Taverna : venez boire un coup au Poney fringant !

Taverna, signé Karl Marcelle et illustré par Jonathan Hartet, est le deuxième opus des GAG (Geek Attitude Games) sorti cette année à Essen. Souvenez-vous, leur première création était Essen the Game un jeu où l’on incarne un geek se rendant justement dans le fameux salon à la recherche de nouvelles perles ludiques… Ça vous donne une idée de la joyeuse équipe que ça doit être ! Dans Taverna, cette fois le décor n’est plus du tout réaliste, puisque nous sommes en plein médiéval-fantastique, bourré d’orcs, d’elfes, de nains. Oui, je sais, ce n’est pas très original tout ça, sauf que pour une fois, on a décidé de nous donner le rôle du tavernier !

Taverna07

 

C’est à boire qu’il nous faut 

C’est la sainte Averne, la fête annuelle du Royaume d’Averna. Elfes, nains, orcs et même humains, se retrouvent pour boire un coup et faire la fête, et c’est l’occasion de vous challenger les uns les autres afin de déterminer le meilleur tavernier, celui que tout le royaume s’arrachera. 

Pour ce faire, nous disposerons de 6 tours de jeu (8 à deux joueurs – mais je vous déconseille de jouer dans cette configuration), 6 tours de jeu où nous allons acquérir des titres de propriété, placer des clients dans nos tavernes ou celles des autres, aller quérir des faveurs royales, comploter ou lancer des sorts. Vaste programme !

Taverna05

Voyez, nous avons 4 petites tavernes (3 places), et 1 grande (6 places). C’est la configuration pour deux et trois joueurs. Il est biface.

 

Je n’ai qu’un seul plaisir au monde
C’est celui de trinquer avec toi !


Tout d’abord, on tire une carte client qui déterminera le peuple élu parmi quatre. Il le restera pour toute la partie. On place le jeton couronne sur le peuple élu dans l’échelle des peuples (la zone en haut à droite du plateau). Petite parenthèse : Cette échelle est une des belles trouvailles du jeu. Admettons, 
si je suis premier sur l’échelle, c’est moi qui pourrais choisir le mode de scoring me concernant, et les autres joueurs ne pourront plus le choisir. Chaque partie est différente puisqu’on tire un nouveau « peuple élu » à chaque fois, et le scoring sera donc toujours changé. 

Puis, nous allons acheter chacun deux titres de propriété dans les tavernes de la ville, une première fois en commençant par le premier joueur et chacun son tour dans le sens horaire, puis une deuxième fois, dans le sens antihoraire. 
Chaque joueur pioche aussi 3 cartes sorts.

Taverna01

On paye 1 pièce on a 3 points de victoire, 6 pièces 3 points.

 

Dans un tour de jeu vous pouvez faire plusieurs actions dans l’ordre que vous souhaitez.

Actions que je vais vous détailler de ce pas !

► Vous devez choisir une carte client parmi 4 disponibles, puis apposer le jeton du peuple correspondant dans une taverne, et tous les propriétaires du lieu gagnent alors 3 pièces. Vous aurez compris qu’il est plus intéressant de le placer dans une de vos tavernes bien sûr !

-1

 

► Puisque l’on parle client, si vous l’avez placé sur une table à sa couleur vous pouvez monter sur l’échelle de peuple correspondant :

Taverna16

On commence tous à-3 sur chaque peuple et un seul joueur peut aller sur la dernière case de chaque peuple.

 

Comme vous le voyez chaque peuple octroie des bonus différents : 

  • Les Orcs, des points de victoire.
  • Les Humains, des privilèges.
  • Les Elfes, des sorts.
  • Les Nains, bien évidemment de l’or.

 

Tout cela est très bien thématisé !

Au fait vous connaissez le tube inoxydable que chantent les nains dans les mines ?

♫ De l’or, de l’or, de l’or, de l’or de l’or ♪

► Vous pouvez profiter de la capacité de la guilde si le client est en adéquation avec la guilde de cette taverne (on vérifie si les petits symboles correspondent entre la carte client et le plateau) :

  • Ripaille : À boire tavernier ! Le client vient s’aviner dans votre taverne, pour cela il va vous donner 3 pièces. (2 à plus de 3 joueurs).
  • Magie : Wiizzz ! Cela vous permet de prendre une carte magie qui va rajouter un petit peu d’interaction.
  • Influence : Allô allô ? Vous permet d’activer un notable à distance, en gros vous lui passer un coup de téléphone avec la lyre.
  • Complots : Pousse-toi d’là que j’m’y mette ! Permet de prendre la place d’un autre client et d’activer la tuile peuple de ce client.

 

► Enfin, vous pouvez profiter des capacités d’un notable s’il est présent dans la taverne, ou si vous l’avez contacté grâce à la lyre.

