KS, La Sélection Naturelle du 12/09/2016

Si vous connaissez Ludovox depuis ses débuts, vous devez vous souvenir de cette rubrique « KS, La Sélection Naturelle » parfois appelée « Hot KS », qui nous permettait de mettre en exergue certains projets participatifs sélectionnés par la Rédac. Oui, on dit « KS », car c’est plus court, mais aussi car la majorité des projets de jeux intéressants s’y déroulent, il faut bien l’avouer. Comme c’est la rentrée 2016, on a décidé de réfléchir à deux trois changements pour la ligne éditoriale, et parmi eux, de reprendre cette bonne vieille habitude de la sélection KS du Vox, libérant ainsi un petit peu la section « News » pour le reste de l’actu (déjà riche en sorties, projets de jeux, festivals à annoncer ou autres informations sur les rachats d’Asmodée).

Commençons sans plus attendre avec la sélection de la semaine :

► Vengeance un plat qui se mange chaud bouillant

Inspiré des films de… vengeance au cinéma (Kill Bill, Old Boy, The Crow, Man on Fire, …), le jeu a attiré l’attention de « Ludovox Belgique » aka Wraith bien sûr. L’ami est assez emballé et vous explique tout : « Chaque personnage qu’on incarne a vécu des expériences traumatisantes aux mains d’un ou plusieurs boss de différents gangs et est cela représenté par les cartes de boss que l’on joue, chacune décrivant une blessure infligée, que ce soit en points de vie, en santé mentale ou en capacité de combat (skill).

vengeance-box

Le jeu commence par une phase de draft, dans laquelle on va sélectionner des cartes boss, avec différents traumatismes. Il faut savoir que plus on aura de cartes du même boss, plus on gagnera de PV (points de vengeance) quand on le tuera.

Il y a différents repaires de boss sur la table, avec la carte boss cachée.

On a 3 rounds en tout, avec à chaque fois deux phases :

  • Phase de « montage » : on choisit d’abord trois tuiles de sa réserve personnelle, qu’on place face cachée au-dessus de son plateau. Elles vont donner soit des soins, soit des points d’upgrade (qui permettront d’acquérir des compétences de combat ou des objets à usage unique) ou encore des points de reconnaissance, pour consulter un certain nombre de cartes boss cachées. On lance des dés (spéciaux, avec des symboles), et on fait un draft. Chaque dé, selon son symbole, permet de booster une des actions qu’on a choisies sur les tuiles.

 

  • Phase de combat, où on va joyeusement frapper, trancher, mutiler, décapiter à qui mieux mieux. On choisit un repaire, on y débarque et on commence le massacre. On jette les dés pour le combat et, selon les symboles obtenus (déplacement, pistolet, couteau, double couteau, attaque ennemie), on fait ses actions en utilisant ses skills, qui permettent de changer un résultat en un autre, pour plus de flexibilité. Si on n’a pas de bol aux dés, c’est même prévu : si on lance 3+ symboles attaque ennemie, on peut relancer 😉

jeu-vengeance

Et on a trois tours de combat max pour réussir, après on doit fuir en prenant des dégâts s’il reste des ennemis dans le repaire.

Le repaire est évidemment rempli de second couteaux, avec des rôles particuliers pour certains, bloqueurs, garde du corps, etc.

Il y a également des récompenses de fin de partie pour celui qui a tué le plus d’un gang, celui à qui il reste le plus de santé mentale…

Dans les stretch goal prévus, il y aura entre autres un « mode hardcore » avec temps limité par tour.

Il y a 4 gangs dans la boîte de base : les Serbes, les Yakuza, les Hell’s Angels et les Jamaïcains. Une extension avec un gang supplémentaire, a priori des Latinos, est déjà prévue.

Tout cela est fait par Gordon Calleja, le créateur maltais de Posthuman, qui avait connu son petit succès sur KS aussi. »

 

► Guardians Chronicles: Clash of Heroes, les hommes en collant sont de retour

On avait bien aimé le premier jeu (lire JP / voir le Ludochrono), lancé à l’époque par un tout nouvel éditeur, Red Joker, qui n’avait pas à rougir de sa production malgré quelques bévues (notamment des retards de livraison et des erreurs dans le matériel). On avait en tout cas un gameplay solide et fun. Ici, le concept de base est quelque peu modifié, puisque ce sont désormais deux équipes de super-héros qui vont se tirer la bourre, au lieu d’un All vs One.

guardians-chronicles-clash-of-heroes-picture

Le truc en plus : les backers de la première campagne recevront gratuitement le matériel qui n’avait pas pu être livré à l’époque. Les règles anglaises sont téléchargeable sur la page du projet. Le lancement de la campagne s’est déroulé un peu (trop) discrètement en France et aux US, mais peut-être que les fans de super héros feront le reste, en tout cas les 30 000€ demandés sont d’ores et déjà dépassés… Rejoindrez-vous la Liberty Patrol ? 

 

► Mutant Chronicles : Siege of the Citadel, Modiphius nous vend du rêve ? 

