edito-kingdom-Ok

Édito du 10/09/14 – Quel roi tuerait un roi ?

Amis des dés, des cartes, des cubes et des plateaux,

Votre très humble serviteur vous salue très bas. Dans la semaine, messeigneurs, que s’est-il passé ?

Parlons, si vous le voulez bien, des monarques du jeu. Tout d’abord, le Sieur Bruno Cathala. Les astres du firmament se sont sûrement alignées en sa faveur, puisqu’il brille plus fort qu’un soleil grâce au marin Abyss, dont nous vous reparlerons bientôt, et de son Five Tribes. Sa gloire ne s’arrête pas là, puisqu’il a semblé déterminé à conquérir les terres au-delà de l’Atlantique. Lors du grand Thing des jeux d’Indianapolis, que l’on dénomme également GenCon, Sieur Cathala a ravi les cœurs étrangers d’une brassée de jeux que l’on peut qualifier de fort impressionnante : Five Tribes, Abyss, Cyclades Titans, Longhorn et aussi Okiya (sous le nom de Niya).

Mais, messeigneurs, vous avez certainement remarqué la rentrée des têtes blondes, et avec elles, les vents frais du nord. Nous avons une ribambelle de conseils à vous donner pour améliorer vos plateaux, ou pour les expliquer. Comme c’est la rentrée, nous reprenons la Pause de Midi, et avons en sus récolté un serf qui nous fait le ménage. Jugez plutôt et regardez qui fut le plus preux en regardant la partie de Medieval Academy !

Du côté du Castel LudoVox, propre comme un sou neuf après la joute de midi, nous avons amélioré le moteur de recherche pour qu’il intègre de multiples termes de recherche, qu’il infuse notre café et qu’il tue les ours en maraude.

En dépoussiérant les meubles, nous avons retrouvé un reste de la GenCon, avec la présence d’un grand prince, Messire Antoine Bauza, qui explique à notre bon Fendoel son expérience américaine. Décidément, cette semaine s’est trouvée sous le signe des grands du jeu ! Et c’est sans compter les seigneurs de guerre partis en croisade contre les morts-vivants. Je veux bien sûr parler de Guillaume Lémery & Nicolas Schlewitz, ces notables Saint-Genois. On s’est entretenus avec ces forts-à-bras.

 

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour l’éditorial, messeigneurs, en vous tirant ma révérence.

Umberling pour LudoVox

5 Commentaires

  1. Photo du profil de zedzed
    zedzed 10/09/2014
    Répondre

    2014 est effectivement une sacrée année pour B. Cathala. Sauf erreur, il expliquait que ce n’est en rien volontaire, c’est plutôt l’aléa des retard de planning qui a fait que beaucoup de ses jeux sortent cette année. Les sorties simultannées d’Abyss et Five Tribes lui faisaient d’ailleurs peur, finalement les deux trouvent les faveurs du public.

     

     

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 10/09/2014
    Répondre

    Pas un mot sur Essen ? dommage…

    Bruno Cathala vit de son statut d’auteur, il se doit d’etre un acteur majeur du secteur et il le fait tres bien avec une certaine classe que j’apprecie personnellement meme si je ne suis pas fan de nombreux de ses hits.

  3. Photo du profil de Umberling
    Umberling 10/09/2014
    Répondre

    @zedzed : le planning éditorial est roi, dans le jeu ou ailleurs, et souvent, un produit culturel est fini des mois avant sa sortie. Et Cathala se dépatouille pas mal !

    @TheGoodTheBadAndTheMeeple : on parlera d’Essen bientôt. On s’en rapproche doucement, il est vrai !

  4. Angie Tsorp 10/09/2014
    Répondre

    Game of Throne???

  5. Photo du profil de eolean
    eolean 10/09/2014
    Répondre

    Idem, c’est une grande année pour Cathala, l’année dernière c’était Antoine Bauza qui faisait parler de lui avec Hanabi. La production française est en bonne forme. Je regrette juste un peu la discretion d’ystari cette année qui a un peu de mal à se remettre du double emploi de Mr Cyril. 

Laisser un commentaire