 

Taverna10Taverna09Taverna11Taverna08

 

  • Le notaire, c’est pas compliqué : il permet d’acquérir des titres de propriété, ou d’en subtiliser à un autre joueur moyennant 3 sous de plus. Celui-ci sera dédommagé à hauteur de la moitié de la transaction. 
  • Le Gob trotteur permet de rajouter des jetons guilde dans les tavernes de votre choix et de gagner des points de victoire (3 par jetons).
  • La Princesse permet de prendre des faveurs royales qui vous donnent des bonus utilisables à tout moment dans la partie, mais une seule fois, faut pas abuser.
  • l’ambassadrice vous permet de monter dans les échelles de peuple et de prendre les bonus correspondants.

 

Quand vous activez un notaire vous devez le déplacer dans une autre taverne.

Shazaaam !

Vous pouvez aussi lancer un sort (si vous pouvez le payer) qui peut vous octroyer un petit avantage dans la partie, ou embêter légèrement votre adversaire.

Par exemple : Votre adversaire choisit un Elfe Ripailleur ? Hop allez, tiens un petit Contrôle mental !

Tu ne prendras pas cette carte choisis en une autre !

Tu ne prendras pas cette carte, choisis en une autre !

 

Tous les sorts sont super cool, avec des noms bien trouvés, on a qu’une envie c’est de les nommer en jouant avec un peu de role-play bien senti.

Certains (avec un éclair vert) sont des sorts interruptifs que l’on peut donc jouer hors de son tour, par contre on ne peut en jouer qu’un seul par tour adverse, et le joueur ciblé peut aussi avoir un contre-sort.

Dernière chose, si un joueur remplit une taverne il prend le jeton privilège de cette taverne (et on n’en remet pas d’autres) : chaque jeton privilège vaut 1PV mais avec deux de ces jetons, on peut aussi passer un coup de fil à un notable et profiter de son effet. On peut même faire un tour où l’on va jouer deux notables (par contre interdit de jouer deux fois le même).

Taverna17

 

L’addition siouplé !

Au bout de 6 tours on fait le décompte des points, mais attention c’est le joueur le mieux placé sur le peuple élu qui va choisir dans quelle catégorie il va scorer.

Taverna15

Vous pouvez gagner des points selon le nombre d’or restant, le nombre de sorts lancés, de titres de propriétés acquis, de faveurs royales en votre possession, ou bien encore gagner 5 points de victoire et monter chaque pion de peuple de 1 : à vous de voir ce qui est le plus rentable, si bien sûr vous êtes le premier, ou si on vous a laissé le choix… gniark-niark.

Je ne peux m’empêcher d’y voir un système à la Knizia obligeant à surveiller plusieurs paramètres, tout en essayant d’être pas trop mal placé partout, ou au moins dans deux catégories. C’est très malin parce que l’on va choisir le scoring qui va nous rapporter le plus mais aussi peut-être en prendre un qui pourrait nous intéresser un peu moins, mais qu’on ne peut décemment pas laisser à un adversaire.

On a encore soif.

On a fait plusieurs parties, en fait on a testé toutes les config, deux, trois, quatre et cinq joueurs.

Dans notre partie à 5 joueurs j’ai fini dernier, ne voulant pas arranger les autres joueurs je n’ai pas assez profité du Gob Trotteur, je me suis fait voler une propriété, plus quelques erreurs dans le choix des peuples à monter en priorité… Ce qui fait que j’ai du choisir un mode de scoring moyennement intéressant pour moi. Une partie très riche en enseignements ! 

Le lendemain on remet ça mais à 4 joueurs.

On s’est tous dispatchés dans les petites tavernes, ce qui fait que chaque déplacement donnait de l’argent à tel joueur ou tel autre. Joëlle a été cherché des faveurs royales (bonus vraiment utile). Pour ma part j’ai choisi d’activer le Gob trotteur pour rendre ma taverne attractive et du coup récupérer de l’argent. Toujours dans le but d’avoir plus de liquidité, je suis parti acquérir des titres de propriété.

Taverna19

En jeu on a tiré la carte malédiction : c’est une carte qui se pose devant le joueur qui l’a pioche, maudissant celui-ci : s’il lance un sort, la carte ira à son voisin de gauche. À la fin de la partie, le joueur maudit qui l’a possède perd 3PV. C’est marrant, ça reste dans le thème, on n’est pas obligé de la jouer, il suffit de se mettre d’accord avant de commencer.

Taverna13

Cette fois je décide de rusher sur l’échelle du peuple élu (les Elfes) pour être dans les premiers à choisir, malheureusement tout le monde fait cela, et c’est la piste à droite (celle des nains) qui devient celle qui nous départagera. Le joueur noir est le premier à choisir : il prend les sorts, dommage ça m’aurait fait 15 points. Ensuite Joëlle choppe les faveurs, elle prend aussi 15 points. Je serais le 3éme à choisir, je gagne 12 PV grâce à mes titres de propriété, un moindre mal. Stéphanie n’a plus que deux choix et prend les 5PV, elle monte de 1 sur chaque peuple, ça lui rapporte 11 en tout.

