Vignobles : un jeu du terroir

Un beau jour, au cours de mes pérégrinations sur internet, je tombe sur un blog amateur qui présente un prototype sur le vin de nos régions, avec des dessins de Vincent Dutrait en prime. Tout ça me semble déjà bien avancé. Ni une ni deux, je contacte par mail un des auteurs qui m’apprend qu’ils (Guillaume Peccoz et Fabrice Arcas) ont tous les deux gagné un prix il y a 4 ans (Article de 2011), et que le jeu doit être édité chez Ludocom. Pourtant, pour le moment, tout reste en standby.

Quelques mois bien plus tard, je me rends dans un petit festival régional, « Alors jouons » à Montbéton, et je tombe sur le stand Ludocom qui présente ses jeux. Ô surprise, j’aperçois un kakémono avec Vignobles proposé à la souscription pour début 2016. Je m’assois, discute avec l’auteur, et entame une partie.

affiche_AJ15-210x300

Ludocom est une petite entreprise dirigée par Serge Comba. Son objectif est de faire des jeux avec des partenariats locaux : il a déjà édité Arriala (qui veut dire Canal en occitan), jeu sur l’histoire du Canal du Midi, puis Colomba où l’on doit bâtir des pigeonniers (capturer des pigeons pour nos domaines, mais les adversaires peuvent lâcher leurs faucons sur nos pigeons). Je n’ai pas oublié Corto Maltese, mais il est pour moi dans une autre gamme.

En ce qui concerne Vignobles, le travail d’édition est très agréable et professionnel, d’abord visuellement : avoir pu embaucher Vincent Dutrait, c’est un plus. Ensuite, les cartes comportent des icônes qui les rendent très claires même sur une première partie. Sur le plateau de jeu, toutes les informations sont visibles, on sait combien il y a de cartes cépages pour chacun d’eux.

Un mot sur l’histoire du jeu : il semblerait que des producteurs se soient engagés dans l’idée de le financer, pour finalement se dégager bien plus tard. Comme l’a dit un ancien président de la république : « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent »… En tout cas, sur la table, c’est un proto plutôt bien fini, il aurait du déjà sortir depuis longtemps. Qui sait, le financement participatif permettra peut-être enfin de relancer et finaliser le projet.

vignobles-corrige-01

 Je vais vous présenter le jeu, narrer notre promenade dans les coteaux du fronton, et enfin, après cette dégustation sera venu le moment de dire si c’est un grand cru ou non.

 

Trêve de blabla et place au jeu !

 

Plateau_ok-Vignobles

Le plateau de jeu divisé en 8 régions avec pas moins de 30 vins différents très typés (20 rouges et 10 blancs). Tous composés de deux cépages.

 

Nous sommes des négociants en vin qui souhaitons nous établir dans la belle région du sud-Ouest (oui je suis chauvin, et alors ?) pour remettre en valeur des cépages ancestraux en les assemblant habilement.

Après une petite mise en place, nous plaçons tous nos négociants sur la région de Saint-Sardos dans la Garonne.

  • Un tirage de cartes détermine les vins qui ont eut une médaille (variable selon le nombre de joueurs).
  • Chaque joueur prend son plateau individuel.
  • Chaque joueur reçoit deux cartes cépages qui constituent sa main de départ.
  • 2 cartes cépages constituent la pioche visible de départ.

 

cave rouge

Plateau de jeu individuel.

 

Le dernier a avoir visité une cave coopérative prend le bouchon de liège qui représente le jeton premier joueur, et c’est parti.

Le jeu est une course, le premier à réussir un des 4 objectifs a gagné immédiatement. Pour consoler les perdants, le gagnant peut toujours leur payer un coup à boire !

 

Il y a 4 conditions de victoire :

  • être le premier à avoir assemblé x vins rouges (x étant variable selon le nombre de joueurs)

  • être le premier à avoir assemblé x vins blancs (x étant variable selon le nombre de joueurs)

  • avoir obtenu 4 médailles.

  • Posséder toute une région en mode expert, 75 % en mode familial.

