Le monde ludique français s’organise: le réseau des cafés ludiques

Décidément, le monde ludique est en pleine effervescence, et c’est à Cannes que l’on s’en rend compte. Comme nous vous le disions dans notre précédent article, après les éditeurs de jeux qui ont créé un collectif l’an dernier, cette année, ce sont les auteurs de jeux qui ont constitué leur Société des auteurs. Et ils n’ont pas été les seuls, puisque lors du Festival International des Jeux de Cannes 2017, les cafés ludiques ont suivi la même démarche.

 

Un café ludique, c’est quoi cette bestiole ?

LA FEINTE DE L'OURS_10-04-02_063.resized

La feinte de l’Ours

Tout d’abord, un café ludique, ou bar à jeux, qu’est-ce que donc qu’est-ce que quoi ? En fait tout est dans le nom : c’est un lieu dans lequel on peut se rendre pour jouer à des jeux de société et boire un coup. Le but principal du café ludique est de faire découvrir les jeux, plutôt que d’être un débit de boissons classique qui, en plus, propose quelques jeux.

Les cafés-jeux ont commencé à apparaître en France il y a environ 15 ans, et cocorico on est plutôt les pionniers dans le domaine. Mais le concept s’étend aux Canada, aux États-Unis et en Europe. Vous ne me croyez pas ? Jetez alors un petit coup d’œil à cette carte (pas forcément très à jour).

Et le réseau dans tout cela ? Et bien le réseau regroupe des structures qui partagent la passion du jeu et surtout celle de le faire découvrir. Pour cela, elles proposent un cadre accueillant et des animateurs capables d’expliquer des règles compliquées mais aussi d’amener des nouveaux joueurs au jeu moderne voire de mettre en relation des inconnus qui viendraient découvrir cet objet culturel. Cette motivation, c’est ce qui regroupe les membres du réseau.

Sur le reste, en revanche, les cafés ludiques sont tous très différents : on en trouve en milieu urbain comme rural, ce sont des associations ou des établissements privés, ils ont des animateurs bénévoles ou salariés, et au niveau de la taille, on va de quelques centaines à plus de 4 000 visiteurs annuels en fonction du lieu.

archijeu

ArchiJeux

Si l’association a eu son Assemblée Générale Constituante cette année, elle existe en réalité depuis près de 10 ans. Sous l’impulsion originelle de la Feinte de l’ours, ARCHIJEUX et de Moi j’men fous je triche, plusieurs cafés ludiques ont décidé de se regrouper pour mener des actions ensembles.

Les trois objectifs de l’association sont :

  • La mutualisation d’actions et d’échanges de pratiques : Même si chacun s’en sort dans son coin, il est toujours intéressant de partager ses expériences pour faire mieux. Le but du réseau est de permettre des échanges autour des sujets comme comment proposer de la nourriture dans son café, faire tourner des expositions de jeux, se passer les infos sur les fournisseurs de bières, organiser des évènements en communs, etc.

  • La promotion du concept de café ludique et de chacun des projets de café existants : Rassembler les informations sur un site Internet, être présents sur les festivals, parler d’une même voix aux éditeurs, etc.

  • Soutien et accompagnement à la mise en place de nouveaux cafés ludiques : En effet, de nouveaux cafés ludiques apparaissent chaque année, et un des objectifs du réseau est de les accompagner dans leur démarche, en leur fournissant des conseils, leur expliquant les pièges à éviter, etc. Plutôt que de voir l’arrivée de nouveaux cafés comme des concurrents, le réseau préfère penser que cela amène plus de joueurs et donc donne plus de visibilité au concept de bar à jeux.

 

458747_10150604195788477_1940586685_o

Moi j’m’en fous je triche

 

L’association n’avait pas encore de structure juridique établie, mais elle avait déjà commencé à mener des actions concrètes. Notamment, depuis trois ans, ce sont des représentants des différents cafés qui organisent la buvette et vous servent à boire au off du FIJ de Cannes ! Si,si, regardez le logo sur le verre ou le sous-bock que vous avez ramené chez vous.

On pourra également citer :

  • Des prêts financiers entre les différents cafés pour des projets particuliers ou pour leur donner un coup de pouce.

  • Le Cocktail d’or reçu en 2015 par Xavier de L’Heure du jeu pour le prosélytisme ludique

  • Plusieurs conseils déjà apportés à des cafés en train de se monter, notamment sur leurs cartes de boissons, les horaires d’ouvertures, etc.

  • La présence cette année de Nathalie Zakarian de Moi j’men fous je triche dans le jury de l’As d’or, en tant que représentante des cafés ludiques.

 

LA FEINTE DE L'OURS_10-04-02_027.resized

la feinte de l’Ours

 

Et alors quoi de neuf cette année ?

waaaagh

Waaagh Taverne

Néanmoins, pour al
ler plus loin, l’association devait se doter d’une structure officielle, et se mettre d’accord sur des statuts communs. Après plusieurs années de travail, ceux-ci ont été finalisés, et c’est donc à Cannes que s’est tenue l’Assemblée Générale Constituante du Réseau. Les entités présentes lors de l’AG, et donc probablement futurs membres l’association sont donc :

 

D’autres personnes étaient présentes, notamment des futurs gérants désirant ouvrir prochainement un café ludique.

 

tete

La Tête dans le Pion

 

Et maintenant, c’est quoi le plan ?

kfée

K-fée des jeux

Bon, l’association existe et après ? Et bien plusieurs choses vont se passer. Tout d’abord, plusieurs projets vont être lancés, comme de l’animation lors d’autres festivals et organisation d’évènements communs. Il va également falloir recruter de nouveaux membres, mettre à jour le site Internet et réfléchir sur l’identité visuelle de l’association. Maintenant que le réseau existe officiellement, il va également pouvoir apporter son aide aux projets de cafés ludiques qui cherchent à se monter. L’adhésion est ouverte à tous les cafés ludiques, quelle que soit sa situation géographique, et aussi aux personnes en train de monter leur projet.

Tout cela va demander de l’énergie pour concrétiser ces projets, en plus de celle déjà nécessaire aux projets individuels de chaque café. Bref, c’est le tout début de l’aventure !

 

Pour aller plus loin, le réseau a sa page facebook, et son site.

Un email : contact@cafe-ludiques.eu.

 

NDLR : Cet article a été écrit par le président actuel de l’association Moi j’m’en fous je triche.

Les photos proviennent des pages web des cafés ludiques, ou nous ont été envoyées par eux.

 

 

1 Commentaire

  1. Photo du profil de morlockbob
    morlockbob 07/04/2017
    Répondre

    Je ne sais pas si ce genre de reportage passionne les lecteurs , mais en tous cas, moi je vote pour.

Laisser un commentaire