Cette fois je suis vainqueur ! Il m’aura fallu 4 parties pour y arriver. Dur de suivre une stratégie et de s’y tenir, on aimerait pouvoir tout faire, et ce n’est pas possible.

Taverna18

Juste avant que le joueur noir monte tout en haut de l’échelle des peuples.

 

Un ressenti d’après partie en digestif

D’habitude dans les jeux, pour être un prétendant à la victoire, outre qu’il faille surveiller différents paramètres, il faut aussi faire ses actions en donnant le moins de bonus possible aux autres. Dans Taverna j’ai l’impression que c’est l’inverse. Par exemple le Gob trotteur fait gagner des points de victoire et il faudra vite en profiter, car quand les tavernes sont pleines et bien c’est trop tard pour s’en soucier. Donc tant pis si ça bénéficie aux autres.

Un autre point noir mais qui mériterait un test pour confirmer ou infirmer cela, j’ai la sensation qu’il vaut mieux jouer Gob Trotteur et Notaire en début de partie et que tout le monde va se battre pour aller les voir. En fin de partie à l’inverse c’est l’ambassadrice que l’on va courtiser. La princesse quant à elle, nous donne des pouvoirs one shot, donc on ira lui compter fleurette en milieu de partie, ou à la fin si l’on veut scorer sur les faveurs royales.

Quand on active un notable, on doit le déplacer dans une autre taverne, c’est peut-être sur cette action a priori bénigne que la partie peut se jouer, c’est pas idiot de déplacer un notable dans une taverne où on est présent pour obliger un autre joueur à venir dans celle-ci.

Un autre point aussi concernant les personnages complots ou lyre : on n’a pas trop tendance à les utiliser, mais je pense qu’au fur et à mesure on va se rendre compte qu’ils peuvent être sacrément utiles.

Taverna04

 

Bilan

Difficile de situer le jeu question calibre, à 3 joueurs j’ai eu l’impression d’avoir un jeu familial-casual et à  4 ou 5 joueurs on était plus proches d’un jeu expert. Il a l’air simple mais il est tout de même un peu touffu, et si vous avez des pinailleurs à votre table, il y a des points de règle qui peuvent manquer de clarté. On a beaucoup de choses à faire dans un tour et il n’est pas rare que l’on se rende compte qu’un joueur a oublié de faire le déplacement du notable, il faut demeurer très vigilant. Une fois que l’on est rentré dans la mécanique, comme d’habitude, cela va de suite mieux. À 5 joueurs, l’échelle des peuples devient compliquée à gérer surtout si on a de gros doigts. ^^ À 2 joueurs, la vie est un fleuve bien trop tranquille ! Le seul intérêt que j’y vois c’est pour découvrir le jeu en douceur.

On va dire que c’est un jeu de gestion – placement avec de l’interaction plus ou moins méchante, puisque l’on peut piquer les titres de propriété et surtout décider du scoring final, dans un système original à la Knizia. C’est un jeu méchant, si vous n’aimez pas l’interaction directe, les coups bas, c’est peut-être (surement) pas un jeu pour vous. Attention ça va couiner dans les chaumières !

Pour ma part j’irais bien re-boire un coup avec des amis et jouer à Taverna, et j’espère que ce jeu aura du succès car il est original, bien thématisé, bien travaillé, bien édité, avec des illustrations magnifiques, assez loin de ce que l’on a (trop) l’habitude de voir à mon goût.

J’aimerais bien voir des extensions, et l’univers s’y prête largement : on pourrait y mettre des assassins, des bagarres de bar, empoisonner les bières des autres, mais aussi ajouter d’autres peuples comme des trolls, des Nac mac feegles, d’autres professions comme des assassins, des alchimistes, de nouveaux sorts… Mais ça, c’est aux éditeurs et auteur d’en décider…

> La fiche de jeu

Un jeu de Karl Marcelle
Illustré par Jonathan Hartert
Edité par Geek attitude games
Pays d’origine : Belgique
Langue et traductions : Anglais, Français
Date de sortie : 10-2015
De 2 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Durée d’une partie entre 60 et 90 minutes

 

13 Commentaires

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 29/10/2015
    Répondre

    J’avais fait un début de partie il y plusieurs mois de cela, et j’en étais ressorti mitigé, je trouvais ça peu clair. Pas étonnant non plus : festival, bruit, monde, pas le temps de bien s’imprégner du contenu….

    Cet article remet les pendules à l’heure. Et donne envie de s’y mettre.

    allez, c’est ma tournée!