En bas la pistes des scores vin rouges et vins blancs

En bas la piste des scores vins rouges et vins blancs

Un tour de jeu se déroule en 3 phases :

  • Le premier joueur mélange puis tire les cartes actions (à deux joueurs nous en tirons 6 sur 9)
  • Déplacement des nuages : Lors du premier tour de la partie, le dernier joueur place le nuage sur la région qu’il souhaite. Pour le tour en cours, il ne sera pas possible d’assembler de vins dans la région sous l’orage (exception faite si on possède la carte micro-climat). Par la suite, le dernier joueur placera toujours le nuage sur une région adjacente à celle qui l’aura reçu précédemment (le nuage ne peut jamais rester sur la même région deux tours de suite). 
  • Ensuite, le premier joueur choisit une des actions parmi celles disponibles ce tour-ci.

 

Les cartes action 

vendanges

  • Les cartes vendanges : cela consiste à prendre une carte cépage dans la pioche visible, on peut aussi en prendre deux dans la pioche et en garder une seule en main.

misentonneau

  • Les cartes mise en tonneau : cela consiste à prendre toutes les cartes cépages d’une seule variété dans un tonneau. Si nos 3 tonneaux sont pleins on peut vider un de nos tonneaux pour y mettre le nouveau cépage.

vignoblevoisin vignoblelocal visitedevignobles

 

  • Enfin, il y a les cartes négociant, certaines permettent d’assembler un vin dans la région où l’on est (vignoble local) puis se déplacer dans une région adjacente, d’autres permettent de se déplacer puis d’assembler, (vignoble voisin) une dernière permet de se déplacer de deux régions adjacentes (visite de vignobles). La première action est obligatoire, la deuxième (avec un +) est toujours facultative.

 

vignobles07

Les cartes vendanges.

 

Quand un vin est assemblé, on place son château sur le vignoble et il nous appartient, puis on avance sur la piste des vins (vin rouge si c’était un rouge, blanc si c’était un blanc, logique).

Quand le premier joueur a choisit son action, c’est au joueur suivant de retourner une carte action disponible et de jouer, puis au suivant etc.

On effectue ainsi deux tours de table complets, chaque joueur jouant 2 fois.

On peut aussi choisir une carte action, ne pas faire l’action et piocher deux cartes spéciales et en garder une seule, cela permet d’abord de bloquer une action importante pour les autres joueurs, mais aussi de récupérer une carte qui va permettre des coups pourris contre les adversaires. On peut purger une cuve, ou bien poser un petit phylloxéra (puceron ravageur de vigne), mais on a aussi quelques cartes qui donnent de bons avantages comme les vendanges tardives qui permettent en plus de l’action vendange de mettre en tonneaux tous les cépages blancs.

vignoble19 vignoble18+ vignoble17 vendangestardives

 

Important : On ne peut faire l’action spéciale que si on a sélectionné la bonne action : exemple j’utilise Tourisme et envoie le négociant de mon concurrent dans deux régions, pour cela j’actionne la carte négociant.

 

Sur les coteaux du Haut-garonnais, goûtons voir si le jeu est bon…

Nous entamons une partie à 2 joueurs, je lui propose de commencer.

Étant second joueur, je place le nuage dans la région de départ.

 

la carte du jeu avec les vins médaillés., tout en haut vous voyez les cartes actions disponible.

la carte du jeu avec les vins médaillés., tout en haut vous voyez les cartes actions disponible.

 

Nous commençons tous les deux par vendanger pour récupérer des cépages, mon adversaire Guillaume choisit des cépages dans le pool (la pioche visible), quant à moi je préfère piocher en aveugle. Guillaume fait de la mise en tonneau et met en tonneau 3 cartes Gamay. Je mets aussi en tonneau, mon Fer Servadou Malbec. Je viens de découvrir à mes dépends que l’on peut faire des mini-combos en profitant de l’action pour placer plusieurs cartes cépages, pourtant il me l’avait dit…

vignobles-OK-09-300x195

J’ai une cuve avec du Fer Servadou Malbec en attente.

 

Le tour suivant, Guillaume utilise ses deux cépages Gamay pour faire du Fronton, au passage il ravit une médaille (je rappelle qu’avec 4 médailles il gagne la partie).

