Netrunner : piratez sans risque (ou presque)

En 1993, un certain Richard Garfield imaginait un jeu de cartes de combat de magiciens. Ce qui devait être un simple moyen pour Wizards of the Coast de lever des fonds pour éditer ensuite Roborally fut une véritable révolution dans le monde du jeu, et initia toute une vague de Jeux de Cartes à Collectionner.

Garfield imagina ensuite d’autres jeux, dont Netrunner qui sortit en 1996, sous licence du jeu de rôle Cyberpunk 2020. Le jeu eut même le droit à une traduction française. Malheureusement, noyé au milieu du raz de marée des JCC de l’époque, il ne connut pas le succès espéré et fut arrêté après seulement quelques extensions (dont la dernière avait une centaine de cartes à peine et ne fut jamais traduite). Et tant pis pour les joueurs qui avaient été séduits par ses concepts novateurs et qui auraient souhaité de nouvelles extensions. Rapidement, se procurer des cartes devint assez difficile, mais cela ne découragea pas les joueurs d’organiser tournois et autres rassemblements (plusieurs communautés ont vécu un temps sur internet). Je fais partie de ces joueurs qui n’ont jamais arrêté de jouer à Netrunner.

En parallèle, Fantasy Flight Games transforma son Trône de Fer JCC en un jeu de cartes évolutif (JCE) avec des sorties mensuelles de paquets de cartes fixes. Adieu la collection, bonjour la rente ! Le concept rencontra un vif succès, ce qui permit à l’éditeur d’imaginer l’adaptation d’autre jeu dans ce format là. Et c’est ainsi qu’est revenu Netrunner dans la licence d’un monde futuriste que FFG venait de lancer sans gros succès, Android.

adn_core_main7

100% Cyberpunk

Netrunner nous transporte donc dans un monde futuriste et cyberpunk où de grandes corpos (= multinationales) dirigent le monde. Face à elles, quelques individus sont bien décidés à révéler au monde leurs projets, parfois néfastes, pour répondre à un idéal de justice en s’infiltrant dans leur réseau informatique. Ce sont les Runners (= des pirates informatiques).
L’immersion dans l’univers cyberpunk est totale. On y côtoie les implants divers, la notion de Matrice en guise d’internet avec ses connexions neuronales. Les illustrations des cartes sont superbes et participent à l’immersion, qui est également renforcée par les feuillets d’ambiance disponibles dans les boîtes et paquets de données.

adn_core_main3

Devenez hacker en 30 minutes

Les joueurs vont donc prendre la place soit d’une Corpo, soit d’un Hacker. Ainsi, vous l’avez compris, Netrunner est un jeu asymétrique.

Pour gagner, un joueur doit obtenir 7 Points de Victoire. Ces points sont obtenus au travers de Projets qui rapportent en général entre 1 et 3 points. Le joueur Corpo va devoir développer ses Projets dans des “serveurs” que le Runner tentera de pirater pour les voler. Car, vous l’aurez sûrement compris, ces Projets sont tous contenus dans le deck Corpo.

ADN_Core_Corpo_actions

Pendant leur tour de jeu, les joueurs disposent de 3 ou 4 actions (on parle de Clics). Le joueur Corpo n’a que 3 actions par tour, mais il pioche une carte automatiquement au début de son tour. Sa main représente le QG, sa pioche les R&D, et sa défausse les Archives. Les actions disponibles sont :

  • Piocher une carte de sa R&D et a mettre dans son QG (sa main),
  • Gagner 1 crédit
  • Installer une carte : prendre une carte et la mettre en jeu face cachée. Elle peut être jouée dans un serveur existant, ou bien dans un nouveau serveur. Ce peut être une nouvelle GLACE, un Projet, un Avoir, une Amélioration… Le Runner ne sait pas quel est le type de la carte jouée.
  • Avancer une carte en payant 1 crédit. Le plus souvent, la Corpo avancera un Projet, mais ce peut aussi être un Avoir ou une GLACE.
  • Jouer une carte Opération en payant son coût en crédits. Cela permet de faire une action différente, comme par exemple gagner plus de crédits, donner des Tags au Runner, infliger des dégâts au Runner…
  • Effacer une Ressource du Runner si celui-ci est Taggué en payant 2 crédits.
Organisation de l'aire de jeu du Corpo

Organisation de l’aire de jeu du Corpo

De son côté, le Runner peut effectuer quatre actions par tour parmi les suivantes :

  • Piocher une carte,
  • Gagner 1 crédit
  • Effacer un Tag en payant 2 crédits
  • Installer une carte en payant son coût en crédits. Ce peut être une Ressource, un Programme ou du Matériel,
  • Jouer une carte Événement en payant son coût en crédits. Cela permet aussi de faire des actions différentes comme lancer un piratage avec un avantage, effacer plusieurs Tags, gagner des Crédits, récupérer des cartes dans sa défausse…
  • Lancer un piratage sur un serveur. C’est l’action la plus importante du jeu, car c’est la seule qui permette au Runner de voler des Projets au Corpo.

ADN_Core_Runner_actions

Etes-vous meilleur que Snowden ?

Lors d’un Piratage (ou Run en anglais), le Runner va d’abord rencontrer les Glaces qui protègent le serveur. Il les rencontrent dans l’ordre. Pour chaque Glace inactive rencontrée, le Corpo a le choix d’activer ou non la Glace. S’il l’active, il doit payer son coût en crédits, puis la carte est retourné face visible. Le Runner prend alors connaissance de la carte, et décide quelles routines il souhaite neutraliser (en utilisant ses programmes qui requièrent en général un coût en crédits). Les routines qui n’ont pas été neutralisées s’exécutent. Les routines vont du simple “Arrêter le piratage” à “Infliger des dégâts” ou “défausser des cartes”.  Si le Piratage n’a pas été arrêté par la Glace, le Runner peut poursuivre le Piratage vers la Glace suivante, jusqu’à ce qu’il ait passé toutes les Glaces. Notez qu’il a également la possibilité de se débrancher entre deux Glaces pour arrêter le piratage. Si le joueur parvient à passer toutes les Glaces, le piratage est réussi et le Runner accède à toutes les cartes stockées dans le serveur. Certaines cartes peuvent être effacées en payant leur coût d’effacement. Si le Runner accède à un Projet, alors il le vole et gagne les points de Projet.

Il arrive parfois que la Corpo ait placé un piège plutôt qu’un Projet. Cela entraîne la plupart du temps des dégâts au Runner qui doit alors défausser des cartes (une par dégât reçu). Il existe plusieurs type de dégâts (qui peuvent être parfois prévenus), dont les dégâts Neuros, qui représentent une atteinte directe au cerveau du Runner et qui réduit sa taille maximum de main d’autant.

Le premier joueur qui atteint 7 Points de Projet gagne la partie. De plus, le joueur Corpo perd la partie s’il doit piocher une carte et que sa R&D est vide. De son côté, le Runner perd la partie s’il subit des dégâts et doit défausser une carte alors que sa main est vide.