     

    • Photo du profil de atom
      atom 29/10/2015
      Répondre

      En ce qui me concerne c’est un coup de cœur. Il fait partie des jeux qui ont certes des défauts, mais qui ont une âme. Si on se prends au jeu, celui ci nous raconte une histoire. Il a plein de potentiel pour des extensions faite par l’auteur mais aussi fan made. On va jouer pour gagner (sinon c’est pas drôle), mais même si l’on perds on aura passé un bon moment. Si tu as l’okkaz de le réessayer, hésite pas, c’est vrai que vu le nombre de trucs a ingurgiter en salon ça doit pas être évident.

  2. Photo du profil de Flemeth
    Flemeth 29/10/2015
    Répondre

    Je suis fan de la chanson des nains dans la mine 😀 cela mis à part, c’est bien le ressenti que j’ai eu du jeu : de la joyeuse pagaille sur fond assez complexe finalement, car il y a pas mal de paramètres à prendre en compte pour scorer (et il faut, comme tu le dis justement, surveiller la progression des autres). J’aime beaucoup les illustrations et le plateau qui sont bien immersifs, peut être un chouïa trop colorés, mais qui contribuent à la « bonne humeur » des parties.

  3. Photo du profil de Umberling
    Umberling 29/10/2015
    Répondre

    Je le trouve très bon : c’est de la gestion lourde mais pas dure, avec du scoring intelligent et de l’interaction, le tout dans une fenêtre de temps très abordable, voire impressionnante.

  4. Photo du profil de ChrisE38
    ChrisE38 29/10/2015
    Répondre

    Donc trop tranquille à 2 joueurs, pas d’intérêt ?

    • Photo du profil de atom
      atom 29/10/2015
      Répondre

      A deux joueurs il n’y a pas un peuple élu mais deux, le peuple élu du roi et le peuple élu de la reine. Notre partie a deux nous a permis de bien intégrer les principes du jeu, pour la partie a 3 joueurs du lendemain. mais sinon dans le système de scoring de la fin il suffit d’être bien placé sur 2 système puisque tu n’a accès qu’a 4(sur 5) une fois que le premier a choisi. peut être qu’il faudrait avant le début de la partie en bloquer un ou deux pour que cela fonctionne. Je pense que l’intérêt réside dans le gros bazar que cela engendre dés que l’on est plus de deux.

  5. Photo du profil de eolean
    eolean 29/10/2015
    Répondre

    Testé le proto à 5, nous y avons joué à 3 il y a 3 semaines et je dois dire que GAG a fait un excellent travail. Le jeu quoiqu’un peu complexe à appréhender dans les 2 premiers tours se révèle très fluide par la suite. On peut le jouer en mode vachard entre le notaire et les sorts (et surtout contre-sort !), il y a de quoi en énerver plus d’un, mais c’est assez inattendu et rafraîchissant pour un jeu qui pourrait presque boxer dans la catégorie des jeux pour experts car il y a un bon nombre de paramètre et surtout des actions aux multiples conséquences ! Vraiment un jeu intéressant ! GaG reste fidèle à sa ligne éditoriale, des jeux qui ne se prennent pas la tête mais qui peuvent la prendre quand même ^^

  6. Espreman Etienne 29/10/2015
    Répondre

    Bonjour à tous,

    La GAG Team remercie Ludovox pour cette belle revue et souhaite à tous beaucoup de plaisir avec Taverna.  Santé ! 😉

    • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
      TheGoodTheBadAndTheMeeple 29/10/2015
      Répondre

      Merci à toi pour cette excellent cru ludique !

    • Photo du profil de Djinn42
      Djinn42 29/10/2015
      Répondre

      Puisque je tiens Etienne Espreman et TGTBATM (c’est trop long TheGoodTheBadAndTheMeeple), :

      je remercie Etienne pour sa réponse concernant les droits autour du meeple et du t-shirt de ma femme (et là je me rend compte que cette allusion est bizarre).
      j’aimerais l’avis de TGTBATM sur la question des droits autour des « meeples » détenus à priori par Hans im Glück avant de leur poser directement la question.

      Je me suis rendu compte que c’est une question récurrente dans beaucoup de forums depuis de nombreuses années sans réponse définitive.

    • Photo du profil de atom
      atom 30/10/2015
      Répondre

      Merci a vous. Je vais désormais suivre avec grand intérêt le prochain Gag. car celui ci nous a beaucoup plu et pas mal fait rire aussi (un peu jaune parfois).

  7. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 29/10/2015
    Répondre

    Les graphismes ont rendu le jeu beaucoup plus clair qu’à Cannes. C’était le principal défaut du prototype à Cannes d’après des amis joueurs pas habitués à ce genre de jeu.

    J’apprécie beaucoup l’aspect délirant de cet univers médiéval-fantastique à la Pratchett.

Laisser un commentaire