Sabotage : Jouer au chat et à la souris avec Tim Fowers…

Tim Fowers est un auteur indépendant qui a fait ses preuves avec des jeux tels que Paperback (voici le ludochrono) (quand vous voulez pour l’éditer en français ^^), Burgle Bros le génial jeu coopératif où l’on incarne des cambrioleurs, ou bien Fugitive, un jeu pour deux joueurs où un joueur joue le voleur et l’autre le policier. J’en profite pour vous rappeler que ces deux titres sortiront en français chez Pixie Games

Une chose qui marque chez cet auteur-éditeur, c’est la volonté forte d’avoir une continuité entre chacun de ses jeux, un peu comme Ryan Laukat avec sa trilogie Above and Below, Islebound et Near & Far. Fugitive étant une “suite” de Burgle Bros ou du moins sa résultante. Sabotage, sa toute dernière création, ne déroge pas à ce principe : on y retrouve les personnages de Burgle Bros.

Cover_Burglebros&Fugitive_news

 

Sabotage est un jeu par équipe : deux joueurs vont être les espions qui tentent de sauver le monde et les deux autres joueurs vont être les méchants qui vont tout faire pour les arrêter.

 

Jeux d’ombres

Les espions doivent réussir 8 actions de piratage et les méchants doivent les toucher 5 fois avec leurs armes. Il faudra oeuvrer de concert avec son binôme pour remporter la partie. Les deux côtés se déplacent secrètement (on ne sait pas où sont nos adversaires, on ne peut que déduire).

Tout d’abord, on utilise la boîte pour en faire un paravent (malin !) chaque équipe se met d’un côté du paravent, un peu à la manière de l’excellent Capitaine Sonar.

Sabotage01

 

Chaque équipe a une grille de 4 x 4 où elle place les générateurs et les doomsdays à pirater, ainsi que les murs. L’équipe des vilains lance ses 4 dés et donne le résultat à l’équipe d’en face qui tournera ses dés pour avoir un résultat identique.

Ensuite, chaque joueur va simultanément utiliser deux dés parmi les quatre pour réaliser des actions et les note sur sa feuille de personnage. Évidemment, les valeurs des dés ne permettent pas de faire les mêmes choses, par exemple une action de piratage nécessite un 5 ou un 6.

 

sabotage04

 

Dans la phase suivante, on réalise les actions que l’on a choisies sur notre feuille, on commence par les méchants et on termine par les espions.

Les actions !

Les « vilains » peuvent se déplacer, taser, lancer des grenades éclairantes, ou allumer le générateur :

  • Taser, le joueur sélectionne une case adjacente et déclare la case ciblée, si un espion est touché il doit le dire et il reviendra le tour suivant.
  • Flashlight : choisissez une direction, cela va révéler la pièce jusqu’à ce que la grenade éclairante touche un mur. Si un joueur espion est dans la zone ciblée, il doit indiquer sa position exacte.
  • Générateur : si un joueur réalise cette action sur un des générateurs, il place un cube sur le générateur. Quand il y aura deux cubes sur ce générateur, son équipe pourra utiliser un dé supplémentaire.

 

Heureusement les espions ont quelques atouts dans leur manche pour mener à bien leur mission…

  • Parachute : c’est une action gratuite, vous parachutez votre espion dans la case de votre choix, néanmoins vous devez donner une information à vos adversaires, soit vous indiquer si vous êtes dans la partie haute ou basse du plateau soit dans la partie gauche ou droite.
  • Move et scan :  Quand un des espions fait un déplacement, il doit donner une information aux Méchants : soit dans quelle ligne il se trouve, soit dans quelle colonne, soit dans quelle zone. S’il indique la première ligne et que vous êtes dans cette ligne, bingo ! Il va pouvoir cocher sur sa feuille une des icônes Méchant. Au bout de 2, l’équipe gagnera un dé supplémentaire.

 

sabotage02

 

  • Hacker : Les espions peuvent pirater un dispositif lanceur de missiles ou un générateur (pour faire perdre un dé aux joueurs “vilains”). Les “Vilains” mentionnent cela sur leur feuille. Chaque générateur ou dispositif piraté leur donnera un marqueur modificateur qui leur permettra de modifier un de leurs dés.

 

Voilà les mouvements basiques, mais bien entendu, chaque personnage a des capacités supplémentaires ! Cela offre de belles confrontations en perspectives. Nous devrions avoir des figurines moulées pour chaque personnage – ce que je regrette un peu, j’aimais bien les meeples en bois avec leurs autocollants à titre personnel. Rassurez-vous si la confrontation ne vous sied pas : grâce à la technologie on peut jouer en mode coopératif avec une application.

 

sabotage03

L’app au service du jeu

 

Les illustrations sont toujours de Ryan Goldberry, qui officie fidèlement depuis Paperback.
Sabotage est actuellement sur Kickstarter jusqu’au 15 août. Le jeu est financé, la livraison serait pour avril 2019. Une version de démo en print and play est même disponible pour ceux qui le souhaitent.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

1 Commentaire

  1. Photo du profil de Flemeth
    Flemeth 30/07/2018
    Répondre

    Le jeu par équipe semble être un genre qui s’est enrichi ces derniers temps, chic !

Laisser un commentaire