Interview Iello : Loki, qui es-tu ?

Iello a récemment lancé une nouvelle marque, Loki, raccourci entre ieLO et KIds, pour une toute nouvelle gamme de jeux enfants portée par la chef de projet Aurélie Raphaël. Aussi avons-nous voulu en savoir plus sur cette nouvelle entité et en avons nous profité pour poser d’autres petites questions sur les projets en cours chez l’éditeur-distributeur jaune ! 

 

visuel-loki

 

À quel moment l’idée de créer une gamme enfant est-elle née chez Iello ? Est-ce que le départ de Purple Brain vous a donné envie d’internaliser cette branche du jeu enfant/famille ?

« Cela fait un an et demi que nous travaillons sur la gamme enfant. Il a fallu faire des études de marché pour déterminer notre positionnement, se faire connaitre auprès des auteurs et des illustrateurs pour qu’ils puissent prendre part à l’aventure et établir des partenariats avec les écoles aux alentours pour intégrer les enfants dans le développement des jeux, et développer les jeux en eux-mêmes.

Lorsque l’on a commencé l’aventure, le départ de Purple Brain n’était pas encore évoqué. Le marché des jeux pour enfants est un nouveau défi que Iello souhaite relever, une nouvelle aventure. »

 

purple-brain-editeur-ludovox-jeu_de_societe

Purple Brain a été racheté par Asmodée, on en parlait par ici

 

Nous avons lu que vous testiez les jeux enfants avec des enfants (dans les écoles), pouvez-vous nous expliquer plus en détails comment ça se passe ?

« Nous profitons des TAP (Temps d’Activités Périscolaires) dédiés aux jeux de société qu’ont les enfants des écoles environnantes pour tester les jeux. Pendant 1h30, au lieu de jouer à des jeux déjà édités, les enfants jouent aux prototypes que nous leur proposons. On peut donc facilement observer leur réactions, leur compréhension des règles, leur immersion dans le jeu, leur envie de rejouer, etc.

À la fin de chaque partie, on leur demande également de formuler un avis sur le jeu, une note de 1 à 10, de nous dire ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas afin d’améliorer le jeu.

Nous sommes également à l’écoute des équipes pédagogiques qui les entourent et qui n’hésitent pas à nous donner leurs impressions. Un jeu est testé plusieurs fois, avec des groupes différents et également avec des groupes qui y ont déjà joué afin d’observer leur envie de rejouer et leur souvenir du jeu.

Si nous avons besoin de tests plus spécifiques, les écoles partenaires nous permettent également d’avoir accès aux classes, avec des âges spécifiques. C’est un très bon complément aux sessions tests « de base » car il nous permet de tester les jeux dans un cadre un peu plus sérieux et de cibler des tranches d’âges vraiment spécifiques. Si les enfants en redemandent, c’est un très bon signe ! »

 

Sauf erreur de notre part, il semble que le logo « IELLO » n’apparaît pas sur la couverture du premier jeu « LOKI » : est-ce une volonté d’en faire une marque complètement séparée ? Pourquoi ?

« Il n’y a pas d’erreur. Nous souhaitons que Loki se fasse une place sur le marché du jeu enfant en tant que tel. Il nous semble plus facile pour le grand public et pour nos partenaires boutiques de différencier les deux marques. On ne touche pas forcément le même public. C’est aussi une plus grande liberté pour nous et pour les jeux enfants de ne pas être tout de suite catalogué « IELLO ». Et cela permet à la marque « LOKI » d’avoir sa propre communication (qui n’est pas tout à fait la même pour les jeux enfant que pour les jeux adultes), sa propre existence.

 

loki-le-chien

La mascotte Loki

 

Souhaitez-vous vous concentrer de plus en plus sur l’édition interne jusqu’à ne plus du tout distribuer de jeux « externes » ? Pouvez-nous parler de vos partenaires actuels ?

« On a souhaité réduire notre nombre de partenaires pour travailler mieux avec un plus petit nombre d’acteurs, mais on ne compte pas cesser la distribution de jeux externes : elle est nécessaire à notre activité de distributeur pour laquelle nous avons besoin de maintenir un certain nombre de sorties chaque année.

C’est d’autant plus vrai qu’en tant qu’éditeur, la tendance est de diminuer le nombre de sorties pour pouvoir mieux communiquer sur chacune d’entre elles. Nous distribuons actuellement Le Scorpion Masqué, Capsicum Games, Agate Éditions, Kikigagne, Ravensburger et Alea. Notre façon de travailler avec chacun est différente : ils n’ont pas la même taille, le même historique et les mêmes méthodes, on essaie d’apporter ce que l’on peut à chacun en fonction de ses besoins. »

 

La gamme Mini va-t-elle continuer ou vos efforts se tournent-ils vers de nouvelles gammes pour 2018 ?

« Avec treize jeux sortis, la gamme Mini est maintenant établie et a atteint son rythme de croisière. On sait mieux ce que les joueurs en attendent, donc on sélectionne moins de jeux pour cette gamme en essayant de ne garder que les plus pertinents. Il y aura donc chaque année entre une et trois sorties en fonction des aléas éditoriaux. »

 

Quels sont les axes de développement et vos grands défis cette année ?  