ADN_SC_TC_curtain_wall_punitive

Voilà le genre de cartes que le Corpo risque bien de vous opposer et qui pourrait signifier votre mort si vous ne vous êtes pas préparé…

Le nerf de la guerre : votre deck

Netrunner est un JCE (et fut un JCC), ce qui implique qu’avant de jouer les joueurs doivent construire leur deck. Heureusement, pour les premières parties, la boîte de base propose des decks faciles à assembler (mais un peu limité à jouer dès qu’on maîtrise un tant soit peu le jeu). Pour autant, les règles de construction sont assez simples, le plus dur étant d’élaborer une stratégie et de trouver les cartes adéquates.

Par rapport au JCC de 1996, Fantasy Flight a intégré une énorme modification : la notion de Factions. En gros, il est possible de choisir une Corpo parmi quatre, ou une faction de Runner parmi trois. Évidemment chaque faction a des orientations différentes, ce qui donne à chacun des avantages et des points faibles. Les points faibles peuvent être en partie comblés en s’appuyant sur quelques cartes d’autres factions.

ADN_CC_biotic_rielle

Les cartes Identité sont la base de votre deck. Elles définissent votre stratégie et les limites de construction (nombre de cartes total et celles d’autres factions).

Pour chaque faction, il existe plusieurs cartes Identité qui donne un avantage au joueur (réduction de coûts, …). Ainsi, après avoir choisi sa faction, le joueur doit choisir son Identité. Elle lui donnera alors deux contraintes : la taille minimum du deck (40 / 45 cartes) et le nombre de points d’Influence disponibles (15 en moyenne). Ces points d’Influence sont alors décomptés comme suit : pour chaque carte d’une autre faction que le joueur choisit, il compte les points d’Influence de la carte (entre 1 et 5). Ici, l’éditeur s’est clairement inspiré du principe de construction de decks de Blue Moon (sorti en 2004), avec les lunes. Et c’est ainsi que dans un deck, pour peu que le joueur choisisse des cartes avec un coût d’Influence de 5, il n’aura que trois cartes d’une autre faction. C’est une idée très astucieuse pour contrebalancer la puissance de certaines cartes et limiter leur usage avec leur faction d’origine.

Bien que la construction de deck soit une partie importante du jeu, car c’est ici que se trouve toute la dimension stratégique du jeu, je peux comprendre que certains joueurs n’aient pas envie de construire leur deck (ou bien tout simplement ont peur de se lancer). Le côté intéressant des JCC c’est que la boîte de base permet de découvrir le jeu dès l’ouverture en prenant tout simplement toutes les cartes d’une faction, et en y ajoutant les cartes neutres. Cela permet déjà de découvrir 4 decks Corpo et 3 Runners pour se faire une bonne idée des forces et faiblesses de chaque faction. Mais une fois les mécanismes maîtrisés, nul doute que les joueurs se sentiront frustrés par les decks préconstruits et souhaiteront passer à l’étape suivante. C’est là qu’interviennent les paquets de données (des mini extensions de 60 cartes avec 20 cartes en trois exemplaires chacune).
On saluera au passage l’effort de Fantasy Flight de ne pas reproduire les erreurs de certains autres JCE qui ne mettent pas dans les paquets les cartes en trois exemplaires. Dans Netrunner au moins, vous n’aurez pas à acheter plusieurs fois un même paquet. En revanche, vous achèterez sans doute une deuxième boîte de base, car certaines cartes ne sont présentes qu’en un ou deux exemplaires. Ce choix peut se comprendre pour justement faciliter la prise en main du jeu par les néophytes, mais une extension vendue à part avec les cartes manquantes (éventuellement en impression à la demande) aurait été appréciée.

Chaque  extension deluxe met l'accent sur deux Factions et contient deux decks préconstruits.

Chaque extension deluxe met l’accent sur deux Factions et contient deux decks préconstruits.

Une réalisation impeccable

Si j’appréciais déjà grandement la version de 1996, on peut dire que Fantasy Flight a sorti le grand jeu pour cette nouvelle édition. Comme pour leurs autres jeux, les illustrations ont la part belle grâce à une impression sans bords noirs. De plus, les informations apparaissent clairement et distinctement. Le texte des cartes est rarement ambigu (il y a tout de même une FAQ, inhérente à ce type de jeu), et la règle est claire et précise avec même quelques diagrammes pour bien expliquer les enchaînements possibles des actions.

J’apprécie également tous les textes d’ambiance qui accompagnent les cartes mais également dans les petits livrets de chaque extension. C’est tout bête, mais ça participe à l’immersion.

La boîte de base paraît certes un peu grande au début, mais en y ajoutant toutes les extensions, elle est bien remplie. Personnellement, j’ai acheté un Box organizer de Broken Token, des compartiments faits à partir de plaques en bois, qui me permettent de tout bien ranger (avec ou sans protège-cartes selon le goût de chacun).

Un petit mot au passage pour saluer l’effort de traduction rapide en français par Edge qui ne laisse en général que trois à quatre semaines d’écart entre la parution de la VO (pas toujours facile à trouver) et de la VF.

ADN_Genesis_CE_cards

Le meilleur jeu du monde

Non, je n’exagère pas quand je dis que Netrunner est le meilleur jeu à deux du monde (et je connais un paquet de jeux à deux 😉 ). A cela plusieurs raisons. Tout d’abord, à l’époque le concept de quatre points d’actions disponibles par tour pour effectuer des actions au choix était une nouveauté. Aujourd’hui, c’est un mécanisme plus courant, mais encore assez rare dans les jeux de cartes. Ce nombre d’actions est suffisamment important pour offrir de nombreuses possibilités dans un même tour, tout en étant suffisamment limité pour forcer le joueur à planifier un minimum ses actions sur plusieurs tours. Cela crée un premier élément de tension et de frustration.

Le second point, et non des moindres, c’est que le Corpo joue ses cartes face cachée. Il y a donc une part d’inconnu, une dimension de bluff non négligeable. Pour peu que le Corpo ait déjà amassé une petite trésorerie, le Runner se lancera plus difficilement dans des piratages. Ils sont pourtant une des seules façons de gagner en volant les Projets. Et ce n’est bien souvent qu’une fois la partie terminée et que la pression est retombée que le Runner se rend compte qu’il aurait pu tenter plus de piratages “s’il avait su…”.

ADN_Genesis_cards

Attention toutefois, une fois l’expérience acquise, un Runner qui sait se montrer prudent et patient deviendra un redoutable adversaire. Ne croyez pas pour autant que la Corpo n’a pas de pression. Bien souvent, les Projets ne peuvent pas être joués et scorés dans le même tour (rappelez-vous la limite des trois actions qui engendre de la frustration, on est en plein dedans). Cela veut donc dire que le Projet va rester dans un serveur pendant un ou plusieurs tours avec tous les risques de Piratage que cela comporte. Et comme le Corpo connaît toutes les cartes et crédits du Runner, il se met la pression tout seul et n’ose pas toujours jouer ses Projets. Pourtant, les conserver en main n’est pas non plus une solution, car ils sont également à la merci d’un Piratage sur le QG. Bref, il va y avoir des sueurs froides pour les deux joueurs. Et c’est sans doute cette sensation si unique dans un jeu qui vous donnera envie d’y revenir !