Le reboot attendu d’un « grand ancien » ! L’original date de 1993, Mutant Chronicles, il s’agissait d’un précurseur dans la famille des jeux de fig, un cousin de Heroquest, bref ! ça va titiller la fibre nostalgique chez certains et imposer le respect chez les autres. D’autant que la brochette de designers aux commandes va vous redresser sur votre chaise, jugez plutôt : Richard Borg, Eric M. Lang, Jason Little et mister Kevin Wilson. Et là où vous achève définitivement, c’est quand on dégaine les noms des illustrateurs. Adrian Smith. Ludvigsen. Oui les mêmes que sur Blood rage. Et Kopinski. Qu’on retrouve sur The Others 7 Sins ou Mythic Battles Pantheon. Bref, du beau monde. Une campagne à suivre jusqu’au bout quand on connait la tendance de l’éditeur a améliorer son offre jusqu’à la dernière minute. 

Il y a 5 corporations à interpréter : Imperial, Cybertronic, Mishima, Capitol, ou Bauhaus. Chaque joueur commence avec deux de leurs Doomtroopers uniques qui ont tous deux bénéficié de la capacité spéciale de leur corpo. Le but ? Les joueurs doivent empêcher la « Légion Sombre », interprété par un autre joueur, de conquérir le système solaire. Chaque joueur tente d’amasser le plus de point d’expérience et de crédits pour être le grand gagnant ultime de la muerte. 

richard-borg-eric-m-lang-jason-little-kevin-wilson

Chaque mission réussie emmène de nouveaux ennemis & événements au fur et à mesure que les héros explorent la Citadelle modulaire.

Le système de Promotion donne des Crédits qui permettent d’accéder à des armes et des capacités plus puissantes, tandis que les missions secrètes peuvent engendrer le chaos chez les héros…

« La conception narrative du jeu se fonde sur les mécanismes de la version originale. De nouvelles campagnes basées sur des événements majeurs de l’univers de Mutant Chronicles développeront beaucoup le jeu » dixit l’éditeur. Jouable de 1 à 5. 

 

Les autres actu Crowdfounding qui ont attiré notre attention :

  • Battalia stormgates le fat deckbuilder (lire le JP) est revenu, avec de l’extension bien sûr, mais Atom s’est déjà fendu d’une news complète sur ce sujet, on va pas revenir dessus ! [KS]
  • Brides & Bribes, vous incarnez une famille italienne du XVIe et tentez d’asseoir votre emprise politique, par tous les moyens… Ce jeu nous a intrigué : pose d’ouvriers à base de dés, et interactions entre joueurs (on peut empoisonner les autres familles). Pourtant le projet a du mal à décoller. À voir… [la fiche de jeu]  
  • On en parlait, notamment sur les réseaux sociaux, la VF de Guilds of London est en ce moment sur Ulule mais si la traduction du jeu est identique à celle de la présentation sur le site, cela va pas être tip top… Après, le jeu a l’air bien bon et il y a des objectifs intéressants avec par exemple une illustration alternative pour la cover. On en cause sur le fofo, par ici
  • Du mouvement de foule du côté des Morning, avec un communiqué honnête mais pas très heureux qui annonce des problèmes majeurs de trésorerie et du retard pour la livraison de HOPE. Décidément, ce jeu a la poisse ! Espérons qu’ils redressent la barre…
  • The Good The Bad and The Meeple vous en parlait dans son podcast, voici un petit KS original qui sort du lot : Mint Works (attention la campagne se termine très bientôt) un jeu de pose d’ouvriers forcément rafraîchissant puisqu’il tient dans une petite boîte de pastilles de menthe ! Classique sur le fond, mais rigolo dans la forme. [KS

 

mint-works-box

 

Voilà c’est tout pour cette sélection voxienne du moment ! Avant de se quitter, un petit rappel : soutenir un projet participatif comporte des risques. Le jeu peut changer, arriver en retard ou partiellement, être moins beau que ce qui était annoncé, etc. Les projets sélectionnés ici ne dérogent pas à cette règle du risque. Quand un éditeur fait une campagne – même réussie – il a encore toute la production à gérer derrière et beaucoup d’aléas peuvent survenir. Bien sûr l’inverse arrive aussi, on peut par exemple se retrouver avec un matériel plus foisonnant que ce qui était prévu ! Pour finir, je vous donne l’adresse d’un site bien pour aller plus loin sur le crowdfunding spécial J2s, on en a déjà parlé, on le redit, c’est Cwowd

 

 

 

 

9 Commentaires

  1. DarkCruz 12/09/2016
    Répondre

    Vengeance fait en effet envie sur papier. Maintenant, à voir en vrai car j’ai été assez déçu de Posthuman.
    Par contre je bave plus pour Siege Of the citadel.

    Dans un autre style, je conseille de regarder au KS de Pixie Queen que j’ai pu essayé au BGF.

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 12/09/2016
    Répondre

    Brides and Bribes hein 😉 c’est a dire ces cheres dames et leur tchatche !

  3. Photo du profil de atom
    atom 12/09/2016
    Répondre

    Moi il n’y a que Battalia (et heureusement) et encore ils sont en passe de me démotiver avec leur com bizarre.

    (j’adore la bannière de l’article).

  4. GeekLette 12/09/2016
    Répondre

    il manque l’inévitable extension de tiny epic galaxies !!!! 😀

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 12/09/2016
      Répondre

      Merci d’attirer notre attention dessus ! Quel enthousiasme dis moi 😀

  5. Photo du profil de atom
    atom 12/09/2016
    Répondre

    Puisque l’on est dans les trucs qui manque il y a Rising 5, que j’attends depuis le début du projet.

Laisser un commentaire