« Notre plus gros challenge pour 2018 est le lancement de la marque LOKI, mijotée depuis un an et demi, qui va enfin sortir de nos locaux pour rencontrer le public lors du Festival International des Jeux de Cannes.

On voudrait aussi travailler avec davantage de librairies, notamment avec la sortie de Château Aventure. Au niveau de nos sorties, on a la volonté qu’une partie de nos jeux soient des ovnis ludiques (Les Montagnes Hallucinées, Château Aventure), matériels (Sticky Chameleons) ou visuels (Kanagawa), d’autant plus que la prise de risque est souvent payante sur ce marché qui croule sous les nouveautés. »

the polar station exit

 

Vous pensez sortir combien de jeux en 2018 ? 

« On prévoit de sortir entre huit et dix jeux « création Iello », environ vingt-cinq traductions (en comptant tous les EXIT, extensions pour Star Realms et Smash Up, etc.) et il devrait y avoir quelques extensions pour nos succès de ces dernières années.

Les produits les plus longs à développer sont les créations : on diminue le nombre de créations pour mieux travailler sur chacune, tant au niveau éditorial que commercial. Au contraire, le nombre de localisations augmente parce que l’on travaille depuis 2017 plus étroitement avec Kosmos (notamment sur la gamme EXIT) et que White Wizard Games (Star Realms, Epic, Hero Realms) a sorti beaucoup d’extensions l’an dernier. »

 

Et plus spécifiquement combien de jeux Loki ?

« Trois jeux Loki sortent à Cannes (SOS Dino, Farmini, Troll & Dragon), au moins deux autres jeux sont également prévus pour la fin de l’année. Stay tuned ! » 😉

 

 

Pouvez-vous nous parler des autres projets en cours ?

« Nous avons trois gros projets en cours en dehors de Château Aventure, qui est fini et arrive dans les bacs fin février. Il s’agit de Raids, Les Forêts Légendaires et 8 Bit Box.

Raids est un jeu de vikings du genre opportuniste et parfois un peu méchant. Il repose sur une mécanique maligne d’ordre du tour et sera accompagné d’un matériel attrayant.

Les Forêts Légendaires est un jeu de pose de tuile : chaque joueur joue avec les mêmes tuiles et elles sont jouées en « duplicate ». C’est un jeu rapide, addictif qui sera soutenu par un Biboun poétique.

8 Bit Box est notre grosse sortie d’Essen. Nous nous sommes amusés à faire du retrogaming avec le support d’un jeu de société. Les manettes seront un moyen de jouer à des jeux divers et variés. La console devrait arriver en bundle avec trois jeux. »

 

8 bit box

 

Quand tu parles de console, tu signifies « boite de base » à la TIME Stories ou tu parles d’une vraie console de jeu vidéo ?

« Il s’agira bien d’un jeu de société ! Je pense que l’on peut parler de boîte de base : la « console » contiendra tous les éléments nécessaires (dont les manettes) pour jouer aux jeux qui seront fournis dans le bundle et à ceux qui seront vendus séparément par la suite. Le jeu est développé en interne depuis maintenant deux ans et sera présent sur la protozone à Cannes. »

Fairy Tile-Couv-Jeu de societe-ludovox

Fairy tile

 

Tu n’évoques pas Fairy tile

« Fairy Tile devrait être disponible en boutiques le 16 mars 2018. En revanche, nous le présenterons au Festival International des Jeux à Cannes, où il sera disponible à la vente en exclusivité auprès du grand public. »

 

downforce cover

 

J’ai cru comprendre que vous alliez localiser Downforce, est-ce exact ? Pensez-vous qu’un véritable partenariat sera mis en place avec Restoration games (société d’édition de Justin D. Jacobson & Rob Daviau) pour traduire d’autres jeux ? 

« Nous allons effectivement localiser Downforce, pour une sortie prévue en juillet 2018. La distribution du jeu en dehors des États-Unis sera également prise en charge par IELLO. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour savoir si nous allons traduire d’autres jeux de chez Restoration Games, même si cela nous ferait très plaisir. »

 

Quel est votre programme pour le FIJ18 ?

« Nous allons surtout préparer la sortie de Château Aventure, ainsi que de la marque Loki, en espérant que le public leur réservera un accueil chaleureux. Les autres sorties 2018 seront également présentées à la presse, avec quelques jeux plus ou moins avancés, dont certains pourront même être testés par le public sur la protozone. »

 

chateau-aventure

 

Pub Tipeee grand format copie

 

 

 

5 Commentaires

  1. morlockbob 12/02/2018
    Répondre

    leur logo Loki est vraiment réussi, la salve des premiers jeux a de l’allure… à suivre de près

  2. Photo du profil de Fredovox
    Fredovox 12/02/2018
    Répondre

    Punaise ce teasing sur 8 bit box ! C’est quoi cet ovni ?!

  3. Photo du profil de Antyova
    Antyova 12/02/2018
    Répondre

    Intriguée par leur « console de jeu » je suis! Très intriguée…

     

    Et sinon, vivement les prochains Exit! Je les aime ces petites boîtes <3

    (Pour Loki je ne suis pas encore le cœur de cible, ou je ne suis plus le cœur de cible… ^^)

     

Laisser un commentaire