Au niveau des possibilités de jeu, elles sont énormes. Notamment car contrairement à d’autres jeux de cartes, vous êtes libres de choisir quand piocher, et vous pouvez régulièrement agir au niveau de votre pioche et votre défausse. C’est une sensation très agréable. Et bien souvent un partie se gagne (ou se perd), pas seulement selon la stratégie du deck, mais aussi selon la façon de jouer. Combien de parties j’ai perdu en me disant, je n’ai pas assez pioché ! Idem pour gérer ses Crédits. Il est possible de faire une action pour ne gagner qu’un Crédit. Ou bien de jouer une carte qui permet d’en gagner plus d’un seul coup. Mais cela demande d’ajouter des cartes dans un deck qui doit rester le plus concis possible. Tout est question de choix…

ADN_CC_cards

Les stratégies possibles sont très nombreuses. La notion des factions permet de renforcer cette contrainte à la construction de deck, car il n’est pas possible de simplement compiler toutes les meilleures cartes du jeu pour avoir un deck très fort (en admettant que ce soit possible et que ça fonctionne). Résultat : en fonction de la stratégie qu’un joueur souhaite adopter, il devra choisir une faction et une identité adéquate, mais il lui faudra également composer avec leurs points faibles. D’autant que le jeu pousse à créer des decks de 45 cartes, ce qui ne permet pas de parer à toutes les éventualités (hop, une troisième couche de frustration !). Et comme évidemment, il est impossible de créer un deck parfait du premier coup, le joueur n’aura de cesse de l’améliorer au fil des parties, et des sorties des extensions.

Car, cette parution mensuelle de nouvelles cartes (et parfois de nouvelles Identités ou nouveaux mécanismes), pousse les joueurs à toujours innover, et à renouveler leurs decks. Bref, Netrunner est vraiment un jeu vivant !

Si certains peuvent prendre peur face au coût que peut représenter un tel jeu, c’est clair qu’il est sans doute difficile de se lancer aujourd’hui et d’acheter toutes les extensions déjà parues (encore qu’on trouve régulièrement des petites annonces de joueurs qui se débarrassent de leur collection, une excellente façon de se lancer, à condition d’être sûr d’accrocher au jeu). Mais une fois le rythme pris, 15€ par mois ne représente pas un budget insurmontable pour peu que vous jouiez régulièrement. Au pire, je rappelle que la boîte de base se suffit déjà amplement à elle-même pour de nombreuses heures de jeu, et qu’il est possible de la compléter simplement par les extensions deluxe qui sortent deux fois par an et contiennent à chaque fois deux decks préconstruits orientés sur une faction.

ADN_LCG_AM_simone

Le cadeau Bonus : les applications mobiles

Je terminerai cette chronique par quelques liens utiles, notamment vers les applications mobiles qui contiennent toute la liste des cartes disponibles et vous permettront de construire vos decks beaucoup plus facilement (toujours très pratiques à avoir sur soi pour réfléchir à un nouveau deck dans les transports par exemple) :

  • Net Deck for Android:Netrunner disponible sur iPad (et sur iPhone depuis la dernière version) : c’est mon application de prédilection. Tous mes decks sont dessus. Elle est disponible en français (mais mieux vaut utiliser l’anglais), et permet de sauvegarder ses decks sur le Cloud. Elle offre en outre plein d’outils pratiques : statistiques, simulation de pioche… Il existe d’autres applications sur le store, mais celle-ci a en plus l’avantage d’être gratuite.
  • Deck Builder for Netrunner sur Android. Une application (gratuite là aussi) très bien fichue aussi, mais attention, j’en connais qui ont perdu tous leurs decks après un plantage définitif de l’appli, et aucune fonction de sauvegarde dans le cloud n’est disponible 🙁

 

A noter qu’il existe également des applications qui permettent de gérer vos différents compteurs pendant les parties, mais je suis moins fan (j’ai une préférence pour les jolis compteurs de chez Litko) :

  • AN Tracker sur iPhone et iPad : Gratuite. Bien fichue. Tout tombe sous la main. Si je devais en garder une, ce serait celle-là.
  • AN:Click sur iPhone : Gratuite. Interface simple et largement suffisante.
  • ClickTracker sur iPhone : Gratuite. Je ne suis pas fan de son interface, mais elle propose tous les trackers.
  • NR Clicker sur Android : Gratuite. Interface sobre. Fait le job.
  • Hourglass sur Android : Gratuite. Une interface type Terminal qui met dans l’ambiance. Pas aussi simple d’utilisation.

 

79 Commentaires

  1. Photo du profil de Umberling
    Umberling 12/10/2015
    Répondre

    <3

  2. Photo du profil de PrimeSinister
    PrimeSinister 12/10/2015
    Répondre

    En tant que joueur repenti de Netrunner, il faut quand même avouer que si le jeu ne présente aucune faille dans sa mécanique, le coût financier est certain. Mais le pire c’est l’investissement niveau temps… Le jeu est en perpétuelle évolution, si l’on veut espérer être compétitif (ou du moins ne pas se prendre raclée sur raclée) il faut maintenir son metagame à niveau, i.d.e aller sur les forums spécialisés (run4games) acheter les extensions, les étudier. Bref faut vouloir et avoir le temps de se lancer dedans à fond.
    Ce qui n’est pas (plus) mon cas.

    Je mentirais si je disais qu’une petite partie de Netrunner ne me manque pas, mais il suffit de lâcher pendant quelques mois pour être largué et ça c’est dommage…

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 12/10/2015
      Répondre

      Et c’est ainsi que je suis tombé dans les bras du SdA JCE…

      • Photo du profil de PrimeSinister
        PrimeSinister 12/10/2015
        Répondre

        Malheureux… Les ravages des JCE… Des destins brisés par quelques grammes de toncar :p

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 12/10/2015
      Répondre

      Franchement, il y a moyen de jouer sans y passer tout son temps libre. Je joue un à deux soirs par semaine en modifiant légèrement mes decks d’une fois sur l’autre, et cela ne m’empêche pas d’avoir une vie de famille et d’autres activités en parallèle.
      Pour gagner du temps, il faut utiliser une application comme celles que je recommande. Ca permet vraiment de gagner du temps dans la recherche des cartes. Et ensuite, si les cartes sont bien rangées, cela prend peu de temps avant une partie d’apporter les quelques modifications à son deck.

      Et puis, peu de gens jouent en mode compétition (moins de 100 participants aux championnats de France). Franchement, ce qui compte c’est aussi de se faire plaisir avec des stratégies loufoques ;o)

  3. Wormhole Surfers 12/10/2015
    Répondre

    Testez le format scellé les gars … c’est une tuerie !

  4. Photo du profil de 6gale
    6gale 12/10/2015
    Répondre

    Je connais très bien Androïd Netrunner et les jeux à deux, mais le meilleur jeu du monde, c’est AFAOS avec toutes les variantes. On va dire que Netrunner est le deuxième meilleur jeu du monde  😉

  5. Photo du profil de TSR
    TSR 12/10/2015
    Répondre

    Oui, c’est vraiment un jeu incroyable.

    En plus, rien qu’avec la boite de base, si on est pas fan du metagame (c’est mon cas), on a déjà pas mal à faire !

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 12/10/2015
      Répondre

      Oui, et après la boîte de base, les extensions Deluxe sont également un excellent moyen d’enrichir le jeu sans se ruiner avec les decks préconstruits.

      Vraiment, cette approche JCE colle bien à ce jeu.

