Gravity Superstar en sortie intersidérale pour Essen

Gravity Superstar sort pour Essen ! Qu’on se le dise ! Oui, parce que nous, nous l’avions pas radarisé du tout (la preuve, il n’est pas dans la Sélection des 54 jeux d’Essen18. Ça aurait pu faire un 55e, mais la liste est close, terminée, circulez ma petite dame, toutes les bonnes choses ont une fin !). Et pourtant, ce jeu-là, nous l’avions repéré chez Sit Down! (qui a quand même la vilaine manie de faire des bons jeux : Magic Maze, Ekö, Penny Papers Adventures, Wiraqocha) dès Paris est Ludique dernier.

La preuve, bien concrète : 

Une interview avec l’auteur Julian Allain sous le soleil parisien du mois de juin dernier… On a presque l’impression qu’il fait moins gris dehors ! (Il s’agissait alors d’un prototype attention ne faites pas ça chez vous). 

Collectez des étoiles

Voici donc un « mix’ entre Mario et Pac Man » nous dit-il (Julian Allain est décidément très inspiré par le jeu vidéo), on se déplace sur le plateau comme dans un jeu de plate-forme en essayant de récupérer des étoiles (avec des bonus si vous obtenez des paires de couleurs). Pour bouger, vous utilisez vos cartes en main qui vous indiquent vos actions possibles. À quoi ressemble le plateau ? En gros, à ça (une combinaison de ces plateaux à assembler, selon le nombre de participants) : 

plateau gravity superstars

Il est toujours possible de jouer une carte face cachée pour obtenir son effet de base (soit un déplacement simple d’une case à droite ou à gauche) sinon, vous pouvez aussi, selon votre carte, déplacer votre pion de deux cases vers la gauche ou la droite ; allez d’une case vers le haut, puis d’une case vers la gauche ou la droite ; déplacez votre pion d’une case vers le bas, en passant à travers la plate-forme sous vos pieds ; ou pivoter votre pion sur place, d’un quart ou d’un demi-tour. 

L’astuce ? Après avoir résolu une action, si votre pion n’a pas les pieds posés sur une plate-forme, il tombe en ligne droite jusqu’à être arrêté par une plate-forme. Vos personnage entrent sur le plateau en respectant une certaine logique de gravité (pour lui, le bas est dans tel ou tel sens), mais ce sens n’est pas le même pour tous, et vu que le plateau a des cases libres partout et certaines cases avec des plateformes, selon vos déplacements vous allez chuter dans telle ou telle direction et tout ce qui sera sur votre chemin en paiera les frais. Une étoile ? Vous la récupérez. Un adversaire ? Vous l’écrasez. 

gravity superstar jeu materiel

Oui, oui, on peut écraser les autres, littéralement. Si vous faites cela, le pion adverse est rendu à son joueur, et vous volez une de ses étoiles au passage. Il reviendra, n’ayez pas trop de scrupules. Et en compensation, votre pauvre petit adversaire écrasé aura le droit de récupérer les cartes qu’il aura jouées jusque là.
À savoir aussi : si vous sortez d’un côté du plateau vous traversez et arrivez de l’autre côté, un peu comme dans son autre opus Titan Race. 

Quand vous avez joué vos 5 cartes, vous pourrez les récupérer, sinon il faudra passer votre tour pour retrouver votre main complète. 

Bref, voilà un jeu simple, familial (dès 7 ans, pour 2 à 6 joueurs), mais qui semble bien fun, spontané et gravitationnellement original (règles complètes en VF sur la fiche de jeu).

À découvrir à Essen et en boutiques d’ici novembre. 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

 

 

1 Commentaire

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 09/10/2018
    Répondre

    ca a l’air rigolo. Ca me fait penser a towerfall.

Laisser un commentaire