BannierePATCHok

Découvrons Patchistory, le nouveau jeu de civilisation

Iello est en train de traduire un jeu coréen dont vous avez peut-être déjà plus ou moins vaguement entendu parler dans les couloirs du web, un jeu de civilisation bien prometteur nommé Patchistory. Il arrivera chez nous cet automne, et je vous propose de profiter du fait que l'actu des sorties soit un peu cool en ce mois de juillet pour vous expliquer d'ors et déjà de quoi il retourne avec une petite preview qui va bien. 

Dans ce jeu de civilisation, vous allez avoir 3 époques, et pour chaque période de l'histoire vous aurez un set de cartes civilisation spécifique.

A la fin de la 3e époque, le joueur avec le plus de points de victoire remporte la partie. Etonnant, non ?

Chaque époque se divise en 5 tours de jeu

Chaque tour comprendra une série de 5 étapes commençant par l'offre de nouveaux terrains représentés par des cartes, puis, ce sera la phase des actions politique, ensuite viendront les mouvements, puis les négociations/la guerre, et enfin, la production et la maintenance des ouvriers.

Il y aussi les phases supplémentaires "héros et merveilles" et "vote" qui ont lieu uniquement dans le 5e et dernier tour de chaque époque. J'y reviendrais. Ce vote permet en fait de déterminer sur quoi on va scorer. Enfin, rassurez-vous, les PV ne s'obtiennent pas uniquement à ce moment là.

Vous aurez un plateau individuel représentant votre civilisation de départ. Il a 6 cases (coté recto, vous êtes en mode "liberté" et côté verso vous êtes en mode "égalité" : cela détermine vos valeurs de départ dans les différents domaines). Il est recommandé de débuter avec le mode Liberté.

Tour de jeu

Chaque tour débute avec une enchère ouverte concernant le choix de vos nouvelles cartes de terrain, elle a lieu jusqu'à ce que les joueurs aient tous une nouvelle carte. Cette carte va venir chevaucher une autre que vous aviez déjà. Leurs couleurs indique le domaine concerné :

politique (violet),

– les déplacements (orange),

– l'économie (vert),

– l'industrie (jaune pour la nourriture et le noir pour les minerais),

– militaire (rouge),

– et la culture (bleu)

Zoomons sur les cartes : sur le recto vous avez les bâtiments colorés avec les actions associées, sur le verso vous aurez les bâtiments spéciaux, les héros et merveilles. (Quand on sort les cartes pour les enchères, on va s'arranger pour qu'elles soient présentées de sorte à ce qu'il y a ait moitié-moitié de rectos et de versos).


Un exemple de chevauchement, et en dessous, votre plateau de référence

J'aime les patchworks, et vous ?

Les cartes acquises sont placées dans le sens de lecture (c'est-à-dire qu'on ne peut les mettre à l'envers ou de travers) et devront se positionner sur votre plateau de départ par un chevauchement.

Sur votre carte, il peut y avoir des petits bâtiments (une case), ou des bâtiments spéciaux (deux cases).

On va donc les ajouter les unes aux autres, les "patcher" par dessus ou par dessous d'autres, mais attention sans "couper" les bâtiments spéciaux, et les cases d'eau ne doivent jamais être placées dessous…

Il n'y pas d'arbre des technologies : ce sont la quantité de symboles identiques représentés sur votre patchwork qui vous indiquera votre niveau technologique dans tel ou tel domaine. Votre plateau personnel de référence (photo à ci-dessus, regardez en bas) vous permet de récapituler cela clairement (vous avancez vos marqueurs en fonction de ce que votre patchwork indique).

Dans la 1ere époque vous devez avoir une civilisation de 5×5 cases maximum, puis 6×6 puis 7×7 dans la dernière époque.

Un point d'action nommé PP

Vous avez des points Politique (PP), qui fonctionnent comme des points d'action : vous allez les dépenser sur différentes actions disponibles pour faire progresser votre civilisation.

Vous commencez avec 1 ou 2 points selon le set up de base que vous aurez choisi, mais vous en obtiendrez d'autres pendant la partie. Bien sûr, plus vous en aurez, plus vous pourrez faire des choses. Pour menacer quelqu'un afin de lui extorquer de l'argent ou des PV, il faudra être en mesure de dépenser 3 points Politique par exemple.

