Ships, le futur Wallace pour Essen prochain

Attendu depuis un petit moment, ce nouveau Wallace (Age of steam, Brass, Liberté, Mythotopia, etc) devrait pouvoir se trouver à Essen 2015 sur le stand Treefrog.

Vu d’ici, Ships ressemble à l’enfant qu’auraient eu Automobile et Endeavor s’ils avaient fauté ensemble. Ben quoi, un peu d’imagination que diable !

 


Vous voilà embarqués dans l’histoire de la navigation

Depuis les Phéniciens jusqu’à l’ère moderne, vous allez traverser les mers et les âges à bord de galères, puis de galions pour finir en bateaux à vapeur (ce qui symbolise les trois époques du jeu). Le plateau combine ici une piste montrant les développements des navires (comme dans le jeu Automobile du même auteur) ainsi qu’une carte de l’Europe qui part de la Méditerranée, et s’étendant à divers zones numérotées représentant le reste du monde : l’Europe du Nord, les Amériques, les Indes orientales et le Pacifique.

Deux phases

Votre tour est divisé en deux phases : d’abord vous choisirez entre faire du commerce (vendre des biens, taxer des lieux, améliorer votre entrepôt) et prendre une carte en la sélectionnant depuis les sept disposées face visibles. Les cartes ont des effets très variés, allant de l’octroi d’argent à des PV ou des actions spéciales funky style groovy baby.

Dans une seconde phase, vous choisirez entre soit placer un navire, soit en déplacer un, soit récupérer des marchandises ou des navires (ce qui permet de les repositionner plus tard). Les navires peuvent être des commerçants ou des militaires. Un navire marchand vous permet de placer un cube marchand sur le plateau, vous donnant un ou deux biens à placer dans votre entrepôt.

Argent ou Pouvoir ?

Les navires comprennent 6 types de marchandises : nourriture, pétrole, métaux, vin, tissu et épices. Chacune a une valeur monétaire ainsi qu’un pouvoir spécial. La nourriture peut être utilisée pour prendre le contrôle des lieux, vous permettant ainsi de créer un empire. L’huile peut être utilisée pour obtenir des actions supplémentaires. Le métal aide à avancer vos navires le long de la piste extérieure. Le vin peut être converti en marchandises d’une valeur inférieure. Le tissu peut être converti en points de victoire, tandis que les épices ont une valeur monétaire plus élevée. Vous devez décider si vous préférez encaisser vos marchandises contre monnaie trébuchante ou les utiliser pour leur pouvoir.

« On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. »
(Christophe Colomb)

La plupart des actions permettent d’améliorer votre position en obtenant plus de ressources, plus d’argent, un meilleur contrôle sur la carte… Et vous aurez aussi l’occasion d’ouvrir de nouveaux horizons en explorant le monde. Mais gare, une fois qu’une zone est découverte par un joueur, tout le monde peut en profiter. Par ailleurs, dès qu’une zone ouvre, les joueurs marquent des PV pour tous les commerçants et les disques de contrôles présents (autant de PV que le numéro de la zone). Autant dire qu’il faudra gérer le timing de ces changements majeurs si vous ne souhaitez pas donner la clé de la partie à un adversaire.

Ships illustré par le père Peter Dennis se pratiquera de 2 à 5 pour des parties de 120 minutes. Alors, parés à virer ou bien ?

>> + d’infos sur la fiche de jeu

Un jeu de Martin Wallace
Illustré par Peter Dennis
Edité par Treefrog Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 10/2015
De 2 à 5 joueurs
A partir de 13 ans
Durée moyenne d’une partie : 120 minutes

2 Commentaires

  1. Photo du profil de eolean
    eolean 18/05/2015
    Répondre

    Il ressemble peut-être un peu plus à un Wallace old school que ses derniers titres. En tout cas, il m’a l’air très intéressant 🙂

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 18/05/2015
    Répondre

    Je me le note aussi ^^

Laisser un commentaire