Big Monster, attrapez-les tous

Le 24 avril dernier a démarré une campagne Kickstarter pour le moins originale à plus d’un titre (l’ami Gougou69 analysait pour nous la campagne ici). À commencer par l’auteur du jeu, Dimitri Perrier, qui n’est pas un inconnu puisqu’il évolue dans le milieu du jeu depuis près de 20 ans. Il est également à l’origine du prix du Diamant d’Or qui, depuis 2015, couronne les meilleurs jeux experts de l’année.

jeu-de-societe-bigmonster-ludovox-01Avec sa compagne, Anne Cat, ils ont créé pour l’occasion les éditions « Explor8 » (prononcez Explorate en anglais). Big Monster est donc leur premier jeu et ils le portent avec une belle énergie. Leur réseau d’amis et de vieilles connaissances du milieu du jeu les aide beaucoup à faire fonctionner le bouche-à-oreille, qui est encore le nerf de la guerre dans ce tout petit monde.

On a pu notamment voir les planches de Martin Vidberg (dessinateur de BD et chroniqueur d’Un monde de jeux sur le site du journal Le Monde) illustrer la genèse du projet jusqu’au lancement sur la plateforme participative.

Aujourd’hui il existe une quinzaine de prototypes du jeu qui circulent entre la France et la Belgique. Des ambassadeurs vous en proposeront une partie sur la plupart des gros événements ludiques francophones. Nous vous en parlions déjà sur l’édition 2018 de Ludinord.

 

Mais de quoi ça parle ?

Big Monster est jeu de pose de tuiles utilisant un système de draft innovant, rendant les parties extrêmement dynamiques (comptez entre 15 et 25 minutes de jeu). Il est prévu pour 2 à 6 joueurs à partir de 10 ans et peu se jouer en équipes ou chacun pour soi. Un mode pour 2 joueurs est également proposé avec une adaptation du système de draft.

Le contexte est rapidement posé. Les joueurs interprètent des explorateurs atterrissant sur une nouvelle planète. Peu à peu ils vont découvrir les monstres qui y habitent et ils devront optimiser leurs placements pour espérer remporter la partie.

 

Inside the Big Monster

jeu-de-societe-bigmonster-ludovox-00Pour ma part, j’ai eu le plaisir de jouer sur un prototype de première génération, très éloigné de la version définitive que vous aurez entre les mains en pledgeant le jeu. Je me baserai donc sur les éléments décrits dans la campagne Kickstarter.

Le jeu se compose essentiellement d’un plateau central, de tuiles et de médailles. Je ne peux malheureusement pas juger de la qualité globale du matériel à l’heure actuelle.

Le plateau recto / verso est relativement sommaire. Il représente les différents types de terrains de la planète et sert surtout de support pour les médailles que les joueurs pourront remporter durant la partie. Une face pour les parties en équipes et une autre pour les parties chacun pour soi.

Les 12 tuiles explorateurs représentent votre personnage et un bonus variable qui orientera votre stratégie durant la partie. Vous en recevrez deux en début de jeu parmi lesquels vous devrez en choisir une.

Le cœur du jeu est constitué des 120 tuiles monstres qu’il faudra placer dans une configuration optimale pour réaliser le meilleur score possible.

Enfin, les 35 médailles (certaines permanentes et d’autre aléatoires) vous permettront d’obtenir des bonus non négligeables dans le scoring final par équipe ou en individuel.

Les illustrations sont l’œuvre de Ivan Nikulin, un artiste russe dont c’est la première collaboration pour un jeu de société. Il semble avoir un goût certain pour croquer les bestioles en tout genre et ses monstres sont assez réussis. L’ambiance générale est fun et décomplexée. Je suis plus sceptique quant au plateau central et aux textures des tuiles, un peu trop sommaires à mon goût.

 

Un draft plutôt vicieux

jeu-de-societe-bigmonster-ludovox-02Il s’agit donc d’un énième jeu de pose de tuile ? Oh que non !

Le gros point fort de Big Monster est son système de draft. En début de manche vous recevez une série de 10 tuiles parmi laquelle vous devrez en choisir une. Dès que votre choix est fait vous êtes libre de poser les tuiles restantes devant le joueur de votre choix.
Si vous êtes suffisamment rapide, libre à vous d’essayer d’avantager votre coéquipier ou, au contraire, de pénaliser vos adversaires. En effet, les stratégies des uns et des autres se devinent assez facilement et il sera très simple de savoir ce qu’un autre joueur espère trouver dans sa pile de tuiles.

