fins vont devenirs de vrais tapis de jeux en néoprène avec couture de renforts, et leurs illustrations vont être également revues. Une grande boîte bien plus qualitative que celles d’origine, très limites en épaisseur de carton il est vrai, et permettant de contenir l’ensemble du jeu et des extensions (y compris deux nouvelles potentiellement à venir) est disponible. Les stretch goals de la campagne en cours apportent de vrais faux cristaux et des marqueurs de blessures en plastique pour avantageusement remplacer les bêtes jetons en carton. Également, des stretch goals sociaux devraient permettre de voir arriver sous forme solide de pétrole transformé les jetons de récompense et de renfort des Overlords. Bref, c’est la même chose, mais en plus mieux bien.

Concernant les pledges, on ne va pas faire semblant et tourner autour du pot, tout est fait pour attirer de nouveaux contributeurs et les anciens, ceux qui permis le succès du jeu, étaient à l’origine un peu mis à l’écart des bonnes affaires. Depuis, Mythic Games a revu sa copie et offre à ces supports de la première heure l’ensemble des cristaux et marqueurs en plastique sur simple demande lors du pledge manager.

Plusieurs pledges sont proposés, tous disponibles en français, mais hors l’extension seule le seul qui vaille la peine est le Ultimate Pledge, rien de moins qu’un all-in. Et là par contre, c’est le jackpot ! Pour 99 $, vous avez la totale, Big Box et tapis néoprènes compris. Le prix est absolument imbattable, pour comparaison le all-in de la campagne Overlords était à 108 $ donc sans le Mythic Deck ni l’extension East Quest (30 $), ni la Big Box (20 $) et avec des tapis bien moins qualitatifs que ceux de la campagne actuelle. Et le tout en français, ne l’oublions pas. Si vous n’êtes intéressé que par la boîte de base, il est fortement conseillé dans ce cas de s’abstenir de pledger et d’attendre la sortie en boutique, cela sera bien plus avantageux à cause des frais de port.

La barre des 3 000 soutiens devrait être franchie au moment où vous lirez ces lignes, ce qui signifie que le résultat des précédentes campagnes menées par Gindi seul sera largement dépassé, ce qui au passage n’était absolument pas évident. Les 200 000 $ sont en ligne de mire, et on peut du coup s’attendre à un joli final des 48 heures (actuellement 191 000/30 000 € et 2 940 soutiens. Fin le 14 février).

 

parks-nightfall-box-artIl y a tout juste un an était financé sur Kickstarter le jeu Parks, plutôt fort correctement puisque par plus de 9 700 soutiens. Il s’agit d’un jeu de collection dans lequel des randonneurs (les joueurs) vont collecter des photos des divers parcs nationaux américains. Parks s’est démarqué par son thème mais surtout par sa direction artistique, absolument magnifique. Un tel jeu ne pouvait rester sans une extension, et la voici donc avec Parks : Nightfall + Memories par Keymaster Games.

Nightfall propose de nouvelles illustrations pour les parcs de la boîte de base et permet de se balader au sein des 17 parc manquants, ajoute de nouvelles cartes annuelles et des possibilités de bonus, ainsi qu’une nouvelle petite mécanique supplémentaire avec le camping.

Mais cette campagne propose également 3 autres jeux annexes qui n’ont rien à voir en dehors de leur thème avec le Parks originel. Ce sont les trois mêmes jeux, mais ne couvrant pas les mêmes parcs. Appelés Memories, il s’agit de jeux de… mémoire (si si !) assez simples mais arborant les (magnifiques, mais je l’ai peut-être déjà dit ?) illustrations de Parks.

Une tripotée de pledges vous permet de prendre ce qui vous intéresse quasiment à la carte. On retiendra que Nightfall et chacun des 3 Memories vous reviendra à 22 $ pris seuls, que le jeu de base plus Nightfall est à 71 $ et que les 3 Memories en une seule boîte sont à 74 $. Les frais de port sont à 17 $ pour l’Europe, semble-t-il quel que soit le pledge  (actuellement 332 000/46 600 $ et 5 800 soutiens. Fin le 26 février).

 

 aeon's-end-outcasts-box-artLe succès de Aeon’s End ne faiblit pas et les joueurs en demandent toujours plus, aussi Indie Boards & Cards, dans son infinie mansuétude, propose t-il son extension annuelle, nommée pour cette fois Aeon’s End : Outcasts. Cette nouvelle extension continue le système de mini-campagnes introduit avec New Age, nommé Expedition System. D’autres aventures au programme donc, avec 8 nouveaux mages, de nouvelles brèches uniques, des sorts et une nouvelle Nemesis.