    • Wormhole Surfers 13/10/2015
      Répondre

      je me permet de te conseiller ce que j’ai déjà conseiller à savoir testes le jeu au format scellé, tu trouveras des infos sur Run4Games. Sincèrement pour les « outsider » du metagame ( et on a tendance à le devenir tous vu le peu de temps et la masse de jeu disponible), ce format permet de profiter pleinement du jeu avec un temps de préparation minime. 😀

  6. Photo du profil de 6gale
    6gale 12/10/2015
    Répondre

    Sérieusement, que pensez-vous de :

    http://www.jinteki.net/ ?

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 12/10/2015
      Répondre

      C’est super 🙂

      Je sais que le dev a eu pas mal de soucis avec FFG… Mais ils ont réglé ça tranquillou.

  7. Photo du profil de M3th
    M3th 12/10/2015
    Répondre

    Je me joins au concert de louanges pour Android Netrunner. C’est bien simple je n’ai jamais été tenté par les JCE car chronophage au possible et dévoreur de portefeuilles. Pourtant à une époque où il était difficile de réunir  plus de deux personnes, moi compris, je suis tombé sur le forum de run4games qui parlait de la réédition du jeu. J’ai donc craqué en commençant petit, comprenez un core set. Et là ce fut une claque magistrale, un pied absolu, jamais égalé par aucun autre jeu ( presque atteint dernièrement par argent the consortium). C’est bien simple je foncais acheter un deuxième core set 4 jours après deux soirées tests. Mais le pire, c’est que pour la première fois j’ai voulu aller plus loin, être compétitif, comprendre ce qu’est le metagame, je regardais des vidéos de parties, je parlais sur des forums, et surtout, surtout, je participais à des tournois. Au début simplement près de chez moi, à Lyon, mais rapidement cela ne suffisait plus… Je  bougeais à une heure de voiture, à Paris.. Il fallait me tester, tester les decks, rencontrer des joueurs et me confronter à leur style de jeux, leurs idées de decks, de runs, de bluffs…et en plus on y trouvait des tonnes de goodies, de cartes alternatives…bref un monde vivant comme l’article le souligne. Jamais un jeu n’a été autant pouvoyeur de sensations, de tension, de fierté et de désillusions, surtout en tournoi. Et une communauté active, délirante et ouverte..enfin parfois prompte à se mette sur la courge pour un avis sur le jeu, mais c’est un autre débat.

    Quoi qu’il en soit, ANR est le meilleur jeu 1vs1 du monde de part sa profondeur et sa liberté in game,tout autant que dans la réalisation des decks, qui est une finalité si on veut vraiment se faire plaisir. C’est d’ailleurs là la partie la plus chronophage, passer du temps à scruter les nouvelles idées sur le net pour savoir ce qui se fait et comment les contrer, en adapter à son style…les jouer…tenter une variation de une ou deux cartes… Jouer pour savoir si cela vaut le coup…rince And repeat.

    À ce propos il y’a quand même octgn qui est bien pratique pour tester rapidement ces modifs, et accessoirement jouer bien qu’on ait personne sous la main, et se frotter au méta étranger. Mais cela ne remplacera jamais la sensation  des tokens dans la main ( merci la team covenant) et les duels de regard d’un vrai face to face.

    De plus dans ta liste de site je ne crois pas que tu parles de celui ci : netrunnerdb.com

    Je le signale car en plus d’avoir été façonné avec passion par un ami ( qui a decidé de récidiver pour la réédition de GoT), c’est le deckbuilder le plus intuitif que je connaisse, vraiment au top du top,avec une communauté internationale encore active dessus malgré les problèmes rencontrés l’année dernière au sujet des droits.

    Il faut aussi souligner la capacité de l’auteur à ajouter de nouvelles mécaniques au jeu via les nouveaux packs, permettant de renouveler les stratégies, les affiner, tout en conservant un équilibre global.

    Enfin voilà, j’ai désormais deux enfants, je travaille à une heure de chez moi… Je n’ai plus le temps d’être compétitif et de me tenir à jour pour faire les tounois ici et ailleurs…mon ami Richter, champion de France 2014 l’est pour moi et me tiens au jus des tendances et donne des news de la communauté… Mais b#### ce que cela me manque. Du coup je ne refuse JAMAIS un aller retour de ce jeu incomparable, ce qui se transforme souvent en  » allez on en refait une je ne peux pas rester sur une défaite » ou  » vas y j’ai pas encore testé ce deck « ..

    Il y aurait encore beaucoup à dire sur les façons de jouer induites par les factions de chaque côté ( les corpo qui tuent le runner en attaquant directement sa main, celles qui scorent leur projet en un tour, celles qui protègent leur projet bien au chaud derrière des ices monstrueuses, celles qui font perdre des clics…et tout autant de diversité en runner), c’est bien simple je n’ai jamais vu cela dans d’autres jeux..et le peu de JCE que j’ai testé à côté m’ont paru bien fade.

    Allez si on devait lui faire un reproche, je dirais que certaines illustrations ne sont pas franchement terribles, mais cela s’est grandement amélioré depuis le début du jeu. L’autre point c’est que malgré toutes ces possibilités et cette liberté, ANR reste un jeu de gestion de ses crédits, il faut en avoir, sinon  que ce soit en corpo ou runner, on ne peut rien faire. Et parfois le run de la victoire se jouera au crédit près.

    Bon je me rend compte que j’ai écrit un pavé, sans doute indigeste et pas forcément intéressant, mais cela illustre bien ce que peut provoquer Netrunner chez moi et ton article y a largement contribuer. Je voulais rendre hommage à ce jeu qui, paraît il, va doucement s’éteindre pour laisser sa place à la nouvelle version de GoT, cela m’attriste, mais au moins je me serais fait plaisir.

  8. Photo du profil de reveur81
    reveur81 13/10/2015
    Répondre

    Humm ça fait très envie. Très bon article. Ça donnerait presque envie de s’y mettre :).

     
    Par contre, je m’insurge quand tu dis que c’est le meilleur jeu du monde. C’est un scandale de lire des choses comme ça. Tout le monde sait que le jeu à deux ultime et absolu, c’est Battlecon.

    • Photo du profil de M3th
      M3th 13/10/2015
      Répondre

      Je possède les deux,et franchement battlecon est vraiment excellent… Mais encore loin d’offrir les mêmes sensations de liberté que netrunner.

      • Photo du profil de Guillaume LEMERY
        Guillaume LEMERY 13/10/2015
        Répondre

        Je ne connais pas Battlecon, mais je pense en effet que la grande force de Netrunner c’est cette liberté accordée aux joueurs (notamment au niveau de la pioche).

    • Wormhole Surfers 13/10/2015
      Répondre

      Et oui la claque magistrale que tu décris je l’ai ressenti également lorsque j’avais découvert le jeu en 1999, pour moi également ce jeu est le meilleur 1vs 1 au monde.

    • Photo du profil de Djinn42
      Djinn42 13/10/2015
      Répondre

      Je suis fan des fans comme toi. J’ai craqué juste avant cet article et j’ai fondu dessus directement. Le jeu en lui-même a l’air terrible et je vais prendre mon temps pour les extensions. C’est effectivement très riche en possibilité. Je trouve le thème évocateur et bien rendu dans les termes, les mécaniques et certaines illustrations.

      Pas grand fan de cyberpunk, c’est vision corpo-runner est très sympa.

