Valeria Card Kingdoms : Crimson Seas part à l’abordage de Kickstarter

 

valeria-card-kingdoms-crimson-seas-logo

 

separateur-1

 

Lors de sa campagne de financement il y a tout juste 4 ans, Valeria : Card Kingdoms (VCK pour les intimes, devenu Valeria : Le Royaume dans nos contrées par la grâce de Pixie Games) n’avait pas vraiment remué les foules. Le jeu avait été très correctement financé, mais sans plus (1 500 soutiens pour un financement à 4,5 fois). Après sa livraison, les retours des joueurs furent excellents, ce jeu à la Minivilles se révélant facile d’accès et bien plus profond qu’on aurait pu l’imaginer. La qualité de production n’y était pas pour rien non plus et les illustrations de The Mico achevaient de parapher le tout. Bref, le jeu s’est avéré être une belle réussite.

Boite Valeria 180p207

 

Fort de ces éléments, Daily Magic Games (l’éditeur) a lancé 1 an plus tard la campagne d’un deuxième jeu dans l’univers de Valeria : Villages Of Valeria. Là, c’est le carton plein : 7 000 soutiens pour un financement à 27 fois ! Dans la foulée, au mois d’avril de la même année est lancé celle de Quest Of Valeria, le dernier opus de ce qui est désormais une trilogie. Le succès est moindre, un peu moins de 4 000 contributeurs pour un financement à 10 fois, mais joli quand même.

 

Arrivèrent par la suite les campagnes de deux extensions pour Valeria : Card Kingdoms. Flames And Frost (De Feu Et De Glace en français) en octobre 2016 (2 200 soutiens) et Shadowvale (Sombreval en français, bientôt disponible incessamment sous peu) en février 2018 (2 650 soutiens). Ces deux extensions apportent certes de la variété (nouveaux citoyens, monstres, ducs et domaines) mais ne renouvellent en rien le jeu lui-même. A cet égard, on peut même les considérer comme dispensables.

 

 

separateur-1

 

valeria-card-kingdoms-crimson-seas-ecarlates-mers-ludovox-jeu-societe-art-coverLa nouvelle extension en date Crimson Seas, dont la campagne vient juste de débuter, est d’un tout autre acabit. Comme toute la gamme des Valeria, c’est toujours The Mico aux pinceaux. Comme ses précédentes consœurs, elle apporte de nouveaux citoyens, monstres, ducs et domaines. Mais pas que, loin de là.

Déjà, la thématique diffère car on est désormais dans un ambiance maritime. Une nouvelle action « Naviguer » va permettre d’aller visiter des îles, matérialisées par un nouveau plateau de jeu au centre duquel trône un volcan. Celui-ci fait perdre des ressources, ressources récupérables par tout un chacun. Cette action de navigation va concrètement servir à importer desvaleria-card-kingdoms-crimson-seas-cartes-nobles ressources génératrices de points de victoire, acheter des Tomes (?) permettant d’augmenter la production de ressources et à piller les richesses d’une île. Autres nouveauté, les cartes nobles, des prisonniers qu’il est possible d’échanger contre rançon.

Tout un programme donc, et surtout un gros ajout au gameplay originel puisque les façons de scorer sont bien plus nombreuses. Mais ce n’est pas tout. Une mini extension, annoncée comme exclusive à la campagne, est offerte : Ward Towers. Il s’agit d’un deck de cartes « Tours » recto-verso qui remplace l’un des deck Domaines. Ces tours vont être construites par les joueurs, en commun ou non, qui vont récupérer des points de victoire à l’issue de la construction. Une fois la tour construite, la carte est placée en face d’une rangée de monstres est permet à n’importe quel joueur une fois par tour (de jeu, faut suive) d’attaquer un monstre avec un coût réduit de, au choix, 1 force ou 1 magie.

Pour terminer ce tour d’horizon des nouveautés, mentionnons le nouveau personnage de départ, le Coxwain (le barreur, in French), qui rapporte des ressources en cas de double au dé ou quand, au contraire, le résultat des dés n’indique justement aucune ressource.

On le voit, on est loin des deux premières « petites » extensions en terme de gameplay et, à mon sens, il s’agit là de la première vraie extension obligatoire pour le fan du jeu de base. Nos amis de Pixie sont toujours de la partie et vous pouvez donc pledger le jeu en français. Et c’est là qu’intervient le dilemme : pledge ou attente de la version boutique (qui sortira peu ou prou juste après la réception par les backers) ?

valeria-card-kingdoms-crimson-seas-plateau

Le pledge est à 29 $, prix tout à fait correct, mais les frais de port de 13 $ viennent malheureusement, et comme trop souvent, alourdir la note. Cela nous met le jeu à environ 37 €, ce qui est un peu au-dessus du prix auquel il  sera vendu en boutique (annoncé entre 35 et 40 $, selon les stretch goals débloqués et le nombre de soutiens au cours de la campagne). Après contact avec Pixie, la mini extension Ward Towers sera traduite en français et a toute les chances de se retrouver dans la boîte de la version boutique.

valeria-card-kingdoms-crimson-seas-ward-towersL’intérêt de prendre le jeu au cours de la campagne se résume donc, en tous cas pour l’instant, à faire tomber les stretch goals et à soutenir Pixie, car leur marge bénéficiaire est supérieure sur Kickstarter à celle des ventes en boutique. En effet, aucun stretch goal exclusif à la campagne ne justifie, toujours pour l’instant, de ne pas attendre tranquillement que la VF arrive chez son crémier local. Et attendre n’est pas sale. Du tout. Les boutiques sont finalement le principal marché de Pixie, ce qui fait que, dans un cas comme dans l’autre, vous aidez Pixie. Ce qui ne permet pas forcément de se décider, j’en conviens.

1299-Pixie-1Alors reste un autre intérêt de pledger, limité à mon humble avis. DMG propose en effet au cours de cette campagne un deuxième jeu : Corsairs Of Valeria. Il s’agit de la réimplémentation dans l’univers de Valeria, avec une retouche des règles, d’un petit jeu de dés précédemment édité par Fully Analog (connais pas…) sous le titre de Wacky Pirates. Si vous êtes intéressé par ce petit jeu (en anglais), vous devez obligatoirement participer à cette campagne.

La campagne a débuté le 4 mars et dure jusqu’au 26 mars à 23h00. Elle est bien entendu d’ores et déjà largement financée, actuellement à plus de deux fois par plus de 1 200 soutiens.

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

2 Commentaires

  1. Achéron Hades 07/03/2019
    Répondre

    J’avais déjà vu ce petit jeu de dé sympatoche (Wacky pirates). Ca serait top si les Pixies pouvaient éditer Corsair of Valéria en francais aussi !!! Fingers Crossed

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 12/03/2019
      Répondre

      Aucune chance, je leur ai demandé. Les gars de Pixie trouvent que le jeu est trop léger pour des adultes et que le style de The Mico ne va pas pour des enfants. Du coup, pas de localisation.

Laisser un commentaire