Comme beaucoup d’extensions, celle-ci est totalement dispensable et donc incontournable. Elle reste uniquement en anglais, tout au plus pouvons nous espérer que Matagot la localise un jour par chez nous (actuellement 260 500/40 000 $ et 2 730 soutiens. Fin le 25 février).

 
 
 
 
separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

wonderland's-war-box-art-cheshire► Wonderland’s War par Druid City Games – le 11 février
Collaboration entre Ian Moss (Duelosaur Island), Jonathan Gilmour (Dead of Winter, Dinosaur Island), et les frères Ben et Tim Eisner (The Grimm Forest, Tidal Blades), illustré par Manny Trembley (Dice Throne). Le jeu utilisera l’univers particulier de Lewis Caroll avec des mécanismes de placement d’ouvriers et de contrôle de zone. Et il y aura des figurines.
 
 
 
marvel-united-box-art► Marvel United par CMON – le 11 février
Vous êtes fan de Marvel ? Vous aimez le chibi ? Alors ça pourrait bien vous intéresser…
 
 
 
 
 
 
 
gorinto-box-art► Gorinto par Grand Gamers Guild – le 12 février
Cela paraît être un jeu de tuiles dans lequel il semblerait qu’il faille construire des pagodes japonaises (les Gorintos), mais les explications de l’éditeur sur le gameplay sont tellement floues que je ne suis pas sûr du tout. Ca commence plutôt mal…

 

 
 
 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge: Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu: Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr: Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2: Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

   

13 Commentaires

  1. Photo du profil de Kyojin
    Kyojin 10/02/2020
    Répondre

    J’aime beaucoup aussi les illustrations de Parks, j’attends la VF qui arrivera avec Matagot en Q2 d’après KS. Pour le reste, je ne suis ni enchanté ni ne trouve le monde merveilleux

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 10/02/2020
    Répondre

    Je vais back aeon’s end outcast malgre l’immobilisme de l’editeur qui persiste a faire des standalone… le contenu a l’air interessant, mais bon… tous les griefs sont toujours les memes.

    et it’s a wonderful world, des que je le teste.

  3. sa-fabrice 10/02/2020
    Répondre

     

     

    Merci pour le suivi. Vu le grand nombre de jeux sur kickstarter j’attire l’attention sur  Tanares, la suite d’Arena: The Contest qui a franchis la barre du million de dollars.  Un jeu à la base PvP avec un guide quête et une campagne coop, dont l’extension pour une nouvelle campagne est pleine de bonnes idées.  Il existe une bonne communeauté francophone et le jeu pourrait se voir traduis en payant un petit supplément (à confirmer).

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 11/02/2020
      Répondre

      Tu m’as fait découvrir ce jeu dont je n’avais jamais entendu parler. Effectivement, il est intéressant, et en plus en français !

      • sa-fabrice 11/02/2020
        Répondre

        j’ai été du 1er ks, et franchement je ne suis pas déçu, le jeu répond à mes attentes autant niveau matériel que règles et plaisir de jeu.  Et les promesses de la nouvelle campagne me font rêver.  L’équipe communique bien et le suivi est top.

  4. studiordl 11/02/2020
    Répondre

    Pas un mot sur Kanban EV?

     

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 11/02/2020
      Répondre

      Ben non, il fait partie de ceux qui sont passés à la trappe pour manque de temps + diverses raisons, en l’occurrence pour celui-ci le fait qu’il n’y a pas vraiment de grosse nouveauté en dehors de la refonte graphique et du matériel.

      • studiordl 13/02/2020
        Répondre

        Cela restait une remarque, pas un reproche, je suis fan de ta rubrique dont je suis très assidu, il me semble malgré tout qu’un Kubenbois qui réuni 4000 backers en 24H reste un événement intéressant mais je peux comprendre le point de vue et le manque de temps 🙂

        • Photo du profil de Shanouillette
          Shanouillette 13/02/2020
          Répondre

          Merci du retour ! C’est vrai, cela dit, on avait couvert le sujet en amont par une news dédiée 😉

  5. znokiss 11/02/2020
    Répondre

    Excellente rubrique, comme d’hab. J’adore le ton, c’est parfait.

  6. Retam 12/02/2020
    Répondre

    Je lis la rubrique toutes les semaines depuis vachement longtemps, je prends donc 1 minute de mon temps pour encourager l’équipe. Super boulot !

Laisser un commentaire