      Pour ceux qui iront à Cannes cette année, dont Damien peut-être, il est pas interdit de se faire une petite soirée ANR après un off. Entre Ludovoxeurs* de goût.

       

      (*) Ludovoxeur ? Ludovoxiste ? Ludovilien ? Rien n’est arrêté à ce niveau ?

      • Photo du profil de M3th
        M3th 14/10/2015
        Répondre

        Alors si j’arrive à me libérer des contraintes familiales et professionnelles pour Cannes ça sera avec grand plaisir pour une soirée Netrunner avec des joueurs motivés !

  9. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux 13/10/2015
    Répondre

    Ah la boîte de base avec ses cartes en un seul exemplaire… Même soucis sur le SdA JCE, et même frustration car certaines restes parmi les meilleures cartes du jeu… Si seulement ils pouvait sortir une extension pour compléter, ça serait vraiment bien.

  10. Photo du profil de Opyros
    Opyros 13/10/2015
    Répondre

    Le meilleur jeu du monde en 1vs1 ? C’est Mage Wars ! Battlecon est pas loin ! Pour revenir à Netrunner j’aime beaucoup le jeu, vraiment à part, surtout par rapport aux autres jeux de carte. Reste que comme ses comparses le hasard est présent même s’il existe des moyens de le contrôler (il est quand même possible de perdre tour 1 en tant que corpo à cause de mauvaises mains de départ et de beaucoup de chance côté runner (on a tous pris un indexing improbable)). Je sais que la composante hasard est au cœur de débat assez acharné donc je précise ici que je n’évoque son caractère problématique que par rapport à Mage Wars (qui en possède beaucoup moins (j’ai même fait les calculs mais plus moyen de retrouver la feuille où je l’ai fait !)) ; je ne dis donc pas que le netrunner est, en soi, hasardeux.

    • Wormhole Surfers 13/10/2015
      Répondre

      La part de hasard est une des composantes du jeu justement. Sans elle bon nombre de carte d’optimisation d’accès entre autres deviendraient inutiles. Ce jeu est beau car on utilise les cartes pour ce qu’il y a d’écrit dessus mais aussi en tant qu' »objet physique » pour « noyer le poisson » , en corpo j’entends bien … Du coup le hasard de la répartition est vitale pour ce jeu sinon il en serait beaucoup moins intéressant ^^

      • Photo du profil de Opyros
        Opyros 13/10/2015
        Répondre

        Tout à fait d’accord avec toi. Le hasard (ou disons plutôt les probabilités) fait partie  intégrante du gameplay ; il s’agit souvent pour la corpo de « faire croire » et donc de « jouer » avec le hasard, du genre : « ben ouais je protège pas mes archives, tente un run et tu comprendras pourquoi ! » alors qu’il s’agit parfois juste d’un manque d’ice. C’est ce qui fait que le jeu est riche et que chaque partie est différente. Mais perso (donc ça n’engage que moi), je préfère Mage Wars car on déplace le hasard/probabilité dans la chaine de décision. Je précise encore une fois que j’aime Netrunner ! Sinon pour du 100% sans hasard avec une déterminante psychologique (comme Netrunner) je recite Battlecon.

        • Wormhole Surfers 13/10/2015
          Répondre

          Pour le coup je me dois de regarder Battlecon alors. En espérant que ce ne soit pas de l’heroic fantasy (que je n’aime pas du tout …)

          • Photo du profil de Opyros
            Opyros 14/10/2015

            Je me sens obligé de te renvoyer sur l’article que TSR a pondu : http://ludovox.fr/battlecon-street-fighter-sur-ta-table/

            Après ça n’a pas grand chose à voir avec un jcc/jce à part la présence de carte, mais c’est un jeu absolument incroyable (je ne peux que remercier TSR et reveur81 pour la découverte). Même si on adhère pas au thème il faut vraiment le tester.

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 14/10/2015
      Répondre

      C’est pas sérieux les gars. Je fais un article sur Netrunner pour donner envie aux autres d’y jouer, et vous, vous allez me faire craquer pour Mage Wars et BattleCON ! 🙂

      Au passage, il y avait une adaptation de BattleCON sur iPad qui était gratuite avec des achats intégrés qui semble malheureusement avoir été retirée du store. 🙁
      Dommage, c’était le moyen idéal pour découvrir ce jeu disponible uniquement en import en France.

       

      • Photo du profil de Sha-Man
        Sha-Man 14/10/2015
        Répondre

        Je peux te preter Battlecon si tu veux tester.

        • Photo du profil de Guillaume LEMERY
          Guillaume LEMERY 14/10/2015
          Répondre

          Je veux bien, mais pas tout de suite, il faut déjà digérer tout ce que j’ai eu ces dernières semaines 😉

          En fait, ce qu’il me faudrait surtout, c’est du temps…

          • Photo du profil de Sha-Man
            Sha-Man 14/10/2015

            ah ça je peux pas t’en prêter du temps ^_^

          • Photo du profil de reveur81
            reveur81 14/10/2015

            Ah oui un point un noter. Vu le boulot formidable effectué sur NetRunner, j’ai mis sous surveillance le designer principal responsable de tout ça… Lukas Litzsinger. Du coup, ce n’est pas du tout le même type de jeu, mais en sachant que le rework de Runebound est orchestré par lui, je suis très attentif à cette sortie.

      • Photo du profil de reveur81
        reveur81 14/10/2015
        Répondre

        NetRunner a vraiment l’air d’être un excellent jeu, et ton article achève de nous convaincre.

        Malheureusement, NetRunner est un LCG à la FFG, avec tout ce que ça implique.

        1) Quand on prend pas le train dès le départ, ça devient vite très intimidant. Et le ticket d’entrée devient effrayant. Il y a toujours des gens pour expliquer que la boite de base suffit… mais d’autres conseillent d’en acheter deux ou trois, et on est rapidement frustré quand on veut composer son propre deck en envisageant tout ce qu’on ne possède pas.

        2) C’est un jeu exclusif. J’ai un ami qui a acheté le jeu mais n’y joue pas et m’a clairement tendu la perche pour embarquer avec lui. Le problème c’est que nos soirées jeux (2 à 3 par mois) nous permettent à peine de faire le tour des jeux auxquels on veut jouer, et je trouve que nous ne les approfondissons jamais assez. Si en plus il fallait se lancer dans un jeu très chronophage, ça voudrait dire tirer un trait sur beaucoup d’autres jeux. (Ou jouer plus souvent, mais pas toujours compatible avec la vie de famille)

        3) Un LCG fait souvent appel à trois concept : « comprendre » le jeu, ses mécaniques, ses dynamiques; composer son deck, c’est à dire savoir tirer parti de sa compréhension du jeu; et enfin savoir jouer son deck. Mais avec Internet, tous les guides, les conseils, le meta… les deux premiers concept peuvent complètement disparaître. On manque de temps, on arrête pas de perdre… et hop on va chercher un deck compétitif sur Internet et il ne reste plus qu’à apprendre à le jouer.

        J’aime avoir des jeux à deux joueurs qui peuvent s’avérer très techniques, et assez riches pour pouvoir entrainer des dizaines d’heures de jeux sans se lasser, comme un LCG… tout en étant jouable en one shot.