À ce stade de la partie, je n’ai pas encore de stratégies vraiment définies, sauf celle de ne pas être ridicule, je vais donc pour ma première action aller vendanger de la Syrah et faire une nouvelle mise en tonneau histoire de préparer mon premier assemblage pour le tour d’après.

Tour suivant, je réalise un assemblage et installe mon premier château dans le Quercy, à ce moment de la partie je réfléchis à l’idée de faire l’objectif région, surtout que le Quercy me semble faisable car il n’y a que 3 châteaux à conquérir. Mais j’ai aussi un plan B et prépare une vinification potentielle dans deux régions, car je pense que si Guillaume me voit faire, il va déplacer le nuage dans la région du Quercy…

Au tour suivant, je suis premier joueur, Guillaume déplace le nuage, mais pas dans le Quercy, ceci dit, il casse mes velléités en allant justement s’installer dans le Quercy. Pour me venger je lui fais une purge de cuve. Comme il n’avait pas d’assurance il perd toute sa mise en tonneau. C’est petit, je reconnais, mais j’ai pris du retard, je dois réagir.

 

vignobles08

Je prépare une petite purge de cuve.

 

Tour suivant, je fais un château médaillé. Comme il est rouge je ne perds pas vraiment de temps, et puis, sait-on jamais… C’est toujours intéressant d’avoir plusieurs cordes à son arc (ou plusieurs vins dans sa cave).

Toute la partie nous allons nous tirer la bourre à faire des châteaux dans des régions viticoles rouges. Cette fois le ton est donné, ça va se jouer à pas grand chose, mais indubitablement autour de l’objectif rouge. On se talonne, l’avant dernier tour il utilise la carte neutralisation qui bloque deux cartes actions, dommage j’aurais pu clôturer mon objectif si j’avais eu un producteur local, mais là, impossible…

vignoble16

La carte neutralisation.

 

Ceci dit, ce fut que du temps de gagné le tour suivant, puisque qu’en étant premier joueur, je vais pouvoir choisir mon action et mes cépages me permettant de prendre le contrôle d’un château dans deux régions, en plus j’ai pris soin d’éloigner le nuage…

Je gagne sur le fil, puisque l’action suivante, il pouvait lui aussi faire un château. J’ai profité de ses enseignements, j’ai vu comment il gérait ses tours pour ne pas se faire avoir par une carte crasse et j’ai fait de même.

 

Vignobles est-il une bonne vendange ludique ?

Nous sommes face à un jeu avec un thème sympathique, de belles illustrations, et j’avoue que j’ai passé un bon moment. Les tours de jeu sont tendus, ici ça c’est joué à très peu comme vous l’avez vu, une action a fait la différence, si je ne clôturais pas ce tour-ci c’est lui qui le faisait.

J’aime bien les dilemmes qui se posent en jeu, du style : « Je choisirais bien cette action, mais en laissant celle-ci je vais laisser mon concurrent en profiter », savant mélange, où l’on doit réfléchir si l’on  favorise son jeu ou si l’on bloque l’adversaire. « Le bougre vient de prendre une médaille ? Qu’à cela ne tienne, je vais placer le nuage sur cette région – vu les cartes cépages qu’il détient dans ses cuves, il pourrait faire cet assemblage… ».

Alors certes, c’est un jeu familial (dans mon esprit ce n’est pas péjoratif) mais on peut toutefois contrôler sa partie, par exemple profiter de l’ordre du tour pour éviter que votre concurrent vous sorte une carte crasse. Le jeu est fluide puisqu’à chaque tour on joue une seule action.

Les cartes spéciales que nous allons choisir permettent soit de faire des coups bas, soit de s’en prémunir (l’assurance par exemple), soit encore de bénéficier d’un bonus. Certes, elles rajoutent un peu d’imprévus et de piquant – certains diront un peu d’opportunisme voire de chaos – mais encore faut-il faire les bons choix. En plus, utiliser une carte spéciale nécessite d’avoir l’action qui corresponde, on ne peut pas faire un stockage exceptionnel si l’on n’a pas accès à l’action mise en tonneau. Quand on pose dans la pioche visible une 5éme carte cépage, on les défausse toutes, ça permet d’éliminer des cartes que l’on ne veut pas que l’adversaire obtienne. C’est une idée très agréable à jouer. 

