5astucesTop

5 astuces pour customiser facilement son jeu

Nous aimons personnaliser nos objets, les faire sortir d’un moule commun pour les rendre uniques et les adapter à nos goûts. Dans le cadre des jeux de société, cette personnalisation se traduit souvent par une disposition différente de la boîte, mais aussi par la colorisation de figurines ou par l’ajout de pions.

La personnalisation peut faire peur : elle semble demander une certaine créativité et un talent plus ou moins inné pour le découpage de carton plume. Mais il existe des astuces qui ne demandent aucune compétence et qui permettent de s’approprier un jeu.

 

Les Dés en Mousse sont allés vous les dénicher !

 

1. Utiliser des objets du quotidien

 

Il n’y a pas forcément besoin de chercher loin pour customiser un jeu. Le matériel peut se trouver juste sous notre nez. Il suffit de regarder autour de soi et d’imaginer à quoi les objets pourraient servir dans un contexte différent. Des trombones peuvent, par exemple, être utilisés comme support pour des tuiles. La plupart du temps, il suffit de lister les choses à améliorer et à voir si c’est faisable facilement. 

 

Voila deux exemples que j’ai mis en place pour mes jeux :

 

Guillotine

 

Guillotine est un jeu qui se déroule pendant la Révolution Française. Dans la peau de boureaux, nous devons réaliser le meilleur score en décapitant des nobles. Très humoristique, il sort assez souvent pour commencer une soirée.

La gestion de la file d’attente est l’un des gros problème de ce jeu. Contrairement à Service Compris qui lui ressemble beaucoup, rien ne la marque vraiment. Il faut alors définir au début de la partie si on la met vers la droite ou la gauche.

Une simple carte de visite découpée peut faire office de guillotine. Je suis incapable de dessiner une vraie guillotine et celle ci n’est pas ressemblante, mais elle remplit parfaitement son rôle tout en faisant marcher l’imagination.

Comment faire ?

  1. Une carte de visite ou du papier cartonné sert de base pour la guillotine. Il faut qu’il soit assez épais pour résister aux manipulations. Celle que j’avais fait en premier ne l’était pas assez et n’a pas beaucoup aimé le déménagement. Dommage !
  2. On dessine le motif au crayon de papier sur le dos de la carte.
  3. La perforatrice n’est pas obligatoire, mais j’aime bien le rendu.
  4. On découpe !
  5. Les restes de papier sont utilisés pour lui permettre de tenir debout. Pour un rendu plus sympa, un petit coup de peinture ou du collage feront l’affaire. La guillotine est ensuite prête à être utilisée.

Temps de création … 5 minutes !

 

18, Soldats du feu

 

Dans 18, soldats du feu, nous devons éteindre des incendies. Le feu est matérialisé par des jetons en carton que l’on pose sur le plateau, ce qui ne met pas vraiment dans l’ambiance.

J’ai donc eu l’idée d’utiliser des bougies à piles pour simuler la lumière créée par les flammes. Elles font la taille d’une case et donnent un petit effet très sympathique dans une semi-pénombre. La boîte que j’ai acheté m’a coûté un peu moins de 10€ pour 12 bougies. Livrées en un jour ouvré, j’ai pu profiter de mon achat dès le lendemain. Le plus long reste de les allumer.


 

2. Changer le matériel

 

Si les objets du quotidien ne suffisent pas, il est toujours possible d’aller fouiller directement dans les autres jeux ou sur des sites qui permettent d’acheter du matériel à l’unité. Comme il s’agit de vrais pions, le rendu est professionnel. Il est même souvent difficile de savoir si il s’agit du matériel d’origine ou non.

Je passe souvent par cette astuce pour mes jeux : dans Love Letter, j’ai remplacé les cubes par des coeurs ; ne possédant pas la boîte de base, j’ai ajouté des lapins en bois et des dés à Dixit ; j’ai changé les cubes en bois de Robinson par des personnages, des vaches et de la viande en bois.

Il existe plusieurs sites qui permettent d’acheter des pions, comme Tout pour le jeu ou Meeple Source.

 

Le petit prince


Les pions du Petit Prince sont de minuscules morceaux de carton qu’il faut surveiller à chaque sortie pour ne pas en égarer par mégarde. Je voulais quelque chose de plus pratique qui fasse tout de même référence à l’univers de Saint Exupéry. Heureusement, Tout pour le jeu propose des pions renards que je me suis dépêché d’acheter en 5 exemplaires. La couleur de base n’est pas dérangeante, puisqu’ils se peignent facilement.

La peinture accroche et tient bien, mais je ne les manipule pas non plus tous les jours. Il faudra peut être les repeindre dans quelques mois/années ou leur ajouter une couche de vernis pour ne pas avoir à le faire, mais l’effet mat est très sympa.

Une customisation très facile qui ne demande qu’un peu de peinture et de temps.

 

3. Télécharger de la musique

 

L’ambiance d’un jeu ne passe pas uniquement par le visuel. Plus discret, le son peut également permettre de s’imerger dans l’univers. C’est d’autant plus vrai pour les jeux à thème fort comme Robinson Crusoé ou Horreur à Arkham. Et pourtant ! Peu d’entre eux sont livrés avec une piste musicale et les seuls qui le sont l’utilisent directement dans leur mécanique. Je n’en connais aucun qui en fasse uniquement pour illustrer leur jeu au même titre que les pions en forme d’animaux ou les images.

