Le petit Prince, plus animé que jamais

Vle-petit-prince-fabr-49-1357816981-5831ous le savez peut-être, Bruno Cathala et Antoine Bauza sont des auteurs de jeux de société très cotés. D’ailleurs, ces deux-là ont souvent l’occasion de travailler ensemble ces derniers temps. Notez qu’en 2013, ils sortaient déjà un joli jeu de tuiles titré « Petit Prince », fort réussi au demeurant : Le Petit Prince : Fabrique-moi une planète. Un jeu familial, qui pouvait aussi satisfaire les joueurs plus chevronnés, mais qui devenait alors… un brin méchant. Pas forcément super aligné avec le karma du personnage de St Exupéry du coup, mais un très bon jeu toutefois.

Cette année, le même duo d’auteurs a replanché sur un jeu Petit Prince, et c’est toujours chez le même éditeur, à savoir, les Ludonautes (tout auréolés de leur succès avec l’excellent  Colt express, As d’or à Cannes et nominé au Spiel s’il vous plait).

Ce nouveau Petit Prince, c’est le jeu du film. Du film ? Et oui, parce qu’il y a un film d’animation qui va sortir figurez-vous, signé Mark Osborne. Et cette version se veut fidèle à l’esprit nomade et poétique de l’oeuvre. 

Mais tout de même, c’est une chose étonnante. Comment se fait-il que le même duo d’auteurs crée de nouveau un jeu sur le même thème, chez le même éditeur ? Ils ont pris un abonnement ou quelque chose ? Anne-Cécile des Ludonautes nous répond : « C’est plus une question d’opportunité. 🙂 Nous avons entendu parler du film en octobre dernier. Ça nous a tout de suite interpellés car nous sommes fans de l’histoire. Faire le jeu avec les mêmes auteurs que le premier Petit Prince s’est imposé avec évidence : nous connaissons bien Antoine et Bruno, nous savons comment travailler avec eux et les délais étaient extrêmement serrés, donc il nous fallait des gens efficaces que nous connaissions déjà. »  Simple, efficace.

 

box-littleVoyage voyage

Dans cette nouvelle itération, vous devrez réaliser un voyage, en allant carrément dans l’espace. « Quittant la maison du Grand-Père, les aviateurs traversent les frontières de l’imaginaire et tentent d’atteindre la planète du Petit Prince. Y parviendront-ils tous ? ». Une course pleine de rebondissements… Mais d’obstacles également. Voyons cela d’un peu plus près.

« Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d’autres elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d’autres qui sont savants elles sont des problèmes. »

Vous aurez tout d’abord à préparer le plateau de jeu en clippant 8 différentes tuiles bi-faces dans l’ordre qui vous plait (vous créez ainsi à chaque partie un parcours différent). Vous découvrez un joli chemin jonché de nuages.

Chaque joueur choisit une couleur et prend en main le lot des huit cartes Renard assorties, vous verrez alors qu’elles sont numérotées (de 1 à 5).

image-jeux-OK

Au départ du chemin, on place les avions des joueurs, empilés les uns sur les autres. Pendant le parcours, trois connexions formées par des tuiles « Histoires » : à chaque fois, on aura 4 tuiles d’un côté (faces visibles) et 2 de l’autre (faces cachées) qui traversent ainsi le chemin aérien. Tout au bout du parcours, votre objectif : la planète du Petit Prince qui vous attend avec ses 5 tuiles Avion en papier (on les voit bien ci-dessous).

fin-du-parcours1

Non loin de tout ça, une pioche de 12 cartes Grand-père ainsi qu’une réserve de jetons étoiles. Vous devez être l’aviateur avec le plus d’étoiles à la fin de la partie pour gagner. Bonne nouvelle, on en a tous une pour débuter. Attachez vos ceintures…

Décollaaage !

Le joueur qui aura son avion en haut de la pile débutera. Lors du jeu, c’est toujours celui qui sera le plus à la traine qui jouera en premier. On ne tourne pas dans le sens des aiguilles d’une montre comme on le fait souvent. Ici, l’ordre des joueurs sera un élément de jeu à part entière et il faudra négocier sa place astucieusement…

image-avion-OK

Pour avancer, vous jouez une carte de votre main. Vous vous souvenez, elles sont numérotées de 1 à 5. Si vous défaussez un « 5 » vous avancerez d’autant de nuages au maximum (mais au moins d’un). Une fois qu’elle est défaussée, vous ne pourrez plus la rejouer lors de cette partie. De fait, vous n’aurez mathématiquement pas assez de cartes Renard pour faire tout le chemin. Alors comment faire ? Do not panic. Vous vous doutez bien que nos deux lascars ont tout prévu.

 

avancee5

Dans les nuages, comme toujours…

Vous allez parfois tomber sur des nuages tout simples, sans histoire, mais d’autres fois, vous tomberez sur des nuages spéciaux qui vous permettront de piocher une carte grand-père. Ces cartes-là vous aideront à avancer (elles sont absolument nécessaires pour aller au bout du chemin, car si on a plus de cartes, on avance plus !). Certains nuages vous permettront aussi de chiper directement des jetons étoiles. Enfin, d’autres nuages vous autoriseront à retourner un des petits jetons Télescope qui, en gros, vous autoriseront à prendre des étoiles depuis la réserve générale ou chez un aviateur adverse. Surprise !

« Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire ! »

Petit point qui apporte sa petite subtilité dans la course : quand vous arrivez sur un nuage où il y a un déjà un ou plusieurs autres avions adverses. Dans ce cas-là, le nuage s’il est spécial, n’aura pas d’effet. Par contre, vous devrez vous poser sur la pile d’avions déjà en place, et ce faisant, vous irez prendre une carte dans la main de l’aviateur que vous venez de recouvrir. Puis vous lui donnerez une carte en échange. Vous pouvez d’ailleurs rendre celle que vous venez de piocher. L’occasion d’améliorer votre main et d’embêter un peu les copains, tout en ayant une bonne place pour l’ordre du tour. Joli coup.

Connecting people

Vous vous souvenez, sur notre parcours il y a trois connexions avec de part et d’autre, des tuiles Histoires : certaines visibles, d’autres cachées. Quand vous passez un tel cap, vous pouvez prendre une tuile Histoire de votre choix.

connexion-1

Objectif Lune Histoire

Ces tuiles présentent une ou deux étoiles mais surtout, certaines mettent en scène le Renard et d’autres, le Petit Prince. Si vous arrivez le long du chemin à faire se réunir les deux protagonistes, vous aurez un avantageux bonus de 6 étoiles en fin de partie. Oh c’est adorable… Et payant !

 

duo-1

And the winner is

On avance en gérant sa place dans l’ordre du tour (n’oubliez pas, les derniers seront les premiers, si vous restez bien en fin de course vous pourrez peut-être même rejouer plusieurs fois de suite), on essaie de se poser sur les autres pour échanger des cartes à notre avantage, on vise les tuiles Histoire qui nous arrangent et les nuages avantageux… Mais surtout on progresse le plus vite possible car à l’arrivée nous attend un bonus des plus intéressants si on est le premier (un peu moins intéressant pour le deuxième, encore moins pour le troisième, etc).

À la fin, on compte les points en prenant nos tuiles Histoire, nos étoiles de fin de parcours, et tous les jetons étoiles qu’on aura cueilli en route. 

 

points1

Un produit dérivé mais fidèle

N’oubliez pas… Les enfants doivent être très indulgents envers les grandes personnes. Avec ce Petit Prince là, m’est avis que beaucoup d’enfants vont mettre la raclée à leur parents, pour leur plus grand plaisir.

Une course, c’est toujours prenant, et là, l’interaction est vraiment omniprésente (en mettant son avion sur celui de l’adversaire, en lui volant des étoiles), et vous chercherez à réunir le Petit Prince et son Renard tout en cueillant des étoiles sur les nuages… Bref : le thème onirique et enfantin est tout à fait respecté, et pas au détriment de la compétition ni de l’aspect ludique des choses (n’oublions pas l’ordre tactique du tour). Vu d’ici, c’est un joli équilibre, que le grand public pourra découvrir cet été. Avec son amplitude de 2 à 6 joueurs, même les familles nombreuses pourront s’y essayer.

 

> Pour les pitits curieux, les règles du jeu sont désormais téléchargeables sur le site de l’éditeur.

>> La fiche de jeu

  • Antoine Bauza & Bruno Cathala

  • Maëva da Silva & Christine Deschamps
  • Ian Parovel
  • 6 ans
  • 2 à 6 joueurs
  • 20 minutes
  • Juillet 2015
  • En cours de production

4 Commentaires

  1. Photo du profil de atom
    atom 30/05/2015
    Répondre

    Celui la, je l’avais vu au festival de Toulouse, mais j’étais trop cuit pour écouter une énième règle. Je pense que je vais le prendre a sa sortie, j’ai le public pour a la maison, et je vois bien les grands parents y jouer aussi.

  2. Photo du profil de Zuton
    Zuton 31/05/2015
    Répondre

    Très surprenant un 2ème opus si rapproché dans le temps avec le même titre, l’inspiration identique de l’histoire, les mêmes auteurs chez le même éditeur… mais apparemment un jeu poétique différent ! L’exercice n’a pas être des plus faciles pour les auteurs de proposer du renouvellement !

    L’inconvénient est que cette nouvelle mouture pourrait faire de l’ombre commercial au premier volet qui serait délaissé côté ventes, surtout si le film d’animation marche bien… d’un autre côté, le film est une bonne rampe de lancement pour faire jouer toute les familles et démocratiser les jeux de sociétés modernes !

    Est-ce que le jeu suit de près la trame du film d’animation ? Y a t il eu des travaux en commun avec les concepteurs du film à propos des illustrations du jeu ?

    Pour info et ceux qui auront la chance d’y aller, le film d’animation sur le Petit Prince proposé au futuroscope est excellent (et bien trop court) : mon animation préféré du parc !

     

  3. Photo du profil de Antony
    Antony 01/06/2015
    Répondre

    Ça semble mignon tout plein et moins « méchant » que le premier volet, donc plus fidèle au thème. J’adore le roman d’Antoine de Saint-Exupéry (citons-le) et si ma fille était plus âgée, c’est avec plaisir que j’aimerai faire une partie de ce jeu avec elle pour l’immerger dans cette merveilleuse histoire ! C’est une bonne occasion de la relire, d’ailleurs. En ce qui concerne le film, je ne sais pas, j’hésite à le voir dans le sens où celui-ci risque de me donner des images différentes de celles qu’ont forgé mon imagination au fil du temps. Mais ceci est un autre débat.

  4. Photo du profil de zedzed
    zedzed 03/06/2015
    Répondre

    De ce que j’ai vu du jeu, ça m’a semblait ne rien à voir avec le premier opus. Je trouve celui-là très enfantin là où son prédécesseur est surtout adapté aux ados/adultes.

Laisser un commentaire