Zoom sur Enchanters: East Quest

La campagne de Enchanters: East Quest lancée par Mythic Games depuis le 4 février dernier se porte plutôt pas mal : la barre des 100 000€ a été franchie, avec déjà plus de 2000 personnes soutenant le projet. Faut dire que Enchanters est un jeu de cartes qui a petit à petit fait son chemin et trouvé son public, depuis la première édition il y a trois ans.

Le titre initialement conçu par Rafał Cywicki & Jacek Gołębiowski avait été financé à l’époque (été 2017) par Gindi avec déjà un beau succès (près de 3000 backers, pour un montant engagé de 98 000$). Depuis, deux extensions stand alone sont sorties et ont bien fait vivre le jeu : Overlords en 2018, et Odyssey l’an dernier.
Ce East Quest est donc une nouvelle extension actuellement proposée en co-édition avec la maison Mythic, ce qui signifie, et oui, pour la première fois, du français sur les cartes. 

Enchanters, enchantée 

« Vous incarnez des Enchanteurs, de puissants héros qui protègent des villages sans défense grâce à leur magie et à leur intelligence. Durant la partie, chacun de vous fabriquera un puissant Artefact magique qui lui permettra de vaincre des hordes de monstres hostiles. »

enchanters cartes

Le principe du jeu est très simple. Vous allez acheter des cartes depuis une rivière (c’est-à-dire un ensemble de cartes avec une offre toujours en mouvement d’un tour sur l’autre), les accumuler devant vous pour améliorer vos capacités dans une approche type « engine building » afin d’avoir le plus de points de victoire en fin de partie.

Chaque carte nouvellement acquise recouvrira la précédente du même type, vous conservez seulement certains éléments jusqu’à la fin (icônes de stats de défense & attaque, conditions de scoring…) et perdrez le pouvoir principal de l’ancienne carte achetée au profit de la nouvelle. 

enchanters-jeu-de-societe-partie-ludovox

Vous commencerez par former le paquet d’aventure en mélangeant 4 factions. Ensemble, elles constituent le deck avec lequel vous allez jouer. Au menu : des monstres à combattre, des objets à acheter, des sorts à lancer. La mise en place s’effectue ainsi très rapidement. Vous lancez la partie en étalant les 6 premières cartes pour former une rivière (plus la carte sera à droite, plus elle sera chère). À gauche de cette piste, placez une grande carte Cité. Celle-ci ajoute quelques règles spéciales pour la partie. 

enchanters-jeu-mise-en-place-ludovox

La première carte de la  rivière (potentiellement celle qui est restée le plus longtemps dans la rivière sans trouver d’acheteur) est toujours gratuite. Les autres auront un prix croissant : un cristal, puis deux, etc. Pour gagner des cristaux, faites l’action « repos ». C’est une action disponible à tout moment, grâce à la Cité, mais pas hyper optimale. Il va falloir trouver d’autres moyens de gagner des cristaux, et cela se jouera du côté des monstres, des objets ou des sorts.

Les objets et sorts que vous achetez se poseront devant vous, une nouvelle carte recouvrant l’effet de la précédente (une pile pour les objets, une pour les sorts, une dernière pour les monstres).
Certains éléments clefs restent malgré tout visible (on les place en quiconque) : les valeurs d’attaque & défense. Il va falloir accumuler des cartes pour atteindre un certain seuil de puissance afin de vous en prendre aux monstres, qui eux ne s’achètent pas avec des cristaux. Ceux-ci vous donneront souvent beaucoup de points de victoire ou des conditions de scoring intéressantes.

enchanters-jeu-de-societe-ludovox
Les monstres sont variables, certains une fois vaincus donnent des pouvoirs particuliers, d’autres des bonus d’attaque, etc. Pour en battre un, vos points d’attaque doivent être supérieurs à ses points de vie, et attention, la bête riposte ! À vous de prévoir le coup en ayant une défense suffisamment haute pour ne pas accumuler des blessures qui sont autant de points négatifs à la fin de la partie. Bien sûr, une action de la Cité permet un peu de se soigner, mais là encore, il serait sans doute plus prudent de chercher une autre solution de soin plus efficace du côté des cartes de la rivière. Si vous avez ce qu’il faut pour payer bien sûr…
Le jeu n’est pas sans interaction. Il n’est pas rare que des cartes acquises permettent d’embêter nos petits camarades. Monstres qui envoient des dégâts collatéraux, ou objets qui volent des cristaux, etc.

enchanters-campagne

Avec l’extension indépendante Overlords, on pouvait ajouter l’option d’un boss à attaquer à plusieurs reprises avant de pouvoir le vaincre dans le but d’éviter qu’il n’aille envahir la Cité. Odyssey apportait des pouvoirs de départ asymétriques, un mode coopératif et solo ainsi que 6 nouveaux Overlords et Cités. Avec cette extension, une nouvelle mécanique apparaît : les Quêtes. « Tuez le dragon, reforgez l’épée ancienne ou travaillez simplement comme homme de main pour obtenir des cristaux ou de la gloire. Ce module vous donnera de nouvelles pistes à suivre et de nouvelles zones à conquérir pour chaque partie. »

Un mot sur l’offre de la campagne en cours. Pour 30$ vous aurez juste la nouvelle extension (avec les decks Ninjas, Monks, Samurai, Nagas, Pirates et Geishas, les nouveaux Overlords). Pour 35$, vous aurez tout ce qu’il faut pour jouer au jeu, la boite retail avec les stretch goals débloqués. Pour 40$, pledge adressé aux connaisseurs qui ont déjà le jeu, est proposé une boite deluxe de stockage (vide) ainsi que l’extension et les stretch goals. Pour 50$, vous aurez en plus le kit néoprène. Et puis, à 60$, vous aurez la boîte Deluxe avec les 16 factions. 
Dans chaque pledge, vous aurez accès aux « Mythic Deck » qui sont 24 cartes monstres, exclusives au KS. « Lorsque la fin du monde arrive, les différents univers entrent en collision et des monstres d’autres réalités entrent dans le monde des Enchanteurs… » Ce sont des monstres très durs à vaincre qui arriveront vers la fin de partie. Vous pouvez savoir dès le départ lequel débarquera, afin de vous préparer au mieux à cet affrontement potentiellement décisif.
Pour les plus gourmands qui veulent la totale, un pledge à 99$ est proposé, avec le jeu de base, les trois extensions, tout le matériel, les néoprènes, bref, le all-in.

enchanters-image

Telle carte est intéressante mais coûte chère, faut-il attendre que la rivière la fasse descendre ? Vaut-il mieux conserver mon effet actuel qui combote bien pour me donner des cristaux même si en attendant je ne progresse plus sur mes statistiques d’attaque/défense ? Ce genre de dilemmes vous attendent. Le tour de jeu est fluide, et si la mécanique est assez itérative, le nombre important de cartes (notamment grâce aux extensions) permet une certaine rejouabilité. Pour vous faire une idée, le Ludochrono vous attend.
La compagne en cours clôture le 14 février prochain. 

 

   

Laisser un commentaire