Cette customisation est invisible, mais elle permet d’entrer véritablement dans le jeu. Il existe beaucoup de bruitages libres de droit sur Internet et vous pouvez facilement en trouver pour tous les jeux. Inutile de mettre la musique trop fort : il s’agit seulement de créer une ambiance, un bruit de fond qui vous fera voyager.

Sur Sound-fishing il en existe beaucoup, mais tous ne sont pas disponibles en téléchargement. Si vous voulez des musiques spécialement créées pour les jeux de société, direction Tabletopaudio !


 

4. Colorier le bord des tuiles

 

Encore une astuce presque invisible, mais que j’aime bien faire de temps en temps. Ne vous attendez pas à une quelconque remarque : elle passera probablement inaperçu. Quand bien même vous direz “t’as vu ma pièce de Miniville ?”, vous n’obtiendrez que de l’incompréhension (vous saurez alors que vos joueurs ne sont pas observateurs et que vous pouvez jouer à Visual Panic avec eux).

Je parle bien évidemment de … coloriage !

Au pinceau ou au feutre noir.

 

Miniville

 

Dans Miniville, on manipule beaucoup de carton. Les tuiles sont belles et ne donnent pas envie de les changer. Elles ont cependant un défaut très commun : le bord gris. Je n’ai rien contre le carton brut, mais je trouve que ce n’est pas toujours très esthétique. Donc, quand les bords des deux côtés ont la même couleur, je prends mon pinceau et je peins le carton pour les relier.

On aime ou on n’aime pas. Personnellement, je trouve que ça donne un côté plus “fini”.

Il faudra quand même s’armer d’une bonne dose de patience pour arriver à la fin du paquet et être un peu minutieux. Ce n’est pas facile non plus de trouver la bonne teinte. Mon jaune, par exemple, est beaucoup trop clair. Il mériterait une nouvelle couche, mais la flemme pointe le bout de son nez quand j’approche des pinceaux.

Gros point positif : vous pouvez camoufler les petites éraflures grâce à la peinture. Dans Miniville, vous n’en verrez pas beaucoup, mais essayez avec un Horreur à Arkham : les porte-pions en plastique ont tendance à bien les abimer.
 

5. Télécharger des images

 

Dernière astuce qui vous demandera quand même une imprimante (ou un imprimeur) : le tapis de jeu. L’île Interdite semblera encore plus perdue avec la mer en fond, et vous vous sentirez presque naufragé sur du sable avec Vendredi.

Dépaysement garanti !
Et pour ça, rien ne vaut Google : il existe énormément de textures gratuites. Une petite plastifieuse et vous pouvez y jouer sans craindre de l’abimer.

Si vous voulez quelque chose de plus fonctionnel, rien ne vaut le compteur de points. J’ai trouvé un fichier sur Boardgamegeek qui reprend le plateau de Dixit. Comme je n’ai pas le jeu de base, mais seulement les extensions, j’utilisais des bouts de papiers volants. Autant vous dire que ma piste ne ressemblait pas à grand chose.

Grâce à cette technique, je peux sortir mon jeu sans honte.

 

Et maintenant … à vous de jouer !

8 Commentaires

  1. Photo du profil de tartopom
    tartopom 29/08/2014
    Répondre

    Je plussoie grandement toutes ces idées. Merci Dés en Mousse pour ces astuces. 

    Je vais de ce pas colorier les tranches de mes pions. 

     

  2. Photo du profil de Arthelius
    Arthelius 29/08/2014
    Répondre

    Excellentes initiatives qui peuvent donner un autre cachet au jeu (je pense notamment à 18).
    J’ai beaucoup aimé cet article c’est très ingénieux. A quand un autre avec d’autres exemples ?

    • Photo du profil de Dés en Mousse
      Dés en Mousse 29/08/2014
      Répondre

      Bientôt, j’espère ! J’ai quelques idées de customisation en attente ^^

  3. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 29/08/2014
    Répondre

    super article pour les néophytes du DIY comme moi ! merci , j’espère en effet que nous en aurons d’autres ! (le tabletop audio c’est top !!)

  4. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 29/08/2014
    Répondre

    Excellent le lien vers tabletop audio !

    Sinon perso, je customize surtout le stockage de la boite pour simplifier l’installatin du jeu. (un sachet par joueur, boite loisirs créatifs pour stoquer les denrées, etc)

    Il existe une boite qui imprime de grandes images sur des nappes water proof pour des fonds espaces/mer n co, tres réaliste mais pas donné.

  5. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 29/08/2014
    Répondre

    Super, très intéressant !

  6. Photo du profil de Fred la loutre
    Fred la loutre 31/08/2014
    Répondre

    Vraiment sympa comme article !

    J’aime beaucoup les idées. Je pense piquer celle du petit prince !

     

    Encore !!!

  7. Photo du profil de atom
    atom 08/06/2015
    Répondre

    Joli je n’avais pas lu cet article a sa diffusion, , le dernier sur le DIY m’a donné envie. Je crois aussi que je reprendrais le truc du petit prince, même chose pour Dixit.

     

Laisser un commentaire