        J’ai revendu Mage Wars. C’est un excellent jeu, vraiment bien pensé. Mais il s’avérait trop long pour du one shot. Comme on a accès à toutes les cartes, les premières parties sont passionnantes pour un débutant… mais longues ! Puisqu’il doit lire touuuuutes ces cartes pour trouver une parade à la situation.  Avec l’abandon de la gamme française, c’était too much.

        Par contre, Battlecon est parfait, même s’il est en anglais. Il y a seulement 6 cartes de bases à connaître, communes à toutes les parties, et 6 cartes de personnages. Il n’y a que 12 cartes à connaître à sa première partie, 6 sur les suivantes si on change de personnage. Donc ça marche très bien pour du one shot. Ca le rend moins exclusif et chronophage pour en profiter. Il n’y a pas de deck à construire, donc aucun meta à connaître, pas d’achats en tout genre : c’est beaucoup moins contraignant qu’un LCG. Et pourtant, la richesse est là. Il faut au moins trois parties comment à cerner un personnage. Et bien plus pour le jouer correctement. La grosse boite Devastation of Indines (3 tailles : Fate – War – Devastation), c’est 30 personnages soit 90 parties minimum pour en faire le tour.

        • Wormhole Surfers 14/10/2015
          Répondre

          @reveur81, testes le format scellé (sur le site ANRSEALED.COM) et viens sur Run4Gams si tu as besoin de conseil. On vient de mettre en place ce format qui va correspondre, je pense,  à ta façon de jouer tout en gardant ce qui fait de Netrunner, Netrunner.

      • Photo du profil de Guillaume LEMERY
        Guillaume LEMERY 22/10/2015
        Répondre

        Pour info, il est possible de tester BattleCON à moindre coût (4$ + coûts d’impression) à travers la version PnP disponible sur la boutique en ligne de l’éditeur.

  11. Photo du profil de reveur81
    reveur81 14/10/2015
    Répondre

    Ah oui un point un noter. Vu le boulot formidable effectué sur NetRunner, j’ai mis sous surveillance le designer principal responsable de tout ça… Lukas Litzsinger. Du coup, ce n’est pas du tout le même type de jeu, mais en sachant que le rework de Runebound est orchestré par lui, je suis très attentif à cette sortie

    • Wormhole Surfers 14/10/2015
      Répondre

      Pour le coup Lukas n’es pas vraiment responsable du jeu vu que le design est de notre (mon ^^) Dieu vivant Richard Garfiled. Il a certes rethematisé l ejeu à l’univers Android de FFG et à « crée » les factions. Mais l’ancienne communauté de joueur de Netrunner, je pense tout particulièrement à « Playful_EE » avait fait un boulot magistral pour poser les bases des factions, des ID, et de l’influence. Le jeu comporte actuellement la moitié de cartes réeditées et ou adaptées du CCG, 25 % de cartes adaptées des extensions fan made qu’on avait crée avec Playfull et les 25 % derniers % de nouvelles cartesavec c’est vrai parfois de très bonne idée. Rendons à Césarce qui lui appartient. Oui Android: Netrunner est bien la tuerie dont tout le monde parle, mais OUI il s’agit d’une V2 de Netrunner, sorti en 1996. 😀

      • Photo du profil de reveur81
        reveur81 14/10/2015
        Répondre

        Il n’est pas auteur du jeu, ni de toutes les cartes, mais c’est le lead designer. N’importe qui peut faire une carte d’un jeu, mais une seule carte peut également flinguer tout un meta. Il faut un chef d’orchestre qui s’assure qu’à chaque paquet qui sort, la trame va rester cohérente, voire même va aller dans la direction que l’équipe souhaite pousser. C’est loin d’être évident, tous les jeux de FFG ne sont pas du niveau de NetRunner, et je ne pense pas que ça soit la base 1996 qui en soit responsable.

        Bref, ça me paraît légitime de vouloir surveiller les projets pris en main par ce designer.

        On peut aussi surveiller ce que fait Richard Garfield évidemment : Tresor Hunter, Ghooost… :p

         

         

        • Wormhole Surfers 14/10/2015
          Répondre

          Pour le coup je pense carrément que c’est la base de Netrunner qui le rend si original, équilibrée, et sortant totalement de ce que fait FFG. Il n’y as qu’à regarder tous leurs autre LCG, qui sont très bon certes, mais pas aussi original/novateur. Clairement Netrunner à , même 20 ans après, toujours une longueur d’avance. La rethématisation et le savoir faire FFG a su révéler au grand public ce joyau, qui le méritait. FFG a fait un très bon boulot, y’as pas à dire. Quand à Ghoost ( tresor hunter j’ai mm pas vu …) ok … lol 😉

          • Photo du profil de Guillaume LEMERY
            Guillaume LEMERY 14/10/2015

            Quand même, FFG a aussi très bien réussi le Seigneur des Anneaux et Trône de Fer…

             

          • Wormhole Surfers 14/10/2015

            Bien sur que ces jeux sont réussi je n’ai jamais dit le contraire, je parlais juste niveau originalité, côté novateur du design. Netrunner est un ovni chez eux parmi la multitude de très bon LCG mais qui  finalement sont assez « similaire » dans leur approche. Netrunner est le seul à être radicalement différent des autres LCG (et finalement de tous les autres jeux de cartes ) .Si ce jeu a été considéré pendant 16 ans (avant sa réedition comme le meilleur de tous les temps) c’est aussi parce qu’avec toutes ces années aucuns jeu n’arrivait à s’approcher de son design unique.  C’est sur ce point précis où je pense que sans le Netrunner de 1996, FFG n’aurait pas sorti de jeu thématisé « Android » aussi original. Il aurait fait sans doute un bon jeu , certes, mais avec une dérivabilité pas plus importante que n’importe lequel de leur autre jeu. J’adore la mécanique de TDF, idem pour conquest, et j’avais adoré joué également à SDA, mais ce sont des jeux qui pour moi sont « similaire » dans leur design général. Il suffit de les comparer tous à Netrunner.

          • Photo du profil de fouilloux
            fouilloux 14/10/2015

            C’est rigolo, j’ai du mal à voir la similarité entre le SdA et les autres. Ok Netrunner est asymétrique. Mais on pourrait dire que le SdA est le seul scénarisé et coopératif. Je trouve quand même que c’est une différence monumentale, alors que NetRunner et les autres « sont des jeux qui pour moi sont « similaires » dans leur design général » 😉

          • Wormhole Surfers 14/10/2015

            Loin de moi l’idée de critiquer négativement les autres LCG. En tant que Fan de Netrunner, et en rapport avec l’article où je crois avoir compris que l’auteur kiffe aussi ce jeu. Je disais juste que NR est original et inégalé . On a parlé de Lukas, là où j’ai recadré dans le contexte, ANR est magnifique mais n’est qu’une V2 de Netrunner.Je n’ai pas dit que Lukas avait fait un sale boulot, au contraire, mais je disais juste que la beauté de ANR n’est pas du aux modifs  de FFG mais à la base de NR (qui reste malgré tout relativement obscur et inconnu même aujourd’hui). Mon idée n’est ni de critiquer Lukas, ni FFG et encore moins les autres LCG ^^ SDA j’ai kiffé pour justement toutes ses originalités : le côté coopératif/solo, comment le jeu se déroule, et l’impression de vivre une aventure. Mais malgré tout c’est un jeu d’affrontement au même titre que star wars, conquest, TDF et tant d’autre jeux, L5R, etc … des jeux d’affrontements il y en as des tonnes, tous ont des points communs, voir très similaires et tous ont des petites différences qui les rendent attirant et originaux entre eux. La manière de gérer les combats est finalement très proche entre touts les jeux (même The Spoils que je surkiffe) il me semble que même dans SDA, un dégats direct c’est fort, une carte qui paralyse un adversaire c’est fort, une supériorité numérique dans le nombre d’attaquant ou bloqueur c’est fort, des removals de masse c’est fort, etc.