Au niveau du visuel nous avons un jeu bien fini et agréable, le style de Vincent Dutrait étant plutôt bien adapté au sujet. Léger bémol sur les couleurs choisies, car pour ma part je les confondais un peu – je trouve qu’elles ne sont pas assez tranchées, même si esthétiquement ça colle bien.

Vignobles est un jeu qui a subi une longue maturation en cuve, mais à la dégustation s’avère charnu, boisé avec des notes de plaisir et de rejouabilité que je pense prometteuses.

 

montage_box_vigneron

Tchin

 

Alors ça sort quand ?

Le jeu va donc être présenté sur une plateforme de Crowdfunding, probablement au premier trimestre de l’année 2016. Pour un montant de 30 € vous aurez 60 cartes cépages, 40 cartes spéciales chacune en 2 exemplaires (sauf l’assurance et la Purge de cuve qui sont présentes en 3 exemplaires). Le plateau du Haut Garonnais, plus quelques Stretchs goals pour ceux qui pledgeront le jeu (notamment un second plateau est à l’étude, celui des vignobles français).

Les pions du prototype laisseront la place à de jolis pions manufacturés en bois (photos). Probablement aussi quelques cartes bonus, et surement d’autres choses si le jeu rencontre son public. Moi j’en referais bien une partie, et vous, tentés ?

Les pions dans la version finale, les bouteilles ne ressemblent plus a des bouteilles de Porto.

Les pions dans la version finale, les bouteilles ne ressemblent plus a des bouteilles de Porto.

 

 > La fiche de jeu

 Un jeu de Fabrice Arcas, Guillaume Peccoz
Illustré par Vincent Dutrait
Edité par Ludocom
Date de sortie : 2016
De 2 à 4 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 40 minutes

5 Commentaires

  1. Photo du profil de Zuton
    Zuton 01/10/2015
    Répondre

    On dirait bien que le le pinard est une bonne source d’inspiration pour les auteurs de jeux ! Après Vinhos, Vinitour et Viticulture (et j’en oublie certainement d’autres), encore un autre jeu sur le vin pointe le bout de son nez, et du local cette fois ci !

    Merci Atom pour la découverte et la pré-dégustation !

    C’est marrant que cet article tombe maintenant : un utilisateur / connaisseur a loué ce jour un jeu original de la ludothèque de notre CE sur le vin : il consiste à reconnaitre les arômes caractéristiques des cépages à l’aide d’une 20aine de petites fioles… en discutant avec lui, j’apprends qu’il est l’un des bénévoles de la section oenologie du CE, je vais ainsi prochainement participer à une séance d’initiation d’oenologie…:)  Bref, avec en plus les foires aux vins actuelles, à fond dans le vin en ce moment… et je ne suis apparemment pas le seul !

    • Photo du profil de atom
      atom 01/10/2015
      Répondre

      Merci Zuton.

      Le monde du vin, est assez riche, ça permet pleins de possibilités, les foires aux vins apr exemple ça peut donner des idées.  Je n’ai pas joué Vinhos, mais vu qu’il y a une réédition de luxe  je pense qu’il y a des collectionneurs qui vont lacher le leur pour pas grand chose. « La patience offre a celui qui sait attendre ce qu’elle vends a celui qui se hâte » Et j’aime beaucoup le thème du vin.

  2. Photo du profil de Sthorm
    Sthorm 02/10/2015
    Répondre

    Chouette nouvelle.

    Je désespérais de voir ce jeu édité et je pensais même qu’il avait été définitivement abandonné par Ludocom. Comme quoi il ne faut jamais perdre espoir.

    Je vais surveiller ça de près 😉

  3. Photo du profil de Grovast
    Grovast 05/05/2016
    Répondre
    • Photo du profil de atom
      atom 05/05/2016
      Répondre

      Super merci, je n’y croyais plus vraiment.

Laisser un commentaire