UP-VENDANGES-OK-OK-ok1

Interview croisée avec les instigateurs des Vendanges Ludiques !

Il y a quelques temps (le 28 septembre de 10h à 18h30 pour être exacte !) se tenait la 2e édition d’un nouveau genre de festival ludique, champêtre et bon vivant, à Saint-Vincent-de-Boisset : Les Vendanges Ludiques. Pour comprendre l’état d’esprit et l’origine de ce salon un peu particulier, il suffisait de discuter avec David et Julien, les instigateurs de l’événement…  

Bonjour Messieurs ! Pouvez-vous vous présenter ?

D : Bonjour je m’appelle David, j’ai 39 ans, je suis marié père de trois enfants et sommelier responsable vin dans une entreprise de ventes de boissons pour les professionnels. J’aime le jeu depuis toujours d’abord rôliste durant mes jeunes années, puis amateur de jeu de société depuis presque 15 ans. J’aime en général la créativité et touche un peu à l’écriture et à la BD.

J : Je me présente à mon tour, Julien j’ai 31 ans, marié un enfant, commerçant, je tiens une boutique de jeux et jouets sur Roanne. J’ai un passé d’animateur auprès d’enfants et surtout d’adolescents, en milieu hospitalier et spécialisé. J’ai toujours aimé le jeu, je me suis mis au jeu moderne à l’âge de 16 ans, je l’ai largement utilisé dans mes expériences professionnelle, mais aussi et surtout dans ma vie personnelle.

Quels sont vos jeux préférés ?

D : Pour ce qui est des jeux, je suis plutôt un instinctif, une façon de dire que je ne privilégie pas forcément un style mais plutôt un ressenti. Je n’aime pas trop la tendance à tout analyser dans le jeu et dans l’art en général – oui parce que je pense que le jeu est un art 😉 -.
En ce moment j’aime Five Tribes, Illégal, Lewis et Clark, Love letters mais je ne suis pas contre non plus une partie de Détective academy ou Gloobz. Dans les jeux plus anciens j’aime bien les productions de Feld, 7wonders et Ghost stories de Bauza…

J : Mes jeux préférés ?? Une question à laquelle mes clients aimeraient bien avoir une réponse, on me le demande souvent. Je crois que mon métier n’y est pas pour rien mais j’aime jouer à tout style de jeu, j’ai peut-être une préférence pour des jeux qui dépassent la demi-heure, sans pour autant qu’il s’agisse de gros jeux. J’aime beaucoup découvrir les nouveautés, mais je n’aime pas comparer les jeux pour moi si le jeu me plaît peu importe qu’il reprenne une mécanique ou une idée existante.

Quel rôle jouez-vous dans le monde ludique ?

D : Je ne crois pas jouer un vrai rôle dans le monde du jeu, j’ai juste la chance de côtoyer des gens de ce milieu que je trouve sympas, et comme le monde ludique reste très perméable à l’extérieur et bien on devient vite copain avec certains acteurs de ce milieu. Ensuite, en tant que passionné et homme de projet, le bonheur c’est de transmettre à plus ou moins grande échelle cette passion.

J : Je crois avoir la chance de jouer un vrai rôle dans le monde du jeu. J’aime inviter les gens à jouer, j’aime que les gens aiment jouer et j’aime que les gens cessent de croire qu’ils n’aiment pas jouer. En fait, j’aime le point de vue de Pascal Deru dans son livre « le jeu vous va si bien ». La boutique avec ses soirées jeux est le moyen idéal d’y arriver de même que le festival, qui serait lui plus un aboutissement, du fait principalement de la rencontre entre les concepteurs et les joueurs. J’aime jouer ce rôle invisible et le salon me permet de passer d’un rôle de missionnaire au rôle d’observateur de la rencontre, anonyme.

Pouvez-vous nous parler un peu des Vendanges ludiques ?

D : Les Vendanges Ludiques c’est au départ l’envie de faire un salon dans une zone plutôt rurale avec une convivialité véritable comme moteur premier. Un vrai moment de partage où les invités ne soient pas que des auteurs et éditeurs mais surtout, justement, nos invités.
Les Vendanges Ludiques ne durent qu’une journée (pour l’instant) mais on reçoit nos hôtes la veille dans l’après-midi pour laisser un peu de temps à l’échange, à la flânerie et aux rencontres impromptues. Le propre des Vendanges c’est que tout le village s’active autour de l’événement (la plus part des hôtes logent chez l’habitant).

J : L’idée du salon est née de ma rencontre avec David, le festival « les vendanges ludiques » porte bien son nom, rencontre d’un acteur du vin et d’un acteur de la chose ludique. Déjà le deuxième millésime, tout le monde semble ravi, nous avons un temps pour le grand public, un temps pour les auteurs et éditeurs avec quelques invités, des habitants mobilisés qui ouvrent leurs portes pour accueillir nos exposants. Le jeu provoque la rencontre et les rencontres viennent par le jeu, comme autour d’un bon repas avec un bon vin ! C’est ce que l’on veut, ce que l’on aime et ce que l’on réussi à faire.. je pense.

Un petit bilan sur cette 2e édition ?

D : Cette seconde édition fût excellente de par la météo qui nous sourie depuis la première année, la fréquentation -1400 visiteurs en moins de 9h00 ouvrable – et le ressenti général, les premiers retours sont très bons ! Il reste des choses à améliorer mais on bosse dessus !

Que pensez-vous de la production actuelle ?

D : Je trouve que le jeu est en pleine mutation la production actuelle fourmille de nouveauté au risque parfois de se noyer dans ce flux mais c’est un marché en pleine expansion  et puis on à la chance d’avoir en France un vivier hyper actif et talentueux ne boudons pas ce plaisir.

J : Pour la production actuelle, je la trouve parfaitement intéressante car beaucoup de jeux (trop pour certains), c’est aussi un potentiel d’ouverture au public encore plus grand, la littérature et le cinéma seraient’ils aussi grand public s’il n’y avait que peu de production ? Pour l’aspect un peu nouveau de la promotion des jeux c’est la même chose, parler et faire parler d’un jeu, c’est aussi se donner la chance de le faire connaître au plus grand nombre et amener à vouloir découvrir d’autres jeux.

Des coups de coeur à nous faire partager ?

D : Les coup de cœurs … Un sûrement :   j’attends avec une impatience quasi enfantine le Conan de Frédéric Henry qui après une partie sur prototype m’a fait dresser les poils du plaisir (je ne dirais pas où ils sont) comme rarement ;).

J : Les coups de coeur du moment, Five Tribes, parce que je n’ai qu’envie d’y rejouer, dans les jeux à venir essayer sur le salon justement et bien c’est Conan, beaucoup plus accessible que ce que je pensais.

Merci beaucoup ! Et surtout… Bonne continuation !

1 Commentaire

  1. Photo du profil de Antony
    Antony 21/10/2014
    Répondre

    Ce salon était très convivial, dans un joli cadre apaisant. J’ai aimé parcourir les allées, tester des nouveaux jeux et rencontrer les auteurs lors de cette agréable journée.

    Bravo à toute l’équipe pour son organisation.

    Merci de nous en avoir dit un peu plus à travers cette interview 🙂

Laisser un commentaire