            Dans tous les jeux d’affrontements à  » archétype magic » on retrouve toujours la même façon de jouer. Chaque jeux articule tout ça différemment, mais en dézoomant bcp de ces jeux ont des sensations Proches.

            SDA par son côté coop est sans doute celui qui a su articulé le tout de la manière la plus originale possible, bien que TDF avec son multi et ses « différent type d’attaque » a réussi aussi a bien dérivé. Finalement beaucoup de très bon jeux, même à archétype Magic sont très bon et ont tous un intérêt, et je peux en citer des tonnes que j’aime bien…

            Mais malgré tout, et ce que je voulais dire, à la base,  c’est que Netrunner reste malgré tout bien différent de tout ces jeux.
            Il n’y as pas de combats

            pas de dégâts

            on ne cherche pas a réduire des points de vie

            etc …

            ce jeu est vraiment incomparable aux autres, et sa géographie d’accès aux cartes est unique, pour un jeu de carte. Aucuns des jeux de cartes que je connaisse aussi bon dérivé de magic soit il n’as jamais réussi à intégrer cette composante. Il y a eu des essais (spellfire, warlord, etc) mais Netrunner a poussé vraiment le concept plus loin avec le système de capture de drapeau a ramener chez soit où le drapeau est noyé parmi les cartes.

             

          • Photo du profil de fouilloux
            fouilloux 14/10/2015

            Pas de soucis, let’s agree to disagree.

          • Wormhole Surfers 14/10/2015

            en tout cas très sympas cette conversation. Première fois que je commentais ici même et c’est cool Ludovox 😉

  12. Photo du profil de Umberling
    Umberling 14/10/2015
    Répondre

    Mais c’est super d’avoir ce genre de conversations. WS, tu es bienvenu quand tu veux repasser commenter 🙂

    (Pour en revenir à la conversation, NR et A:NR ne souffrent pas d’équivalent en termes d’asymétrie et de conditions de victoire.)

  13. Photo du profil de Cycnos
    Cycnos 21/10/2015
    Répondre

    Vous en voulez à ma CB sur Ludovox c’est pas possible ! 🙁

    J’ai déjà été tenté il y a quelques semaines, mais je n’avais pas craqué (vous savez ? ce moment quand on a la boite dans les mains et qu’on se dit « allez soit raisonnable » et qu’on la repose)… mais depuis qq semaines, sur les forums que je fréquente, je lis « meilleurs 1v1 de la voie lactée et au delà »… Bref, cet article a fini de me convaincre… Je fonce acheter une boite de base dès demain dans une boutique lyonnaise pour pouvoir tester ça dès Vendredi (RTT :P)

    D’ailleurs si ça te tente des lyonnais un de ces jours pour initiation, conseils ou autres, qu’ils me fassent signes, je suis preneur  ! 😉

    • Photo du profil de M3th
      M3th 22/10/2015
      Répondre

      Hello. T’es dans quel coin sur Lyon? Je demande déjà pour te dire qu’il y a encore des joueurs qui trainent sur trollune pour l’initiation, des conseils et autres. Dans autre c’est souvent des parties  » à la maison « .

      Dans un deuxième temps je me demande si je ne vais pas revendre ma collection, mais ça  fait un gros investissement en comptant entre les core set, les data pack, les tapis, les alt cards les tokens…j’hésite car ca me fend le coeur de me séparer de tout cela…mais j’y joue moins et je pourrais réinvestir dans des jeux de plateaux..

      • Photo du profil de Cycnos
        Cycnos 22/10/2015
        Répondre

        Salut Damien,
        J’habite Craponne dans l’ouest lyonnais. Et toi ?
        Je vais me renseigner chez Trollune du coup pour l’initiation. J’ai d’ailleurs acheté ma boite de base en VF chez eux aujourd’hui.
        Pour ta collection, pour ma part, bien que je pense que je vais vraiment apprécier ce jeu, c’est encore prématuré.
        Néanmoins, n’hésites pas à me contacter le jour où tu décides de te séparer de tout ou partie de ta collection 😉

        • Photo du profil de M3th
          M3th 22/10/2015
          Répondre

          Le hasard fait bien les choses j’habite à Tassin encore pour 2/3 mois.  Donc on peut dire qu’on est voisin. Ça sera avec plaisir pour se voir pour quelques runs vu le peu de distance qui nous sépare. On peut éventuellement se caler la semaine prochaine si tu as des dispos un des soirs de la semaine.

          Pour ma collection je préfèrerais évidemment m’en séparer en une fois ça sera moins douloureux 🙂 mais faut encore que je passe le cap de la prise de décision. Si on se voit je la prendrais histoire de te faire une idée.

          • Photo du profil de Cycnos
            Cycnos 22/10/2015

            Le hasard fait très bien les choses effectivement ! Avec plaisir 🙂
            Par contre, le couac, c’est que ça va être compliqué de se retrouver chez moi pour le moment, en tout cas pas la semaine prochaine (j’ai acheté un appart’ dans lequel je viens tout juste d’emménagé… et j’ai pas encore fini les petits travaux). Donc difficile de recevoir des gens dans ces conditions…
            Donc, oui, je peux me rendre dispo la semaine prochaine, par contre faut trouver où ! 😉

          • Photo du profil de M3th
            M3th 22/10/2015

            Je ne me fais pas de soucis pour cela, on va trouver peut être à trollune ou même chez moi.

          • Photo du profil de Cycnos
            Cycnos 22/10/2015

            Royal !
            Je suis dispo Lundi, Mercredi et Jeudi prochain normalement à partir de 18h30, où sinon le Samedi, je devrais pouvoir trouver des dispo 😉
            Tiens moi au jus.

          • Photo du profil de M3th
            M3th 22/10/2015

            Ça roule. Je pense que ça sera certainement un soir de la semaine à partir de 20h.. Je rentre jamais avant 19h du taff .

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 22/10/2015
      Répondre

      Je suis aussi sur Lyon, donc si tu veux quelques parties d’initiation, n’hésite pas.
      Je ne suis pas encore allé taper le carton à Trollune autour de Netrunner, mais c’est également un lieu très convivial que je te recommande.

      • Photo du profil de Cycnos
        Cycnos 22/10/2015
        Répondre

        Salut Guillaume,
        Quelle proposition alléchante ! 🙂
        Ca me ferait clairement plaisir de découvrir ces jeux avec un joueur « confirmé » pour avoir de bons tuyaux !
        Je suis dispo Samedi après midi si tu as un moment. On pourrait se retrouver à la Triche par exemple… c’est ma seconde maison en ce moment.

      • Photo du profil de Cycnos
        Cycnos 22/10/2015
        Répondre

        Sinon oui, je connais Trollune, j’ai d’ailleurs acheté ma boite de base de Netrunners chez eux aujourd’hui 🙂
        Mais je n’ai joué quelques parties de Zombicide dans elle local de l’asso !