Ils ne sont pas cumulables, soit vous les avez et vous les dépensez, soit vous les perdrez en fin de tour. Les PP ne sont pas faciles à obtenir !

L'Agricola'z touch

Vous aurez également 2 pions "population" qui représentent vos travailleurs : ils seront affectés à différentes taches… mais il faudra les nourrir ! Et oui, les bras ont aussi des bouches.

BIen sûr, vous pourrez en obtenir plus (max 8), mais cela signifie plus de bouches à nourrir…

La population peut :

> 1/ construire des routes et ainsi obtenir des ressources

> 2/ activer des tuiles de votre territoire.

Move your body !

Il existe deux sortes de mouvement dans le jeu :

> Mouvement dans le royaume : un ouvrier peut se déplacer sur une case adjacente (mais pas en diagonale, n'est pas fou qui veut). 

> Sur les routes

Les plateaux des routes commerciales -ci contre- montrent l'état de connexion entre deux royaumes. Vous pouvez gagner des ressources en devenant alliés, ou déclencher une guerre (l'attaquant paie les frais de l'invasion, pas le défenseur) en plaçant des routes entre votre territoire et celui de l'adversaire. Pour faire cela, votre ouvrier doit pouvoir avancer jusqu'au bout de la route, s'il ne peut pas avancer car vous n'avez pas assez de valeur de déplacement, il reviendra à la case départ.

And…Fight !

En cas de guerre, c'est tout simple, on compare la force militaire des joueurs et l'on peut ajouter des minerais pour l'augmenter (on les mets secrètement dans son poing) : gagner une guerre rapporte des PVs… !

Après la guerre, on va passer à la phase de production & maintenance. Il suffit de regarder où sont nos marqueurs sur notre plateau de référence et on obtient ce qu'ils indiquent : des ressources, de l'or, des PV sans oublier les ressources via les routes commerciales.

Ensuite, on doit payer la maintenance pour les ouvriers. Si on a utilisé 3 pions populations (ouvriers) on doit payer 3 nourritures. Easy.

Dernier tour de jeu

Je vous en parlais au début : pour le tout dernier tour de chaque époque, il y a une petite chose en plus. En fait, même deux.

  • Héros et merveille.

Il va falloir raquer. On doit payer 2 nourritures par héros et 1 minerai par merveille.

  • Prospérité.

On choisit tous une carte Prospérité -parmi les 3 qu'on aura reçu au début du jeu- qu'on place face cachée au centre de la table.

On mélange toutes les cartes Prospérité choisies par les joueurs et on les révèle une par une. On va ensuite voter secrètement (en mettant des cubes en bois dans notre petit poing) pour les différentes cartes Prospérité. Puis, on révèle simultanément les résultats des votes.

La carte qui auront eu le moins de vote sera éliminée. Nos points de vote nous rapporteront/coûteront des PV plus ou moins selon notre classement sur chaque carte : dans une configuration à 4, le joueur gagnant du vote remportera 1 PV par cube de vote, le 2e gagnera 1 PV pour 2 cubes de vote, le 3e n'obtiendra rien. Pire, le dernier devra payer 1 point pour 2 cubes.

Les cartes prospérité nous permettent de choisir comment on peut marquer des points bonus (les effets seront valides pour tout les joueurs : vais-je scorer sur le nombre d'ouvriers, la force militaire, la culture etc ?). Elles orienteront donc un peu notre stratégie pendant toute la partie.

Voilà le Patchistory dans les grandes lignes ! Alors qu'en dites-vous ?

J'allais oublier ! Il s'agit d'un jeu de Jun-Hyup Kim & Yeon-Min Jung. Ha ben oui, c'est pas parce qu'on aura du mal à retenir leurs noms qu'il faut pas le dire… 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de eolean
    eolean 29/07/2014
    Répondre

    J'espère qu''il sera pret pour Essen 🙂 J'ai bien envie de m'y mettre à celui-ci !

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 29/07/2014
      Répondre

      je dois avouer que la couverture ne m'attirait pas initialement …mais en me penchant sur la bête… miam miam…

  2. Photo du profil de LAuCoBa
    LAuCoBa 03/08/2014
    Répondre

    Merci pour la découverte… si je me trompe pas sur la version originale de la couverture on trouvait un soldat allemand pendant la seconde guerre mondiale: je vois que ça a été modifié.

    Le concept est original, qu’en est-il de la durée d’une partie? Quid des parties à 2?

Laisser un commentaire