Grimslingers, mieux vaut tard que jamais, cowboy

Grimslingers, c’est un jeu que nous avions croisé à la dernière Gencon et dont nous n’avons pas encore eu le temps de parler… Pourtant il mérite qu’on s’y attarde. D’ailleurs, une campagne KS a lieu en ce moment, et ce, encore pour quelques heures, l’occasion pour nous de revenir rapidement sur le sujet, avant de vous en reparler plus en détails, via un prochain article signé Spotincubus. C’est d’ailleurs lui, convaincu par la boîte depuis des mois, qui va nous faire découvrir les grands principes du jeu maintenant tout en partageant son enthousiasme sans fard : « Une claque. Voilà ce qu’on se prend à la figure lorsqu’on jette un premier coup d’oeil à Grimslingers. Et autant vous dire que devant les remarquables illustrations de Steven S. Gibson, on serait tenté de tendre direct l’autre joue ! » Steven S. Gibson est en effet à la fois l’auteur et l’illustrateur du titre. 

Grimslingers box

Grimslingers est un jeu de cartes qui peut se jouer de 2 à 6 joueurs en affrontement direct et qui propose également une campagne narrative coopérative jouable de 1 à 4 joueurs. Nous plongeons dans un univers far-west d’horror-fantasy. The Iron Witch, une créature étrange, vous a transformé en Grimslingers et contraint à mener à bien une quête qui s’annonce périlleuse.

Grimslingers box ks

 « Peu importe le mode de jeu choisi, on va d’abord commencer par sélectionner une carte Personnage. De même, on choisira un Anima qui, lorsqu’on les regarde tous un par un, semblent avoir chacun leur propre personnalité. » nous explique Spotincubus. « On glissera dessous – pour l’Anima et le Personnage – une carte spécifique appelée Tracker, qui en la faisant coulisser fera apparaître le niveau de vie ou points d’énergie restant à notre disposition. Déjà aperçu, ce système un peu similaire à celui du jeu Strife fonctionne plutôt bien. » Nous avons aussi des cartes Archetype, au nombre de 6, qui donnent à chaque joueur un pouvoir supplémentaire à utiliser en cours de partie et d’autres cartes peuvent encore être rajoutées, des objets, comme des armes, ou des sorts plus sophistiqués. 

 

That was the greatest shot I’ve ever seen

« À 2 joueurs ou plus, le but du jeu est simple : faire mordre la poussière à tous les autres Grimslingers » Pour jouer vous allez piocher, augmenter l’énergie de votre Anima, activer ses capacités ou encore utiliser des objets. Quant à la campagne du mode coop’ : « elle s’articule autour du livret intitulé Valley of Death, auquel on va se référer tout au long de l’aventure pour découvrir la trame scénaristique, nous donner des objectifs à atteindre ». 

Grimslingers

Grimslingers s’avère donc un jeu de cartes à la direction artistique original, non dénué d’humour d’ailleurs, avec deux modes de jeu très différents. « En affrontement direct le jeu est agréable, rapide à mettre en place et une fois les règles assimilées les parties se jouent à un rythme fluide et on se rend coup pour coup. (…) Le mode narratif quant à lui est assez bien ficelé et met en lumière une autre facette du jeu que l’on devine déjà lors des duels. » 

 

Bref, si vous voulez voir à quoi ressemble la campagne (qui propose une extension et le jeu de base) avant qu’il ne soit trop tard, le lien est juste ci-dessous :

La campagne KS

La fiche de jeu

Un jeu de et illustré par Stephen Gibson
Edité par GreenBrier Games
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2016
Joueurs 1 à 6
A partir de 14 ans
Durée d’une partie entre 15 et 90 minutes

 

6 Commentaires

  1. Photo du profil de spotincubus
    spotincubus 07/04/2017
    Répondre

    Campagne KS terminé. Joli succès. Pas mal de choses sympa débloqués pour diversifier encore le jeu (nouvelles cartes évènements, nouveaux items…). Vivement décembre !!

  2. Photo du profil de Jeffyciacos
    Jeffyciacos 09/04/2017
    Répondre

    J’imagine que c’est un peu compliqué d’y jouer pour ceux qui ne gère pas bien l’anglais?

  3. Photo du profil de spotincubus
    spotincubus 10/04/2017
    Répondre

    Disons que pour le mode narratif mieux vaut avoir un dico sous la main. Perso j’avais Google Trad sur mon smartphone pas loin. Donc on peut y arriver même si on est pas bilingue. ^^

    • Photo du profil de Jeffyciacos
      Jeffyciacos 10/04/2017
      Répondre

      Et pour le mode normal? ^^

      Perso, c’est pas un problème, mais s’il y a 4 autres joueurs autour de la table qui gère mal la langue anglaise… C’est pas trop galère?

  4. Photo du profil de spotincubus
    spotincubus 10/04/2017
    Répondre

    Pour le mode Duel c’est de l’anglais basique, pas de soucis particulier. ; )

    • Photo du profil de Jeffyciacos
      Jeffyciacos 11/04/2017
      Répondre

      Alright! Merci à toi pour les infos 😉

      Et vivement le ludochrono! Qui j’imagine, est toujours dans la task list? 😛

Laisser un commentaire