        • Photo du profil de Umberling
          Umberling 03/01/2016
          Répondre

          Idem, me contacter pour les lyonnais (même si j’ai peu de disponibilités).

  14. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 23/10/2015
    Répondre

    Trollune, Ludovox, les bugnes. La vie.

  15. Photo du profil de Cycnos
    Cycnos 24/10/2015
    Répondre

    Et la Triche ! :love:
    Sinon, je viens de finir de lire les règles de Netrunner. Chaud ! Faut s’accrocher quand même ! 😉
    J’imagine que ça devient de suite plus clair lors des premières parties.
    Il me tarde de tester la « bête » ! 🙂

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 24/10/2015
      Répondre

      Oui, je te rassure, au final la règle est fluide. Les actions possibles sont simples et cohérentes. Il te restera à appréhender les phases de piratage. Mais le plus dur, sera de prendre les bonnes décisions aux moments opportuns ;o)

      • Photo du profil de Umberling
        Umberling 03/01/2016
        Répondre

        En fait le piratage est un peu complexe, et sinon y’a quelques petits modules de règles (relais/traque, mémoire du runner, séquence exacte des activations des assets corpo) qui sont délicats.

    • Photo du profil de M3th
      M3th 24/10/2015
      Répondre

      Oui don’t panic, en réalité le jeu est plutôt simple à appréhender en terme de mécanique. Un clic est une action que tu dois résoudre entièrement avant de faire autre chose. Le plus difficile est surtout de savoir quelles fenêtres d’opportunités tu as à certains moments, notamment pendant un run: lors de la rencontre de la première glace, des suivantes ( pour jack out ou non) et accéder au projet ou non par exemple’. Patience c’est pr bientôt.

  16. Photo du profil de Cycnos
    Cycnos 24/10/2015
    Répondre

    Merci pour vos retours !
    En tout cas, la composante « bluff » a l’air très intéressante et assez unique en son genre dans un JCE 🙂
    Sinon j’aimerais m’acheter un tapis de jeu… vous avez des sites en particulier à me conseiller ?

    • Photo du profil de M3th
      M3th 24/10/2015
      Répondre

      Tiens Cycnos, j’ai finalement retrouvé le site dont je te parlais :

      http://www.tapisdepoker.com/ J’ai fait faire 2 tapis à l »époque et le résultat est excellent pour un prix relativement abordable (à toi de fournir les images au format adapté.). Tu en jugeras par toi même bientôt. Petit plus c’est une boîte française du Mans et les délais de réalisation et d’envoi sont bons.

      Sinon il y a aussi

      http://www.plateauxdejeux.com/

      et

      http://www.inkedgaming.com/

      Mais je ne les connais pas.

  17. Photo du profil de Guillaume LEMERY
    Guillaume LEMERY 24/10/2015
    Répondre

    Tu peux trouver des tapis chez Philibert, mais le prix fait mal.
    Perso, je joue sans tapis, ni sleeve…

  18. Photo du profil de Cycnos
    Cycnos 25/10/2015
    Répondre

    Bon, je viens de relire les règles mais y a un ou deux trucs qui m’échappent encore !
    A aucun moment (sauf si j’ai louché), il est précisé à quoi servent les tokens bleus et rouges ! Idem pour les virus, aucune info la dessus…
    Vous pouvez m’en dire plus ? 😉

    • Photo du profil de M3th
      M3th 25/10/2015
      Répondre

      En général les tokens rouges sont utilisés pour les virus, genre sur la carte médium,parasite ou datasucker….et les tokens bleus sont utilisés quand le runner est taggué.

  19. Photo du profil de Olfenw
    Olfenw 19/12/2015
    Répondre

    J’ai lu et relu cet excellent article qui me donne envie de découvrir ce monument mais j’ai peur de ne pas être suivi par mon fils (15 ans) ou mes potes de jeu qui, pour certains, s’y sont essayés et qui ont abandonné (règles, temps, coût des extensions, … ?).

    Et, question subsidiaire : pourquoi faut-il idéalement 3 exemplaires d’une carte dans un JCE ?

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 20/12/2015
      Répondre

      Effectivement, comme tout JCE, il te demandera un investissement certain (en temps plus qu’en argent à mon goût).
      L’idéal c’est de te trouver un ou deux joueurs réguliers (personnellement, je joue tous les lundis soirs).

      D’un point de vue financier, tu peux commencer avec la boîte de base, et déjà jouer avec les préconstruits pour te familiariser avec les règles et les concepts. Ensuite, tu peux acheter une ou deux extensions deluxe pour bénéficier de nouveaux decks préconstruits qui te donneront une idée plus claire sur chacune des factions.
      Et rapidement (en tout cas je te le souhaite), tu te trouveras un style de jeu préféré (il existe de nombreuses façons de jouer à Netrunner), et tu voudras commencer à construire tes propres decks. C’est à ce moment là qu’il te faudra investir dans les extensions. Peut-être pas dans toute d’un coup, je pense qu’il vaut mieux au début se caler sur les sorties mensuelles, et compléter avec quelques anciennes pour des cartes vraiment utiles à ton style de jeu. A noter que si tu franchis vraiment ce cap, tu devras également acquérir une deuxième boîte de base car certaines cartes ne sont présentes qu’en un ou deux exemplaires.

      Ou alors, tu es fou, et tu craques tout de suite pour le rachat d’occasion d’un lot base + extensions.

      Le plus important : assure-toi d’abord de trouver d’autres joueurs motivés, sinon tu seras frustré de ne pas assez y jouer. Pour ton fils de 15 ans, je ne me fais pas de souci. S’il apprécie déjà les jeux de cartes, celui-ci est parfait.

      Pour l’histoire des trois cartes par deck, c’est la limite maximum. Et comme pour Magic, si c’est une carte maîtresse pour la stratégie de ton deck, il faut la mettre en trois exemplaires pour augmenter tes chances de la piocher rapidement. Mais pour certaines cartes, un ou deux exemplaires suffiront, à voir selon ta stratégie, les decks auquel tu es confronté, etc. C’est là toute la subtilité de la construction de deck…

      • Photo du profil de Olfenw
        Olfenw 20/12/2015
        Répondre

        Merci pour ce retour … je vais craquer, je le sens, je vais craquer ….

  20. Photo du profil de M3th
    M3th 19/12/2015
    Répondre

    Tu mettras une carte en trois exemplaires si tu en as absolument besoin, si l’idée de ton deck building reposes sur son utilisation. En mettant au nombre maxi tu as plus de chance de la tirer.

  21. Photo du profil de Olfenw
    Olfenw 03/01/2016
    Répondre

    Sans surprise … j’ai craqué 🙂

    • Photo du profil de Umberling
      Umberling 03/01/2016
      Répondre

      Et tu as bien fait !

    • Photo du profil de Guillaume LEMERY
      Guillaume LEMERY 03/01/2016
      Répondre

      Excellent choix ! N’hésite pas à revenir nous dire comment tu as trouvé tes premières parties, ce qui t’a plu ou déplu, etc…

  22. Karpot 29/07/2017
    Répondre

    Je suis aussi de ton avis…À 2 joueurs c’est le meilleur…Juste derrière je mettrais Twiligh Struggle 😉

Laisser un commentaire