Pour le coup, c’est vraiment dans le jeu par équipe que ce système de draft prend toute son ampleur. Il faudra faire un choix entre réflexion et opportunisme à chaque tour jusqu’à ce que la pile s’épuise et que chacun ait posé ses 9 tuiles (la dernière étant défaussée). Une nouvelle et dernière manche commence alors.

 

jeu-de-societe-bigmonster-ludovox-03

Choisir ses combos

Une fois que chacun a choisi sa tuile face cachée, on la dévoile et on la dispose de manière à engranger un maximum de points. Le système de pose de tuile est assez classique et fonctionne sur plusieurs niveaux de combos.

Certains monstres contiennent des portions de cristaux qu’il faudra combiner avec d’autres pour les compléter. D’autres peuvent muter et présenter un agent mutagène et décupler ainsi les points gagnés. Vous trouverez également des monstres qui ne vous rapporteront rien mais qui vous éviteront de prendre une pénalité si vous en avez moins que vos concurrents.

Il y a de nombreux moyens de gagner et il faudra savoir se réinventer à chaque partie en fonction de la pioche et du bonus accordé par votre explorateur de départ.

Les médailles disposées en début de partie sur le plateau central vous aiguilleront également sur certains axes de développement. Elles vous demanderont par exemple d’avoir un certain nombre de monstres de laves ou de types de terrains différents. Le premier à satisfaire aux critères d’une médaille peut la revendiquer et elle ne lui sera plus disputée durant le reste de la partie. La plupart des médailles individuelles récupérées débloquent alors la possibilité d’obtenir une nouvelle médaille par équipe.

À la fin de la partie, celui qui aura marqué le plus de points remportera la partie.
Par équipe, c’est le plus faible score des deux qui est pris en compte.

 

Des ingrédients bien dosés

jeu-de-societe-bigmonster-ludovox-04Ses multiples configurations, sa rejouabilité, son système de draft et ses interactions fortes font de Big Monster un savant mélange pour animer vos soirées jeux. En 15 à 25 minutes il instaure immédiatement une ambiance stimulante et une dynamique redoutable pour un jeu de pose de tuiles.

Le mode chacun pour soi est idéal pour apprendre le jeu et cerner les différentes combinaisons possibles pour maximiser les points. Mais c’est réellement le jeu par équipe qui permet d’extraire la substantifique moelle de Big Monster.

La configuration pour 2 joueurs a le mérite d’exister mais c’est un tout autre jeu. Le système de draft est plus calculatoire et n’implique par la même urgence et le même fun autour de la table.

Il est plutôt étonnant de voir Dimitri Perrier, fan de jeux plutôt experts, sortir un jeu comme celui-ci. Il réussit pourtant à faire mouche avec Big Monster en réunissant le meilleur du party game et du jeu de pose de tuiles.

 

Fiche du jeu

Le KS (termine le 16/05/18)

Un jeu de Dimitri Perrier
Illustré par Ivan Nikulin
Edité par Explor8
Pays d’origine : France
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : Septembre 2018
De 2 à 6 joueurs 
A partir de 10 ans 
Durée d’une partie entre 20 et 30 minutes

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

   

5 Commentaires

  1. Dim 09/05/2018
    Répondre

    Un grand merci à Galeelox et à Ludovox pour cet article bien sympa sur Big Monster 🙂

  2. Grovast 09/05/2018
    Répondre

    Oui merci pour ce descriptif qui me donne une bien meilleure idée du jeu.

    Ce draft interactivo-rapiditesque me semble être une super idée (dans le genre il y avait déjà celui du « Petit Prince : Fabrique moi une planète« , en plus sophistiqué ici toutefois)

  3. Shanouillette 09/05/2018
    Répondre

    Je ne peux que plussoyer ^^ Grand merci Galeelox pour ta super réactivité !

  4. eolean 09/05/2018
    Répondre

    Un jeu avec une très belle côte de sympathie. Les dessins me rappellent ceux de dungeon petz ^^

Laisser un commentaire